avatar



Invité
Rencontre inattendue... [Milah & Regina]
Mer 6 Mar 2013 - 23:50

 
    















Rencontre inattendue...

Ce matin là, Regina n'avait aucune idée de ce qui allait lui arriver au cours de la journée. Elle se leva comme à son habitude, déjeuna même si l'appétit n'était plus là depuis la disparition d'Henry, alla se changer et partit pour la mairie. Avant de partir, elle se regarda dans le miroir, ce qu'elle adorait toujours faire d'ailleurs, à Neverland ou à Storybrooke. Elle sortit alors de chez elle pour se rendre à la Mairie, son lieu de travail bien qu'elle n'avait pas beaucoup d'affaires à régler ces derniers temps. Elle rentra dans sa voiture, enfonça la clé pour mettre le contact mais rien ne se passait. Elle ne comprenait pas pourquoi sa voiture ne voulait pas démarrer. Elle laissa alors tomber la clé et sortit de la voiture pour aller sur son lieu de travail à pieds.

Elle avait décidé de ne pas utiliser la magie pour des choses aussi inutiles; surtout qu'elle allait souvent à pieds jusqu'à la Mairie. Ça ne représentait pas une très grande distance. Bien que les rues étaient grandes et diverses, Regina ne voulait pas croiser quelqu'un ce matin. Son sort s'affaiblissait, elle le savait et elle ne voulait pas qu'on vienne l'aborder. Être la méchante reine ne la gênait pas car, au départ, ce n'était pas elle qui avait crée ce titre mais les habitants de Neverland. Elle se souvenait souvent de cette époque où elle fut enchainée à un poteau et détestée par tous. La haine, elle aimait la haine qu'elle avait vue dans les yeux de chaque habitant, la peur qu'ils avaient d'elle. Regina aimait ce sentiment qui lui donnait le sentiment d'être puissante !

A Storybrooke, c'était tout une autre affaire. Son statut de Maire lui permettait de se sentir supérieure aux autres mais dans toutes les situations, elle savait qu'elle était toujours la méchante reine et que personne ne pourrait jamais lui enlever ce titre. Pour éviter de croiser trop de monde car elle n'avait pas envie de se faire interpeller dans ses réflexions, elle décida de faire un détour et de passer vers le port. Lorsqu'elle arriva, elle trouva l'eau bien paisible pour un matin à Storybrooke. Il n'y avait pas d'activité humaine par ici, les marins ne devaient pas encore être levés ! Elle pensa à cette étendue bleue devant elle et repensa au royaume sous-marin qu'elle avait autrefois. Mais elle décida de ne pas s'attarder et fut sur le point de repartir lorsque quelque chose retint son attention.

Il y avait du mouvement dans l'eau. Elle pensa d'abord à un gros poisson et réfuta cette idée idiote, c'était autre chose, quelque chose de plus gros. Elle s'approcha donc du bord de l'eau, observa les alentours et vit quelque chose d'inattendu. Ce n'était pas une chose mais une personne, et plus précisément une sirène ! Ça faisait longtemps qu'elle n'en avait pas vue, c'était quelque chose de pas commun à Storybrooke et Regina ne put s'empêcher de laisser s'échapper quelques mots :

"Une sirène...? A Storybrooke? Elle s'arrêta un instant et reprit : Intéressant..."

Cette dernière ne l'avait pas encore vue apparemment et Regina n'hésita pas un instant à s'approcher d'elle. Elle ne voulait pas la faire fuir et n'allait pas se montrer désobligeante comme elle avait l'habitude d'être avec les personnes de cette race. Elle s'avança doucement pour ne pas qu'elle parte sinon, c'était fichu! Regina voulait savoir qui était cette femme, elle ne l'avait jamais vue auparavant et pourtant, elle connaissait tous les habitants de Storybrooke puisqu'elle les avait amenés ici. En regardant la sirène, elle dit alors, tout en s'avançant puisque celle-ci n'avait pas relevé la tête :

"Ne crains rien surtout, je ne suis pas là pour te faire du mal. Je ne m'attendais pas à voir une sirène ici... Lâcha-t-elle pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas peur d'elle. Qui es-tu?"

La question pouvait paraitre brutale mais Regina n'avait aucun moyen de communiquer autrement avec une personne qu'elle ne connaissait pas. Elle n'allait pas sauter dans l'eau ou se transformer en sirène pour faire connaissance. Elle se passa d'abord des présentations puisque ce qui l'intéressait était la présence d'une sirène à Storybrooke. Elle croisa alors les bras en attendant une réponse de sa partenaire qui avait l'air d'une jeune femme innocente... Tout ce qu'elle aimait !





avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre inattendue... [Milah & Regina]
Lun 11 Mar 2013 - 18:20

 
    

Milah & Regina


J'
avais passé la nuit, comme souvent, à nager vers le large, et pourtant, comme chaque nuit, un sentiment étrange m'arrêtait en cours de route, le sentiment que je perdrais tout si j'allais plus loin, le sentiment que c'était dangereux. Ce n'était pas une bête peur de l'inconnu, d'abord le connu de StoryBrooke était plus terrifiant que tous les inconnus imaginables, et ensuite c'était un sentiment à la fois plus précis, comme ciblé, et plus flou, incompréhensible, illogique. Un sentiment, quoi, me direz-vous mais pas seulement, tous les sentiments ont leur part de logique, une explication rationnelle profondément enracinée quoique cachée, mais ce sentiment là relevait plus du pressentiment, de l'intuition, intuition que je n'avais pas encore vérifié. Je n'avais jamais passé cette barrière invisible qui semblait me retenir près de StoryBrooke, près de cet antiquaire, près de ces gens qui m'étaient devenus des inconnus, qui, sans doute, ne me reconnaitraient pas.

J'avais donc nagé jusqu'au bord de cette barrière invisible puis je l'avais suivie, sentant le pressentiment m'envahir avec de plus en plus de force. finalement j'avais abandonné cette quête idiote de sens ou de logique et je m'étais contentée de profiter de l'océan. Certes être une sirène n'était pas évident, entre autre l'obligation de se trouver dans l'eau au coucher du soleil, mais cela avait des avantages. Je voyais le monde à travers des yeux différents depuis que j'étais sirène, tout me semblait plus coloré, plus vif, plus réel....Ou était-ce juste le fait de ma liberté retrouvée ? Le chocolat me semblait plus doux, plus amer, plus fort et plus tendre que dans mes souvenirs. Le ciel était plus bleu, les oiseaux gazouillaient avec plus de joie et de gaieté, le vent frais qui brulait mes poumons me semble une caresse. J'aurais cru que mes souvenirs auraient embelli l'univers qui m'était devenu interdit. De fait dans mes souvenirs le chocolat relevait plus de la création de Willy Wonka que de ce que j'avais connu réellement, mais la liberté, ou le fait d’être sirène, ou les deux combinés, avait donné à chaque chose une saveur et une force bien au delà de mes souvenirs embellis ou de mes rêves les plus fous. Et si observer un lever de soleil allongé sur la place était une merveille l'observer depuis l’océan, allongé sous l'eau, la lueur diffuse de l'astre solaire se réfléchissant sur les vagues en mille ondulations, c'était indescriptible.

J'avais profité du spectacle, j'avais profité des courants caressant mes longs cheveux bruns, j'avais apprécié le contact de l'eau fraiche sur les écailles de ma queue, un contact que la peau humaine ne pouvait concevoir,la caresse d'une plume à travers un voile de satin était ce qui semblait le plus s'en rapprocher.

Je sortis enfin de l'eau, le soleil était elvé à d'éfaut d'être haut dans le ciel et la plage serait sans doute encore déserte, je plongeais une nouvelle fois pour déméler et disposer les cheveux puis je me tournais vers al plage.....Plage qui n'était pas déserte. Regina Mills, la Mairesse s'y tenait. Je sursautais, qu'avait-elle vu ? Comment expliquer ma survie, déjà, ma présence dans l'eau un matin d'hiver par une température des plus glaciales ensuite, ma nudité enfin ?

Elle régla tous les soucis d'une seule phrase ou presque. Sirène, nudité et présence dans l'eau glaciale, elle avait compris ça. Qui es-tu donc ma survie ne l'étonnerait pas, elle n'avait pas la moindre idée de qui j'étais. Certes je ne l'avais jamais rencontrée en vrai mais je m'étais, sottement, imaginée que ma disparition avait fait parler d'elle, dans le temps, et j'avais pu constater à la bibliothèque qu'en fait...Pas du tout. Personne ne semblait s’être inquiété de ma disparition. J'avais cherché mes parents mais impossible de les trouver, ou de trouver une preuve qu'ils avaient existé.

A mesure que ma vie réelle se délitait, s'effaçait comme un chateau de sable sous les vagues, mes visions se faisaient plus fortes, plus envahissantes. Je me voyais dans une masure tenant un enfant dans mes bras, le tendant avec un sentiment de mépris et de haine à l'antiquaire qui n'était alors pas antiquaire. Je me voyais pirate sur un navire au gré des flots, je me voyais mourir dans les bras de cet inconnu aux grands yeux bleus outremer, je me voyais revivre, je me voyais sirène, prisonnière d'une cuve au fin fond de nulle part, prisonnière de l'antiquaire qui n'en était pas un, qui n'était même pas humain avec sa peau mordorée et ses grands yeux globuleux.

"Je.....Je ne m'attendais pas à cette réaction, Madame le Maire. que je sois sirène ne vous choque pas ?'

Ce furent les seuls mots qui me semblèrent logique sur l'instant, il faut dire qu'au petit matin, face à une situation des plus étranges, je n'étais pas des plus volubiles, ni des plus intelligentes. Je m'étais attendue à....Je ne sais pas, surprise, haine, peur, une sirène ce n'était pas quelque chose que l'on voyait à tous les coins de rue, c'était un être mythologique, inquiétant, inexistant, imaginaire, irréel. Qui pourrait, face à une sirène, s'étonner de la croiser ICI, pas de la croiser tout court ?

Baissant la tête je laissais es cheveux, déjà secs, un autre avantage d'être sirène, cacher mon visage légèrement honteux, cacher ma surprise, ma peur, mes inquiétudes et tout ce qui m'accompagnait pas à pas depuis ma libération, tout ce qui me semblait, à cet instant, face à cette réaction, soudain si exagéré et superflu.
code by Mandy

avatar



Invité
Rencontre inattendue... [Milah & Regina]
Jeu 14 Mar 2013 - 18:43

 
    















Rencontre inattendue...

La sirène paraissait à première vue très étonnée de voir Regina en face d’elle. En effet, le fait de voir une sirène étant peu commun, elle s’étonnait du fait que Regina n’était pas surprise de la voir ici. Cette dernière avait été obligée d’avoir ce comportement envers elle car sinon, elle se serait surement enfuie et Regina n’avait jamais vu de sirènes à StoryBrooke. Elle fut perplexe à première vue et ne savait pas vraiment quoi répondre. Cette situation était assez complexe car il ne fallait pas que quelqu’un les voit ici sinon Regina n’aurait jamais pu expliquer qu’une sirène se baladait dans le port de sa ville.

Ses yeux se posèrent sur sa queue de sirène pendant un certain moment. Le fait de revoir une sirène lui rappelait de mauvais souvenirs. Autrefois, elle avait un royaume sous-marin dans lequel elle avait fait emprisonner la famille d’une sirène nommée Ariel. Cette petite fille innocente l’avait trompée, elle l’avait volée et Regina n’acceptait pas d’être dupée. Elle l’avait alors capturée et avait repris le dessus. Toutefois, cette queue de poisson ne put l’empêcher d’y repenser et d’être nostalgique des moments qu’elle avait passés sous l’eau.

Certes, Regina avait une petite idée de ce que « vivre sous l’océan » voulait dire. Elle n’avait jamais eu de queue de poisson mais elle avait déjà « sombré » dans les délires de l’océan. A une certaine période de sa vie, elle avait aimé cette sensation, c’était devenu comme une drogue pour elle. Elle comprenait donc le sentiment de la jeune femme dans l’eau en ce moment même, un moment de détente absolue.

Regina se baissa alors pour ne pas qu’on la remarque, elle s’accroupit et fut plus près de la jeune sirène. Elle essaya de discerner ses traits mais n’arriva pas à l’assimiler à Neverland. Elle ne l’avait jamais vue et pourtant, Regina connaissait tout le monde ici. Elle répondit d’abord d’une façon évasive à sa question.

« C’est une longue histoire, pas très intéressante. Répondit-elle en se concentrant sur le visage de la jeune femme. C’est la première fois que je vous vois à Storybrooke et je connais parfaitement tous les habitants de ma ville. Comment êtes-vous arrivée ici ? »

Le vouvoiement était quelque chose que Regina n’utilisait pratiquement jamais à Neverland. Elle ne vouait du respect qu’à peu de personnes. C’était une chose qui avait complètement changé ici. Même si son coté sombre ressortait parfois, involontairement, elle devait se forcer à être polie envers tout le même. Même envers sa pire ennemie… L’utilisation du « vous » était très souvent à Storybrooke et systématique.

Ici, Regina avait la position de Maire, elle devait paraitre proche de son peuple ; chose qu’elle n’avait jamais fait à Neverland non plus d’ailleurs ! En tant que Maire, c’était son devoir de protéger son peuple, chose qu’elle ne faisait pas même si personne ne pouvait le savoir. La seule chose qu’elle faisait pour protéger son peuple : leur faire oublier qui ils étaient !

Mais peu importait, le moment présent était plus important. Cette inconnue l’intéressait au plus haut point ; peut-être qu’elle ferait d’elle son ennemie ou son amie ; ça elle ne le savait pas encore. Juste le fait qu’elle soit une sirène lui mettait déjà un frein dans les roues puisque Regina ne supportait pas cette race et la considérait comme inférieure…

" Vous ne m’avez pas non plus dit votre nom… Vous semblez me connaitre mais je n’ai pas la moindre idée de votre identité..."





avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Rencontre inattendue... [Milah & Regina]
Dim 17 Mar 2013 - 21:34

 
    

Milah & Regina


J
e regarde le maire, incrédule, perdue. Comment peut-elle ne pas savoir qui je suis ? Comment se fait-il qu'à part l'antiquaire tout le monde ait oublié mon existence...Non, c'est plus profond que cela, c'est comme si je n'avais jamais existé, comme si mon enfance et le temps que j'avais passé hors de cette horrible cabane n'était qu'un rêve inventé par mon cerveau pour me préserver. Les Noels en famille, les rires, les amis, les amours d'enfant, mes parents, mon chien.....Tout cela n'avait aucune existence. J'étais allée là où j'avais été à l'école....Cela n'a jamais été une école parait-il. Comment ? Comment tous mes souvenirs, ceux auxquels je me suis raccrochée comme un noyé à son radeau, peuvent-ils être faux ? Les aurais-je inventé pour me sauver de la folie ? Comme Tom Hanks parlant à son ballon ? Mais cela ? Comment puis-je le savoir ? Je n'ai pas pu l'inventer, si ? Tom Hansk existe réellement ?

Une larme roule sur ma joue, goutte salée qui retourne à l'océan après avoir glissé sur mes lèvres, laissant derrière elle un gout salé de tristesse, de peur, un gout qui me rappelle à quel point je suis perdue.

"Je.... Je suis Milah. J'ai grandi ici....enfin je crois...Je ne suis plus sure de rien. J'ai été enlevée, enfermée et...Je me suis enfuie récemment. Le jour où je suis devenue une sirène..."


Si mes souvenirs sont faux alors que sont mes rêves ? Ces rêves sulfureux de nuits passées avec un pirate ? Ces rêves d'aventure, de merveilles et de dangers ? Cette carte aux contours étranges posée dans la cabine d'un bateau, carte que j'observe, debout, nue dans cette cabine ? Comment puis-je rêver de telles choses, avec une telle précision, quand ce que je croyais être mon école est et a toujours été une boutique de coiffure ?


Le soleil est levé désormais, je me rends compte que sa course est devenue un élément vital de mon existence, je la suis sans même m'en rendre compte. Je m'éloigne de Regina pour me cacher derrière un rocher, je sors de l'eau, lentement et prend mes vêtements, cachés à l'abri de la pluie et de la neige. Je m'habille et ressort, humaine, vêtue d'un jean simple, de bottines fourrées et d'une veste fermée sur une chemise d'homme, des vêtements que j'ai pris dans un magasin, je retournerais payer, dès que je pourrais, mais je devais me protéger de al morsure du froid. Si je dois m'évader à nouveau je noterais que juillet est une date plus appropriée à une cavale sans vêtements décents.
Je ressors donc de derrière ce rocher, humaine, les cheveux déjà secs et les yeux encore humides.

"J'ai grandi ici, je me souviens de chaque détail avec précision, des années d'enfermement m'ont laissé le temps de les garder en mémoire, millimètre par millimètre, seconde par seconde....Et pourtant....Depuis que je suis libre je constate que mes parents semblent n'avoir jamais existé, que mon école n'a jamais été une école, que mon enlèvement n'a jamais été mentionné, que je n'apparais pas au registre d'état civil, alors que je me rappelle de ma mère racontant ma naissance, ici à l’hôpital de StoryBrooke."

Je respire, enfin, et ne trouve plus rien à ajouter. Mon regard trahit un désespoir que je ne saurais cacher, je me sens perdue, seule, si faible. Et pourtant j'ai la sensation qu'au fond de moi sommeille une femme forte, si forte....Cette femme qui apprend à combattre sur un navire pirate, cette femme qui visite le monde et découvre des merveilles étranges, cette femme....cette femme que je suis dans mes rêves, dans mes visions.


code by Mandy




Contenu sponsorisé
Rencontre inattendue... [Milah & Regina]


 
    


Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Regina Mills
» Parfois, une oreille attentive, ça aide ! [PV Regina Mills]
» REGINA HOLMES ► Serinda Swan


Rencontre inattendue... [Milah & Regina]
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions