avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Une rencontre suprenante.
Mer 11 Déc 2013 - 19:11

 
    






Une rencontre surprenante
Regina Mills & Belle E. French





















Once Upon a Time...

Prénom & Noms des participants : Belle & Regina
Date où se déroule le sujet : 19 septembre 2013
Période de la journée où se déroule le sujet : Aprés-midi
Météo : Ciel gris et pluie fine


Once Upon a Time...


Once Upon a Time
Neverland

>




















Une rencontre surprenante.


Mélanie n'aurait jamais pensé rencontré cette femme. Le femme brune qui la regardait par la lucarne de sa cellule. Elle avait croisé son regard plusieurs, et ses yeux, étaient la seule partie de son visage que la jeune femme ait pu voir, mais jamais elle n'oublierait ses yeux. Il lui était arrivé d'en faire des cauchemars, mais une partie d'elle-même ne pouvait pas s’empêcher de penser qu'elle pourrait être de la famille. Une tante, une cousine, une sœur? Mais par une étrange coïncidence, jamais Mélanie s'était retrouvé en face de cette femme dans la petite ville de Storybrooke. On dit souvent que le monde est petit mais pour le coup, on pouvait penser le contraire. Et pourtant ce jour-là, Mélanie était entrain de faire des achats dans la boulangerie, sans cesser de regarder cette boutique de fleurs. Il faudrait qu'un jour, elle y rentre, juste pour voir, et savoir pourquoi son regard, ou son nez était toujours attiré par cet endroit.

La jeune femme portait un panier, dans lequel il y avait le pain, qu'elle venait d'acheter, et quelques autres petits articles qu'elle avait trouvé dans les différentes boutiques de la rue commerçante de Storybrooke. Soudain, elle vit arriver en face d'elle, la femme de la lucarne, Mélanie ne connaissait pas son nom, et n'avait pas la moindre idée que cette femme était la maire de la ville, Regina, dont l'institutrice lui avait parlé quelques semaines plus tôt. Non bien sûr, elle ne pouvait pas savoir. Elle se figea sur place et attendit qu'elle arrive à son hauteur.
"Vous?" murmura Mélanie surprise, mais aussi un peu apeurée, si c'était elle qui l'avait enfermé, est-ce qu'elle ne prenait pas le risque d'être enfermée à nouveau. Et qui irait la chercher dans l'asile. Mr Gold, vu la façon dont leur relation avait terminée, elle doutait qu'il veuille prendre le temps de venir la chercher. Ruby? Angelica? prendraient-elles le risque? Cassandra l'aiderait-elle à sortir une seconde fois?

Mais d'un autre côté, Mélanie voulait comprendre, et savoir pourquoi elle avait été enfermé, et si elle avait un passé? Quel était-il? Et qui était cette femme. Elle prit son courage à deux mains, et fit un pas de plus pour se mettre en face de la femme, et lui bloquait la route. Elle regarda ses yeux, c'était bien ce même regard, elle ne pouvait pas l'oublier, elle ne pourrait pas l'oublier.
"Qui êtes-vous?" demanda enfin Mélanie un peu tremblante, devant cette femme imposante, et qui semblait vraiment sûre d'elle. Il n'y avait maintenant plus qu'à espérer que la femme lui fournisse des réponses, à toutes ses questions sur son passé et son internement. Mais elle était encore loin de se douter à qui elle avait à faire. Elle attendait, espérant des réponses, toute en craignant la réponse de la femme à la lucarne. Mélanie avait peut-être retrouver une personne importante de son passé, elle ne pouvait pas laisser passer une chance d'en savoir plus que elle-même.
"Pourquoi étais-je enfermée?" demanda-t-elle presque les larmes aux yeux au souvenir de ces moments pénibles.









Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 26
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : Blanche-Neige et les Sept Nains.
∂6 Identité : La Méchante Reine.
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Caractère : ♦️ Orgueilleuse
♦️ Autoritaire
♦️ Jalouse
♦️ Vaniteuse
♦️ Manipulatrice
∂6 Âge : Indéfini.
∂6 Profession : Maire de Storybrook.
Espace vide
ஐ Avatar : Lana Parrilla

Voir le profil de l'utilisateur
Une rencontre suprenante.
Jeu 12 Déc 2013 - 18:37

 
    

Une rencontre surprenante

« Open me your heart »



Le ciel était particulièrement gris ce jour là. La pluie, fine et délicate, semblait pourtant vouloir rincer quiconque osait poser son pied dehors trop longtemps à son goût. L'état d'esprit de Regina était au même titre que celui du temps : gris et nuageux. Ses préoccupations étaient bien au-dessus que la plupart des personnes qui peuplaient cette ville, et de toute évidence, la belle femme n'avait aucune intention de se confier à qui que ce soit. Elle ne l'avait jamais fait, pourquoi le ferait-elle aujourd'hui ?
Si, un jour, elle avait eu un confident. Une personne à qui elle avait sut ouvrir son cœur, avant que le sien ne le lui soit arraché. Une bouffée de colère la submergea. Jamais elle n'avait pardonner à sa mère ce meurtre, car Daniel avait été la première, et la dernière personne qu'elle n'avait jamais aimée. Ses pensées se tournèrent alors vers la seconde personne responsable de la mort de son ancien aimé. Blanche-Neige. Qu'il y avait-il de plus réjouissant de la voir ne même pas reconnaitre son propre mari ? Tous ces habitants avaient mérités d'être punis par sa malédiction, et elle ne le regrettait en rien, jamais la pitié ne l'avait touchée. La maire de Storybrooke s'approcha un peu plus de la fenêtre de sa cuisine, les bras croisés. Son regard, où brillait une flamme mêlant rancœur et colère semblait briller à l'infini dans ses prunelles.

Cependant ... Tous ses plans avaient basculés depuis la venue de cette blonde. C'était à elle à présent d'user de son talent pour déjouer ses fantasmes de bien gagnant sur le mal, et Regina était certaine que sa victoire était jouée d'avance, peu importe les moyens qu'elle utiliserait pour y arriver. Regina se détourna de sa contemplation des rues grises de sa ville, et se dirigea vers l'entrée, où elle attrapa son manteau et un parapluie. Malgré elle, la femme ne savait pas si elle devait regretter quelque peu ou non son ancien monde. Elle avait été élevée avec un rang et un mode de vie bien différent que celui utilisé ici, et une légère nostalgie la traversa, furtivement. Non, elle ne pouvait se permettre ce genre de sentiment, faible à ses yeux.
Regina ouvrit la porte de son immense maison. L'air au dehors était frais, et humide. Nul doute qu'elle ne cesserais avant le lendemain, et forcirais certainement avant la nuit. Mais elle avait un grand besoin d'air, d'admirer encore et encore de ses propres yeux sa ville et ses habitants. Son œuvre. Certainement dans le but de se conforter qu'elle était et qu'elle resterait la Reine, elle l'avait instiller dans le cœur de chacun des habitants de Storybrooke, qui la reconnaissent, ou non. La femme sortit de son jardin, et s'engagea dans la rue. Comme toujours, elle était parfaitement bien habillée, avec élégance et raffinement, le tout sans fioriture. Chacun des habitants qu'elle croisait la saluait discrètement avec déférence, certains se plaignant du temps, d'autres lui demandant comment elle se portait. La maire se retenait grandement de ne pas les écraser pour leur impudence. Comment osaient-ils se permettre autant de familiarité avec elle ? Elle devrait les obliger à tous s'incliner sur son passage. Au lieu de cela, elle répondait parfois suivant le rang des uns ou des autres, le tout accompagné d'un regard hautain et d'un sourire faux. Cependant, beaucoup parfois se contentaient de se faire le plus petit possible, ne sachant pas d'où venait cette crainte qui leur remuait l'estomac. Ces réactions souvent, esquissaient un léger sourire sur le visage de Regina. De loin, elle aperçut une boutique de prêt du gage et d'antiquités. Elle savait parfaitement à qui elle appartenait, et tout en prenant une rue parallèle, elle se promit de bientôt régler son compte également à celui qui se faisait appeler maintenant Monsieur Gold.

Alors qu'elle allait traverser une rue, le regard droit et le pas décidé, la maire de Storybrooke passa devant une jeune femme dont elle fit à peine attention. « Vous. » Regina se stoppa après avoir dépassé de quelques mètres la jeune femme en question. Qui était-elle donc, elle qui se permettait de l'apostropher ainsi ? Elle se retourna alors, et se retrouva face à un visage qui lui était parfaitement familier et connu. Contrairement, visiblement, à ce que ressentait la jolie brune en face d'elle à présent. Elle semblait particulièrement perdue et son regard la fixait, légèrement perdu peut-être dans d’intenses réflexions. Nul doute qu'elle cherchait qui elle, Regina, était. La maire réflechissa un instant à ce qu'était devenue la Belle qu'elle avait connue et enfermée lorsqu'elle était venue ici : le shérif l'avait informée que Belle avait été pendant un moment avec Rumplestiltskin. Intérieurement, Regina grimaça. Comment, à l'époque de leur vie à Neverland, une si jolie jeune fille avait pu vouloir vivre avec un homme qui, à ce moment, était loin d'être bien agréable à regarder ? L'appât du pouvoir ? Non, Belle semblait bien trop innocente pour ça, et nul doute qu'elle ne serait actuellement pas en face d'elle, car elle l'aurait éliminée au seul vent d'information qu'elle aurait pu avoir sur une éventuelle adversaire.  Son seul adversaire actuellement était donc celui qui qui elle avait vécu, celui qui l'avait formée à la magie, elle, la Méchante Reine. Et qui disait qu'il était désigné comme adversaire, signifiait son futur arrêt de mort, car rien ni personne ne devait lui entraver la route qu'elle voulait tracer, et qui devait la conduire sur son propre bonheur, la chose qui l'avait amenée à lancer cette malédiction, et qui les avait amenés jusqu'ici. Et à présent, qu'est-ce qu'ils étaient devenus eux deux ? Un couple qui était à présent séparé, lui seul avec ses sombres instruments et elle ayant repris la vieille bibliothèque qui se trouvait sous l'horloge de la ville. Horloge qui s'était remise en route, ou du moins qui s'était mise en route pour la première fois qu'ils étaient venus exister et vivre dans ce monde. Alors que Regina elle même semblait s'être perdue dans ses propres réflexions sur ceux qu'elle aimait toujours appeler ses sujets, elle reporta son attention sur Belle, qui semblait toujours à la poursuite de réponses qui devaient la torturer, au vu de ses questionnements. Sur le visage de celle qui se considérait toujours comme la Reine, un sourire en coin et sans joie se dessina tandis qu'elle se délectait de la détresse de celle qui était princesse, dans un autre monde. Alors qu'elle venait de penser à la Bête, voilà qu'elle croisait la Belle. La jeune femme qui se trouvait en face d'elle avança d'un pas, comme pour essayer de déterminer plus facilement de près les traits de Regina, lui bloquant par la même occasion, sa route, comme pour essayer de l'acculer pour qu'elle réponde aux question qui sans nul doute, lui brûlaient les lèvres. « Qui êtes-vous ? » Voilà qui était déjà plus élaboré que la monosyllabe qu'elle avait utiliser juste avant pour attirer l'attention de celle qui avait été et qui resterait sa Reine. Mais celle-ci commença à feindre une incompréhension hautaine, levant haut un de ses fins sourcils, cherchant subtilement à perdre encore plus la jeune femme en face d'elle. « Pourquoi étais-je enfermée ? » Ah, voilà qui étais bien plus intéressant que ce pourquoi elle avait ouvert la bouche auparavant. Ainsi donc, elle se souvenait de certaines choses de son passé. Dans sa poche, Regina serra le poing. La situation lui semblait d'un coup plus instable à Storybrooke, car si elle, cette fille qu'elle avait tenu enfermée durant des années commençait à se souvenir de certaines choses, c'est que ce n'étais certainement pas la seule. Fronçant les sourcils, Regina planta ses yeux bruns dans ceux de son ancienne prisonnière. Un rire léger la secoua faussement, les yeux toujours rivés dans ceux de la jeune femme. « Vous devriez sortir un peu plus de chez vous mademoiselle, ainsi vous sauriez peut-être que vous vous adressez au maire de la ville. » Regina leva légèrement les yeux et se redressa. « Je m'appelle Regina Mills. A présent, si vous avez cesser de m'importuner avec des questions incompréhensibles, je vous souhaite une bonne fin de journée. » La maire fit volte-face, et commença à s'éloigner. Nul doute que Belle la rattraperait bien assez vite, et ses talents de manipulatrice seraient alors mis à profit.

© Chieuze



avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Une rencontre suprenante.
Ven 27 Déc 2013 - 19:51

 
    















Une rencontre surprenante.


Mélanie continuait d'observer la femme en face d'elle. Elle ne savait plus trés bien où se mettre, on voyait bien qu'elle était une dame classe, alors qu'elle... La jeune femme n'avait pas autant de classe. Elle soupira et se laissa estomaquer par son aplomb. Quand elle lui dit qu'elle était la maire de la ville, Mélanie se souvint vaguement d'une conversation avec l'institutrice de l'école qui lui avait parlé d'elle. Elle se souvenait que ce n'était pas en termes flatteurs, mais elle ne se rappelait plus des mots exactes que la jeune femme avait employé. La Maire prit congé, et Mélanie resta un moment figée, avant de la regarder partir. Il fallait qu'elle la rattrape, elle avait besoin de réponse à ces questions, à son Pourquoi? Pourquoi elle avait enfermé dans cette pièce? Pourquoi elle venait la voir si souvent? Pourquoi?

"Attendez" cria Mélanie en lui courant après pour la rattraper. Elle passa prés d'elle, et lui barra à nouveau le chemin. Une réponse était importante pour son évolution, pour comprendre sa vie passée, et ainsi savoir vers quel avenir, elle se dirige. Il lui fallait une réponse, et Regina était la seule personne qui pouvait lui en fournir une, du moins à sa connaissance.
"Je sais que vous étiez devant la porte, j'ai reconnu votre regard. Dites-moi pourquoi j'étais enfermée?" demanda Mélanie, peut-être un peu désespérée. Elle voulait tellement une réponse. Pour savoir des choses sur sa famille? sur pourquoi elle se trouvait là-bas? Avait-elle une maladie sans le savoir? L'avait-on enfermée pour une raison obscure? La jeune femme imaginait tout et n'importe quoi. Elle avait peur, peur d'y retourner et de ne pas pouvoir en sortir. Cette femme pouvait l'enfermer à nouveau...

"S'il vous plait, Répondez-moi?" supplia la jeune femme en leva les yeux vers la femme. Elle n'était pas plus grande qu'elle, avec sa prestance et sa classe, c'était comme si elle faisait dix mètres de haut, et Mélanie seulement dix centimètres. Elle avait vraiment prit son courage à deux mains, pour parvenir à venir lui poser ses questions, mais aussi à la regarder en face. Elle attendait une réponse, et la vérité pour que ça soit encore mieux. Mais est-ce que le Maire allait lui donner. Ou bien allait-elle dire un mensonge. Mélanie ne bougeait pas, et regardait la femme, puis elle baissa les yeux et regarda ses mains. Elle jouait nerveusement avec ses doigts, en tremblant légèrement. Elle aurait voulu quelqu'un pour la soutenir, mais elle savait qu'elle devait aussi affronter cette femme seule à seule.

Mélanie aurait toutefois aimer que Mr Gold soit avec elle, pour la soutenir, lui tenir la main, la réconforter et lui donner du courage. Mais depuis leur dispute, tout était différents entre eux. Et la jeune femme n'avait pas encore le courage de faire le premier pas. Elle se retrouvait donc seule pour faire face à la femme, qui lui avait donné des cauchemars pendant tout le temps où elle avait été enfermé, et même plus tard. Et encore aujourd'hui, parfois. Mais elle lui avait aussi donné de l'espoir de voir que quelqu'un de l'avait pas oublié. Il fallait donc une réponse à la jeune femme : Pourquoi?









Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013



Contenu sponsorisé
Une rencontre suprenante.


 
    


Sujets similaires

-
» Déclaration suprenante de David Krejci


Une rencontre suprenante.
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions