avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Freedom ? (pv Belle)
Sam 9 Fév 2013 - 18:41

 
    






Titre du Topic
Prénoms & Noms des participants





















Once Upon a Time...

Prénom & Noms des participants : Milah & Belle
Date où se déroule le sujet : 5 janvier ?
Période de la journée où se déroule le sujet : après-midi
Météo : beau mais froid


Once Upon a Time...


Once Upon a Time
Neverland

>








Milah & Belle
C

ela faisait maintenant 3 jours que j'étais libre. Je n'étais pas inquiète à l'idée que l'antiquaire me cherche car il ne venait me voir qu'une fois par semaine, si j'évitais de le croiser en ville tout irait bien. Je ne savais pas vraiment pourquoi je n'étais pas partie au loin, m'enfuyant loin de cette ville où tant de mauvais souvenirs m'envahissaient, ni pourquoi je n'étais pas allée voir mes parents. Peut être parce qu'il me serait difficile de leur expliquer que j'étais devenue une sirène ou bien encore où j'étais passée pendant si longtemps. Moi même je ne le comprenais pas, l'antiquaire ne m'avait pas maltraitée, il ne m'avait pas violentée, j'avoue que je ne comprenais pas pourquoi il m'avait enfermée, ce qu'il y avait gagné. S'il avait été un maniaque sexuel c'eut, peut être, d'une certaine façon, été plus simple, au moins y aurait-il eu une explication rationnelle, logique, intelligible.

Je rêvais toujours de choses étranges, quoique rêver ne soit pas le mot, depuis que je suis sirène je ne dors plus, je médite, je me repose mais je ne dors pas réellement, jamais.... Enfin toujours est-il que j'ai des flashs étranges, comme des souvenirs, je vois des pirates, je vois l'antiquaire et un jeune garçon, je vois un bar ancien, presque une taverne moyenâgeuse en fait, je vois un métier à tisser, je vois une forêt étrange et des trolls....Je ne comprends pas tout. Ce ne peut être des souvenirs, mais où aurais-je pêché de telles idées ? L'imagination n'a jamais été mon fort.

Je marche dans la rue depuis l'aube, déambulant sur la plage au début puis, peu à peu, sans que je m'en rende compte, en tournant autour du pot au sens propre comme au sens figuré, je me suis retrouvée devant sa boutique, devant le lieu où tout a commencé, devant le point de départ de toute cette horreur. Aurait-il, lui, des explications à me fournir sur le fait que je sois une sirène ? Le simple fait qu'il existe des sirènes me laisse perplexe, terrorisée aussi, moins qu'à l'idée de le voir, mais tout de même.

Je n'ai compris où me guidaient mes pas que quand j'ai vu l'enseigne en face de moi. Suis-je devenue folle pour ainsi m'approcher de lui, risquer qu'il ne s'en prenne à moi à nouveau ? Et pourtant en pensant à lui je sens une haine profonde, enracinée bien plus profondément que ces années d'enfermement n'ont pu le faire. Comme si j'avais d'autres griefs contre cet homme, sans bien comprendre pourquoi ni comment. J'allais repartir quand j'ai vu une femme sortir de la boutique, il la suivit sur le pas de la porte. Le revoir déclencha en moi une bouffée de rage de colère de haine que je ne me connaissais pas, même du temps où il m'avait enfermée je n'avais pas tant de haine en moi à son égard ou à l'égard de mes parents qui ne m'avaient pas retrouvée, de mon petit ami, dont je venais de découvrir qu'il était marié maintenant, non que je m'intéresse toujours à lui mais d'une certaine façon cela m'avait permis de mesurer pleinement le temps écoulé.

Il lui souriait, d'où j'étais je ne pouvais les entendre mais je devinais entre eux un lien profond quoique fragile. Je devais a prévenir, lui dire qui il était. Le soleil était toujours présent, quoique cela ne durerait sans doute pas, j'attendis qu'elle s"éloigne et je m'avançais vers elle.

Bonjour...Je...Je suis Milah, nous devrions parler je crois.




code by Mandy

avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Freedom ? (pv Belle)
Dim 10 Fév 2013 - 15:53

 
    














Mais il est gentil!

Nous étions le 5 janvier, et Mélanie commençait à connaître du monde dans la petite ville de Storybrooke, mais depuis que Emma, l'adjointe du shérif, l'avait rassurée, et lui avait dit qu'elle n'aurait pas à se soucier de l'hôpital. La jeune femme sortait plus souvent, faisait le tour de la ville sans avoir peur qu'une ombre vienne la ramener dans l'hôpital encore une fois. Mais Mlle Swan l'avait mi en garde contre Mr Gold, lui disant qu'il n'était pas un homme en qui elle pouvait avoir confiance. Mélanie avait hoché la tête, en la rassurant que l'homme était gentil et patient avec elle. Il l'avait accueilli quand elle n'avait aucun toit sur la tête, il l'avait nourrit alors qu'elle n'avait rien à se mettre sous la dent. Il l'avait vêtit, alors qu'elle n'avait rien à se mettre. Il lui avait prêté une oreille attentive, et un bras auquel s'accrocher dans ses moments. Bien sur, il l'avait mis en garde sur ce que les autres pourraient dire sur lui, et Mélanie sentait qu'il y avait plein de mystères qui entouraient ce mystère, mais la jeune femme avait envie de découvrir ce mystère, de le décortiquer sous tous les angles.

Le duo se trouvait sur le pas de la porte de sa boutique, Mélanie écoutait l'antiquaire, lui faire ses dernières recommandations, et il lui fit un sourire en posant un châle sur les épaules de la jeune femme, pour ne pas qu'elle attrape froid. Mais quelque part, Mélanie avait envie d'avoir froid, d'avoir chaud, et autre pour la première fois de sa vie. Mais elle lui rendit son sourire en lui promettant de faire attention. Mr Gold l'envoyait faire les courses pour le repas de ce soir. Mélanie, son panier sous le bras marchait en direction de la foire qui se tenait dans la ville. cela lui permettrait aussi de faire connaissance avec les gens vivant dans la ville de Storybrooke.

Elle ne se rendit pas compte qu'elle était suivit, trop occupé à faire dans sa tête la liste des courses, ce qu'il fallait qu'elle prenne, et ce dont elle avait envie. Il y avait tellement encore de choses à gouter, et à sentir. Elle irait aussi sans doute voir Ruby pour lui dire que tout se passe bien, qu'elle a trouvait un endroit où loger, la jeune femme doit s'inquiéter un peu quand même. Alors qu'elle marchait, une voix l'interpella. Mélanie se retourna pour faire face à une femme, assez belle, grande et qui avait une certaine prestance et en même temps, dégageait quelque chose d'insaisissable. La jeune femme lui sourit en se demanda pourquoi elle se présentait de la sorte. Et pourquoi cet air si angoissé. Mais peut-être qu'elle n'avait pas l'air plus à l'aise la première fois qu'elle a parlé à Ruby. Mélanie se dit qu'elle devait aider cette femme, elle était peut-être perdue comme elle l'avait été.

" Oui, moi c'est Mélanie, dit-elle en lui faisant un sourire, de quoi devons nous parler? demanda-t-elle inquiète en même temps que cette femme pourrait aussi l'enlever pour la ramener dans l'hôpital où un autre endroit où personne ne pourrait plus jamais la trouver. Ni Cassandra, ni Mr Gold, ni Ruby, ni personne.








Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Freedom ? (pv Belle)
Mar 12 Fév 2013 - 21:19

 
    

Milah & Belle
J
e l'effrayais, c'est du moins l'impression qu'elle me donna, celle d'une mouche prise au piège d'une araignée. L'espace d'un instant cette image me séduisit puis l'impression s’effaça, éphémère, laissant dans son sillage une incompréhension un doute sur celle que j'étais, celle que je devenais. Etait-ce d'être une sirène qui faisait de moi cette femme méchante, rancunière, désireuse de blesser le boiteux à tout prix ? Ou bien était-ce autre chose ? Ces rêves où un enfant se tenait aux cotés d'un boiteux moins riche, moins propre sur lui, une sorte de paysan honteux et lâche, un être méprisable mais ayant le visage de cet antiquaire dans des frusques moyenâgeuses.....Tout cela était si étrange, j'avais parfois du mal à comprendre ce qui m'arrivait, ce qui se passait. Cela dit rester enfermée des années durant dans une cabane sans voir personne d'autre que son geôlier une fois par semaine et sortir pour découvrir qu'on était devenu une sirène, cela aurait sans doute rendu fou n'importe qui, bien avant l'épisode de la sirène d'ailleurs. Je ne sais comment je n'étais pas devenue folle quand j'avais été enfermée dans cette cabane, comment j'avais survécu ensuite en comprenant que la police ne me retrouverait pas, en comprenant que mon petit ami, ma famille, les gens qui comptaient pour moi, ne me retrouveraient pas, en comprenant que je n'avais aucun espoir de sortir un jour de cette cabane sordide au fin fond de nul part. Comment avais-je survécu à cela ? Où avais-je trouvé la force, le courage, la détermination de continuer ? J'avais demandé un journal à l'antiquaire, il avait du craindre que je ne devienne folle ou ne me laisse dépérir car il me l'avait fourni, j'avais donc, des années durant, couché par écrit mes pensées, mes peurs, mes doutes, au début je craignais qu'il ne me maltraite, ne me viole puis je m'étais rappelée d'un épisode de Ghost Whisperer, une série que j'aimais beaucoup, où un homme kidnappait une femme et l'enfermait pour développer chez elle un syndrome de...un truc norvégien...ou finlandais peut être ? Enfin j'avais oublié le nom mais globalement le jour où, exceptionnellement, il la laissait sortir elle était si soulagée qu'elle ne le voyait plus comme un geôlier mais comme un sauveur, du coup elle en tombait amoureuse, du moins elle ne tentait plus de le fuir et se croyait amoureuse. C'était une histoire horrible mais j'avais lu sur google qu'en fait c'était inspiré d'une histoire vraie et de recherches psychologiques réelles aussi. Bref c'était vraiment faisable, une sorte de lavage de cerveau. Après tout rien, absolument rien ne me garantissait que j'étais encore à Storybrooke, non loin de ceux que j'aimais. Puis voyant qu'il ne semblait pas me vouloir de mal, ni vouloir me libérer, j'avais écrit ce qui me passait par la tête, des histoires d'aventures merveilleuses, des paysages verdoyants des iles désertes des grottes sous-marines et des bateaux de pirates. J'avais noirci, au fil des années, assez de pages pour remplir quelques romans, qui sait, peut être un jour cet homme et ce confinement feraient-ils ma fortune quand je deviendrais, grâce à ces horreurs, la nouvelle JK Rowling.

Pour en revenir à la mouche prise au piège devant moi son regard brillait de la lueur qui habitait sans doute le mien des années durant, une lueur de peur mêlée de fierté et de courage, une lueur qui disait "je ne me rendrais pas sans me battre" je m'étais battue, de fait, et j'avais gagné, plus ou moins....Si l'on pouvait dire.


Cet homme....L'antiquaire. Il est dangereux.


Fini cette volonté de nuire, cela avait été un éclair fulgurant comme souvent, comme une émotion passagère à peine saisissable, maintenant ne restait qu'une certaine inquiétude pour la jeune femme en face de moi qui semblait fort sympathique au demeurant et la crainte de voir le soleil se coucher avant que nous n'ayons terminé cette conversation, je devais retourner à l'océan d'ici une heure, une heure et demi tout au plus. Je commençais à marcher, m'éloignant de la boutique, lui faisant signe de me suivre, j'attendais sa réaction à ma phrase pour le moins...claire et en même temps énigmatique, car je n'avais rien expliqué, rien justifié. Quelque part j'espérais un "je sais" qui montrerait que je n'étais pas folle, que je n'étais pas la seule à voir en lui un monstre sans cœur au sang plus froid que celui de Schwarzy dans Batman. Mais j'avais vu son sourire, son attitude, elle semblait avoir confiance en lui et quelque part, au fin fond de mon coeur, cela me hérissait, alors que cela aurait du m'inquiéter. Si gentille qu'elle apraisse et si elle était avec lui ? Dans le coup je veux dire ? Si elle savait très exactement ce qu'il était, ce qu'il faisait, si elle 'laidait ? Dans ce cas un "je sais" ne serait pas du tout un bon signe, au contraire, il serait le signe que ma liberté prenait fin, une liberté si courte....Mais pourquoi avais-je voulu venir ici, la prévenir, lui parler ? J'avais été idiote, il était un peu tard pour fuir, d'abord parce que le mal était fait et ensuite aprce que la curiosité me taraudait maintenant, ce visage d'ange cachait-il un monstre oeuvrant de pair avec ce malade qui enfermait des adolescentes sans raison perverse apparente ?
D'ailleurs l'absence de raison me perturbait toujours, je ne comprenais pas, j'avais la sensation que s'il m'avait violée, vendue, frappée, utilisée comme esclave, prise en photo nue ou je ne sais quoi, ce kidnapping, ce confinement, cette horreur que 'javais vécu pendant toutes ces années, tout cela aurait eu un sens, un sens malsain, effrayant, un sens pour un psychopathe mais un sens. Je me voyais mal réapparaitre et dire à la police

"Bonjour j'ai été enfermée par l'antiquaire mais il ne m'a jamais rien fait"

Ils me prendraient pour une folle. Etait-ce pour cela que je n'avais pas été voir le shérif dès mon évasion ? Enfin dès le lendemain, après que je me sois rendue compte que j'avais une queue de poisson et qu'à priori si je n'étais pas dans l'eau au coucher du soleil je mourrais ? Cela avait joué dans ma décision, voir le shérif c'était voir ma famille, c'était voir mes amis, c'était voir tous ceux qui m'avaient connue. Comment leur expliquer que je ne ferais pas la fête avec eux jusqu'au milieu de al nuit comme avant ? Que je ne dormirais pas dans am chambre non plus parce qu'il me fallait l'océan pour me bercer ? Difficile d'aller expliquer à votre mère qu'en plus d'avoir disparue pendant des années vous êtes devenue une sirène. M'avait-il capturée pour des expériences bizarres qu'il aurait ensuite effacées de ma mémoire ? Etait-ce seulement possible ? Une sorte de flash rouge comme celui de Will Smith dans Men In Black ? Ou, plus plausible, des électrodes bien placée et un peu d'électricité ? Non...C'était ridicule...Impossible...Et pourtant cela donnait un sens à mon emprisonnement....Et à ma nature. Et cette femme, qui était-elle pour lui ? Et surtout était-elle un danger pour moi ?

Je secouais al tête, je me mettais à délirer, peut être que je n'avais pas tant combattu la folie et que j'étais toujours sur le sol de cette cabane, hallucinant totalement cette scène, tout comme mon évasion, comme le fait d'être sirène, peut être que je dormais et que je rêvais de tout cela, rêvais ou cauchemardais...Je me pinçais le bras et grimaçais. Non, je ne rêvais pas, ou alors c'était très réaliste. Mais cela je l'avais déjà constaté en manquant de mourir asphyxiée sur le sable. Qui aurait cru que mourir était si douloureux, on imagine tous mourir de notre belle mort à un âge avancé, dans un lit au draps de soie, on s'endort sans jamais se réveiller. J'avais découvert que la réalité était tout autre, lutter pour trouver de l'air, sentir ses poumons en feu, sa peau se craqueler sous l'effet de la sécheresse, ses jambes se lier s'unir pour laisser place à une queue de poisson brillante et écailleuse, tout cela était terriblement douloureux, c'était même plus de douleur que je n'aurais jamais cru en supporter. Non que je sois douillette, loin de là, j'avais toujours impressionné les docteurs pour cela, j'étais de celles qui se cassaient un orteil et marchaient jusqu'à l’hôpital pour dire que j'avais mal sans savoir pourquoi. Ma mère avait failli s'évanouir quand le médecin lui avait raconté l'histoire, sans y croire lui-même. J'étais, j'avais toujours été, une dur à cuire mais tout de même, sentir mon corps s'enflammer, se dessécher, comme si je cuisais, alors même qu'il faisait dehors un froid glacial auquel je n'étais pas préparé...Tout cela m'avait prouvé, aurait du me prouver en tout cas que je ne rêvais pas.

code by Mandy

avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Freedom ? (pv Belle)
Dim 3 Mar 2013 - 23:08

 
    














Que voulez-vous dire?



Mélanie regardait la femme qui se trouvait en face d'elle, elle avait de longs cheveux bruns, et un peau assez pâle. La jeune femme qui depuis quelques jours commençait à retrouver la vie. Enfin dans un certain sens, retrouver un certains dons pour comprendre les autres. Et cette femme semblait avoir peur de quelque chose, et en même temps faisait preuve d'un certain courage. L'ancienne recluse ne voyait pas de quoi elle pouvait bien avoir peur. Finalement les mots sortirent de sa bouche, l'antiquaire était dangereux. Mélanie se retourna vers la boutique qu'elle venait de quitter. Mr Gold dangereux, elle avait un peu de mal à le croire, il avait été si gentil avec elle. Même si leur première soirée n'avait pas été des plus extraordinaires. Elle se souvint qu'il avait dit que beaucoup de monde savait des choses à son propos. Mais pas une seconde, elle n'avait pensé que c'était en mal. Il avait parut si troublé en la voyant, si apeuré... non ce n'était pas vraiment le mot, mais il avait craint pour elle, et en même d'elle, de sa réaction. S'évanouir, n'avait peut-être pas été la meilleure des réactions, mais aujourd'hui, elle savait qu'elle se nommait Belle, même si pour l'instant, elle ne se sentait pas prête à porter ce nom, et continuait d'utiliser celui de Mélanie. Elle était Mélanie, la jeune fille perdue, et amnésique, elle n'était pas encore prête à être Belle, qui pouvait-elle bien être? Il lui arrivait de se regarder dans le miroir et de se poser des questions, sur qui était Belle? Etait-elle une jeune femme courageuse? Etait-elle une femme bien? Etait-elle heureuse? Mélanie ne savait pas encore répondre à ses questions, elle ne savait pas qui était Mélanie? Elle n'arrivait pas définir son caractère, parfois elle se sentait dans la peau d'une petite fille qui découvre le monde avec innocence et souriante. Parfois dans la peau d'une femme qui avait peur de sa propre ombre.

La jeune femme en face d'elle se mit à marcher, sans doute voulait-elle s'éloigner de la boutique de Mr Gold, Mélanie la regarda lui faire signe de la suivre. Elle ne savait pas quoi faire, Mr Gold lui avait parlé de cette femme qui l'avait piégé, est-ce que cette dame qui s'éloignait était dans le coup? L'ancienne internée avait peur, et en même temps, elle voulait en savoir plus sur Mr Gold. Elle sentait que c'était un mystère, et elle avait envie de percer ce mystère, de partir dans un certain sens à la conquête de ce secret. Elle soupira et se mit à suivre la jeune femme en courant presque derrière elle, non sans avoir jeter un dernier coup d'œil à la boutique d'antiquité.
"Que voulez-vous dire?" demanda Mélanie finalement en rattrapant la jeune femme dans l'angle d'une ruelle. Il y avait un peu de monde en cet après-midi ensoleillé bien que froid. Tout le monde était sortie pour faire une promenade, ou se rendre à leur travail, ou faire un tas d'activité dont Mélanie n'avait pas encore la moindre idée de leurs existences. Elle se tenait derrière la jeune femme qui marchait encore sans s'arrêter, elle voulait vraiment mettre une grande distance entre elle et l'antiquaire. Pourtant elle était venue jusque devant la porte de la boutique. Pourquoi? Et surtout pourquoi avait-elle tant peur de Mr Gold, qu'avait-il vraiment fait? Etait-il vraiment si dangereux? Pourtant Mélanie se sentait en confiance avec lui, et ce depuis la première fois où elle avait posé les yeux sur lui, depuis leur première soirée en tête à tête.
"Expliquez-moi" insista-t-elle, l'ancienne recluse voulait savoir ce que Mr Gold avait fait de si terrible pour en devenir dangereux!










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Freedom ? (pv Belle)
Lun 4 Mar 2013 - 21:55

 
    

Milah & Belle
J
e ne m'attendais pas à cette réaction, cette curiosité, ce doute dans son regard. Elle semblait pourtant, de lion, le connaitre, n'être pas qu'une simple cliente, sinon je ne l'aurais pas abordée. Quelque part l'idée qu'elle ait pu sentir cela, le deviner, me rassure un peu, cela tend à prouver que je ne suis pas folle. Nous sommes seules désormais dans une ruelle sombre et glauque, une ruelle dont je me serais tenue éloignée à l'époque, une ruelle qui me semble aujourd'hui protectrice.
C'est amusant de voir l'évolution de mon échelle de valeur, de voir que l'eau, la nourriture, que je tenais pour acquise avant m'étaient devenues vitales, essentielles, des trésors à chérir. Intéressant de voir que moi qui aimait tant mes jeux vidéos et n'aurait jamais quitté la maison sans mon téléphone j'avais pu m'en passer si longtemps et comment ils ne m'avaient, au final même pas manqué. Quand on est jeune, enfant, adolescent, on croit que tout nous est dû, on croit que certaines choses sont essentielles quand ce ne sont que des détails. Être enlevée par un psychopathe a tendance à vous faire voir les chose autrement, à vous ouvrir les yeux.
Devenir une sirène, un monstre, un esclave du temps qui passe, cela aussi vous faisait voir les choses différemment. Je regardais la course du soleil avec attention, guettait son apparition au petit matin, moi qui, si longtemps, n'avait pas prêté attention à la course des jours, que ce soit avant ou après mon enlèvement. Oui, tout avait changé ce jour là, le jour où je m'étais enfuie.

C'est amusant, l'on aurait pu croire que c'était l'enlèvement le moment crucial, l'instant où l'on vous prive de votre liberté et de tout espoir de la retrouver....Mais en fait je me rendais compte que ma libération, et la malédiction qui allait avec, avait été plus décisive. Etait-ce son but au départ ? Faisait-il, sans que je le sache, des expériences sur moi pour me transformer en sirène ? Mes pensées tournaient en rond si facilement depuis cet instant où j'avais passé le seuil de cette porte maudite que j'avais vu tant de fois se refermer sur mon désespoir.

Je regarde la jeune femme en face de moi, comment lui éviter mon sort ? Si je lui dit tout, me croira-t-elle ? Ou ira-t-elle le répéter à l'antiquaire qui saura ainsi que je suis encore en ville ? Je soupire et décide de tout lui dire, sauf la partie où je me transforme en sirène. D'abord ça me donnerait l'air d'une folle et ensuite...Et bien je ne voudrais pas qu'il l'apprenne.

"Il...Il y a longtemps...Quelques années de cela, j'étais entrée dans sa boutique pour faire un cadeau et...."

Je reprend ma respiration, coupant net un début de sanglot, je ne me croyais même pas assez forte pour aller si loin. Je me rends compte, en le disant, que j'ignore combien de temps a passé, je n'ai pas cherché à savoir quand on était, combien d'années j'étais restée captive. Je continue de parler, pressée d'en finir avec cette histoire sordide

"Il...m'a attaquée, assommée et emprisonnée. Je ne me suis échappée qu'il y a quelques jours à peine, j'ai passé...des années en captivité et il était mon geôlier."

J'observe la jeune femme, guettant ses réactions, croira-t-elle mon histoire ? C'est fou, avant je mentais, je mentais fort bien même et je ne doutais jamais qu'on me croirait. Et aujourd’hui je dis la vérité et je suis presque sure que personne ne me croira. Je sens des larmes rouler sur mes joues, perler à mes cils, se perdre sur mes lèvres, du bout de la langue j'en goute une, salée, elle me rappelle l'océan. Je ferme les yeux, une autre larme roule, se perd sur ma joue, roule dans mon cou, va mourir entre mes seins. L'image m'envahit sans que je sache d'où elle vient, elle n'a aucun rapport avec ce qui vient de se passer, est-ce le gout salé de cette larme ? Sa caresse sur ma gorge ? Je me vois contre le mât d'un immense navire anciens, un de ces navires qu'on voit dans les films de pirates. Je vois cet homme, celui qui hante mes rêves, m'embrasser, me caresser, je sens sa peau contre la mienne, je sens l'odeur de l'océan, je sens le bois dur, chaud, lisse contre mon dos...Cela ne dure qu'une seconde, ma respiration s'est arrêté un instant mais je reprends. Mon interlocutrice remarquera-t-elle les frissons qui parcourent mon corps ? Ces frissons étaient là bien avant la vision, frissons de froid que le mince rayon de soleil hivernal ne parvenait à calmer, frissons de peur que ma liberté retrouvée n'avait pas su apaiser, mais ce sont désormais des frissons de plaisir qui me parcourent, je secoue la tête, faisant voler mes longs cheveux bruns et j'essuie les larmes qui perlent encore à mes paupières, chassant la vision et l'étrange sensation.
C'est étrange, si j'étais celle que tous voulaient, avant d'être enlevée, je n'avais jamais fait l'amour, j'étais vierge, je le suis toujours. Alors comment puis-je avoir des visions aussi précises, aussi nettes, aussi prenantes et puissante, d'avoir vécu un amour passionné et définitivement charnel avec un homme ? D'où me viennent ces images ? En plus d'être sirène serais-je télépathe ? Est-ce de cette jeune femme au regard timide que je tire des images aussi sulfureuses ? J'en doute, d'autant que ce pirate hante mes visions depuis quelques temps et que je rencontre cette femme pour la première fois. Est-ce lui le télépathe ? Me séduisant d'une façon étrange et tordue ? Si c'est le cas je dois admettre que c'est efficace, mes jambes tremblent mes genoux flageolent. Cela pourrait être mis sur le compte de la peur, mais je sens que c'est plus profond, comme la suite de cette vision étrange.

code by Mandy

avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Freedom ? (pv Belle)
Dim 10 Mar 2013 - 23:53

 
    














Vous êtes comme moi!


Mélanie ne comprenait pas vraiment ce que la jeune femme était entrain de lui expliquer. Enfin si elle saisissait chaque mot, et comprenait le sens de ses phrases, mais elle voyait mal comment Mr Gold pourrait la faire autant souffrir, comment il pourrait faire souffrir une personne. Pendant un moment, l'ancienne internée pensa qu'elle se trompait de personne, qu'elle le confondait avec quelqu'un d'autre. Mais jamais elle n'avait douté qu'elle puisse mentir, non ce n'était pas dans la nature de Mélanie de mentir, alors elle ne pensait que certains puissent le faire. Donc pour elle, Milah disait bel et bien la vérité. Mais elle ne pouvait pas vraiment l'admettre, Mr Gold avait été si gentille, si prévenant avec elle, que ça non plus cela ne pouvait pas être un mensonge. Ensuite, elle pensa que c'était peut-être la jeune femme qui était dangereuse, et que Mr Gold l'avait enfermé pour qu'elle ne fasse de mal à personne. Mélanie n'avait pas la moindre idée comment les choses se passaient avec la justice. Qu'on mettait les gens en prison, et pas dans une cave quand il avait fait quelque chose de mal. Mais quand Milah se mit à pleurer et à trembler comme une petite fille, Mélanie se reconnu en elle. Qu'elle aussi avait vécu des moments de ce genre, enfermée dans un cage, des années en captivité, qu'elle avait aussi geôlier, même si ce n'était pas le même. Non le sien, ou plutôt la sienne était une femme, que Mélanie avait peur de recroiser. Alors elle arrivait à comprendre la détresse de cette femme. L'ancienne recluse, impulsivement pris la jeune femme dans ses bras, et se mit à lui caresser le dos, en murmurant des paroles réconfortantes. Que tout irait bien, qu'il ne lui ferait plus de mal. Mélanie avait envie d'y veiller pour rendre cet homme meilleur, qu'il l'était, elle voulait l'aider à faire les bons choix. Aussi ne dirait-elle rien de cette histoire pour l'instant, et chercherait à comprendre par elle-même qui était Mr Gold, et comment elle pourrait l'aider. Mais maintenant, à ce moment précis, c'était surtout cette jeune femme qu'elle devait aider. Elle avait tellement l'impression de se voir elle-même, qu'elle aussi avait envie de pleurer sur le sort de Milah, mais aussi le sien.

"Il ne vous fera plus de mal, maintenant" fit Mélanie en s'éloigna, mais tenant toujours la jeune femme par les épaules, cette dernière tremblait encore, et avait le hoquet d'avoir trop pleurer. Mélanie ferait tout ce qu'elle pourrait pour l'aider. Elle allait faire ce que Cassandra, Ruby, et Mr Gold avait fait pour elle.
"Vous avez un endroit où aller, je veux dire pour dormir, manger?" demanda l'ancienne recluse. Il fallait qu'elle trouve un endroit où elle serait en sécurité, où des gens s'inquiéteraient pour elle, si elle disparaissait subitement. Il allait falloir qu'elle le surveille d'un peu plus prés, ce Mr Gold, mais en même temps, elle ne pouvait s'empêcher de lui faire confiance pour elle. Mais pour les autres. Qu'avait-elle de si spéciale, pour qui la sauve tout en condamnant d'autres personnes.









Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Freedom ? (pv Belle)
Dim 17 Mar 2013 - 22:07

 
    

Milah & Belle
J
e me laisse aller à pleurer, je m'en étonne moi-même. Je n'ai jamais été du genre à pleurer, sauf si cela peut m'apporter quelque chose (ça marche super bien sur les garçon et sur mon père, ça réveille leur envie de protéger la belle princesse du méchant dragon). L'image qui vient de m'envahir est assez parlante, je suis la princesse, l'antiquaire est le dragon. Mais la métaphore s'arrête là, pas de prince charmant sur son blanc destrier pour venir me sauver dans son armure étincelante. Le dragon est toujours là, bien vivant. Je suis libérée de lui mais la nuit m'emprisonne plus encore que ne le faisait cette cabane, le sombre donjon aquatique de l'océan que je ne peux quitter est une prison bien plus grande mais tellement plus efficace.
Je voudrais m'ouvrir à la vie mais un miroir m'a rappelée à la réalité. Je me souviens de moi adolescente, jeune, belle, un sourire à faire tourner toutes les têtes. Je me suis vue aujourd'hui, adulte, vieille selon mes critères d'antan, le visage pâle, marqué par l'enfermement, maladif. Mes cheveux autrefois coupés court, à la garçonne, ont poussé, ils frisent, encadrent un visage que je ne reconnais pas, cachent ma nudité quand je suis sirène, me semblent soudain envahissants, étranges,déplacés. Et pourtant cette autre moi, celles de mes visions, a les cheveux longs et frisés elle aussi. Elle a mon âge ou pas loin, j'ai l'impression de lui ressembler. En fait non j'ai l'impression de m'être perdue, quelque part dans cette cabane, et qu'elle 'ma remplacée. Ce que je ressens, ce que je pense, n'a aucun sens et si je le disais à haute voix sans doute me trouverais-je stupide, mais me voir dans le miroir a été un choc, j'avais gardé de moi l'image que j'avais emmené avec moi dans cette cabane.

"Je...."

Pouvait-on compter l'océan comme un endroit où se réfugier ? Sans doute...De toute façon elle ne pouvait aller ailleurs, donc...

"Oui, j'ai un abri, ne vous en faites pas"

Je souris légèrement avant d'ajouter

"Je suis désolée je....je crois que j'avais plus de douleur que je n'en avais conscience....Mais ce que j'ai dit reste vrai, méfiez-vous de lui. Et ne lui dites pas que vous m'avez vue...."

Une peur m'envahit, celle de voir l'antiquaire me poursuivre, me traquer, me chasser et me capturer à nouveau. Même s'il ne m'a rien fait je devine qu'il a une raison à m'avoir enlevée au départ, qu'il a une raison pour m'enfermer et je devine aussi que cette raison n'a pas disparue avec mon évasion. Je sens une bouffée de haine m'envahir, une douleur me pince la poitrine au niveau du cœur, je me vois, vêtue d'autres habits, tomber dans les bras de ce pirate qui envahit mes visions. Le temps que je réalise que c'était une vision je reviens à la réalité, la main sur un coeur qui bat la chamade, le souffle court. Si je passe pour une folle comment convaincre cette femme de se méfier de mon geôlier ? Et puis pourquoi m'en soucierais-je après tout ? Elle est grande, elle a été avertie, à elle d'aviser désormais, non ?
code by Mandy

avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Freedom ? (pv Belle)
Lun 15 Avr 2013 - 21:50

 
    














Laissez la douleur s'en aller...


Mélanie lui fit un maigre sourire, elle était rassurée que la jeune femme est un endroit où aller. Elle hocha la tête et pinça sa lèvre inférieure entre ses dents, elle voulait vraiment s'assurer que tout irait bien pour elle, et que Milah aille vraiment bien.
"Avez-vous de la famille, des amis, qui peuvent vous aider.... Je pourrais vous aider, si vous voulez" fit-elle vraiment sincère de vouloir l'aider dans ce moment difficile. Evidemment le fait qu'elle côtoie l'antiquaire, pourrait rendre Milah méfiante envers elle. Mais Mélanie n'était pas du tout d'accord avec ce qu'il faisait. Mais au lieu de le laisser tomber, elle avait plutôt envie de le rendre meilleur, de lui faire comprendre qu'il n'était pas sur la bonne voie. Elle ne perdait pas espoir de pouvoir y arriver. Tellement de gens lui avait parler de lui, et pas souvent en terme élogieux, et pourtant elle n'avait pas de douter de sa sincérité à son égard, ni de sa volonté de pouvoir le faire changer.
"Laissez la douleur, couler hors de vous, afin qu'elle ne prenne pas possession de vous." dit la jeune femme dans un petit sourire. La jeune femme avait peur, Mélanie pouvait le voir.

Soudain Milah se sursauta et fit un pas en arrière en posant sa main sur sa corps. Elle semblait pendant un instant avoir courut pendant des kilomètres, et se retrouver à bout de souffle.
"Vous allez bien?" demanda Mélanie, soudain inquiète pour elle. La jeune femme ne voyait pas ce qu'elle pouvait faire pour elle. Elle regarda autour d'elle, et repéra un perron avec de hautes marches, et conduisit lentement la jeune femme pour l'aider à s'asseoir sur les marches. En espérant qu'elle pourrait ainsi retrouver son souffle et ses esprits.
"Qu'est-ce qui s'est passé?" interrogea-t-elle doucement en s'asseyant à ses côtés. Mélanie fouilla dans son sac et en sortit une petite bouteille d'eau, à moitié pleine, et la tendit à Milah pour qu'elle puisse boire un peu si elle avait besoin. L'ancienne internée était curieuse de savoir ce qui venait d'arriver, mais d'un autre côté, elle comprenait qu'elle ne veuille pas non plus partager ses secrets avec elle. Mais Mélanie voulait que la jeune femme se rassure, jamais elle ne parlerait à Mr Gold de leurs rencontres dans les rues de Storybrooke, cela resterait leur petit secret.

"Rassurez-vous, je ne dirait à Mr Gold" fit Mélanie dans un sourire. Maintenant, elle attendit silencieusement que Milah lui raconte ou non, ce qui venait de lui arriver et pourquoi, elle s'était retrouvé si soudainement à bout de souffle, et le cœur battant. Mélanie tentait de remettre vainement les choses dans leur contexte, pourquoi Mr Gold irait-il attaqué et enfermé cette jeune femme dans une cave. Alors qu'avec elle, il avait été si prévenant, si généreux et gentil. Ça n'avait pas de sens. Cette jeune femme aurait-elle fait quelque chose de mal à Mr Gold? Elle avait l'air si terrifiée et si anxieuse, à l'idée qu'il remette la main sur elle, qu'elle ne devait sans doute pas être une méchante. L'ancienne internée, se dit qu'elle devrait peut-être l'affronter, pas seule, mais peut-être qu'elle pourrait enfin vivre libre et en paix, sans à avoir à regarder derrière elle, de peur de le voir surgir.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 204
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : /
∂6 Clan : Clan Neutre
∂6 Caractère : Manipulatrice, Aventurière, exigeante, intéressée, passionnée, déterminée, charismatique
∂6 Âge : 35
∂6 Profession : /
Espace vide
ஐ Avatar : Rachel Shelley

Voir le profil de l'utilisateur
Freedom ? (pv Belle)
Sam 25 Mai 2013 - 7:17

 
    

Milah & Belle
J
e jette un oeil vers le ciel, il s'assombrit déjà et le soleil ne restera pas longtemps maintenant. Je retiens un soupir, le fil du temps est ma prison.

"Merci, ne vous en faites pas, je suis à l'abri désormais."

Un petit mensonge, mais si gentille qu'elle semble être je ne peux m'empêcher de me souvenir son sourire, son regard quand elle parlait à l'antiquaire. Je ne peux lui faire confiance, je ne le souhaite pas, je me sens à la fois étonnamment fragiles et étonnamment forte. si je peux comprendre ma fragilité après ce que j'ai traversé j'ignore d'où me vient ma force, celle qui m'a permis de survivre, celle qui m'a permis de m'enfuir. Je n'ai jamais été forte, à ma connaissance. Ou bien le suis-je, sans m'en rendre compte, depuis toujours ?

Le souvenir, le fantasme, le rêve, peu importe le nom m'avait laissée pantelante et la jeune femme l'avait remarqué :

"Rien des....souvenirs qui remontent. Des années de captivité ne peuvent faire remonter que de mauvais souvenirs."

Je n'ai pas voulu lui parler de Killian, du bateau, de l'équipage qui était ma famille, de l'amour, de la passion, de l'aventure, de e Mr Gold étrange et magicien qui me mettait en captivité dans mes rêves comme dans la réalité. Même si je l'avais voulu, comment mettre des mots sur ce que le langage courant appelait "vision" et qui engageait pourtant bien d'autres sens que la vue. Comment lui expliquer que je vivais cela comme si j'y étais, sentait les embruns salés me caresser le visage, sentant mon coeur battre la chamade quand mon capitaine posait ses mains sur moi, que je sentais l'odeur âcre du bois du bateau, des hommes d'équipage qui ne se lavaient pas,une odeur si particulière, comment lui dire que j'entendais la voix de mon amant susurrant des mots crus à mon oreille, que je ressentais l'excitation qu'il m'imposait alors, que je ressentais le désir urgent de lier nos corps, un désir bestial, primaire et si puissant.. Je n'avais pas assez confiance en elle, et puis même si elle n'était pas avec lui, même si elle n'était pas méchante, elle me prendrait pour une folle de toute façon.

Je me dégage de ses bras protecteurs et forts amicaux et sourit malgré mon désarroi.

"Je voulais juste vous prévenir, que vous sachiez à qui vous avez à faire....Je vais devoir y aller, je suis attendue."

Le soleil au loin commençait à se rapprocher de l'horizon, oui, j'étais attendue, dans l'océan, pour la nuit. Un rendez-vous que je ne pouvais rater, auquel je ne pouvais être en retard.
Je souris à la jeune femme et m'éloigne rapidement, en direction du port, espérant qu'elle ne me suivra pas, espérant que je pourrais disparaitre dans une ruelle avant qu'il ne lui en vienne l'idée. Sinon comment l'empêchez de découvrir mon secret ? Et qu'en penserait-elle ? Je ne pouvais me le permettre, j'étais seule, seule au bord de la falaise, seule au bord d'un gouffre de folie et nul ne pouvait m'aider.

code by Mandy
[/quote]
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Freedom ? (pv Belle)
Lun 3 Juin 2013 - 13:11

 
    














Prenez soin de vous !


Mélanie fit un petit sourire à la demoiselle en face d'elle, quand cette dernière lui dit que tout allait bien, qu'elle avait trouvé un abri. Toute cette histoire était vraiment étrange, elle arrivait pas à s'imaginer Mr Gold dans le rôle d'un tortionnaire, il était si bienveillant. Il l' avait même veillée toute une nuit pour la rassurer. Ce qui n'était pas forcément en accord avec l'idée qu'elle avait d'une personne qui kidnapper quelqu'un pour l'enfermer dans une cave. Mélanie que ces moments, laissent des souvenirs affreux, et l'ancienne recluse savait de quoi elle parlait, elle aussi avait été enfermée pendant des années dans une cellule. Elle aurait voulu partager cela avec elle, pour lui faire comprendre qu'elle pouvait comprendre un peu, ce qu'elle avait vécue. Mais la jeune femme se dégagea de ses bras, et Mélanie ne trouva rien d'autre à dire, que de luis faire un sourire encourageant, mais peut-être aussi un peu triste.

Le soleil se couchait doucement, et Mélanie devait se hâter d'aller à la boutique, si elle voulait ramener quelque chose pour le diner de ce soir. Elle regarda la jeune femme, Milah de son nom, elle ne dirait rien à Mr Gold, du moins pour le moment, mais un jour, sans doute exigerait-elle des explications sur toute cette histoire. Milah anticipa son idée et annonça elle-même qu'elle devait y aller aussi, qu'elle était attendue, quelque part cette idée rassurant Mélanie qui avait peur que la jeune femme ne soit seule.
" D'accord! Merci!" dit-elle dans un petit sourire. Elle ne savait pas très bien comment elle devait prendre l'information, mais elle se fierait à son intuition, et son cœur, et verrait bien où cela allait la mener.
"Prenez-soin de vous" fit Mélanie en regardant la jeune femme partir précipitamment dans la rue, la jeune femme se demanda où elle allait si vite, mais ne tenta pas de la suivre. Elle reprit son panier entre ses mains, qu'elle avait lâché au moment de prendre Milah dans ses bras, et reprit sa route vers la boutique. Elle aussi dû se hâter pour arriver à temps. Elle prit du poisson, du riz et une sauce citron, ainsi que des yaourts nature. Elle fit un sourire au marchand qui attendait patiemment qu'elle ait payé sa part avant de fermer sa boutique.

C'est avec le panier plein, qu'elle rentra à la boutique de Mr Gold en chantonnant gaiement. Elle repassa dans la ruelle où les deux femmes avaient discuté, et hésita à prendre la direction qu'avait prit Milah quelques instants plus tôt, mais renonça en se disant qu'elle devait sans doute être loin maintenant. Et puis Mr Gold devait sans doute s'inquiéter de son absence. Elle reprit donc la route, vers ce qu'elle pouvait appeler sa nouvelle demeure. Ils passaient beaucoup de temps à la boutique, plus que dans la maison peut-être, mais Mélanie aimait bien les deux endroits, elle aimait beaucoup cette ville. Pour l'instant, elle avait bien trop peur de la quitter, mais un jour, sans doute partirait-elle à la découverte du monde.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013



Contenu sponsorisé
Freedom ? (pv Belle)


 
    


Sujets similaires

-
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» BELLE TAPISSERIE
» Une très belle peinture
» freedom for Leonard Peltier!
» Belle étalon cherche femme...xD


Freedom ? (pv Belle)
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions