avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Le rêve commence dans un livre
Ven 22 Nov 2013 - 19:41

 
    






Le rêve commence dans un livre
Mary Margaret Blanchard & Belle E. French





















Once Upon a Time...

Prénom & Noms des participants : Mary Margaret & Belle
Date où se déroule le sujet : 30 Juin 2013
Période de la journée où se déroule le sujet : Matin
Météo : Ciel couvert mais chaude journée


Once Upon a Time...


Once Upon a Time
Neverland






















Il était une fois ..


Mélanie avait donc ouvert la bibliothèque depuis peu, mais mis à part quelques clients, elle n'avait réussi à faire de sa bibliothèque un endroit où tout le monde va après le travail, le lycée, ou l'école. Elle avait donc décidé d'y remédier, évidement avec la fin de l'année, et les vacances qui allaient commencé, c'était le moment où jamais pour parler des lieux aux écoles. Elle s'était donc rendue dans l'école de la ville, qui accueillait tous les enfants de Storybrooke. Mélanie avait rencontré la directrice des lieux, et lui avait parlé de l'ouverture de la bibliothèque. La femme avait vraiment été surprise, sans doute parce qu'elle était apparemment fermé depuis si longtemps que tout le monde avait presque oublié qui il y en avait eu. C'était sans doute la raison de son faible succès. Elle exposa donc son idée de permettre aux enfants de si rendre une fois par semaine, pour aller emprunter un livre qu'il ramènerait la semaine suivante pour en prendre un nouveau et ainsi de suite pendant toute l'année scolaire. Elle pourrait aussi laisser les institutrices ou instituteurs en emprunter pour leurs cours en classe. Finalement elles se mirent d'accord pour que chaque classe est un jour dans la semaine.

Mélanie était donc retourner à la bibliothèque, elle avait informé Alice de son idée. Aujourd'hui, elle recevait une classe de l'école de Storybrooke. Elle était sûre ainsi d'avoir au moins vingt enfants par jour, ce serait déjà bien. Comme c'était la fin de l'année, la jeune femme avait surtout proposé de visiter les lieux, et pourquoi pas lire un livre sur place. Mélanie avait installé un coin avec quelque fauteuils et des cousins par terre autour d'un tapis. Bien sur, cela se trouvait non loin du coin des enfants. Tout était prêt, elle regarda l'heure et vit qu'il lui reste une bonne vingtaine de minutes à occuper à leur arrivée. Elle remit un peu d'ordre dans les étagères, regarda derrière le comptoir, si il y avait des livres à ranger, mais tout était rangé. Elle prit le plumeau et passa un petit coup dans les rayonnages. Elle venait d'occuper cinq minutes. C'était fou ce que le temps passe vite quand on est occupé. Et puis là, qu'elle attendait impatiemment ce moment, elle se retrouvait à tourner en rond, elle n'avait pas le temps de commencer quelque chose, ni de finir quelque chose, vu qu'il n'y avait rien à finir. Aprés avoir fait un tour dans son appartement rapidement, elle alla aux toilettes, puis but un verre d'eau, et retourna dans la bibliothèque. Mélanie était fin prête.

Elle entendit les enfants arrivaient, ils faisaient du bruit à parler à vis haute, et certains à crier. Mélanie sourit et se mit derrière le comptoir, puis elle se dit qu'il valait mieux se mettre dans l'allée principale pour les accueillir, elle courut presque pour aller devant la porte. Puis elle se dit qu'elle devrait peut-être aller leur ouvrir la porte. Elle avança vers la porte, quand le téléphone se mit à sonner. Elle sursauta, elle n'avait pas l'habitude de ses engins qui sonnent. Elle se précipita pour répondre, au moment où les enfants entrèrent avec leur institutrice dans la bibliothèque. Mélanie leur sourit et leur fit signe d'avancer, elle parla deux petites minutes au téléphone, puis raccrocha et se tourna vers les enfants.
"Bonjour, dit-elle dans un sourire, puis elle s'approcha de leur maitresse pour lui tendre la main, et serrait la sienne.
"Entrez les enfants, bienvenue à la bibliothèque. Ici vous pourrez emprunter un livre chaque semaine pour le lire à la maison." expliqua la jeune femme. Vous pouvez aussi venir pour lire un livre, il y a un petit coin au fond de la pièce pour s'installer et lire tranquillement. Vous ne devez pas abimer les livres, ni crier dans la bibliothèque. Vous prendre le livre que vous voulez" ajouta Mélanie avec le sourire, puis elle invita les enfants à la suivre dans le coin jeunesse, où elle savait que les enfants trouveraient le livre qu'il préfère. La jeune femme s'approcha de leur institutrice.
"Vous pourrez leur lire un livre plus tard, si vous voulez" proposa-t-elle dans un sourire. Les enfants avaient commencé à regarder les livres, et à s'installer sur les fauteuils ou les cousins pour lire. Mélanie était contente de voir que son idée fonctionnait et que les enfants étaient contents d'être là.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 61
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Blanche Neige et es 7 nains
∂6 Identité : Blanche Neige
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Ambitieuse- Diplomate - Franche - Aimante - douce
∂6 Âge : 32 ans
∂6 Profession : Intitutrice
Espace vide
ஐ Avatar : Ginnifer Goodwin

Voir le profil de l'utilisateur
Le rêve commence dans un livre
Sam 23 Nov 2013 - 14:32

 
    





Avec Belle E. French as Belle

Le rêve commence dans un livre


ONCE UPON A TIMERPG.

Mary Margaret s'était levée ce matin là avec la ferme attention d'aller défier Regina pour récupérer le livre de conte de fées qu'elle avait offert à Henry un an plus tôt, alors qu'elle constatait que le pauvre enfant se refermait sur lui-même et n'avait pas spécialement de camarade de classe. En effet, quelques jours plus tôt, elle avait eu une discussion avec la directrice de l'école de Storybrooke qui lui avait demandé de se rendre à la bibliothèque avec les enfants pour leur faire connaitre la joie d lire et de voyager. Et ca serait aussi l'occasion pour elle de leur lire une histoire. Alors pourquoi pas celle qui avait réveiller son petit ami du coma ? Et puis ca lui donnait une bonne occasion de récupérer le livre de conte de fées et d'essayer de réveiller Emma de son coma. C'est donc d'un pas déterminé que ce matin là, la brunette s'était dirigé vers la maire de la petite ville du Maine pour la supplier de lui rendre son livre. Il lui fut difficile de convaincre Regina mais finalement elle céda et lui rendit son livre, la mettant dehors en lui ordonnant de ne plus mettre un seul pied chez elle. Bien évidemment, Mary Margaret ne répondit pas et se contenta de décamper, rejoignant l'école, assez rapidement. Elle accueillit ses élèves avec un grand sourire, leur rappelant la sortie prévue à la bibliothèque et cela amena des discussions de la part des élèves qui se demandait bien à quoi l'endroit ressemblait. Il était vrai que l'endroit n'avait pas été ouvert depuis longtemps à vrai dire. Mary Margaret avait aussi hâte de s'y retrouver simplement pour changer un peu d'air et voir ce que penseraient ses élèves de son conte de fées, d'une histoire qui semblait lui rappeler quelque chose... La matinée passa donc lentement et après avoir fabriquer des petites mangeoires pour les oiseaux et les avoir installées dehors, dans la cour de récréation pour que les moineaux puissent manger et boire à leur aise, la classe partit donc vers la bibliothèque, à pied.

Les enfants chahutaient sur le chemin, ce qui fit sourire Mary Margaret. Ils était tout excités et c'était une bonne chose qu'ils s'excitent tous sur le chemin de la bibliothèque puisqu'ils devraient être tous silencieux dans les lieux. L'institutrice ne tarderait d'ailleurs pas à leur rappeler les règles, pour ne pas qu'ils se fassent fâcher par la jeune bibliothécaire. Mais pour le moment, ils ne faisaient que marcher à leur rythme vers l'endroit. Et Mary Margaret était plongée dans ses pensées à vrai dire. Elle se demandait où se trouvait Henry à l'heure actuelle. Lui serait venu lui tenir la main, pour ne pas être seul et lui aurait parlé pendant tout le chemin de ce fameux livre, de la malédiction, et du fait qu'elle était Blanche-Neige et qu'elle devait ouvrir les yeux. Oui, il avait vraiment de l'imagination, c'était un fait. Mais maintenant qu'il était parti, les cours à l'école n'était plus les même. Mary Margaret n'avait plus de rayons de soleil qui venait lui offrir une poire à la place d'une pomme le matin. A la place de ça, elle voyait tout les matins Regina aux abords de l'école, qui venait l'interroger ensuite pour savoir si Henry avait montré son nez à l'école. Et chaque jour c'était la même chose, Mary Margaret lui répondait avec un air désolé qu'elle ne l'avait pas vu et Regina s'éloignait, en retenant visiblement ses larmes. Et Mary Margaret rentrait dans sa salle de cours, l'air perdu, ne sachant pas quoi faire pendant une bonne dizaine de minutes, avant d'interroger les enfants sur leurs leçons de la veille. En somme, une routine s'était installée et la pauvre institutrice détestait ca, même si elle ne voulait pas se l'avouer. Mais passons. Car les enfants et elle-même arrivaient devant la bibliothèque et la brunette les fit donc se ranger en rang deux par deux et les fit taire doucement. Elle attendit donc le silence complet, avec patience, comme toute bonne maitresse d'école, les bras croisés sur sa poitrine, le livre contre elle. Et comme elle s'y attendait, les enfants perdirent patience avant elle et finirent par se taire.

-Chut...

Elle posa alors son doigt sur ses lèvres, pour imposer le silence et rentra dans la bibliothèque, les enfants sur ses talons. Et forcément, le silence ne dura pas longtemps.

Aussitôt, elle se fit aborder par une jeune femme qui la salua et elle en fit de même, lui serrant la main, alors que les enfants criait à la merveille du lieu et que la bibliothécaire leur faisait la visite. L'institutrice rappela ses élèves à l'ordre et ils se calmèrent aussitôt.

-Excusez les. Ils sont un peu bruyants.

La brunette lui fit donc un sourire d'excuse alors que la bibliothécaire expliquait les règles du lieu et que les élèves allaient tous chercher un livre, les laissant entre adultes. Le livre toujours dans les bras, Mary Margaret se tourna donc vers la plus jeune, un grand sourire aux lèvres, alors que cette dernière lui disait qu'elle pourrait leur lire un livre plus tard. Bien évidemment, c'était à l'origine dans les attentions de la maitresse d'école qui approuva d'un signe de tête, tout en désignant le livre qu'elle avait apporté.

Il y eut alors un élève qui se fit bousculer dans un rayonnage par un camarade et Mary Margaret leva les yeux au ciel. Il fallait parfois être vraiment patient avec eux... Elle alla donc séparer les deux élèves, punissant le fauteur de troubles au passage, avant de retourner vers la seule adulte présente dans la pièce, pour lui dire :

-Je comptais leur livre ce livre. C'est une histoire qui me tiens à cœur. Ca parle de princesses et d'amour.

Les enfants étaient maintenant calmes et commençaient à lire gentiment. Mary Margaret pû donc s'autoriser un moment de repos depuis ce matin qui avait été mouvementé avec la visite de Regina. D'ailleurs, elle ne comptait pas remettre les pieds à la mairie de si tôt. Sauf si bien sûr Henry venait à revenir et à aller voir sa mère adoptive. à, Mary Margaret se ferait une joie d'aller saluer le blondinet et de le serrer bien fort dans ses bras...











avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Le rêve commence dans un livre
Dim 24 Nov 2013 - 18:24

 
    















Il était une fois ..



Mélanie regarda tous les enfants s'installer dans le coin lecture qu'elle avait préparé. Ils semblaient contents d'être là. Même si ils étaient un peu bruyant, la jeune bibliothécaire était heureuse de voir les lieux marchaient aussi bien. La jeune institutrice à ses côtés, tenait un gros livre serrait contre sa poitrine. Mélanie était toujours intéressé par les livres, elle aimerait bien lire celui-là. Aprés s'être occupé des enfants, la maîtresse d'école revint vers Mélanie et lui dit qu'elle leur lirait ce livre. Elle lui montra, il se nommait "Once Upon a Time, c'était sans doute une histoire de contes de fées, Mélanie avait lui beaucoup de contes, mais elle avait eu un attachement particulier pour "La Belle et la Bête" sans trop savoir pourquoi d'ailleurs. Mélanie lui sourit et hocha la tête, pour dire qu'elle pourrait le faire aisément. Elle avait après tout, encore une bonne heure devant elle pour lire l'histoire. Aprés les enfants rentreraient sans doute à l'école, la bibliothécaire retrouverait sa librairie un peu trop calme sans eux.

"Vous pourrez leur lire tout à l'heure. C'est un livre de contes? demanda Mélanie curieuse d'en savoir plus sur ce nouveau gros livre. Elle aimerait bien le lire, mais elle n'osait pas trop le demander à la jeune femme de bien lui prêter. Mais sans doute écouterait-elle l'histoire en compagnie des enfants, celle que la jeune femme allait lire dans quelques instants. Mélanie était heureuse de voire qu'elle se se débrouillait assez bien dans sa vie. Mais depuis l'absence de Mr Gold dans la sienne, elle se sentait un peu morose. Bien sûr, ses moments dans les livres lui permettaient d'oublier un peu se tristesse, travaillait comme dans ces moments, lui occupé l'esprit. Mais certains moments, comme le soir au souper, le premier soir, elle avait été mangé seule dans son appartement, mais... c'était trés triste. Elle avait donc décidé d'aller manger chez Granny, pour ne pas être seule.

Mais en même temps, c'était à lui de la laisser entrer dans sa vie, d'être honnête avec elle. La jeune femme commençait un peu à comprendre, ces quelques jours, seule avec elle-même, lui avait permis de comprendre qu'elle avait perdu la mémoire, mais il devait bien y avoir quelque chose avant l’hôpital, avant les murs blancs, et peut-être que Mr Gold avait une place dans sa vie. Mais elle doutait qu'elle ait une place dans la sienne. Elle secoua sa tête, sentant la déprime l’envahir, et ce n'était pas vraiment le moment. Elle reprit ses esprits et regarda la jeune femme à ses côtés.
"J'aime beaucoup les livres, mais ça vous devez vous en doutez, aussi je suis trés curieuse par votre ouvrage" dit la jeune femme dans un petit sourire. Pourrais-je vous l'emprunter?" demanda Mélanie, vraiment curieuse de pouvoir le feuilletez lire l'histoire qu'il pouvait contenir. Mais la jeune femme semblait vraiment y tenir pour le serrer aussi fort contre sa poitrine. Le téléphone de la bibliothèque sonna à nouveau, et Mélanie sursauta une nouvelle fois, en se demandant à nouveau ce qui faisait cet étrange musique.
"Ah oui... le téléphone... Je m'y ferais jamais" dit-elle en retournant prés du comptoir pour répondre. La personne au bout du fil demanda des renseignements sur l'ouverture de la bibliothèque, Mélanie se fit une joie de lui répondre. Elle raccrocha et revint vers la jeune femme et les enfants avec le sourire.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 61
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Blanche Neige et es 7 nains
∂6 Identité : Blanche Neige
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Ambitieuse- Diplomate - Franche - Aimante - douce
∂6 Âge : 32 ans
∂6 Profession : Intitutrice
Espace vide
ஐ Avatar : Ginnifer Goodwin

Voir le profil de l'utilisateur
Le rêve commence dans un livre
Jeu 28 Nov 2013 - 21:33

 
    





Avec Belle E. French as Belle

Le rêve commence dans un livre


ONCE UPON A TIMERPG.

Les enfants s'installaient tranquillement dans le coin lecture et Mary Margaret sourit. Au moins, elle aurait un peu de repos le temps que les gamins cherchent un livre qu'ils liraient pendant les semaines suivantes, avant de lui en faire un résumé. Et la jeune institutrice en profita donc pour se tourner vers la jeune bibliothécaire et lui fit face, engageant la discussion, en s'excusant du fait que les enfants étaient parfois un peu trop bruyants. Puis elle demanda si elle pourrait lire son livre de contes de fées au enfants. Elle-même l'avait lu en entier et elle s'était vraiment attachée aux personnages de l'histoire. Tous avaient vécus de grandes aventures pour finalement avoir une fin heureuse. Pourtant, quelque chose dans cette histoire lui rappelait vaguement une histoire. Comme si c'était elle qui avait vécu ces aventures. Ce qui était bien sûr totalement impossible, malgré les doutes qui persistaient chez elle. Car Henry, avant de disparaitre, lui avait assuré qu'elle était Blanche-Neige... La brunette leva donc les yeux au ciel. Les enfants avaient tous beaucoup d'imagination et Henry avait certainement juste voulu s'identifier à ses héros d'enfance. Et il avait adapté toute l'histoire à la réalité. Mary Margaret fut donc ramener à la réalité par la jeune femme en face d'elle qui lui demandait si le livre qu'elle avait en sa possession était un livre de conte de fées. La jeune femme brune acquiesça donc d'un signe de tête, précisant au passage qu'il s'agissait d'une histoire qui parlait de princesse et d'amour. Une grande et belle histoire d'amour comme elle les aimait bien. Elle sourit donc à la jeune bibliothécaire toujours en face d'elle, en rajoutant :

-Il raconte l'histoire de la rencontre entre Blanche-Neige et son prince charmant.

Mary Margaret avait adoré lire cette très longue histoire. Au début, le prince James devait se marier avec la princesse Abigail. Mais il s'était fait voler sa bague de fiançailles en chemin par Blanche-Neige et avait conclu un marché avec cette dernière en la retrouvant : elle devait l'accompagner aux ponts des trolls pour retrouver la fameuse bague. Et c'est après une très longue aventure, ils s'étaient séparés, en se promettant de se retrouver toujours. Et c'état depuis qu'elle avait lu ce livre de contes de fées que l'institutrice s'était jurée de ne plus jamais perdre l'espoir. Emma allait donc se rétablir, les médecin allaient trouver une solution. Elle soupira alors en repensant à son ancienne colocataire, maintenant entre la vie et la mort. Les médecins restaient pessimistes quand à son état mais Mary Margaret passait le plus de temps possible à son chevet, au cas où des améliorations se constateraient. Ca après tout, c'était grâce à Mary Margaret que David était sorti du coma, alors que les médecins envisageaient de le laisser mourir... Mais tout ca était une histoire ancienne et maintenant les deux tourtereaux vivaient la plus parfaite histoire d'amour qui puisse exister. Même si Regina continuait toujours de leur mettre des bâtons dans les roues. Mais c'était beaucoup plus marrant d'avoir des obstacles sur son chemin plutôt que de vivre une histoire paisible et sans soucis.

Finalement, la plus jeune finit par briser les silence en disant qu'elle aimait bien les livres. Oui et bien ca, Mary Margaret le voyait bien. Elle sourit donc mais perdit bien vite ce sourire lorsque la bibliothécaire lui demanda si elle pourrait lui emprunter son livre. Mais comme dit plus tôt, c'était son livre, et pas celui de la plus jeune. Elle écarquilla donc les yeux, un peu surprise de la réponse de la protégée de Gold, tout en resserrant son emprise sur son épais bouquin. Elle hocha donc négativement la tête, fixant de son regard chocolat Mélanie. Elle n'était pas prête de céder, même si l'autre daignait la supplier et lu lécher ses chaussures. Car ce livre avait une valeur sentimentale et lui avait permit de lier un lien avec Henry, puis avec Emma, et enfin, avec David. Il n'était donc pas question qu'il tombe entre des mains des personnes qu'elle ne connaissait même pas ou à peine. Elle prit donc la parole à son tour, de manière à expliquer à la plus jeune, pour ne pas trop qu'elle le prenne mal :

-Cet ouvrage n'est pas le mien. Enfin si c'est le mien. Mais je l'ai donné à Henry Mills, avant qu'il ne disparaisse de Storybrooke. Il appartient donc à Regina Mills. Et j'ai du me débrouiller avec elle pour le reprendre pour quelques jours.

Mary Margaret fit donc un sourire innocent, avant de rajouter :

-Débrouillez vous avec Regina, donc !

Au moins, elle gagnait un peu de temps pour garder le livre. Car il était très peu probable que Regina ne laisse les affaires de son fils adoptif à une personne qu'elle connaissait à peine. Sur le coup, Mary Margaret avait été très égoïste mais elle s'en fichait. Il fallait qu'elle garde son livre avec elle pour sauver Emma. Elle laissa donc la bibliothécaire aller répondre au téléphone et s'approcha des enfants, qui avaient tous choisit un livre et avaient commencé à les lire, dans le plus grand silence. Pour une fois que les enfants étaient silencieux, l'institutrice ne pût s'empêcher de retenir un léger rire :

-Vous voulez que je vous lise une histoire, les enfants ?

Elle attendit donc la réponse des enfants alors que la jeune bibliothécaire revenait vers eux. Peut-être allait-elle lui en vouloir de ne pas lui avoir prêter son livre...











avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Le rêve commence dans un livre
Dim 1 Déc 2013 - 18:25

 
    















Il était une fois ..


Mélanie fut un peu surprise de la réponse de la jeune femme. Enfin non pas de sa réponse, mais de la façon dont elle l'avait dit. Elle avait semblé dur et sec, et personne ne lui avait jamais parlé comme ça. Les médecins ou infirmiers à l’hôpital lui parlaient rarement, et le peu qu'ils lui parlaient, c’était toujours sur un ton condescendant, comme si elle était folle et ne comprenait rien. Aprés Mr Gold parlait toujours trés calmement, sauf quand.... quand il se mettait en colère, mais ce n'était pas si sec. Et les autres habitants de Storybrooke avaient toujours été gentils avec elle. Aussi après avoir raccroché le téléphone, la jeune femme revint vers les enfants et leur institutrice. Elle ne lui en voulait pas de ne pas lui prêter son livre, c'était après tout le sien. Et tout le monde n'était pas comme Mr Gold, car après tout les premiers livres qu'elle ait lu, en dehors des magazines qu'elle avait à l’hôpital, c'était ceux de l'antiquaire. Il les lui avait prêter en disant qu'elle avait toujours aimer lire, et Mélanie sur le coup assez dubitatif avait réalisé qu'effectivement, elle aimait beaucoup lire.

La jeune femme s'arrêta non loin des enfants, et leur institutrice leur proposa de leur lire une histoire. Mélanie resta non loin d'eux, pour entendre elle aussi l'histoire de ce livre. Même si elle ne pouvait pas le lire, elle pouvait au moins entendre un morceau de l'aventure, du conte qui se trouvait dedans. Blanche-Neige n'avait pas été sa princesse préférée, mais elle avait été trés courageuse quand elle s'était retrouvé toute seule dans les bois, pourchasser par la méchante sorcière. Mélanie ne savait si elle aurait pu faire preuve du même courage. La jeune femme n'avait en réalité pas consciente du courage qu'elle avait fait preuve en découvrant le monde, après sa sortie de l’hôpital. La jeune femme écouta donc l'histoire qui parlait du prince Charmant, et de Blanche-Neige, ce n'était pas la version qu'elle avait entendu, et cela rendait l'histoire encore plus intéressante à suivre. Elle soupira de tristesse de ne pas pouvoir le lire, installer dans son lit, avec un bon chocolat chaud.

Mais si elle devait se débrouiller avec Regina, faudrait-il encore savoir qui est Regina? Aprés la lecture, elle s'approcha de l'institutrice et lui demanda.
"Que se passe-t-il après?"
Elle était peut-être plus impatiente de connaître la suite que les enfants, ce qui était assez étrange. Mais Mélanie avait encore une âme d'enfant, du fait de ne pas connaître le monde aussi bien que les adultes, à cause de longue période dans l'asile. Elle fit un sourire aux enfants, qui avaient presque tous choisit un livre pour l'amener chez eux, pendant les vacances. Elle avait prévu de nombreuses fiches d'inscriptions à remplir avec la jeune institutrice qui connaissaient bien les enfants de sa classe. Ensemble, elles remplirent les fiches et les livres que chaque enfant avait emprunter.
"Dites-moi qui est Regina?" demanda-t-elle, avec toujours l'envie de lire le livre, de l'emprunter pendant un moment pour en savoir plus sur l'histoire. Mais elle ne savait pas encore que Regina était la femme qui venait la voir à l’hôpital et l'observer par la petite lucarne de la porte de sa cellule.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥ Messages : 61
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Blanche Neige et es 7 nains
∂6 Identité : Blanche Neige
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Ambitieuse- Diplomate - Franche - Aimante - douce
∂6 Âge : 32 ans
∂6 Profession : Intitutrice
Espace vide
ஐ Avatar : Ginnifer Goodwin

Voir le profil de l'utilisateur
Le rêve commence dans un livre
Lun 2 Déc 2013 - 21:10

 
    





Avec Belle E. French as Belle

Le rêve commence dans un livre


ONCE UPON A TIMERPG.

Certes, Mary Margaret avait répondu sèchement à la jeune bibliothécaire qui se trouvait en face d'elle. Mais elle ne voulait vraiment pas lui prêter SON livre de contes de fée. Car après tout, elle avait du affronter le diable en personne pour le récupérer. Elle se devait donc de le conserver un peu, non ? Et si Mélanie venait de sortir de l'hôpital de Storybrooke et bien elle ne devait pas vraiment connaitre Regina et elle ne savait donc pas vraiment à quoi s'attendre avec elle. Le téléphone sonna donc et les deux femmes se séparèrent. Mary Margaret alla retrouver les enfants, qui avaient tous choisit un livre à lire chez eux, alors que Mélanie, elle, se dirigeait une nouvelle fois vers le téléphone pour y répondre. La jeune institutrice finit donc par s'installer au milieu de ses élèves, prenant place sur l'un des nombreux poufs présents dans la pièce. Les élèves se turent donc, tout en fixant le livre de contes qu'elle tenait toujours contre elle, tout en demandant à ses petits garnements préférés s'ils voulaient qu'elle leur lise une histoire. Bien évidemment, la réponse fut un "oui" à l'unanimité et les gamins s'assirent donc en cercle. Mary Margaret commença donc son histoire, sous l'œil de Mélanie qui était bien sûr revenue entre temps et qui les écoutait, d'une oreille attentive. Mais en réalité, Mary Margaret faisait semblant de lire le livre, qu'elle connaissait par cœur. Logique, puisqu'elle avait réveillé David grâce à ce même livre et qu'elle avait adoré cette histoire, s'identifiant même à l'héroïne, une princesse déchue, connue sous le nom de Blanche-Neige. Et puis il y avait Henry qui n'avait de cesse de lui dire qu'elle était ce même personnage et qu'elle devait ouvrir les yeux. Mais évidemment, Mary Margaret ne l'avait pas cru et il était parti. Mais après tout, elle ne pouvait pas se blâmer. Qui croirait un gamin de 10 ans qui croyait dur comme fer que les contes de fée existaient dans la réalité ?

C'est donc tout naturellement que la jeune femme commença à conter l'histoire de Blanche-Neige et de son prince Charmant. Elle raconta donc comment Blanche avait été expulsée de son propre château par sa belle-mère tyrannique, la méchante reine. Et puis comment elle avait vécu dans les bois, avant de se mettre à voler les fourgons de la reine. Mais elle avait volé par mégarde le fourgon de Charmant et de la princesse Abigail. Et de là, elle avait du amener Charmant près du pont aux Trolls pour qu'il récupère sa bague de fiançailles. Et par la suite, ils étaient tombés amoureux, combattant par la même occasion leur famille pour régner sur le royaume, avant qu'une malédiction ne soit lancée par la méchante reine. Et l'histoire s'arrêtait là. Mary Margaret s'arrêta donc dans sa lecture, aussi frustrée que la plupart des élèves de ne pas connaitre la suite de l'histoire. Elle soupira donc alors que Mélanie lui demandait ce qu'il se passait ensuite. La brunette haussa les épaules puisqu'elle ne le savait pas elle même. Elle préférait donc ne pas avancer de réponse à cette question, même si elle réalisait maintenant, avec le temps et après le fait qu'Henry se soit enfuit, combien le gamin avait raison : il y avait beaucoup de similitude entre ce livre et la réalité. Mais il ne fallait pas non plus en déduire tout de suite que tout cela était réel, n'est ce pas ? Elle préférait donc laisser le bénéfice du doute. Mais... Car il y avait un mais... L'histoire continuait normalement... Seulement, toute la fin de l'histoire avait été arrachée, comme si quelqu'un ne voulait pas que l'on connaisse la fin de l'histoire... Et il n' y avait eu qu'Henry, Regina et elle qui avaient été en la possession de ce livre. Or, ce n'était pas elle qui avait arraché les pages. Une conversation avec le maire s'imposait donc...

Mary Margaret se rappela donc de la question de la bibliothécaire qui venait de lui demander comment se finissait l'histoire. Elle laissa donc les enfants se diriger vers le comptoir de l'accueil, pour enregistrer les livres qu'ils empruntaient, en répondant simplement :

-Je suppose qu'ils finissent par vaincre la malédiction et qu'ils ont beaucoup d'enfants.

Si elle savait comme elle se trompait totalement... Mais passons. Les deux femmes remplirent donc les fiches d'emprunts, en silence. Puis finalement, Mélanie demanda donc qui était Regina. Bien sûr, elle avait passé beaucoup de temps à l'hôpital et ne connaissait pratiquement que Gold. Mary Margaret décida donc de bien choisir ses mots, car elle ne connaissait pas vraiment la jeune femme qui se trouvait en face d'elle et elle ne tenait pas vraiment à ce que cette conversation ne parvienne par la suite aux oreilles de la maire de la petite ville tranquille qu'était Storybrooke. La jeune institutrice opta donc pour ne rie dire temps que les enfants n'étaient pas partis. Car certains avaient des oreilles partout et s'ils venaient à tomber su Regina, ils n'hésiteraient pas à tout lui raconter. Parce que Regina leur faisait vraiment peur... La jeune femme signa donc chacune des fiches pour les livres empruntés par ses élèves en silence, avant de finalement se retrouver seule à seule avec Mélanie et de lui répondre, sur un ton très sérieux :

-Regina c'est le mal en personne... C'est le maire de la ville.

La brunette haussa donc les épaules. Elle n'avait pas spécialement peur de Regina pour sa part. Quoique depuis qu'Henry était parti, elle était devenue une potentielle menace et semblait lui reprocher que tout cela était de sa faute, encore une fois. Mais Mary Margaret ne voyait pas vraiment ce qu'elle lui avait déjà fait par le passé. Et donc, elle préférait laisser faire et ne rien dire à la maire de Storybrooke, de peur de se la mettre à dos...











avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Le rêve commence dans un livre
Sam 7 Déc 2013 - 21:37

 
    















Il était une fois ..


Mélanie écouta la jeune femme lui parlait de Regina, ce nom ne lui disait rien, pourtant des frissons la parcoururent, mais elle prit ça pour un coup de froid, dû à la présence du froid qui régnait dehors. Elle ne comprenait pas pourquoi l’institutrice la qualifier de mal en personne, cela était sans doute un peu exagéré. Ou peut-être qu'elle avait fait quelque chose à Mary Margaret, ce qui expliquerait l'animosité entre elles. Elle repensa à la première fois où elle avait vu de la neige, elle avait fait un bonhomme de neige avec Aiden, il faudrait qu'elle trouve le moyen de le revoir. Elle sourit à Mary Margaret qui terminaient de remplir les fiches. Mélanie se mit à tout classer par ordre alphabétique dans les petits boitiers, ce serait ainsi plus facile à chercher.

Bon, les enfants avaient tous choisis un livre, et il était clair que Mélanie ne pourrait pas avoir le livre des contes entre ses mains. Tant pis, elle n'allait pas non plus en mourir. Alors, elle décida de ne plus y penser, elle avait bien d'autres livres à lire dans sa bibliothèque. Il y avait d'ailleurs un livre sur sa table de chevet qui l'attendait bien sagement. C'était l'histoire d'un homme muni d'un étrange pouvoir, il était capable par un simple de toucher de lire les cœurs des gens. Un scientifique fou, avait fait des expériences sur lui, et l'avait peu à peu transforme en homme torturé et brisé, capable de prendre l'énergie vitale des gens par un simple toucher. Il avait donc refuser contact avec quiconque. Mais heureusement une jeune femme était arrivé par là, même si leur première rencontre ne s'était bien passé, parce que l'homme la prenait pour la femme qui avait kidnappé son frère. Elle en était actuellement là dans son histoire, et elle avait hâte d'en savoir plus.

Mélanie raccompagna tout le monde à la porte, et les enfants étaient en rang bien sagement pour quitter les lieux. La jeune femme était un peu triste de les voir partir aussi vite, mais l'heure était écoulée, il fallait qu'ils rentrent dans leur école. Et puis, il était déjà onze heures, ils devaient sans doute être à l'école pour manger à la cantine. Mélanie allait ranger sa bibliothèque, les enfants avaient laissé trainer quelques livres par-ci, par-là. Puis, si personne ne venait, elle irait sans doute elle aussi manger un morceau quelques part, peut-être chez Granny, ou elle irait faire un tour dans le parc. Avant, elle aurait été ravie de partager un morceau avec Mr Gold, mais maintenant... Elle espérait quand même pouvoir se réconcilier avec lui, un jour.

"Je suis ravie que vous soyez passé les enfants" fit Mélanie dans un sourire. Puis elle leva les yeux vers Mary Margaret. Elles ne s'étaient peut-être pas trés entendu au premier abord, mais elle serait contente de pouvoir trouver un moment pour qu'elles puissent mieux se parler. Elle lui tendit la main pour saluer, puis ouvrit la porte pour laisser partir toute la troupe.
"Soyez prudent sur le chemin" dit Mélanie, l'école se trouvait à quelques centaines de mètres, il leur faudrait sans doute un petit quart d'heure pour retrouver leurs classes.
"Merci de votre visite, et à bientôt" ajouta Mélanie devant la porte avec un signe de la main, alors que le petit groupe et leur institutrice prenait la route vers l’école.



FIN POUR MOI!
Merci pour ce RP!










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013



Contenu sponsorisé
Le rêve commence dans un livre


 
    


Sujets similaires

-
» Coeur d'Ecureuil - "Je lis en toi comme dans un livre ouvert." ~
» Tuomas, mon premier livre
» Comme dans un livre ouvert
» Consignes ▬ Déposer un mot dans le livre d'or
» Il parait que certains lisent en moi comme dans un livre ouvert... Et toi? (Dwight ♥︎)


Le rêve commence dans un livre
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions