avatar

❥ Messages : 53
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : Hercule
∂6 Identité : Hadès
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Taciturne, Froid, Mélancolique, Solitaire, Perdu
∂6 Âge : Euh...disons qu'il vit depuis très longtemps...
∂6 Profession : Il ne travaille pas pour le moment...
Espace vide
ஐ Avatar : Ralph Fiennes

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t739-hades
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Sam 1 Mar 2014 - 14:04

 
    

Dire qu'il se sentait seul et perdu sont de faibles termes, comparé à ce qu'il ressentait réellement à ce moment précis. Il aurait pensé que cela se serait passé d'une autre manière avec la première jeune femme qu'il venait de croiser, pour la première fois en ces derniers siècles ou bien millénaires - il n'avait vraiment plus la notion du temps à force de rester là-dessous depuis si longtemps. Il s'était alors simplement éloigné, le plus vite possible. Il avait déjà fait suffisamment de dégâts dans son monde d'origine avant qu'il ne se retrouve enfermé dans son propre monde souterrain, il avait pensé qu'il aurait droit à une seconde chance dans un nouveau monde. Hélas, il n'avait pas prévu que les choses se seraient passés ainsi.
Mais c'était de sa faute, se disait-il. Il aurait pu y penser tout de même avant de foncer tête baissée.
Nouveau monde, nouvelles règles. Et apparemment, autre époque également.
Il aurait vraiment dû y réfléchir, mais il avait fait cela si précipitamment. Il ne voulait pas rester enfermé pour toujours dans les Enfers, il aurait peut-être dû prévoir quelque chose, mais il n'était pas le dieu de la prévoyance; seulement celui du monde souterrain. Et bien sûr, il avait plus l'habitude de faire peur qu'autre chose. Et puis, c'était son job d'avant cela...faire peur, être craint et haï de tous; les humains mais aussi des autres dieux. C'était pour cela que Zeus l'avait banni de l'Olympe non ?...ou alors était-ce à cause de ce bannissement qu'il était devenu fou de douleur et de désespoir et qu'il en était devenu un être mauvais, froid et manipulateur, jalousant la vie heureuse des autres, au point de se perdre lui-même, et de perdre ce qu'il y avait de bon en lui ? - en partant du principe qu'il avait déjà été bon ne serait-ce qu'une seule fois au cours de sa très longue vie.
Il n'avait jamais été simple de diriger un monde aussi cauchemardesque et chaotique que le sien, celui que lui a refilé son petit frère Zeus sans lui demander son avis. Il avait dû se forger comme une sorte de carapace pour se protéger des autres et des créatures qu'il côtoyait tous les jours dans ce monde-ci. C'était pour cela qu'il était devenu un peu fou et mauvais.
Mais cela n'avait plus aucune importance.
Tout ceci appartenait au passé.

Songeur, Hadès s'était réfugié aux alentours de la petite ville de Storybrooke après avoir rencontré cette étrange jeune femme et lui avoir fait malencontreusement peur. Il n'avait pas retenu son nom, si tant est qu'elle le lui avait donné, mais il ne savait plus. Il s'était surtout concentré sur la pensée de ne pas lui faire peur. Peine perdue.
Il n'avait pas osé entrer dans la ville, préférant être au ban de cet endroit qu'il ne connaissait pas.
Autre monde, autre époque...il se sentait tellement seul et tellement perdu.
Et tellement mélancolique et las, accessoirement.
N'aurait-il pas pu tomber sur quelqu'un qu'il connaissait ? Bizarrement, même tomber sur Zeus ou Hercule ne l'aurait vraiment pas dérangé; ils sont les gentils de l'histoire, ne serait-ce que par pitié ils auraient pu au moins lui indiquer où il était, juste pour qu'il ne soit pas complètement perdu !...et puis, Hadès avait en partie un peu changé, n'est-ce pas ?
Des siècles dans son propre monde chaotique, prisonnier des entrailles de la Terre d'où il ne pouvait pas ressortir pour voir un rayon de lumière solaire; cela avait de quoi le faire réfléchir, depuis le temps !
Mais non. Il était tombé sur une humaine et avait fait ce qu'il avait toujours fait, faire peur. Inquiéter. Effrayer.
Il s'était lâchement enfui. Il savait que cela n'aurait servi à rien de tenter de la rassurer. Il passait pour un fou. Il valait mieux cela que de passer pour un monstre pas vrai ?
Il ne l'avouerait jamais à quiconque, mais lui-même avait en partie un peu peur. Il ne savait rien de ce monde ni des principes de cet endroit. Il ne connaissait rien. Evidemment, il n'avait pas prévu que ses vêtements l'auraient fait passer, soit pour un type cinglé échappé d'un asile, soit pour un cosplayeur ou bien un type sur un...tournage de film. Et il n'avait pas non plus prévu que sa fourche aurait effrayé une jeune demoiselle.
A dire vrai, les relations humaines et lui, cela fait bien deux. Il était le dieu des Enfers, pas des relations voyons !

On devait être l'après-midi selon toute vraisemblance; ne connaissant bien sûr par les montres et n'en ayant pas, Hadès s'était référé à la position du soleil. Deux heures de l'après-midi peut-être ?
Il se fichait pas mal de l'heure. Il était perdu dans ce monde nouveau pour lui, aux abords d'une petite ville inconnue dans laquelle il n'osait pas pénétrer, de peur de rencontrer quelqu'un d'autre et de lui faire peur.
Debout, il s'adossa quelque part et planta sa fourche dans le sol par le manche métallique. Il finit par soupirer et ferma les yeux quelques instants avant de se laisser glisser par terre, désespéré; mais sans verser de larmes.


-Mais où suis-je enfin ?!

Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu...



Theme of Hadès:
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Mer 19 Mar 2014 - 22:00

 
    















Il faut parfois demander son chemin.


Mélanie était sortie de l'asile depuis plus d'un an maintenant, et elle se sentait à l'aise dans la petite ville de Storybrooke, bien sûr si on l'avait amène dans une ville comme Boston, ou New York alors là, elle n'aurait pas su se débrouiller. Le métro, il n'y en avait pas Storybrooke, ni de bus, ni de train, ni d'avion, pas non plus des rues bondés de monde, d'embouteillages, de voleurs qui essayent de voler les sacs à mains des femmes. Mais Mélanie ne connaissait ses villes que de noms, et ne pourraient sans doute pas y mettre les pieds de si-tôt. Mais elle pouvait se débrouiller donc la petite ville du Maine, et éventuellement pouvoir indiquer le chemin à quelqu'un. Et c'est ainsi qu'elle fit la connaissance d'un homme qui semblait aussi perdu qu'elle dans la ville lors de sa fuite de l'asile. Heureusement grâce à Mr Gold, elle avait pu échapper à ce qu'on l'enferme à nouveau.

La jeune femme marchait dans une ruelle de la ville, un peu en flânant il faut le dire. C'était dimanche, et elle avait fermée la bibliothèque, mais elle aimait bien se promener dans la ville de temps en temps, même si la plupart du temps, Mélanie n'avait pas de destination précise et se retrouvait bien souvent devant la boutique de Mr Gold, où elle avait passé de nombreuses heures. Il lui arrivait de lui parler, de lui souhaiter un bonjour ou de lui demander comment ça allait, mais ils n'arrivaient pas à avoir une discussion comme autrefois, comme avant leur dispute. Mélanie avait juste envie de comprendre le mystère de Mr Gold mais.... il ne l'avait pas laissé entrer, et elle avait compris que même si elle partageait sa maison et sa vie, il ne lui faisait pas confiance, elle n'était pas vraiment avec lui. Elle avait donc fait ses bagages et trouvait la bibliothèque.

Mélanie vit qu'un homme regardait dans tous les sens, d'un air perdu, il tenait à la main un étrange bâton, qu'il planta dans le sol. La jeune femme fronça les sourcils et s'apprêtait à faire demi-tour pour s'éloigner du bonhomme, qui semblait dangereux. Mais il se laissa glisser sur le sol, et semblait maintenant plus désespéré que dangereux. Mélanie fit un pas pour partir, puis finalement elle se dirigea vers lui, elle ne pouvait pas le laisser comme ça. La jeune femme se dit que si il n'y avait pas eu Mélanie, puis Ruby et Mr Gold, elle aurait peut-être aussi finit désespérée dans une ruelle de Storybrooke.  
"Excusez-moi! Tout va bien?" demanda Mélanie en s'arrêtant prés de lui, puis elle se pencha pour s'assurer qu'il allait aussi bien que possible. Elle lui fit un sourire et attendait qu'il lui réponde, même si elle avait un peu peur, elle l'accompagnerait à l’hôpital, si il était blessé. Mais elle pouvait aussi le conduire chez Granny pour qu'il puisse manger si il avait faim, ou rester avec lui, si il voulait un peu de compagnie. Il fallait juste qu'il réponde à sa question.







[HJ : Pardon du retard, mais j'espère que ma réponse te va]



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 53
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : Hercule
∂6 Identité : Hadès
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Taciturne, Froid, Mélancolique, Solitaire, Perdu
∂6 Âge : Euh...disons qu'il vit depuis très longtemps...
∂6 Profession : Il ne travaille pas pour le moment...
Espace vide
ஐ Avatar : Ralph Fiennes

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t739-hades
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Jeu 20 Mar 2014 - 20:19

 
    

Le dieu souverain du monde souterrain se sentait minable, mais il se disait qu'aucune personne qu'il avait connu jadis ne le verrait ainsi, lui, celui qui avait terrorisé bien des humains à chaque apparition - généralement, dans une sorte de nuage de fumée noire et dorée, des sortes d'ombres formant comme des ailes de ténèbres dans son dos avant de se changer en sa cape retombant sur ses épaules avec classe grâce au vent - car chacune d'elle annonçait toujours un mauvais présage, si ce n'est l'arrivée d'une mort imminente ou d'un évènement tragique; ou bien juste parce qu'il s'ennuyait et qu'il était venu assister à la mort de plusieurs individus et allait féliciter Thanatos pour son œuvre macabre et les âmes qu'il amenait ainsi dans son monde.
Il se sentait minable à l'instant présent car il était perdu dans ce tout nouveau monde. Perdu et accessoirement seul.
Pour tout vous dire, lorsqu'il s'était laissé lentement glisser sur le sol, il avait chu sur son postérieur, avait ramené ses jambes contre lui les entourant de ses bras et avait légèrement baissé la tête et son regard triste. Et il n'avait plus fait attention aux alentours.
Il n'avait pas fait attention, si bien qu'il n'avait pas même entendu une jeune femme s'approcher de lui, il ne l'avait même pas aperçu; il n'avait pas regardé, son regard était triste, et vide dans le même temps.


"Excusez-moi! Tout va bien?"

La jeune femme s'était penchée vers lui et elle lui avait souri, attendant patiemment qu'il réponde.
Sa réaction fut immédiate mais surtout inattendue. Il sursauta et faillit chuter sur le côté, mais se rattrapa à temps s'appuyant sur sa main gauche et mettant sa main droite au niveau de sa poitrine; pour la première fois de sa vie il la mettait là afin de calmer son coeur s'emballant sous le coup de la surprise.
Il releva la tête vers l'inconnue, sans trop comprendre pourquoi elle lui adressait la parole; oui le dieu était perdu.


-J...je crois...oui...

A dire vrai, il n'avait rien d'autre à répondre.

Il sentait que la jeune femme avait un peu peur de lui, ce qui ne l'étonna guère, il produisait toujours cet effet sur les gens et s'il y avait de cela plusieurs milliers d'années il s'en était félicité, il le regrettait désormais amèrement. De plus il avait déjà effrayé une jeune femme il y avait à peine quelques minutes, dans ce tout nouveau monde, alors si cette inconnue avait peur de lui, il le comprenait parfaitement. Et à dire vrai, ce qu'il n'avouerait jamais, c'était que lui avait peur.
Oui, et il ne le dirait jamais. Pour la première fois de sa vie, Hadès avait peur de faire...peur. Il avait surtout peur d'être de nouveau seul, d'être abandonné une fois de plus; et pour tout vous dire, ayant passé plusieurs milliers d'années seul, éloigné de tout être vivant et d'êtres humains vivants, il avait appris à s'assagir quelque peu et en était presque venu à prier pour qu'un miracle survienne et l'emporte loin des Enfers, qu'on lui offre une nouvelle chance, un moyen de se racheter et qu'il puisse ne plus jamais être seul. La solitude lui pesait. Il s'était rendu compte que vivre sans personne était insupportable, et les premières années, il en était presque devenu fou.

Hadès était toujours par terre, regardant la jeune femme comme quelqu'un n'ayant plus vu personne depuis des années, un être solitaire et perdu qui posait enfin le regard sur quelqu'un après plusieurs années sans avoir vu personne.
C'était un peu son cas, bien que la dernière personne qu'il avait vu, c'était quelques minutes plus tôt et il l'avait effrayée.
Il essaierait de ne pas faire la même bourde cette fois-ci.

Quelque chose attira son attention chez la jeune femme. Il lui semblait l'avoir déjà vu quelque part. Et soudain, il se souvint.
Oui, il l'avait déjà vu.
Elle s'appelait Belle, il l'avait aperçu plusieurs fois chez Rumplestilskin mais ne lui avait jamais vraiment parlé. Il avait toujours pressenti un lien entre elle et le Ténébreux, quelque chose les unissant.

"Quelque chose que toi mon frère, tu n'as jamais connu et ne connaîtra probablement jamais; l'Amour." avait un jour dit Zeus alors qu'Hadès se demandait ce qu'était cette chose étrange pour laquelle un humain était venu braver tous les dangers pour parvenir jusqu'à lui dans les Enfers, afin de sauver sa femme.

Enfin, il supposait que c'était cela qui reliait Belle et Rumplestilskin.

Hadès décida pour l'heure, de ne faire aucune remarque du genre "Mais je vous ai déjà vu quelque part, vous, non ?".
Et si elle ne se souvenait pas de lui ? Autant ne rien dire. Quand bien même elle se serait souvenue de lui, elle aurait fui non ?
Il tenta tant bien que mal de se relever, épousseta la poussière et la saleté sur ses manches et regarda la jeune femme, révélant ses yeux couleur aigue-marine.


-Je suis désolé...je crois que je suis perdu...Et que je ne me souviens de rien. Je ne sais pas ce que je fais ici.

Il n'essaya pas un stupide sourire forcé, il ne savait pas sourire de manière sympathique. Il ne savait faire que les sourires de sociopathe et les rictus haineux.
Sa voix était un peu faible mais il n'était ni malade ni fatigué.
Il était juste perdu.




Theme of Hadès:
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Mar 25 Mar 2014 - 23:25

 
    















Il faut parfois demander son chemin.


En l'écoutant parler, Mélanie ne put que trouver des similitudes entre la situation de l'homme et la sienne. Il était perdue, et avait tout oublié, exactement comme elle. La jeune femme se souvenait comment cela avait été dur de se faire une place dans le monde, de le comprendre, sans Mr Gold, elle n'aurait sans doute pas réussi, et sans Cassandra, elle ne serait même pas sortir de l'asile. Est-ce que cet homme venait aussi de là-bas. Tout le monde se serait alors méfier de cet homme, mais pas Mélanie, elle savait qu'on pouvait y être enfermé pour rien. Mais si c'était le cas, il valait mieux pas que quelqu'un le trouve, sinon il y retournerait sans aucun doute. La jeune femme avait toujours pensé être la seule dans ce cas, tout le monde semblait avoir sa vie, sauf elle. Et voilà qu'elle tombé sur cet homme, peut-être qu'il parviendrait à la comprendre, comme elle parviendrait à le comprendre mieux que tous les autres.

"Il vaut mieux peut-être pas rester dans la rue. Venez!" fit Mélanie en lui faisant signe de la suivre, elle tendit la main pour l'aider à se relever. Il semblait vraiment perdu, et peut-être affamé. Mélanie se dit qu'elle ferait mieux de l'amener chez elle, puis elle se dit que c'était peut-être pas une trés bonne idée. Finalement, elle décida de l'amener à la bibliothèque, certes cela ne changeait pas grand chose, puisque son appartement était juste au dessus, mais en même temps ce n'était pas la même chose. La bibliothèque était un lieu public, et elle pourrait toujours aller chercher deux trois trucs à grignoter chez Granny. Ils marchèrent un moment pour rejoindre les lieux, traversèrent la route principale, il n'y avait personne, enfin personne en blanc qui aurait pu chercher un malade, échapper de l'asile.

"Avez-vous faim ou soif?" demanda poliment Mélanie en ouvrant la porte de la bibliothèque avec la clé. Elle savait que c'était Mr Gold qui lui avait fait parvenir la clé pour qu'elle s'installe ici, mais elle n'arrivait toujours pas à lui parler, et à entrer dans sa vie, il ne la laissait pas faire, et cela la rendait triste. Elle aurait voulu être plus proche de lui, sans trop savoir comment. Mais elle se doutait qu'il avait un lien avec ce passé qu'elle avait oublié, mais de ça non plus, il ne voulait rien ne lui dire, comme si il avait peur. Elle poussa la porte de la bibliothèque.

"Allez-y entrer!" fit-elle en attendant qu'il répondait à sa question, car elle ressortirait acheter un peu de nourriture chez Granny. Il n'y avait pas grand chose dans son frigo, elle n'était pas la reine des courses. Elle oubliait bien souvent de les faire et se retrouver assise à une table chez Granny, et puis la nourriture là bas était trés bonne, pourquoi ne pas y manger tous les soirs. Elle ne faisait pas mal à personne. Elle sourit à l'homme, et se demanda qui il pouvait bien être. Mélanie avait ramener un homme chez elle, et elle ne s’inquiétait de qui il pouvait être que maintenant, elle était beaucoup trop confiante.








Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 53
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : Hercule
∂6 Identité : Hadès
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Taciturne, Froid, Mélancolique, Solitaire, Perdu
∂6 Âge : Euh...disons qu'il vit depuis très longtemps...
∂6 Profession : Il ne travaille pas pour le moment...
Espace vide
ஐ Avatar : Ralph Fiennes

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t739-hades
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Mer 26 Mar 2014 - 18:42

 
    

[HJ: Désolée, j'avais pas vu ton message HJ dans l'autre sujet; mais en tous cas je te réponds ici: souviens-toi que si je réponds, c'est que ta réponse me va.]


"Il vaut mieux peut-être pas rester dans la rue. Venez!"

Hadès haussa un sourcil; il fallait dire qu'il n'avait absolument pas l'habitude qu'un humain lui dise de le suivre - surtout une humaine comme Belle, vu qui il avait été dans le passé de Rumplestilskin.
Il finit par se relever seul, n'osant pas prendre la main de la jeune femme dans la sienne, même si ce n'était que pour l'aider à se relever; permettez, il n'avait absolument pas l'habitude qu'on l'aide en quoique ce soit. Et il la suivit, après avoir récupéré sa lance à deux fourches, hésitant tout de même au début; mais elle ne se souvenait pas de lui pas vrai ? Et puis il ne lui ferait aucun mal de toute façon. Il avait en partie changé, du moins l'espérait-il.

Le chemin qu'ils empruntèrent afin d'arriver en un lieu qu'Hadès découvrirait tantôt était presque désert. Enfin, disons que ce n'était pas tout à fait la première chose à laquelle le dieu souverain du monde des morts s'était attardé; il y avait d'étranges bâtiments qu'il ne connaissait pas: cela était sûr, son monde et celui-ci, ainsi que les deux époques étaient justes...totalement différents ! Cela il ne s'en étonnait pas, et il était intrigué par tout ce qu'il voyait. Mais il ne s'attarda pas à les regarder, juste à suivre Belle, se contentant de jeter de vagues coups d'œil curieux sur tout ce qu'il observait, et il restait toujours à côté de la jeune femme. Il s'étonnait d'ailleurs du fait qu'elle ne se souvienne pas de lui. Il aurait bien aimé lui parler, mais aucun mot ne put franchir ses lèvres restées trop longtemps silencieuses dans le monde des morts dans lequel il était resté enfermé durant des siècles; il n'avait pas compté, mais il savait que cela faisait tellement longtemps ! Aussi était-il bien heureux d'en être sorti, bien qu'il ressentait en son for intérieur, cette grande peur d'être rejeté.
Et si quelqu'un se souvenait de lui ?
Il lui faudrait fuir de nouveau. Mais avant il devait tout connaître de ce monde, au moins l'essentiel. Il avait honte de se l'avouer, mais il avait bien besoin d'aide; soit il n'y avait aucune honte à être aidé, mais...disons que certaines choses ne pourront décemment jamais changé dans son esprit. D'une part il restait une divinité. Un dieu se faisant aider, hum ?! Lui, le grand Hadès, dieu souverain du monde des morts, que tous craignaient et haïssaient y compris les dieux et son propre frère Zeus qui l'avait rusé quant au partage des territoires après qu'ils aient vaincu leur père Kronos, avoir besoin d'aide ?! Avouez que cela relèverait presque du comique si son état d'esprit actuel aurait été loin de la mélancolie la plus profonde et le désespoir le plus pur. Quelque chose semblait s'être brisé en lui, mais l'on ne saurait dire quoi avec exactitude.
Oui, il le reconnaissait intérieurement, il avait besoin d'aide. La solitude lui pesait déjà depuis bien trop longtemps. Et il s'était bel et bien surpris quelques minutes plus tôt, à penser que même l'aide de son frère Zeus - si tant est qu'il était dans ce monde - aurait bien pu le réjouir ! D'accord, façon de parler, il n'aurait jamais été réjoui de le voir de nouveau après ce qui s'était passé il y a de cela pour lui plusieurs siècles, mais il l'aurait été ne serait-ce qu'un tout petit peu; car là au moins il aurait eu un repère et se sentirait peut-être moins perdu.

Ils étaient maintenant arrivés à un grand bâtiment qu'Hadès ne connaissait pas. A dire vrai il ne connaissait rien de ce monde !


"Avez-vous faim ou soif?"
 
Il n'avait pas été vraiment habitué à la courtoisie d'un humain depuis si longtemps qu'il haussa encore un sourcil. Et n'importe qui de ce monde pourrait traduire ce haussement de sourcil par le fait que l'homme en face de soi était probablement quelqu'un à qui on avait jamais parlé gentiment de toute sa vie, ou du moins personne n'avait jamais été aimable envers lui. Enfin, cela n'était qu'une interprétation possible, il y en avait certainement d'autres.
 
 
"Allez-y entrez!"

-Seulement soif...je crois...
 
Il se souvenait que son territoire était bien vaste et que les sources d'eau ne manquaient pas, puisqu'il avait reçu de régner sur tout ce qui se trouvait sous la Terre, contrairement à ses deux frères Zeus et Poséidon ayant reçu respectivement le ciel et les océans. Effectivement les sources souterraines ne manquaient pas, mais par rapport à là où il était la semaine passée avant de trouver le portail, la seule source d'eau qu'il avait eu à disposition avait été tarie accidentellement par Peine et Panique; ce qui lui avait valu de faire un magnifique facepalm et son état d'esprit du moment avait été à mi-chemin entre le désespoir et l'envie de meurtre, malgré le fait qu'il s'était décidé à changer un peu - mais la présence de ces deux subordonnés incompétents sont une exception à la règle, il aura toujours envie de les frapper, voire de les massacrer.
Et tout un paragraphe en fait pour dire qu'il a soif...
La narratrice n'essaie absolument pas de gagner des lignes.
 
Bref.
 
Il n'osait pas rentrer, mais se décida à le faire tout de même, pour ne pas faire perdre du temps à la jeune femme. Elle lui souriait mais il n'essaya pas de le lui en rendre un; il ne savait pas sourire, et il me semble l'avoir déjà dit précédemment - ah oui j'en conviens, je suis une narratrice qui radote !
Il était rentré et il se retourna vers elle.

 
-Au fait...pourrais-je savoir comment vous vous appelez ?

Effectivement, cela serait mieux de l'appeler par son nom plutôt que "Eh toi là-bas !". Blague à part, c'était surtout pour être sûr qu'elle s'appelait encore Belle ici, et si ce n'était pas le cas, savoir quel était son nom serait plus judicieux. De plus, même s'il connaissait sa véritable identité et qu'elle se nommait Belle comme dans l'autre monde, cela sonnerait faux de l'appeler directement par son nom alors qu'ils ne sont pas supposés se connaître.
 
Un voile d'inquiétude se posa sur son visage et ses yeux aigue-marine reflétaient toute l'immensité de sa sempiternelle solitude. De la tête il désigna son arme.

 
-Vous n'avez pas peur que je vous fasse du mal ?...euh...non pas que je vous en ferai, mais...J'ai déjà vu quelqu'un et...je crois que je l'ai effrayé et...J'ai l'impression de ne plus savoir qui je suis...ou du moins...je suis persuadé de m'appeler Hadès mais je suis sûr que ce n'est pas mon nom; je crois que c'est ce qui a effrayé l'autre personne...oh...j'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais !
 
Sur le dernier bout de sa tirade, ce fut comme si il s'en faisait le reproche et qu'il avait parlé pour lui-même; ou plutôt qu'il avait exprimé tout haut sa pensée, car il avait alors cessé de regardé Belle, regardant alors le ciel avant de tourner son regard vers le sol, ébloui encore par la lumière du soleil.
Il n'avait jamais été autant perdu...
Mais cela on vous l'a déjà dit, n'est-ce pas ?



Theme of Hadès:
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Lun 7 Avr 2014 - 20:24

 
    















Il faut parfois demander son chemin.


L'homme annonça qu'il avait soif, elle sourit et se rendit rapidement dans son appartement qui se situait juste au dessus de la bibliothèque, pour prendre deux verres et la première bouteille d'eau qui lui tomba sous la main. Elle redescendit et servit à verre à son invité. Il était toujours là, et semblait se sentir vraiment perdu. La jeune femme s’inquiétait vraiment pour lui. Elle se devait de lui venir en aide. Elle savait que c'était trés difficile de vivre un moment pareil. Mais il semblait bien courageux qu'elle, Mélanie avait erré dans la ville pendant toute la journée, et finalement qu'elle avait trouvé quelqu'un qui semblait la connaître, elle s'était évanoui face au trop plein d'émotions. Et lui ne semblait pas sur le point de s'évanouir, bien qu'il semblait tout de même assez secoué, mais qui ne le serait pas dans de telles circonstances.

"Tenez"fit Mélanie en lui tendant un verre plein d'eau, pour qu'il puisse boire. Elle se servit aussi un verre et posa la bouteille sur le rebord du comptoir de la bibliothèque. La jeune femme but son verre d'eau en observant l'homme et écoutant ce qu'il racontait. Il lui demanda comment il devait l'appeler.
"Mélanie" répondit-elle en souriant. C'était pas vraiment son nom, Mr Gold l'avait parfois appeler Belle, et elle ne comprenait pas trés bien pourquoi. Elle s'était d'ailleurs imaginer beaucoup d'histoire à ce sujet, allant de la simple confusion de personne, à l'idée de la réincarnation. Bien sûr, elle n'imaginait pas une autre vie, dans un autre royaume, car tout ce dont elle souvenait de sa vie, en plus de cette année vécue à Storybrooke, c'était les quatre murs blancs de l’hôpital, et cela n'avait pas été une partie plaisante de son histoire.

Son invité lui demanda si elle n'avait pas peur de lui, à vrai dire il était grand et imposant, et pouvait sans doute faire peur à beaucoup de monde. Pourtant, elle n'avait pas peur, même si il pouvait sans aucun doute lui faire du mal. Il était vraiment perdu dans ce nouveau monde, et Mélanie n'était surement pas la personne qui le conduira à l’hôpital pour l'aider. Elle soupira et reposa son verre à côté de la bouteille. il dit s'appeler Hadès mais que ce n'était surement pas son nom, un peu comme elle. Cassandra, la jeune femme qui l'avait aidé à s'en fuir de l’hôpital lui avait donné le nom de Mélanie, mais ce n'était pas vraiment son prénom, mais elle ne pensait pas s'appeler Belle, enfin pas vraiment.
"Hadès, comme le dieu grec?" demanda Mélanie surprise, puis elle vit son grand bâton, enfin disons qu'elle l'avait vu depuis un moment, mais qu'elle y prêta attention maintenant, et se demanda si cela na pouvait pas être le Dieu grec, mais ça n'avait pas de sens, car c'était impossible. Il ne pouvait pas y avoir de Dieu dans ce monde. Mélanie vivait facilement dans le monde des livres et des contes, mais elle savait que cela ne pouvait pas être vrai.








Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 53
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : Hercule
∂6 Identité : Hadès
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Taciturne, Froid, Mélancolique, Solitaire, Perdu
∂6 Âge : Euh...disons qu'il vit depuis très longtemps...
∂6 Profession : Il ne travaille pas pour le moment...
Espace vide
ஐ Avatar : Ralph Fiennes

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t739-hades
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Mer 9 Avr 2014 - 17:33

 
    

Hadès but une gorgée d'eau dès qu'il eut le verre en main; mais cela, je pense que vous l'auriez facilement deviné sans que j'aie à vous le dire.
De même que je ne pense pas avoir à vous indiquer qu'il avait enregistré le fait qu'il devrait l'appeler Mélanie et non Belle, comme au temps où ils se trouvaient en un autre monde où la magie, les dieux et tout le bazar étaient réunis en un monde autre que le monde réel; vous l'auriez vous-même deviné n'est-ce pas ? Egalement, vous auriez deviné qu'il avait été étonné d'entendre ce prénom; Mélanie n'étant pas un prénom grec, il n'était pas habitué - bah oui, que voulez-vous que l'on vous dise ? - le pauvre il vient juste d'arriver; s'habituer à tout plein de nouvelles choses qui lui sont totalement inconnues pour certaines ou presque serait un défi de taille pour le pauvre dieu désespéré et solitaire qu'il était, déjà peu habitué dans son ancienne vie de se retrouver au fait des nouvelles humaines (entendre par-là, qu'il n'était pas au courant de toutes les véritables nouvelles et grands évènements terrestres, sauf quand un nouveau mort débarquait dans son royaume).
 
Mais passons ses pensées et arrivons directement à la réponse qu'il devait fournir à celle qui l'aidait et ne semblait pas avoir peur de lui - du moins pas complètement - pour le moment.
Mais à l'heure actuelle, diantre, pourquoi aurait-on peur de lui ? Grand et imposant, il l'était de par sa nature, faisant un mètre quatre-vingt et étant un dieu - et avec une armure et une arme qui plus est ! - il était normal qu'il paraisse impressionnant; et malgré le fait qu'il avait une arme avec lui, il ne saurait faire de mal à une mouche. Et cela se voyait qu'il était plus perdu et désespéré qu'autre chose; et faudrait vraiment que je change de disque, parce qu'à force, vous l'avez compris...ahem...
Bref...


"Hadès, comme le dieu grec?"
 
-Oui. Probablement...Je crois...C'est idiot, c'est tout ce dont je me souviens; ou crois me souvenir...je ne sais plus trop...j'ai l'air idiot non ?...Que savez-vous de lui ?
 
Il se sentait passablement stupide de poser la question car il s'attendait à ce que la réponse de la jeune femme soit la même sortant de la bouche de n'importe quel humain qu'il avait pu rencontrer jadis: Hadès, le dieu souverain du monde des morts dans la Grèce Antique, personnage à l'allure triste, mais parfaitement menaçant et effrayant, horrible personne peu digne d'intérêt et d'amour, haï de tous les humains et dieux, et même tous les êtres vivants; mais aussi le dieu jalousant fortement le bonheur des humains et la bonne entente entre eux et son petit frère Zeus l'ayant banni de l'Olympe pour toujours et ce dès le début, enviant la puissance du dieu des dieux et l'amour que lui portaient tous les êtres vivants, ne cessant de le haïr; et au final, le dieu qui a tenté de renverser son petit frère et avait failli réussir, en vain, grâce à l'intervention d'Hercule, parce qu'il avait blessé Megara au passage - même cela, ce n'était pas prévu et pas voulu non plus. Il était le méchant de l'histoire en somme.
Et semblait-il que jamais personne n'ait fait mention de ses véritables sentiments dans cette histoire, personne ne semblait au courant de ce qu'il avait vraiment senti et ressenti, ses vraies motivations, et toute sa douleur et sa rage qu'il avait gardé au plus profond de lui, faisant taire sa raison, brisant son coeur et le blessant jusque dans son âme !
 
Hadès but une autre gorgée d'eau; il n'avait pas fini son verre, du moins pas tout à fait. Il ne devait rester que trois gorgées tout au plus.
Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas bu une eau qu'il jugeait aussi bonne.
Et dire que les deux seules sources d'eau suffisamment potables n'étaient que les deux sources des deux fleuves placées devant son palais dans les Enfers, mais dont l'ingestion de l'une de ces eaux n'était pas du tout recommandée; enfin pour lui seulement: l'eau du Léthé ou fleuve de l'Oubli, où une seule gorgée suffisait à vous faire oublier, tout, entièrement, jusqu'à votre propre identité; et l'eau des Souvenirs, annulant les effets du Léthé, mais vous faisant vous rappeler de chaque moment de votre vie ou de vos vies passées, surtout les plus mauvais et les plus tristes, ceux pour lesquels vous auriez pu vous suicider par exemple.
 
A dire vrai, pour le moment, Hadès était comme une personne ayant bu de l'eau dans le fleuve du Léthé, du moins le paraissait-il aux yeux de n'importe qui de ce nouveau monde.
De fait, il n'avait rien oublié, il ne pouvait pas oublier tout ce qu'il avait vécu.
Des centaines d'années ou bien des milliers, cela revenait au même; il n'avait pas vu la lumière du jour depuis bien trop longtemps et n'avait pu parler avec personne de vivant - et d'intelligent - depuis si longtemps...
Belle ou bien Mélanie, qu'importe, il devait parler à quelqu'un; et pour l'instant, elle serait son phare en attendant qu'il puisse mieux se repérer dans cette ville de ce monde inconnu lui paraissant si étrange !



Theme of Hadès:



Contenu sponsorisé
Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]


 
    


Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Il était une fois... Carrefour!
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» Parce ce que ça le prends des fois: Les malheurs de Sophie


Parce qu'il y a des fois, on se sent vraiment perdu... [PV: Belle E. French]
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions