avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Jouer avec le feu...
Lun 1 Avr 2013 - 21:35

 
    






Participants : 1° Robin / 2° Rumpelstiltskin / 3° QUI3
Début du RP : 01 04 2013 | Dernier Post : 22 12 2013
Période de la journée : Midi (pause dejeuner)
Météo : Doux, mais nuageux

Pour "Jouer avec le feu...", c'est parti !


Robin
Rumpel ~ Robin

P renant une pause café entre deux cours, Robin se remémora les événements de ces derniers jours. Ceux-ci avaient été pour le moins mouvementés. Il était finalement parvenu à retrouver la trace de Marianne, pour finalement apprendre qu'elle était sous la protection de Regina. Quelle poisse... Tout son plan tombait à l'eau. Jamais il ne pourrait parvenir au bout de Regina tout seul, tenter quoique ce soit serait même suicidaire. Il l'avait espionné une fois et avait vu de ses propres yeux le châtiment qu'elle réservait aux personnes trop curieuses ou qui avait tenté quoique ce soit contre elle ou contre Henri (bien sûr il n'attaquerais jamais ce dernier. Ce serait indigne de lui). Ce n'était pas dans ses habitudes d'avoir peur, mais cette femme lui donnait des frissons. Il n'était pas stupide, il voulait vivre et si possible avec son cœur toujours au bon endroit. Il ne lui restait plus qu'une seule option, qui ne l'enchantait guère et c'est encore peu de le dire... Il allait devoir faire un marché avec Rumplestilkin, connu dans ce monde comme Mr Gold. Le connaissant, il savait qu'il ne refusait jamais un marché, car chaque marché avait une contrepartie qu'il arrivait toujours à tourner à son avantage. Ce type avait déjà le don de l'exaspérer du temps où il était à Fairyland, de plus il n'avait pas du tout apprécier le coup-bas qu'il lui avait joué. C'est pour cela qu'il se jura de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà, il faut croire que le destin fait curieusement les choses.

C'est donc d'une humeur massacrante qu'il se rendit chez l'antiquaire, puisque c'était ici son principal métier. Il était décidé à ne pas perdre de temps, à aller à l'essentiel, sachant qu'avec lui la discussion pourrait vite s'étendre sur d'autres sujets (et surtout sur les sujets qui l'intéresse lui) si l'on ne fait pas attention. Malheureusement pour lui, cette entrevue se passa mal, Gold refusant catégoriquement un accord. Ainsi Robin sortit énervé, son plan n'avait encore une fois pas marché et il était maintenant revenu au point de départ.De manière général, s'il y a bien une chose qui peut l'énerver, c'est de ne pas arriver à ses fins. Il est comme ça, il doit assi être un peu mauvais perdant, c'est vrai, mais lorsqu'il désire quelque chose il se donne à fond pour réaliser son objectif. Cette fois n'échappait à la règle et le fait d'avoir échoué deux fois le frustra, de plus qu'il n'avait toujours aucune touche concernant son autre objectif: retrouver son fils. A vrai dire, depuis quelques jours, il tournait à rond et cela le rendait anxieux, voir sur les nerfs, d'où ses problèmes de sommeil récurrent. Mais il n'allait pas abandonner, Marianne lui avait bien de trop de mal, elle devait payer, il devait y avoir justice.

Après quelques jours de recherches infructueuses, il finit par apprendre l'existence du poignard du Ténébreux en captant au hasard une discussion. Quelques explications plus tard et il disposait maintenant d'informations capitales qui allait tout remettre en cause. Seul, il n'avait aucune chance contre Regina, mais avec grâce au poignard, il serait capable de manipuler le Ténébreux. Alors une nuit, il se rendit discrètement au magasin et subtilisa le fameux poignard. Voilà où il en était maintenant. Rien n'était gagné pour autant et il ne fallait pas faire l'erreur de mal l'utiliser ou pire, de se le faire reprendre. Ainsi il le cacha soigneusement derrière une latte du parquet de son appartement, ce qu'il estima être une bonne cachette. De toute manière, à part avoir un coffre, qui en plus pourrait résister à la magie, il ne voyait pas d'idées plus judicieuses. Il prit aussi le soin d'éviter de passer devant la boutique d'antiquité, espérant aussi ne pas le croiser au hasard de sa route. Mais bon, le destin nous rappel toujours que l'on ne peut pas fuir ses responsabilités, ni ses fautes et cela même si l'on a la conviction d'avoir bien fait.

Alors qu'il prenait sa pause déjeuner, il décida de passer au Granny, ayant un peu de temps devant lui avant de reprendre les cours. Un coup d'oeil à travers la pièce lui permit de remarquer la présence de Mr Gold. Il salua Ruby d'un signe de tête et s'installa discrètement à une table puis se mit à soupirer, mais pas trop fort quand même, il voulait à tout prix rester discret. De là où il était, il était impossible qu'il le voit, mais il pouvait très bien l'avoir vu en entrant. Le poignard était resté à sa place habituelle, c'est-à-dire chez lui et ils étaient ici dans un lieu public, ainsi il ne pourrait pas le menacer pour savoir l'emplacement du poignard, de toute manière il ne lui aurait jamais dit. S'il venait le voir, il fallait qu'il joue la chose en finesse. Quoique même s'il savait son plan ce n'est pas comme s'il pouvait faire quoique ce soit. C'est lui qui avait les cartes en main maintenant. Cette pensée le détendit un peu, mais il tenta de ne pas trop s'emballer pour autant.


avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Jouer avec le feu...
Jeu 2 Mai 2013 - 15:52

 
    


RumpelstiltskinRobin ~ Rumpel

D ifficile de lire au milieu d'un coeur sombre le signe de l'abattement. Rien mise à part un air légèrement plus pincé que d'ordinaire ne semblait trahir sa récente désillusion. Pourtant notre ami ruminait ses derniers jours sous un amas de regret, de fureur, et d’interrogation. Comprendre pourquoi ? Mais surtout où il avait faillit. Comment avait-il su son existence ? Loin d'être inconscient, l'antiquaire n'avait jamais réveiller à personne quoi que se soit sur ce couteau... Ni ici, ni ailleurs... Alors où diable avait été la faille ? En ces sombres moments de doutes, Gold incarnait ses derniers jours un être encore plus vipérin qu'à son habitude. Bien qu'il soit difficile de le croire capable de l'être davantage... Adieux les faux sourires et politesses qui faisaient toute sa force de style, plus rien ... Plus aucuns mots ne sortait de sa bouche fermée. Que des râles crispés. Cette homme force de réflexion et de bon sens se destinait toute sa fureur, sans une once de répit... Son secret avait été volé. Son intimité brisé alors même qu'il se croyait au dessus de tout ça...

Ce qu'il ne parvenait à accepter c'est qu'une nouvelle personne ose le défier. Il fallait être idiot pour s'attirer si franchement les foudres d'un magicien tel que lui. Pourquoi diable ne s'était-il pas contenté de son indifférence ? Partagé entre la rage et l'envie d'en rire, Gold vient se planter à la fenêtre de sa boutique et destina son regard à la ruelle... Regarder les gens passer parvenait à l'aider à réfléchir. Peut être allait-il trouver à son tour le point faible du voleur ?

Si autrefois la bête lui avait offert son indifférence, maintenant il allait devoir en subir la traque. Il ne le lâcherait pas. Tel la mort le suivant à chacun de ses pas, il attendrait. Grandissant en lui sa soif de réparation jusqu'à l'instant de sa délivrance. Oui, il n'avait pas oublié le choc qu'il avait ressenti lorsque lui s'était senti traqué. Lorsqu'il avait croisé le regard du prédateur qui l'avait trahit. Celui là même qui espérait à présent le tenir à ses caprices. Non, il n’oubliait pas...

C'était une nuit chaude comme ils en voyaient rarement en cette région, un léger vent retirait le pollen encore naissant des platanes dans ses virements aériens. Belle en avait plein les cheveux, ce qui l'avait fais rire. Un petit rire pudique comme l'enfant qu'il devenait au côté de sa princesse. Un être plus posé voir hésitant qui à l'image de se pollen se laisser emporter par l'avenir. Un avenir qu'il croyait heureux avec son amour retrouvé. En cette soirée, elle était belle vraiment, et il prenait plaisir à cette petite promenade nocturne ensemble. Un petit moment à deux, comme il y en avait peu... Oui mais en revenant de leur escapade, le retour à la réalité fut brutal. Imprévu... Lorsqu'il ouvrit la porte de sa boutique, Gold vit dans son sillage -bien qu'à l'autre bout de la pièce- deux yeux qui le regardèrent. Un regard franc, clair et brillant à la lueur de la nuit étoilée. En une fraction de secondes les deux hommes s'étaient dévisagés, en silence. Tandis que l'antiquaire ne réalisait pas encore la raison de sa présence en ces lieux privés, la silhouette sombre se tourna vers la fenêtre et s’éclipsa avec une aisance peut commune. Laissant le regard de notre amis suspendu face à ce qu'il n'y voyait plus... Malgré l'heure tardive et la pénombre de la pièce, les deux hommes s'était parfaitement reconnu. Ce n'était pas la première fois qu'il le voyait venir par ici. Bien au contraire... Mais jamais il ne s'était attendu à ça.

Robin était un homme brisé, faible, au désespoir. En sommes un être bien ennuyant dont jamais il n'aurait crus à se méfier. A vrai dire, il n'avait jamais rien crus en lui tout cour. Robin ne lui était d'aucune utilité, pire encore, il ne lui causait que des tracas. Avec lui, il perdrait son temps. Alors pourquoi prendre le risque de se confronter à Regina ? Un risque en échange de quoi ? De si peu ? Nen, il lui avait rit au visage. Robin n'avait rien d'intéressant à lui offrir. Alors il ne lui donnerait rien et surtout pas son temps au combien précieux pour retrouver son fils. Il en était ainsi. Il avait refusé. Robin se ferait une raison.

Maintenant qu'il possédait le moyen d'imposer ses désirs à Rumpel, il en était autrement. Mais tant qu'il ne saurait pas comment le contrôler, la bête comptait bien saisir l'occasion de récupérer ce qui lui appartenait et de faire payer à son voleur le prix de sa bêtise. Le temps de la vengeance ne serait certainement immédiat. Non, il allait se faire désirer. Grandir au fil de jours et s’enrichir d’enseignements car avant toutes choses, il fallait y être bien préparé.

C'est donc sans s'attendre à cette occasion qui allait arrivée, que Gold saisit ce matin là son manteau et ce dirigea vers chez Granny. Son regard se promenant sur les occupants de la pièce, il les écoutaient. Raconter leur vie, leur secret. Il adorait ca. Un sentiment de contrôle le saisissait à la mesure des informations qu'il recevait. Il se sentait mieux, et se félicitait justement de sa venu lorsqu'il le vit apparaître à la porte... Aigreur ! Son regard se fixa sur le jeune homme. Un regard si perçant qu'il semblait être seuls dans le restaurant. Plus aucuns bruit ne venait perturber l'antiquaire qui avait son attention fixé sur l'arrivant. Il le suivit du regard, il ne pouvait l'avoir remarqué. Robin évitait la confrontation tout simplement, jusqu'à frôler la table où il s'était installer, et aller ce poser un peu plus en arrière.

L'homme encore assit ne pris pas la peine de retourner la tête, et se forcer à lui tourner le dos. Il hésitait. L'envie de se lever et de lui exploser sa colère en pleine figure ne manquait pas. Mais le courage si. Ou peut être le bon sens aurait-il prétendu. Après quelques minutes qui lui parurent éternelle, Gold se leva. Laissant du haut de tout son être retomber sa petite cuillère dans sa tasse avec un tintement suraigu. Il adressa un sourire à Ruby, et fit demis tour pour se diriger vers Robin. Robin détourna le regard, pas assez vivement pour que notre ami ne remarque qu'il l'observait bel et bien. Alors il s'avança, un sourire fendu du bout de ses lèvres étroitement serrées... Il appuya une main caleuse sur le dossier de la chaise qui lui faisait face avant de lui adresser un mot:

Bonjour
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Jouer avec le feu...
Dim 22 Déc 2013 - 19:49

 
    


Robin
Rumpel ~ Robin

Q uelques minutes passèrent pendant lesquelles Robin se demanda, si oui ou non le sorcier allait finir par lui parler. Bien qu'il ne le connaisse pas très bien, il était convaincu qu'il ne pourrait résister à une confrontation. Lui-même, bien qu'il ai cherché à l'éviter ces derniers jours, il ne pouvait résister à l'idée d'enrager un peu plus ce cher Rumple. Il est comme ça, il adore jouer avec le feu. Il est bien conscient qu'il puisse se brûler, mais c'est tellement amusant qu'il ne peut y résister. De toute manière, ce n'est pas comme s'il se trouvait dans un endroit désert, seul face au sorcier. Là il aurait modéré ses propos, enfin juste un petit peu. La dite personne se trouvait juste derrière la sienne. C'est ainsi qu'il l'entendit se lever, il semblait vraiment énervé, en en juger par ses mouvements brusques.

Il le regarda furtivement, mais pas assez apparemment, car son regard croisa celui emprunt de rage du sorcier. Il détourna un instant le regard, l'air de rien. La suite des événements étaient prévisibles maintenant, cet échange de regard était comme un défi et ni l'un ni l'autre ne pouvait se défiler maintenant, aucun d'eux ne le voulait de toute manière. Rumple avança le premier vers lui, se postant en face de lui, il prit appui sur le dossier d'une chaise et le salua. Il avait ce petit air sur de lui et suffisant qui en tant normal l'agaçait, mais aujourd'hui, il savait qu'il avait l'avantage, donc cela ne l'atteignait pas.

Il le regarda droit dans les yeux et lui fit signe de s'asseoir. «Je vous en prie, asseyez vous» lui-dit-il  de la manière la plus calme et détendu possible. Ruby qui s'approchait pour prendre la commande les surprit des loin, se figea puis changea finalement de direction pour une autre table. Elle devait avoir sentit la tension dans l'air, car oui tension il y avait. Comment entamer la discussion, ce n'est pas que le silence le gêne, mais celui-ci était particulièrement oppressant. Mine de rien il entama la conversation de manière désinvolte.

«Vous devriez essayer la tarte citron, c'est un vrai délice» Lui dit-il, mais comme si ce n'était pas encore assez (et cela ne l'était pas encore selon lui), il en rajouta une couche. Le sorcier ne semblait pas être une personne qui s'énerve facilement, il avait bien envie de le titiller.
«Vous devriez aussi vous détendre un peu plus, avec une telle énergie négative vous allez faire fuir la clientèle, d'ailleurs vous avez déjà effrayé Ruby, c'est pour dire» Lui dit-il, un sourire en coin

Bien qu'il ait un penchant pour la provocation, il jugea que c'était le bon moment pour s'arrêter, de toute manière trop provocation tue la provocation comme on dit. Qui plus est, cela deviendrait plus lourd qu'autre chose. Histoire de patienter il se mit à feuilleter la carte du regard, bien qu'il n'avait pas l'intention de commander quelque chose. De toute manière, il était devenu comme un habitué des lieux, ainsi il connaissait très bien les spécialités de la maison. Il espérait juste que cette entrevue ne s'éternise pas, c'est pas tout les plaisanteries, mais il n'a pas que ça à faire non plus.



Contenu sponsorisé
Jouer avec le feu...


 
    


Sujets similaires

-
» A trop jouer avec le feu, on finit par se brûler les doigts- PV La Reynie
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Jouer avec un (ou des?) MUET(s) (et sourd?)
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» Ca t'amuse de jouer avec ma vie ? {PV Eros}


Jouer avec le feu...
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions