avatar



Invité
Si les objets pouvaient raconter...
Mer 19 Juin 2013 - 0:26

 
    






Participants : 1° Ezra Williams / 2° Annabeth Candy / 3° Ruby
Début du RP : 19 06 2013 | Dernier Post :  16 07 2013

Contexte : Mi-juin

Période de la journée : Soirée
Météo : Ciel dégagé et lumineux, tiédeur de l'air.

Pour "Si les objets pouvaient raconter...", c'est parti !


Ezra
Annabeth ~ Ruby ~ Ezra

I l aimait le moment où l’horizon s’embrase, où les nuages explosent de rayons roses, oranges, bleus, mauves. Il aimait follement le crépuscule, entre chien et loup, cet instant si étrange où il ne fait plus vraiment jour, mais pas encore nuit.

Rien ne le réjouissait plus que de flâner alors dans les rues de Storybrooke, déambulant au hasard, guidé par son envie du moment… Existait-il quelque chose de plus réjouissant que cette sensation de parfaite liberté dans l’air doux qui sent la venue des étoiles ? Un léger sourire aux lèvres, Ezra huma à plein poumons les parfums que la brise apportait. Depuis toujours, la tombée de la nuit avait quelque chose de magique pour lui : il se sentait alors inexplicablement éveillé, survolté, comme si tout son être n’avait attendu que ce moment depuis le lever du soleil.

Comme un gosse, le jeune homme jouait machinalement - plus pour se distraire que par véritable amusement - à ne marcher que sur les bandes blanches et le bord des trottoirs, bras à peine écartés pour trouver son équilibre, ce qui lui conférait une démarche singulière… mais joliment dansante. Avec une moue satisfaite – toute la rue sans toucher les zones interdites, mission accomplie, Capitaine ! –, Ezra pila soudain sans raison devant une vitrine. La veille dame qui suivait ce curieux jeune homme aux cheveux en bataille lui rentra dedans, forcément. Tout le monde ne pouvait pas être habitué aux excentricités d’Ezra ! Surpris, celui-ci se retourna avec un air désapprobateur, mais il se radoucit immédiatement en découvrant la minuscule grand-mère, un foulard à fleurs noué autour du crâne. Elle semblait si fragile, comme si un courant d’air pouvait la renverser… Les personnes âgées inspiraient un curieux sentiment de compassion chez le jeune homme ; n’ayant jamais eu de grands-parents, il côtoyait peu les seniors. Mais il les trouvait touchants : quelque chose en eux les rapprochait des enfants : leur innocence, leur vulnérabilité… Gentiment, avec une galanterie exagérée pour la faire sourire, le brun s’excusa et donna le bras à la mémé pour l’aider à traverser la ruelle pourtant peu fréquentée.

Ceci fait, Ezra retourna à ce qui avait attiré son attention… La boutique d’antiquité qui lui faisait face semblait regorger d’objets en tous genres… Une caverne d’Ali Baba, un puits à merveilles ! Peter Pan avait transmis à Ezra le goût pour les babioles sans valeurs mais bizarres, inutiles mais vieilles et charmantes, bref, le goût des trésors… ! Ni une ni deux, le jeune homme poussa la porte qui coulissa sur ses gonds avec un fabuleux petit grincement prometteur –  c’est bien connu, la porte grince, un colosse ou un dragon garde le trésor, et le héros déniche la lampe au génie, ou encore le grimoire oublié, n’est-ce pas ?... –. Prudemment, Ezra fit un pas, puis un second, à l’intérieur. La pièce débordait d’objets et les yeux du garçon mirent quelques secondes à s’habituer à l’obscurité ambiante. Quand ce fut fait, un sourire émerveillé vint naître sur son visage de lutin.
avatar



Invité
Si les objets pouvaient raconter...
Sam 22 Juin 2013 - 0:45

 
    


Annabeth
Ruby ~ Ezra ~ Annabeth

A nnabeth aimait sortir le soir. C'était son moment préféré de la journée, quand le soleil commence à se coucher pour laisser place à la lune... et puis il n'y avait presque personne dans les rues. Elle risquait moins de tomber sur des personnes qu'elle n'avait pas le moins du monde envie de croiser.   C'était tout simplement le moment parfait pour sortir. Elle n'avait pas du but précis, elle voulait simplement se promener, regarder les boutiques...peut être qu'elle allait acheter quelque chose pour sa mère, tient! Ses relations avec ses parents étaient tendus depuis quelques temps, et un cadeau serait une bonne façon de s'excuser pour son comportement étrange. Elle connaissait d'ailleurs l'endroit idéal : la boutique de mr Gold. Même si elle n'aimait pas beaucoup le propriétaire (elle avait toujours l'impression qu'elle lui devait un service. Etrange, non ?), elle devait reconnaître qu'il avait vraiment tout ce qu'il fallait. Que ce soit un livre, un miroir ancien ou même des objets totalement improbables, on ne pouvait que trouver son bonheur. Elle prit donc la direction du magasin d'Antiquité.
Sur le chemin, elle ne pu s'empêcher de siffloter un air qui lui était familier, même si elle ne se souvenait pas où elle l'avait entendue. La mélodie était douce et chargée d'émotion. Elle ne voyait vraiment d'où elle la conaissait, mais elle lui réchauffait le coeur .
Arrivée devant la boutique, elle s'approcha de la vitrine et regarda à l'intérieur. Elle y vit une silhouette de dos, mais elle n'était pas certaine qu'il s'agissait de Mr Gold. Elle poussa la porte qui émit un grincement digne d'un film d'horreur. Elle entra avec prudence, comme si n'importe qui - ou quoi - pouvait surgir et l'emporter. Cette idée la fit sourire. Elle avait vraiment une sacrée imagination! C'était comme ça depuis qu'elle était petite, elle aimait s'inventer des histoires dont elle était l'héroine, ça lui avait permis de compenser son manque d'amis.
Bien entendu, aucun monstre ne l'attrapa. Elle avança donc dans la pièce principale du magasin sans crainte. L'air était chargé de poussière, ce qui la fît éternuée. Elle maudit son allergie, et regarda tous les merveilleux objets qui l'entourait. Il y en avait tellement! Des trésors magiques qui vous transportent à une autre époque ou dans un autre monde...elle avait l'impression de retomber en enfance. Elle entendit alors des bruits de pas derrière elle, et le coeur battant la chamade, stressée d'imaginer Mr Gold derrière elle, elle se retourna doucement. La surprise lui fit s'échapper un petit cri. En effet il y avait quelqu'un, mais c'était son ami Ezra!

- Mon Dieu! Que ce que tu m'as fait peur! , s'écria-t-elle. J'ai cru que c'était Mr Gold!
Elle lui sourit et  dit:- Je vois que la curiosité t'as aussi attiré dans ce lieu magique. Je suis contente de te trouver ici!
Au moins, si Ezra était là, elle ne risquait rien face à Mr Gold (elle ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il lui voulait quelque chose, ce qui lui paraissait ridicule, même si elle n'arrivait pas à oublier cette habitude.). Et puis elle aurait quelqu'un avec qui découvrir toutes ces merveilles!
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Si les objets pouvaient raconter...
Jeu 27 Juin 2013 - 17:10

 
    


Ruby
Annabeth ~ Ezra ~ Ruby

L e travail n'arrêtait pas ces derniers temps. Comme si soudain Storybrooke s'éveillait. Je ne me souvenais pas avoir jamais autant travaillé mais...d'un autre coté mes souvenirs étaient faux et dans mes vrais souvenirs je n'étais pas serveuse, donc forcément la donne était faussée. Le chien que j'avais heurté se remettait bien et avait même réussi à se faire adopter par Granny pourtant peu encline à se laisser attendrir en temps normal. J'avais trouvé en Robin un ami proche à qui je pouvais parler du monde de Neverland et de ma forêt natale, j'avais en Belle une amie toujours prompte à rire et inventer des histoires folles, une amie enfantine et un peu perdue qui me soutenait sans même le savoir parfois et je trouvais, peu à peu, une sorte d'équilibre dans ce monde étrange. Un équilibre entre la louve et l'humaine, entre Neverland et ce monde, entre Ruby  la serveuse et Red  la sauvageonne. Mais je cherchais, encore, des gens se souvenant, des gens avec qui parler de ce monde disparu, de ce qui pouvait bien nous avoir amené ici, de ce qui pouvait nous avoir réveillé de ce rêve étrange.
Je marchais sans but dans la rue quand je vis devant moi un jeune homme jouant à marcher sur le bord du trottoir sans tomber, comme le ferait un enfant. Je souris légèrement et le suis sans trop savoir pourquoi, ce n'est qu'arrivé devant la boutique de Gold que j'hésite. Je sais qui il est, le Ténébreux. Se souvient-il ? Il en donne l'air parfois mais je n'oserais sans doute jamais lui demander. Même avant que je ne me souvienne il m'effrayais, cet homme a toujours l'air d'en savoir plus qu'il ne devrait, plus que moi, plus qu'il n'est possible d'en savoir. Que sait-il vraiment ? Quels sont ses pouvoirs aujourd'hui ? Comment savoir ? Qui oserait le lui demander de toute façon. J’hésite assez longtemps pour voir une jeune femme entrer à la suite de l'étrange jeune homme. La boutique est donc pleine de gens, je peux y entrer sans crainte. J'avance et pousse la porte faisant retentir à mon tour la petite sonnette. La jeune femme et le jeune homme se connaissent et je suis soudain presque  gênée de l'avoir suivi ainsi, sans raison valable. Je les salue pourtant d'un sourire et d'un signe de tête.

"Bonjour, je suis Ruby je...je ne crois pas vous avoir déjà vu au Granny's, vous êtes nouveaux en ville ?"

Ma chevelure aux longues mèches rouges, ma tenue un peu gothique un peu effrontée un peu lolita, mon sourire charmeur, tout en moi indique une jeune femme sociable et prompte à poser des questions qu'elle ne devrait pas poser, il serait dommage de décevoir les gens après tout et puis je suis une insatiable curieuse.


 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale


avatar



Invité
Si les objets pouvaient raconter...
Sam 29 Juin 2013 - 23:50

 
    


Ezra
Annabeth ~ Ruby ~ Ezra

R avi, il était ravi ! Ici des grimoires poussiéreux qui devaient recéler des contes oubliés, et là, des pièces bizarres - mais de quelle époque datent-elles ? L'Antiquité ? A moins qu'elle ne proviennent d'une lointaine contrée asiatique ?... -, et plus loin, un chandelier de cuivre où trônait une bougie dotée de signes cabalestiques, et sous ce tabouret à trois pieds en bois sombre, une statuette représentant trois singes qui se bouchent respectivement les yeux, la bouche et les oreilles... Pas de doute, ce coin était un prémice du Paradis. Quelle terrain de jeu inépuisable pour une imagination telle que celle de Peter !...

Ezra était si absorbé par son émerveillement qu'il n'avait même pas entendu qu'il n'était plus seul dans la boutique. Ce fut un petit cri qui l'alerta, et sous la surprise il porta instinctivement la main à sa ceinture... sans rien y trouver. Le jeune homme oublia vite cet incident : il avait souvent des réflexes curieux qu'il ne s'expliquait pas lui-même, comme cette irrépressible envie de pousser un cri victorieux quand il était heureux, ou encore ce besoin de saisir quelque chose quand il se sentait menacé... Il s'imaginait alors souvent avec une épée, un peu à la manière d'un chevalier. Mais le rouquin était si habitué aux exentricités de son esprit qu'il n'y prenait désormais plus garde.

La source du cri se révéla être une surprise aussi heureuse qu'inattendue : Annabeth ! Leur dernière soirée-ciné-films-d'horreur-et-confiseries-à-gogo commençait à dater, et la jeune femme lui manquait : la retrouver ici était inespéré. Le jeune homme alla serrer son amie dans ses bras en guise de salut : elle semblait l'avoir pris pour un certain Mr Gold... Ezra ne le connaissait pas, sans doute le gérant de la boutique ? Il fronça les sourcils, ce qui lui donna une moue boudeuse, mais il lui déclara très sérieusement :

- Ce Mr Gold a l'air de te ficher les jetons, je me trompe...? S'il te pose problème, tu peux m'en parler, j'irais lui passer l'envie de chercher des noises aux dames !

Le côté protecteur d'Ezra était particulièrement développé quand cela concernait Anna. Personne ne ferait du mal à celle qu'il considérait un peu comme sa protégée, ou on aurait affaire à lui, et le jeune homme ne plaisantait pas avec le manque de respect à la gente féminine. Cela faisait partie des rares choses pour lesquelles il avait un avis très tranché sur la question.

Mais, impatient de faire part de ses trouvailles à son amie, le jeune homme n'insista pas plus longtemps. Il savait que si elle le désirait, elle approfondirait le sujet plus tard, quand elle en ressentirait le besoin. Se saisissant d'une vieille lampe-torche, il se mit à faire des grimaces en poussant des grognements monstrueux, plaçant le faiseau lumineux sous son menton afin d'amuser Annabeth. Son visage déformé par les ombres se répercuta sur les murs de la salle, tandis qu'Ezra avançait d'un pas mécanique, bras tendus comme un zombie, les yeux vides d'expression, bavant et mimant une poursuite vers son amie avec un air de dégénéré. Il lui en fallait peu pour se divertir, et le moindre objet devenait source de jeu.

Malheureusement, la poursuite du zombie fut coupée par une nouvelle entrée... Ezra ne tenait pas vraiment à ce que la première impression de lui qu'ait la jeune femme qui venait de pousser la porte soit la vision d'un débile qui bave et fait les yeux blancs - il a son honneur, tout de même -, aussi il reprit immédiatement une attitude socialement convenable entre adultes civilisés ; c'est-à-dire, il sourit en réponse au salut de la demoiselle aux longs cheveux rouges. Malgré tout, il peinait à reprendre son sérieux et ses yeux clairs pétillaient encore d'une espiéglerie enfantine. Quand il parvint finalement à contrôler le rire qui montait en lui, Ezra répondit avec bonne humeur :

- Bonjour ! Nouveaux, non, pas pour ma part... Je suis né à Storybrooke, et pourtant c'est bien la première fois que j'entre dans cette boutique... Je ne sais même pas comment j'ai bien pu ignorer toutes ces années l'existence d'un tel bijou !

Dévisageant discrétement la nouvelle venue, elle lui sembla au premier abord tout à fait sympathique : une non-conformiste qui n'était pas tombée dans le piège du look caricaturé... Et puis, elle arborait un sourire avenant qui encourageait à la rencontre. Il tenta à son tour en tendant franchement la main à l'inconnue :

- Enchanté, Ezra ! Tu as l'air de bien connaître cet endroit, tu es une habituée des lieux ?...

Il la tutoya spontanément, comme il le faisait avec tout le monde. Jusqu'à présent, personne, qu'il soit enfant ou adulte, n'avait encore été vouvoyé par le jeune homme. Certains y voyaient une manière de se faire remarquer ou une volonté inconsciente de rebellion constante... Sans y avait-il effectivement un peu de ça. Mais pour Ezra, c'est tout simplement qu'il n'avait encore jamais rencontré quiconque qui lui inspirât une telle admiration qu'il méritât le vouvoyement.

Spoiler:
 

avatar



Invité
Si les objets pouvaient raconter...
Mer 3 Juil 2013 - 2:04

 
    


Annabeth
Ruby ~ Ezra ~ Annabeth

A nnabeth sourit à la remarque d'Ezra sur Mr Gold. C'était tout lui ça...le chevalier servant qui vous protegeait au péril de sa vie! Depuis qu'elle s'était liée d'amitié avec le jeune homme, on l'embêtait beaucoup moins. Pour ça, elle lui serait extrêmement reconaissante. Mais elle n'avait pas envie de parler de son malaise concernant le propriétaire de la boutique d'antiquité. Elle commençait en avoir assez de devoir toujours être protégée, et en plus, à chaque fois, par des hommes. Elle ne comprenait pas vraiment pourquoi elle pensait comme ça depuis quelques temps, mais elle avait l'intime conviction qu'elle pouvait se défendre seule.

Ezra se mit à faire le pitre, ce qui la fit rire. Qu'il avait l'air idiot comme ça! Elle ressentit pourtant un malaise devant l'effet que donnait la lumière et les ombres sur le visage de son ami. Comme un masque monstrueux, représentant...une sorcière ?!? Comme si elle avait déjà vu cette créature...impossible! Les sorcières n'existaient pas, elle le savait. Alors pourquoi ce mot lui était venu à l'esprit ?

La clochette de la porte d'entrée la sortie de ses pensées. Elle se tourna vers la nouvelle venue. Une jolie jeune femme aux mèches rouges et au look qui ne pouvait pas passer innaperçu...elle était certaine de connaître son nom...Ruby. Oui, c'était ça! Serveuse au Granny's, si elle ne se trompait pas. Elle la connaissait principalement de vue, mais elle ne se souvenait pas d'où elle tenait son prénom. Elle avait un sourire sympathique, qui m'était en confiance. Mais Annabeth ne se fia pas à cette première impression. Les habitudes restent, que voulez vous!

Elle fit pourtant un jolie sourire et dit, après que Ezra se soit présenté:

-Moi c'est Annabeth. Je suis aussi de Storybrooke, mais je ne vais jamais au Granny's.

Elle n'aimait pas les lieux où tout le monde se retrouvait. La foule la rendait claustrophobe. Et puis si c'était pour avoir le droit à des remarques, autant rester seule chez elle.

-Mais en tout cas, je suis enchantée de te rencontrer!

Elle était sincère. C'était comme si une voix lui avait dit qu'elle ne risquait rien, que Ruby était une personne de confiance. D'accord, c'était effrayant d'entendre des voix, mais au moins, c'était vachement pratique!

Elle prit une grande inspiration..et regretta aussitôt quand elle se mit à éternuer. Quelq'un ne pouvait pas dire au propriétaire de faire le ménage de temps en temps ? La jeune femme jetta un coup d'oeil autour d'elle. "Euh...finalement, je crois que faire les poussières, ça va pas être possible", pensa-t-elle. Il n'y avait quasiment aucun espace de libre. Mieux qu'un musée. Elle se sentit prise d'une excitation qui ressemblait beaucoup à celle que l'on ressent quand on est un gosse le matin de noel. Le bonheur, quoi! Elle mourait d'envie de fouiller, de chercher l'objet qui serait le coup de coeur.Et se connaissant, elle allait surement ramener des dizaines de babioles. Tant pis, si ça pouvait la rendre heureuse...

Mais elle prit sur elle et attendit que la conversation se termine. Elle ne devait pas oublier qu'elle était adulte! Ce qui, dans un tel lieu, pouvait rapidement arriver.
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Si les objets pouvaient raconter...
Mar 16 Juil 2013 - 15:21

 
    

(Désolée pour le retard ! )


Ruby
Annabeth ~ Ezra ~ Ruby

L a poussière des lieux faisait éternuer la jeune femme en face de moi mais elle ajoutait à l'aura de mystère et de magie de ce lieu. Je me demandais s'ils étaient de Neverland eux aussi, et si oui, s'en souvenaient-ils ?

Je marchais dans les allées, touchant du bout des doigts les objets exposés, comme si les toucher les rendait plus réels, plus proches, comme si je pouvais deviner leur histoire d'un simple contact.

"Oui, cette boutique a quelque chose de magique, comme une porte vers un autre monde, un monde de merveilles passées et d'histoires étranges, un monde de conte de fée."

Je montrais avec un sourire une sorte de baguette magique et une mappemonde étrange qui ne représentait pas la Terre.

"Si vous n'êtes jamais venu au Granny's il faudra y remédier, Granny fait la meilleure tarte au pomme de tous les Etats-Unis, voire de tout l'univers. "


Un sourire amusé vient ponctuer ma phrase et je sautille de joie comme une gamine devant le magnifique collier que je viens de découvrir, un collier d'argent orné de grenats, rouge sang, ancien, il me ressemble. Je n'ai sans doute pas les moyens de l'acheter, je cherche le prix sans le trouver et repose le collier avec regret, le caressant du bout des doigts.

"Quand je ne travaille pas je viens souvent ici, Mr Gold n'est pas très avenant mais il a un gout très sur pour les antiquités et ses prix sont en général honnêtes. Et puis même quand je n'achète rien j'aime marcher dans cette boutique, observer les nouveautés, inventer une vie à chaque objet. Ce collier par exemple, il a pu appartenir à une Comtesse, la Comtesse de Cagliostro, celle qu'Arsène Lupin a volé. D'ailleurs c'est ce collier qu'il voulait, parce qu'il est magique, il ouvre la porte d'une grotte emplie de trésors tous plus merveilleux les uns que les autres....Un peu comme celle d'Ali Baba....Un peu comme cette boutique, en fait."

Je ris de mes bêtises et les regarde avant d'ajouter

"Désolée, j'aurais du vous prévenir que j'ai une imagination débordante quand il s'agit de bêtises et autres contes de fées, j'adore cet univers, pas très gothique, je devrais parler de vampires et de loups-garous, cela collerait mieux au personnage mais....Mais je suis pleine de contradictions. Et puis j'adore lire, toutes les histoires se mélangent ensuite dans mon esprit pour former  ce monde imaginaire. Cette boutique est l'endroit où je lui donne vie, comme s'il avait une existence réelle ici."

Un nouvel éclat de rire m'échappe et je continue ma visite du magasin en attendant leurs réactions. J'ai repris le collier et un miroir ancien me permet d'observer qu'il me va décidément très bien. Je le passe à ma gorge et le caresse du bout des doigts, j'aime la froideur, la douceur des pierres, ce contact a quelque chose de rassurant. Peut être que cela me rappelle la broche qui fermait ma cape, la cape qui devait me protéger, du moins le croyais-je.


 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale





Contenu sponsorisé
Si les objets pouvaient raconter...


 
    


Sujets similaires

-
» Livre 14 : Les objets légendaires des Mines de la Moria
» Arrêter de raconter la même histoire et en écrire une nouvelle (Hayden)
» Acheter des objets de la saga Harry Potter
» SPV et objets pouvoir
» Objets magiques ☞ La sorcellerie au sein des objets


Si les objets pouvaient raconter...
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions