avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Lun 21 Jan 2013 - 21:50

 
    






Participants : 1° Robin Hood / 2° Scarlett Clavery / 3° QUI3
Début du RP : 21 01 2013 | Dernier Post :  17 12 2013

Contexte : Scarlett à trouver un passe temps qui lui plait. Elle s'investi à fond dans une troupe de théâtre, un après midi après la représentation elle va se promener au bord du port afin de décompresser et vas y rencontrer un homme particulièrement séduisant.

Période de la journée : Fin d'après midi/soirée (vers 18h)
Météo :  Froid avec de légères pluies.

Pour "Changer d'Air", c'est parti !



Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

L a matinée débuta on ne peut plus normalement. Sa journée de travail n'était pas bien chargé ce jour-ci. Il commençait tôt, mais n'avait des cours que la matinée. Il décida d'arriver en avance afin de mettre en place la salle et les équipements avant l'arrivée des petits monstres. Non, ce n'était par méchanceté qu'il disait cela... Il sait très bien que les enfants de cette classe ne sont pas de mauvais bougre, ils sont juste un peu turbulent. En même temps c'est de leur âge, on est tous passé par là...Ce qui ne l'empêche pas de montrer strict, il y a des limites tout de même.

Le temps était gris et humide et le vent frais, il s'habilla donc en circonstance, n'oubliant pas de prendre une écharpe avant de saisir son sac à dos. Il ne manquait plus que ça qu'il soit malade! Ce serait comble, il avait déjà assez de problèmes comme cela. Peut-être irait-il faire un tour au port après le travail comme on lui avait conseillé. Peut-être que cela l'aiderait à dormir mieux...Cela ne coûtait rien d'essayer. Au moins depuis quelques temps il n'avait plus une tête de zombie qu'on réveille de sa tombe. On discernait encore sous ses yeux de légères cernes, mais rien de très surprenant et pour cause, il s'arrangeait pour piquait un petit somme lorsqu'il avait un trou entre deux cours, ce qui bien sûr détraque complètement son rythme de sommeil puisqu'il n'avait plus sommeil avant très tard le soir.

Il jeta un coup d’œil au ciel où quelques nuages gris condensés en bloc compact s'avançait d'un air menaçant en direction du centre-ville, menaçant de compromettre son projet de promenade sur la jetée. Il soupira et accéléra le pas en direction de l'école. Une fois arrivé il se dirigea en salle de professeurs en quête d'un café. Il salua ses collègues, discuta deux trois minutes et fila en direction du gymnase. La matinée se déroula on ne plus normalement, du moins rien d'inhabituel se produisit. Après avoir pris son déjeuner il quitta son survêtement de sport pour ses vêtements de tous les jours et quitta l'établissement.

Il avait commencé à prendre le chemin de port lorsque la pluie se mit à tomber. * Il fallait que cela tombe maintenant * pensa t'il, espérant aussi que cette pluie ne soit que de courte durée. Sans faire attention il se mit à l’abri dans un théâtre. Lorsqu'il s'en rendit compte il réalisa que cela faisait un moment qu'il n'y était pas allé. Aujourd'hui était peut-être l'occasion...Un coup d’œil au programme le mit d'accord et il acheta une place. Une fois la pièce terminée, il y sortit de bonne humeur et comme  apaisé. Il fallait qu'il refasse ça un de ces jours pensa t-il. Il sortit du bâtiment et vie avec contentement que la pluie s'était arrêté. Il se dirigea donc en direction du port, car après tout s'était là sa direction première.

Une fois arrivée il marcha un moment avant d'avancer jusqu'au bout d'une sorte de ponton. Là il s'arrêta en contempla la vue, expirant lentement tout en profitant de l'air frais que le large lui procurait.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Mer 23 Jan 2013 - 0:33

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

I l faut dire que la journée s'annonçait pour le moins tendue. Cela faisait à peine un mois que Scarlett s'était établie dans la ville, et bien qu'il lui en reste encore beaucoup à en apprendre -grâce à une amie-, elle avait très vite trouvée un travail. C'était la première fois qu'un projet lui tenait réellement à coeur. La toute première fois qu'elle construisait quelque chose de ses propres mains... La jeune femme gravit les quelques marches du perron avec en elle un profond sentiment de fierté. Elle était heureuse d'avoir découvert ce nouveau côté d'elle-même. Pas le moins satisfaite d'assumer une part de responsabilité dans sa vie. Et dire qu'il y a encore quelques temps elle ne sent serais jamais crue capable ! Elle poussa la porte à battant de la petite salle de spectacle, se faisant accueillir par des éclats de voix.

Mr Desavigny ▬ Ça fait trois fois que je te le répète, le facteur ne rentre qu'après que le téléphone sonne.
Le Facteur ▬ Rallala mais quesque ca peut bien faire ? Tu ne le décroches même pas.
Mr Desavigny ▬ Et comment suis-je censée faire ? « Non Mr il n'a pas encore appelé, ha tiens justement ça doit être lui qui appelle ? »


Scarlett regardait ses coéquipiers un léger sourire amusé sur les lèvres. Elle commença à descendre les marches entre les rangés de siège encore vide, faisant ainsi remarquer sa présence.

Alors pas trop stressés les amis ? dit-elle d'une voix faussement sereine.

Il faut dire que pour elle aussi, la situation était impressionnante. Elle savait que ces lors des deux premières semaines de représentation que tout se jouait. Or c'était pour eux tous la toute première fois et la seule occasion de se faire connaître. Portant aussi en elle le fardeau de présenter un projet qui lui tenait vraiment à coeur et qui était entièrement réalisé de ses mains, Miss Clavery tentait de garder la tête froide et de ne pas céder à la panique. Les autres comédiens avait déjà bien assez de pression comme ça, il ne fallait pas leur montrer qu'elle doutait. Après tout ils l'avaient surpris, ils étaient tous bien meilleurs comédiens qu'elle ne l'aurait imaginé au premier abord. Avec un peu de travail -et de moyens- ils étaient capables de tout faire. Oui, ils en valaient la peine.

Pourtant, la jeune femme angoissait. Elle se revoyait peiner à écrire son script. Elle se revoyait comme si c'était hier, passer ces nuits la main perché au-dessus d'une feuille à la blancheur éternelle... Bien qu'elle soit très rêveuse, les talents imaginatifs de Scarlett avaient leurs limites et elle avait manqué de temps. À présent elle en était certaine : ils n'étaient pas au point. Confrontée à ses sombres remises en question, la jeune femme continua cependant à esquisser un sourire réconfortant et serein. Du haut de sa faible expérience, Scarlett avait compris les dangers de trop de pression sur son équipe et tentait tant bien que mal de détendre la petite troupe. Même si, au fond, elle bouillonnait encore plus que les autres. Elle avait après tout ses raisons.

L'après-midi de répétitions se déroula du mieux possible. Car il faut l'avouer dans le stress, rien n'ai jamais parfait. Ainsi la servante avait manquée d'enflammer le rideau de la scène, et madame Dufonvas était tombée de l'estrade lorsqu'elle s'était avancée au coeur de l'acte 2, manquant de se péter la cheville. Les moyens étaient petits et cela sautait aux yeux de notre dirigeante à l'oeil avisé. Elle se cacha plusieurs fois le visage des mains pris par l'angoisse qu'ils courent tous à la catastrophe... Mais ils arrivèrent tous vivant aux trois coups de bâtons qui annoncèrent les 17h30 précise et le début de la fin.

Lorsqu'elle avait écrit la pièce, Scarlett n'avait pas résisté à s'octroyer un des principaux rôle. À vrai dire qui cela aurait étonné ? Mais il faut avouer qu'avant son entrée en scène, lorsqu'elle jeta un regard à travers le rideaux de feutrine pour apercevoir le public, elle se mit presque à regretter son narcissisme. Le coeur battant elle fit son entrée en scène...

Le stress s'était rapidement évaporé comme par magie. Aussitôt remplacé par l'excitation de la circonstance. Scarlett en toute modestie jouait parfaitement son rôle. Une jeune femme importante à l'histoire mais tout aussi discrète qu'attachante. Comme si, elle ne faisait pas exprès d'être le centre d'attention. (Mais bien sûr!.. Il n'en est pas à douter que Scarlett est une fille intelligente qui a su tirer profit de la situation.) Et malgré tous les petits tracas, car bien évidemment il y en eus, le spectacle se déroula bien. Et sembla satisfaire le public qui participait activement avec des rires... À présent essoufflées, à la fois vidée de pression et de toute son énergie, notre jeune starlette laissa sa joie naturelle revenir. Elle était contente... Elle salua avec engouement chacun des comédiens, les félicitant et échangeant quelques anecdotes... Mais les réjouissances groupées s'évaporèrent rapidement. Dispersant les acteurs entre les amis et famille, et les emmenant peu à peu à l'écart du théâtre. Notre amie se retrouva seule, mais cela n'avait pas affecté sa bonne humeur. Elle était à présent détendue et soulagée ...

Encore maquillée, Scarlett n'avait pris le temps que de retirer son costume et choisit de profiter de ce moment de tranquillité pour aller se promener un peu. Elle marchait a présent d'un pas lent légèrement fatigué et ce dirigea vers les quais qui étaient juste à côté du théâtre.

* Si prêt et pourtant, cela fais si longtemps que je ne suis pas venu ici *

se dit elle en regardant le paysage calme et paisible qu'elle avait sous les yeux. Ce spectacle la ressourçât et elle se promit d'y revenir plus souvent. C'est alors qu'elle aperçu une silhouette au bout du ponton. Elle s'appuya à une barrière et le regarda un moment, tachant de savoir qui cela pouvait être. Il faut dire que Scarlett se sentait tout naturellement attirée par les hommes. Ils attisaient toujours sa curiosité. C'était presque comme magnétique chez elle. Après un moment, bien qu'elle est hésitée à perturber l'homme au coeur de ses méditations, la jeune femme s'avançât vers lui, comme piqué par la curiosité. Elle était comme ça, elle ne pouvait résister. Au fur et à mesure de ses pas, l'homme lui faisait toujours dos, mais elle n'arrivait pas à deviner qui il pouvait bien être. Visiblement, il lui était inconnu. Elle s'arrêta quelques pas derrière lui et tenta son approche de manière détournée et amusante. Elle pris alors une voix douce.

Mr !... je vous prierais de partir de ma propriété. Je dois vous informer qu'au cas contraire le séjour prolongé sur ce ponton vous sera facturé deux dollars de l'heure.

Elle se mit à sourire malicieusement.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Dim 27 Jan 2013 - 21:57

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

D roit comme un i, Robin observait l'étendue bleutée, quoique l'eau ne soit pas aussi bleue qu'au large...Il y avait là quelque chose d'à la fois captivant et d'apaisant et regarder l'eau ainsi le mouvement régulier des vaguelettes. Au fur et à mesure qu'il les regardaient, il sentait son esprit partir à loin, faisant abstraction de ce qu'il l'entourait pour se laisser aller à ses pensées. Ses premières pensées furent des pensées de tous les jours comme *Il fait vraiment froid aujourd'hui» ou «Il faudra que je pense à aller au supermarché après», pour aller ensuite à des pensées plus profondes, des souvenirs du passé qu'il lui revenait de temps à autres. Il était tellement loin de sa  vie d'avant ici...Puis il entendit une voix, le faisant sursauter légèrement. Il se tourna vers la personne qui se trouvait être une demoiselle l'accueillant avec un charmant sourire. Bien qu'il fut dans ses pensées, il eut tout de même l'occasion d'entendre la boutade à son égard.

«Nous voilà bien embêté, car je n'ai pas d'argent sur moi.» Lui dit-il, esquissant un sourire. Il observa la demoiselle qui venait de l'aborder, se demandant s'il la connaissait ou non. Son visage lui disait quelque chose, mais il n'arrivait pas à mettre un nom dessus. Puis il réalisa que c'était l'une des actrice de la pièce qu'il venait de voir. Quelle étrange coïncidence qu'il la croise ici...
«Je vous reconnais, vous étiez dans la pièce de théâtre qui vient juste de passer; n'est -ce pas? Joli prestation.»lui dit-il, mimant un applaudissement avec ses mains. «C'est la première fois que je ne m'endors pas devant une pièce» finit-il par dire, lâchant un léger rire, passant une main derrière sa nuque.
Il regarda la demoiselle dans le yeux et lui tendit sa main «Robin Hood enchanté. Vous pouvez m'appeler Robin». Il jeta un coup d’œil au ciel, où le soleil était déjà bien bas dans le ciel. «Belle soirée, n'est-ce pas? Vous venez souvent ici?»

Il se tut un moment, lui laissant le temps de répondre à ses questions. Il ne voulait pas non plus paraître trop envahissant. C'est vrai qu'il avait tendance à aller facilement vers les gens, pourtant, très peu de personnes avait réussit à gagner sa confiance. Il n'était pas comme cela avant, avant que Marianne ne la trahisse. Avant, ses compagnons lui reprochaient souvent qu'il était trop gentil, qu'un jour il se ferait avoir à force de croire toute personne qui lui semble animer de bonne attention. Peut-être aurait-il dû les écouter, il n'en serait pas là aujourd'hui à essayer de recoller les pots cassées.

Il aurait bien voulu tourner la page, oublier Marianne, après tout Storybrooke aurait pu être une occasion rêvée de repartir à zéro, mais voilà il avait comme un blocage qui l'empêchait d'avoir une véritable relation. Peut-être avait-il peur aussi de retomber dans un piège. Pourtant à la voir ainsi, la demoiselle semblait tout ce qui a de plus sympathique, pas du genre manipulatrice à quoique ce soit...Il allait d'abord parler, faire connaissance et puis on verra bien après. Pour l'instant il n'avait échangé que quelques mots, mais il pouvait au moins dire une chose, il aimait bien son humour et aussi son sourire. Le genre de personne qu'il aimait bien à général. Mais bon, c'est vrai que c'est un grand optimiste qui à tendance à s'enthousiasmer un peu trop vite. Qui sait, si cela se trouve, elle pouvait très bien être mariée.

Elle semblait jeune, bien plus jeune que lui. C'est étrange, mais il ressentit comme une certaine mélancolie. C'est vrai que le temps passait et qu'il n'avait pas encore trouvé quelqu'un avec qui fondait une famille. Bon, il n'était encore pas mal, il avait encore le temps, mais il ne fallait pas non plus qu'il traîne trop. Il ne s'imaginait pas finir sa vie tout seul, ce serait trop triste...En tout cas pour l'instant il n'en était pas encore là. Il n'allait pas non plus prendre la première personne qu'il venait à lui, l'avenir nous dira la suite...
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Lun 28 Jan 2013 - 18:37

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

L 'homme marqua un bref sursaut avant de se retourner pour lui faire face. Il lui dévoila alors les traits pour le moins agréable d'un homme viril dont l'esprit devait être expérimenté. La jeune femme fut impressionnée par son regard qui la scrutait intensément comme s'il cherchait quelque chose. Cependant beaucoup moins solennel que ses yeux, ses quelques mots la détendirent et ranimèrent son sourire.

Elle apprécia beaucoup sa répartie ce qui confirma sa toute première impression : cet homme avait de l'esprit. Il n'était pas aussi instable que tous ceux qu'elle avait connu, et elle appréciait ce changement. Elle l'avait ressentit lorsqu'elle l'observait quelques minutes avant. Sa manière droite, ses deux pieds bien ancré dans le sol... Cet homme avait de la stature et profitait cependant des petits plaisirs simples du quotidien. Si elle ne s'était pas approchée, qui sait combien de temps il aurait pu rester là, à regarder le vide bleuté ... En songeant à ceci, Scarlett se laissa plonger dans le bleu de ses yeux, cet homme avait un truc dans le regard de captivant. Elle y perçu soudain un petit éclair de malice lorsque l'homme sembla se souvenir d'où il la connaissait.

Elle eut un petit rire lorsqu'il mima des applaudissements et se demanda un instant si tout cela était bien réel ? Elle. Scarlett venait de trouver un job et en à peine un mois avait totalement changé toutes ses habitudes. Voilà que maintenant elle sortait se promener dans la nature et discutait avec un vieux loup solitaire.

* Enfin vieux ? Elle se mordit le coin de la lèvre d'un air gêné. Il n'était pas si mal pour son compte .*
Elle baissa un moment la tête et se balança d'un pied sur l'autre comme angoissée.

Ha mince ! Me voilà démasquée. ...
C'est bien ma veine. On dirait que ce n'est pas dans vos habitudes et pourtant il a fallu que vous tombez sur moi. ... Deux fois en plus ! Qui sais, c'est peut-être vous le malchanceux au bout du conte ?


Elle continua de lui sourire de ce même air taquin et releva la tête d'un air victorieux. Il passa sa main derrière sa nuque, un geste anodin au premier abord mais qui trahissait un manque de confiance en lui. Cela n'en attendrit que davantage notre jeune blondinette.
Elle lui saisit la main en faisant attention à ne pas avoir la main molle. Elle voulait lui donner bonne impression. Tant pis si elle était un peu a sèche après la représentation. C'est donc en y concentrant toute sa fermeté possible qu'elle lui serra la main dynamiquement.

Moi de même, Robin ! Elle tenta d'inscrire le prénom dans sa mémoire..., Scarlett, pour vous servir.

Elle lâcha sa main, non sans un petit regret.

Le ciel quittait peut à peut ses habits mauves pour laisser place à un bleu de plus en plus profond. Il faisait bon. Scarlett retourna elle aussi son regard vers le somptueux décors qui les entouraient, profitant de ses derniers instants de beauté.

Oui c'est vrai. Dit elle d'une voix calme. Pour tout vous dire, hé bien non. Mais justement je me suis promis de changer mes habitudes. ça fait tellement de bien !
Elle inspira profondément et ferma les yeux brièvement comme pour savourer l'instant.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Mar 5 Fév 2013 - 23:30

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

N erveux, c'est vrai il l'était. Bien qu'il était à l'aide pour parler aux autres et qu'il soit par nature quelqu'un de courageux, dès qu'il s'agissait de relation amoureuse il devenait tendu, voir maladroit. Le voyait-elle? Sûrement... Mais en tout cas, si c'était le cas, cela n'avait pas l'air de la déranger. Il se sentait soudain envahit d'une dose de bonne humeur. Il ne pouvait s'empêcher de plonger son regard dans ses yeux marrons, ils avaient quelque chose d'hypnotisant, réflétant la grâce qu'elle même reflétait. Elle non plus ne détourna pas le regard, lui souriant toujours amicalement. Il avait tout de même réussit à détacher son regard quelque seconde jetant un coup d’œil rapide aux environs. A part eux, il n'y avait personne et seul les mouvements de l'eau amenait un peu de sonorité.

Il lui refit face, elle semblait avoir apprécié la petite boutade qu'il lui avait lancé, preuve qu'elle avait le sens de l'humour, un bon point. Il aimait son sourire, un sourire vrai, sans arrière pensée et encore une fois il ne put s'empêcher de la regarder, lui souriant à son tour, son regard s'arrêtant     sur ses lèvres délicatement dessinées, avant de détourner le regard, elle ne voulait pas qu'elle se fasse des idées, bien qu'il n'y est rien de bien grave en cela. Voilà qu'il allait devenir guimauve, mais c'était tout lui ça, dès qu'il s'agissait d'une relation amoureuse, il se sentait comme un adolescent. Bon, c'est sans doute exagéré, mais cela donne une idée de la chose. Elle aussi semblait tendue, elle avait baissé le regard l'espace d'une seconde, au moment où il lui avait révélé qu'il l'avait reconnu. Cela l'amusa, elle qui avait l'air tout à l'heure si assuré. Mais ce n'était pas déplaisant, plutôt amusant, voir attendrissant. Elle semblait modeste qui plus est, même s'il dénotait de l'ironie dans sa réponse.

«Vous pensez vraiment que notre rencontre est le fruit de la malchance?» Lui dit-il, un sourire malicieux, plus pour la taquiner qu'autre chose, car il se doutait de la réponse, sans aucune prétention pour lui-même.

Il mourait d'envie de savoir son nom, il tentait de se rappeler, car il l'avait vu au théâtre, mais rien à faire, impossible de se rappeler. Lorsqu'elle lui annonça cela fut comme une évidence et il s'en souvient, comme d'habitude lorsque l'on a un nom sur la bouche...Scarlett donc, note à lui-même penser à bien retenir ce prénom. Saisissant fermement sa main tout en lui souriant, il eut un pincement au cœur lorsqu'elle mit fin au contact. Il avait sentit la chaleur lui remonter jusqu'au cou , le faisant frissonner imperceptiblement. Il leva un sourcil aux mots «à votre service» et ne put s'empêcher de lâcher un petit rire. «Je dois être chanceux alors si vous voulez être à mon service.»la taquinant encore. Au fur à mesure il se sentait un peu plus détendu. Il jeta un coup d’œil au coucher de soleil sur la jetée. Un vrai décor romantique, décidément, c'était un signe ou quoi? Il l'a vit fermer les yeux, appréciant sans doute le calme et la beauté du lieu. Il s'approchant doucement d'elle posant une main sur son épaule, presque inconsciemment, dans le sens où cela était innocent.

«Il fais plutôt bon ce soir...Cela vous dit, une balade sur la jetée?» Il retira sa main et lui tendit son bras, lui faisant signe de la tête de venir, bien qu'au fond elle était libre de faire ce qu'elle voulait. Il avait voulu se montrer gentleman avec ce geste, mais elle pouvait très bien ne pas comprendre. Auquel cas il se prendrait un râteau et cela le toucherait dans son estime, mais il n'allait pas en mourir non plus. Qui de tente rien n'a rien comme on dit et puis quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas refuser, une intuition ou parce qu'il avait remarqué la manière dont il l'a la regardait. Peut-être se faisait-il des idées ou peut-être pas, mais au moins il aura essayé.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Ven 8 Fév 2013 - 0:18

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

V isiblement une osmose un peu surréaliste se tissait peut à peut entre nos deux personnages... Ils partageaient ensemble un moment de détente très simple en soit, au milieu d'un décor digne des plus grands moments de cinéma. Une complicité grandissante s'installant entre leur sourires amusés et leur jeux de regards... Oui, il se passait quelque chose entre ces deux personnes qui, il y a quelques minutes à peine, ne se connaissait pas.

Scarlett se sentait bien. Elle ne regrettait pas d'avoir enclencher la conversation qui plus ai d'une manière aussi étrange. Un sixième sens en quelque sorte. Elle aurait pu être intimidée par la prestance que l'homme affichait ainsi dressé sur ses jambes. Mais non, elle avait senti qu'elle pouvait l'aborder avec humour. Peut être était-ce le fruit du hasard, après une journée aussi stressante, elle avait juste eut besoin de décompresser... Alors, quand on y repensait à deux fois ; oui, l'homme pouvait très mal comprendre la petite phrase d'approche de la demoiselle, se sentir offusquer et la remettre à sa place. En regardant un homme aussi bien ancré dans la réalité que lui. Un homme aux mains puissantes, à la mâchoire solide. À ses joues sur lequel poussait une légère barbe bien entretenue...Oui ! Il aurait pu la remettre en place en quelques mots bien pensés. Scarlett en était persuadée. Quand il en avait besoin Robin devait être un homme de fort caractère.

Elle continuait de l'observer sans la moindre retenue, sans même s'apercevoir de son attitude, simplement perdue dans ses pensées. Elle tentait d'apprendre qui pouvait bien être cet homme rien qu'en le regardant... Et elle aimait de plus en plus le personnage qui se dévoilait peut à peut quelques facettes de sa personnalité. Il avait tout d'abord un profond sens de l'humour et de l'auto-dérision. Mais aussi il était un timide un peu plus habituer à vivre dans son univers, sans doute un grand rêveur qui pouvait être déstabilisé par un simple regard. Scarlett réalisa qu'elle glissait sous le charme subtil de cet homme. Il était charmant. Tout en finesse et attention comme lorsqu'il lui demanda si elle pensait vraiment que leur rencontre était due à la malchance. Scarlett lui répondit avec un plaisir non dissimulé par une nouvelle provocation. Une perche tendus qui -elle l'espérait vivement- les amèneraient tout deux un peu plus loin...

Hé bien nous verrons bien.. Cela déprendra de vous.

Elle ne fit pas de clin d'oeil, elle détestait faire ca. Elle aimait faire tout étalage de subtilité dans ses paroles ou dans ses regards. Tout en elle n'était qu'un jeu de séduction. Scarlett aimait cette sensation de déstabiliser les hommes par son attitude. Elle aimait ce sentiment de se faire apprécier. Et Robin n'échappait pas à la règle. Elle sentait monter en elle une petite excitation bien familière. Elle voulait que ce jeu dure encore et encore. Et pour une fois qu'elle avait devant elle quelqu'un capable de comprendre le deuxième degré des choses, elle allait pouvoir s'y donner à coeur joie.

C'est alors qu'il se mit à rire tirant enfin la jeune femme de ses rêveries de plus en plus enflammées... D'ailleurs elle devait y faire attention, car s'il devinait qu'elle commençait à avoir un faible pour lui, alors il pourrait profiter de la situation... Et il était pour elle hors de question de retomber dans un piège comme avec son dernier rancard. Oui, il fallait qu'elle se ressaisisse.

* L'air de rien...*

Se dit elle comme un encouragement se forcent alors à détourner le regard vers le ciel et profitant de pouvoir changer légèrement de conversation... Elle ferma les yeux et senti sur elle que l'homme pausait une main sur son épaule. À nouveau, une sensation de chaleur réconfortante la saisie tout entière. Elle rouvrit les yeux en se forçant à le faire au ralentit de manière à paraître la plus impassible possible à ce nouveau geste de rapprochement... Après quoi, elle tourna son regard vers lui tendit qu'il lui proposa d'aller se balader. A l'observer ainsi, il semblait partir d'un bon sentiment sans la moindre arrière pensée. C'est alors que Scarlett se fustigea d'avoir mal interprété ses précédents regards. Peut être était-il simplement poli ? Nen la politesse n'oblige pas à proposer une promenade. Oui mais, il pouvait tout aussi s'être attaché à elle et à son humour comme si elle devenait une bonne copine... ? Oui cela devait être ça. Elle devenait la bonne copine. Il ne pouvait en être différemment.

Scarlett sentie ses joues s'empourprer de honte et de confusion. Elle ressentait d'autres projets lui venir en tête. Cela faisait pourtant très peu de temps qu'ils étaient ensemble, mais chez elle tout allait toujours très vite. C'était une fille à fleur de peau. Capable de tomber amoureuse comme d'autre tombe d'une chaise. Il suffisait pour elle de fermer les yeux et de se laisser emporter. C'était trop rapide. Et voilà qu'une fois encore elle venait de se payer de pleine vitesse le mur de la honte.

Elle continua de scruter son regard, à la pèche aux informations. Tentant d'y déceler une marque de tristesse face à son silence... Il fallait qu'elle voit un signe. L'homme avait le regard brillant et enjôleur. Elle était de plus en plus perdue en elle-même. Une chose était certaine, sa proposition la tentait bien . Elle esquissa un léger sourire, en au fond déjà résignée de courir face à l'abattoir. Mais elle ne pouvait pas résister plus longtemps, elle n'en avait jamais eu la force et c'est pas aujourd'hui qu'elle l'aurait. Après tout Scarlett avait grandi en quelques semaines, mais de la à pouvoir dire non. Il y avait un grand pas...

Heu ... Oui. Avec plaisir.

Ainsi elle accepta sa proposition, sentant en elle une montée d'adrénaline. Elle s'encourageait en se disant que Robin était un type bien. Il semblait délicat et tout aussi sensible qu'elle. Oui, elle pouvait tout aussi bien passer une très bonne soirée, alors pourquoi se prendre la tête ?

Elle saisit son bras et y glissa avec un profond plaisir le sien. Profitant de cela pour se rapprocher de lui, ils étaient à présent côte à côte, et commencèrent à marcher vers la rive se frôlant presque de leur pas...

Elle repensa à ses précédents mots et se dit qu'elle aurait dû dire un truc du genre : "Ha ba vous voyez quand vous voulez ?... " cela aurait fait un clin d'oeil à ses mots juste avant, et cela aurait plus détendu l'atmosphère et elle aurait paru sans doute moins embarrassée... Oui mais ce qui était dit, était dit... Maintenant elle devait briser le plus silence qui s'était instauré entre eux.

Retournant la tête vers son compagnon de marche, elle relança la conversation. Souhaitant mètre plus à l'aise le jeune homme afin qu'ils puissent tout deux profiter de ce moment. Elle l'aimait bien, et au fond, quoi qu'il en pense vraiment, elle s'en conterait. Il était gentil, c'était déjà ça.
Alors et moi Robin, j'ai le droit de vous poser quelques questions ? ... Humm... déjà qu'estce que vous faites dans la vie ?

Elle aima prononcer son prénom, cela les rapprochaient en un sens. Et puis elle s'y habituait déjà à ce son dans sa bouche.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Mer 13 Fév 2013 - 22:50

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

I l espérait qu'il ne l'est pas trop brusqué avec sa proposition, après tout il ne la connaissait que depuis quelques minutes, minutes qui étaient tout à fait plaisante. En plus d'apprendre son nom, il avait découvert une personne avec un bon sens de l'humour, ajouté avec une touche de malice et d'esprit, une personne souriante et qui a les pieds sur terre. Vraiment il l'a trouvait vraiment charmante, qui plus est elle était tout à fait à son goût, à première vue bien sûr, en bon gentleman qu'il est il ne se permettrait pas de faire cela alors qu'il se connaisse à peine. Il ne voulait pas paraître superficiel ou pire pervers. Pourtant, il pouvait s'empêcher de dévisager ses yeux, passant en revu ses traits dans les moindres détails, détournant de temps en temps les yeux pour ne pas éveiller de soupçons. A chaque fois qu'il croisait son regard, il ne pouvait s'empêcher de sourire bêtement, en tout cas c'est ce qu'il pensait. Pas qu'il manque d'estime, non loin de là, il avait toujours été sûr de lui, bien dans ses baskets, mais il se maudissait d'agir si naïvement en présence d'une femme. Sûrement pour ça qu'il s'était fait avoir avec son précédent grand amour. Grand amour, car oui depuis Marianne il avait bien réussit de passer à autre chose, d'entamer une nouvelle relation, mais à chaque fois cela ne durait pas longtemps. Mauvaise personne ou problèmes divers, il avait beau se dire qu'il n'était pas fait pour les relations amoureuses, il était capable de changer du tout au tout lorsqu'il rencontrait quelqu'un susceptible de lui plaire.

Il se demandait aussi ce qu'elle devait bien penser de lui. Elle devait le trouver étrange, mais visiblement cela ne semblait pas la déranger, tout devait aller alors. De toute manière il n'avait rien fait de vraiment discréditant. Mais bon , des fois il en faut bien moins que ça pour que les autres se fassent des idées, bonnes ou mauvaises d'ailleurs. Ce qui n'avait été au début qu'un jeu semblait maintenant avoir passé à une étape supérieure, tout en restant pour l'instant très sobre. Tout n'était que sous-entendus habilement glissé à travers quelques blagues et boutades. Voilà une des raisons pour lesquelles il trouvait qu'elle avait de l'esprit. Il avait maintenant la confirmation qu'il lui plaisait et pourtant elle continuait par lui répondre malicieusement, exprimant indirectement ses sentiments. Tant mieux pensa t-il. Si elle lui avait dit de but en blanc annonçait tout de suite qu'elle était attirée par lui, il aurait quelque part déçu, il l'aurait trouvé sûrement quelconque, sans caractère. Or il n'aimait pas les personnes ternes. Il aime les femmes avec du caractère, avec un bon sens de l'humour, plutôt intelligente et pleine de vie.  Elle-même lui répondait que le fait que leur rencontre soit une chance ou l'inverse ne dépende que de lui. En clair, tout n'était pas gagné d'avance.  Un bon point encore, si 'il y a bien une chose qu'il déteste c'est bien les femmes faciles, il trouve cela vraiment insultant et n'hésite pas à le dire lorsqu'il en trouve une, tant pis si cela ne plaît pas ou tant pis s'il se prend une gifle après. C'est plus fort que lui, lorsque quelque chose ne va pas ou ne lui plaît pas, il ne peut pas s'empêcher de le dire. Pour l'instant, il n'avait rien à redire sur Scarlett, mais cela n'était probablement qu'une question de temps. Tout le monde à des défauts, c'est une évidence et ça, il en avait parfaitement conscience. La question est de savoir si l'on peut faire avec ou pas.

Il esquissa un sourire à sa remarque, la sondant de son regard bleuté, dans son regard il voyait bien qu'elle était parfaitement sincère et assumait parfaitement ses paroles. Tant d'assurance le surpris dans un premier temps, puis il compris qu'elle le cherchait, elle jouait avec lui., ce qui confirma ce qu'il pensait d'elle, ce qu'il pense toujours d'ailleurs, c'est une personne avec du caractère. Elle avait réussi à le déstabiliser l'espace d'une seconde, son esprit ayant tout de suite passé en vue la première chose qu'il lui soit venu à l'esprit lorsqu'elle lui avait dit ça. Il se donna ensuite une gifle mentale pour avoir osé penser ça. Bon, il est un homme après tout, un homme avec certain désir que les long moments passés seul dernièrement devait avoir intensifiés. Il se força à ne pas la regarder, sinon c'est sûr que cela n'allait rien arranger. Il se mit à rire pour détendre l'atmosphère, n'ayant même par remarqué qu'elle aussi était dans ses pensées. Elle se tourna ensuite vers l'horizon, fermant les yeux. Elle semblait perdu dans ses pensées, appréciant le coucher de soleil sûrement. Était-elle du genre romantique? Dans ce cas cela leur ferait un nouveau point commun. Un de plus. Plus les minutes avançaient et plus il se disait qu'il avait trouvé son double féminin, non sans rire et qui se ressemble s'assemble comme on dit. Enfin bref, c'était plutôt amusant. Mais il n'était sûrement pas pareil à tout point de vue. Il fit un geste vers elle, n'ayant pas vraiment réfléchit à ce que ce geste pouvait signifier pour elle, comment elle allait le voir. Il avait agit instinctivement, mais apparemment il n'y avait pas de casse. Il trouvait pourtant qu'elle avait l'air bien trop neutre face à ce geste qu'il aurait pu être déplacé ou qui aurait pu lui plaire, qui sait? En tout cas, il se dit avec le recul que sa réaction avait été étrange.

Elle semblait décontenancé par sa proposition. Avait-il mal agit? Décidément, il se posait trop de questions des fois. Pourtant, elle accepta et glissa son bras dans le sien, leur corps étant maintenant très proches, les ayant tout d'un coup mis bouche bée. Un silence régnait pendant qu'ils marchaient tout deux tranquillement. Ce fut elle qui brisa ce silence. Sa question le fit presque rire et il esquissa un sourire. Il n'eut pas le temps de répondre qu'elle posa déjà sa question. Normale qu'elle veuille en savoir plus sur lui, quoiqu'il ne pourrait peut-être jamais tout lui révélait de lui, à savoir sa vie à Neverland. Il l'a regarda de nouveau.

«Je suis prof de sport et vous pouvez me poser toutes les questions qui vous passent par la tête si vous voulez.» Oula, il avait encore gaffé, pourvu qu'elle n’interprète pas mal ses paroles. Prof de gym c'était son identité ici. Un métier qui lui correspondait bien, il aimait beaucoup les enfants et l'exercice physique ne le dérangeait pas du tout, étant habitué à s’entraîner à Fairytale, pour se garder en forme. «Pour dire vrai, cela n'a pas toujours été une vocation, mais j'adore tout de même ce boulot. Les enfants sont vraiment top...Vous avez des enfants?» Lui dit-elle, replongeant son regard dans le sien.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Dim 17 Fév 2013 - 19:47

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

C 'est avec en elle un sentiment d'apaisement qu'elle le vit sourire. Le silence s'était naturellement dissipé, écartant d'eux les barrières de la gène. Elle était heureuse de le voir aussi naturel à ces cotés, comme si, ils se connaissaient depuis toujours. C'était une sensation étrange et très excitante pour la jeune femme. Bien que son visage et son attitude lui soit totalement inconnue, -et elle se croyait incapable d'oublier un tel gentleman- elle ressentait en elle un sentiment familier, comme si, vraiment, au delà des apparences ces deux là en savait bien plus sur l'autre qu'il ne le croyait alors... C'était à vrais dire un sentiment très bizarre qui rendait cette idée totalement loufoque. Mais il était bien là, inexplicable. A travers chaque mots, à travers chacun de leurs regards...

Continuant d'esquisser son plus beau sourire, Scarlett, qui était naturellement bavarde et très excentrique gardait un silence attentif, comme suspendu aux lèvres de l'homme. Lui à son contraire, parlait peu, et demeurait un mystère. C'est ce qui enthousiasmait aussi la demoiselle, elle aimait sans cesse que la vie soit un défis, elle aimait l'action et l'enjeu, et à l'évidence avec Robin, elle n'allait pas s'ennuyer. Ainsi il était professeur de gyms ?! Il n'y a rien d'étonnant alors à le voir si ... bien dessiné... -Ses joues se recouvrèrent légèrement d'un voile rosé à cette idée..- Bien que la profession soit peu mirobolante au contraste de ses anciennes relations mondaines, Scarlett n'en restait pas moins ravie. Au moins Robin était un authentique. Un homme vrai, ancré dans la réalité qui ne se croi pas plus riche ou plus beau qu'un autre à cause de son dernier bijoux, et de ces activités hors du commun. Oui, Robin était un homme modeste, qui à l'évidence, prenait les petits plaisirs de l'air frais à faire un jogging ou à sortir son chien... Loin de la choquer cette idée l'attendrie à nouveau, elle recherchait des gens vrais, sans faux semblants. Scarlett ne supportait plus ses coups d'oeil hypocrites qui vous sourit par devant pour mieux vous cracher dessus par la suite. À Manhattan, beaucoup de gens, pour ne pas dire tous fonctionnait ainsi. Avec comme ultime lien émotionnel leur précieux agenda. Oui, Scarlett, recherchait à se reconstruire, et avait visiblement jusqu'à aujourd'hui eut beaucoup de chance. Grâce à Ruby, elle avait trouvé une deuxième chance. Grâce à elle, elle avait trouver des "vrais" gens.

Mais la jeune femme était cependant légèrement déçue de voir le premier point qui les différenciait. Elle, aimait les balades et les découvertes en tout genre, elle était capable d'apprécier certains moment à l'extérieur mais arrivait rapidement à certaines limites. Elle ne supportait pas de "souffrir". En arrivant à Storybrooke, elle avait dû se faire à l'idée de travailler, et avait finalement trouvé une profession qui lui ressemblait et ne lui coûterais pas trop d'efforts. Mais même si la jeune femme peut se montrer plaine d'énergie voir hyperactive, il ne faut jamais espérer d'elle qu'elle fasse du sport. Le sport. Voilà bien une notion qui lui était étrangère, à quoi bon souffrir, sentir mauvais et transpirer ... Si, sur les hommes, cela pouvait avoir un petit côté, comment dire, excitant.., Sur elle s'était plutôt une honte et une gène traumatisante. La jeune femme ne supportait pas qu'une situation la dépasse. Ors avec le sport rien ne se passait comme prévu. Étrange me direz vous ? Hé bien nen, il vous suffit de penser au temps et à l'investissement durant lequel mlle Clavery se coiffe ou se prépare pour sortir. En effet elle accorde une grande importance à son image. Pour elle, c'est l'instrument premier de ses atouts. Alors imaginez sa réaction quand elle s'aperçoit qu'elle manque de souffle, qu'elle est décoiffé, qu'elle transpire comme tout à chacun et se sent gênée par ses vêtements qui collent contre sa peau, ou pour être plus précis ses fesses. Imaginez l'inconfort et la souffrance mentale qui vous oblige à vous tortiller dans tous les sens pour que votre jogging ne reste pas collé là sur votre derrière... Nen, la bienséance vous oblige à faire abstraction de ses sensations gênantes, et de tous ses regards sur votre postérieur. ... A l'évidence, il y avait là pour Scarlett de quoi être traumatisée. Qui plus ait, elle n'avait pas la patience, ni la volonté pour cela. Capable de toute les démonstrations qui illustrent le fameux dicton ; "il faut souffrir pour être belle", notre ami n'en restera pas moins qu'une feignasse qui aime que le pain cuit lui tombe tout droit dans la bouche. Oui, c'est avec un petit regret qu'elle appréhendait déjà le jour où Robin l'inviterait à faire un footing. Elle ne pourrait pas dire non. Elle ne pourrait pas résister à son regard, savourez chaque minute de plus à ses côtés était déjà un réel plaisir. Même si elle resterait uniquement sa bonne copine. Mais s'il était question de sport, elle ne pourrait pas échapper à certains moments d'embarras. C'était inévitable.

Le bel homme lui dit alors qu'elle pouvait lui poser toutes les questions qui lui passaient par la tête. C'est avec un petit pincement de lèvre jubilatoire que cette dernière accueillit sa permission. Elle n'avait en cet instant par vraiment de question en tête mais seulement une envie : continuer de marcher à ses côtés et tout savoir de lui. Si elle n'avait pas de suite une liste d'interrogatoire à lui soumettre, elle allait certainement utiliser son accord avec précision pour tout savoir de lui.
Ainsi elle appris qu'il aimait le contact des enfants. Cela leur faisait un point commun. Elle aurait pu en parler pendant des heures. L'instinct naturel et l'explosivité innocente de ses petites têtes blondes, lui ressemblait d'un certains côtés. Et entre elles et eux, on ne pouvait pas vraiment dire lequel était le plus facétieux. Scarlett était ainsi, libre, explosive, vivante et très proche au contact des enfants. Elle avait toujours senti se bien être à leur contact, comme s'il se fichait des apparences. Comme si, pour eux il n'y avait ni clan ni croyance, ni bon ni mauvais, ni idiot ni malin. On était accueillit d'un simple sourire et l'on devenait en quelques minutes leurs nouvelles meilleures amies. Oui, ils étaient si attendrissant et chaleureux. Comment ne pas s'y attacher ?... Pendus aux paroles du professeur, Scarlett ne s'attendait pas à ce qu'il cesse si rapidement son discours et lui pose une question. Elle marqua un bref sursaut de surprise, étonnée par la nature de sa question. Elle était pourtant naturelle, mais pour quelqu'un qui n'a pas d'enfant il est toujours étrange qu'on la lui pose.

- Moi ? Ho non ! Elle avait dit ça en songeant à sa vie trépidante et particulièrement instable. Elle ne s'était jamais sentie réellement capable d'en avoir, elle avait tant encore à faire pour se comprendre et gérer sa propre vie déjà. Mais elle s' aperçu que sa réponse, un poil choqué pouvait lui donner l'image d'une femme égoïste. Elle tenta d'expliquer sa réaction exagérée.

Ho Robin, pardon... Vous devez me prendre pour je ne sais quoi... Mais, je disais ça car je pense pas être à la hauteur. Elle laissa un petit silence en suspens le temps de rechercher les mots justes.. Pour tout vous dire c'est des enfants qui m'ont donné l'idée de me lancer dans le théâtre. J'adore être avec eux et leur raconter un tas de bêtises. Nous passons de bons moments ensemble mais... je pense qu'il me considère comme une amie,... elle acheva ses mots avec une pointe de tristesse dans la voix- Je ne pense pas être capable de donner l'amour d'une vraie maman. ... Je ... Je ne suis pas à la hauteur.

Elle ne pu s'empêcher de ressentir ses derniers mots comme une douleur. Une pensée vers son père si accaparé par son travail et pour toute la souffrance qu'elle entant qu'enfant en avait ressentit. Oui, quelque part Scarlett avait un grand coeur. Un coeur capable d'aimer énormément de monde. Elle le montrait d'ailleurs trop fragile à si facilement s'attacher aux gens et aux souvenirs qui l'entouraient. Elle voulait un jour pouvoir donner son amour à sa famille, à un mari doux et aimant ainsi qu'à leur fruit de leur amour. Mais elle avait peur de les décevoir, comme elle avait été tant déçus.

Elle avait abaissé son regard à ses pieds. Honteuse de se dévoiler ainsi. Il y avait trop d'évènements ressent dans sa vie qui la perturbait. Ils étaient trop frais. Elle pouvait bien tenté de toute faire pour les effacer de sa mémoire, il en restait toujours quelques traces. Comme un regard brillant d'émotion entre quelques effusions de rires... Tentant de trouver un réconfort et de ne pas communiquer son malaise à celui qu'elle appréciait beaucoup, elle lui serra tendrement le bras de sa main, cherchant à trouver son étreinte tout en lui laissant un peu de liberté. Après tout il se connaissait à peine. Elle tenta d'écarter la tristesse qui l'envahissait en recentrant la conversation sur lui. Il était encore trop tôt pour qu'elle lui dévoile sa vie et ses faiblesses.
Et vous ? ... Vous en avez des enfants ?


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Mer 27 Fév 2013 - 23:29

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

L orsqu'elle lui répondit il se sentit soudain ridicule de lui avoir posé la question. C'est vrai qu'elle était encore jeune pour avoir un enfant, mais en même tant certains en ont très jeunes...Lui-même s'était marié très jeune avec Marianne. Qu'en à son fils, il ignore encore à quel moment il a pu le concevoir, bien qu'il ait tout de même quelque doute. Lui et Marianne n'avait pas vraiment l'occasion de se voir très fréquemment, lui étant souvent «en mission» loin d'ici. Lorsqu'il revenait il savait déjà qu'il pouvait s'attendre à deux types de réactions: soit elle lui faisait la tête, lui reprochant de ne pas être souvent à ses côtés, soit elle lui sautait littéralement dessus dès son entrée. Avec le recul, il en arriva à se dire que cette relation n'avait rien de normal...Mais bon, en ce temps-là il était aveuglé par l'amour. Ce qu'il lui permit aussi de réaliser que Marianne était aussi manipulatrice que malveillante. Il soupira, il avait mis beaucoup de temps avant de faire confiance à nouveau et même encore aujourd'hui il se faisait violence pour aller de l'avant. Passer sa vie tout seul serait bien trop triste après tout...

En tout cas, à voir sa réponse, elle ne semblait pas vouloir d'enfant pour l'instant. Il ne s'en formalisa pas plus que ça, de toute manière il ne se permet jamais de juger les gens sur leur style de vie. Après tout, les gens sont libres de mener la vie qu'ils veulent. Du moment qu'ils ne foutent pas leurs vies en l'air, il ne voit aucune raison de s'en mêler. De plus, son cas n'est pas un cas isolé, de nombreuses personne souhaite ne pas avoir d'enfants, chacun ayant leurs propres raisons. Il ne put cependant s'empêcher de se sentir touché par ses paroles. Elle ne semblait pas avoir belle image d'elle. Il fut aussi un peu vexé qu'elle le croit si peu ouvert d'esprit, mais ça c'était aussi dans son caractère, il avait tendance à se vexer pour un rien.

En tout cas, il ne comprenait pas pourquoi elle se descendait autant comme ça. Il est normal d'avoir des appréhensions, être parent c'est tout de même quelque chose, bien qu'il ne l'est jamais vraiment été il se doute bien que cela demande une certaine pratique et surtout un certain «don», un instinct particulier qui fera que l'enfant se sentira bien en  votre présence. A chaque fois qu'il y pense, il se demande comment il agirait s'il retrouvait un jour son fils. Serait-il un bon père? A cette pensée, il sentait une boule se former dans son estomac. Ce n'est pas ses parents qui aurait dit le contraire s'il en avait eu l'occasion, ça il en est certain. Du temps où il était encore chez eux, ils ne perdaient jamais une occasion de le critiquer sur tout, il faut dire qu'il n'avait rien d'un fils de riche, il n'avait rien du fils idéal à leurs yeux, ça il le savait, mais cela ne l'empéchait pas d'avancer avec convictions.

En tout cas concernant Scarlette, il était bien décidé à dire un mot dessus, bien qu'elle soit décidée en changer de sujet. Il ne pouvait pas la laisser avoir une si piètre opinion d'elle-même. Non pas qu'il veuille lui faire changer d'avis, non. Comme il l'a dit avant, la vie des autres ne regarde qu'eux, mais pour une raison étrange, la réaction de Scarlett l'avait un peu attristé, il s'en voulait aussi un peu d'avoir abordé le sujet, bien qu'il n'aurait jamais pu savoir d'avance. Au moins il pourrait essayer de lui remonter le moral... Il soupira suite à sa réponse, puis il s'arrêta un moment pour se tourner vers elle, encrant son regard dans le sien afin de capter toute son attention.

«Jamais je me permettrais de vous juger., vous n'avez pas à être sur la défensive.»
Ayant conscience que sa réponse pouvait sembler un peu trop brut et ne voulant pas enfoncer plus que ça la demoiselle, il continua sur un air plus calme, moins tranchant.

«Vous savez, je connais peu de choses à ce sujet, mais je suis convaincue que les femmes ne naissent pas avec l'instinct maternel, c'est quelque chose qui s'apprend et je ne vois pourquoi vous en serez incapables. Mentalement vous êtes saines, vous vous entendez très bien avec les enfants et vous avez une certaine...douceur». Dit-il un peu gêné de la fin de sa phrase, il détourna le regard. Il reprit, lui donnant une petite tape l'épaule, pas trop fort parce qu'il ne voulait pas non plus lui faire du mal. «Allez et puis cessez de faire cette tête de déterré, la vie est belle non?» Dit-il avec un sourire en coin. Les grands discours ce n'est pas vraiment pas son truc. C'est vrai qu'il sait dire les choses avec franchise, mais cela ne plait pas toujours et des fois en voulant faire bien il réussit à faire encore pire... Il espérait au moins avoir réussi à lui remonter le morale. Il est comme ça, même s'il paraît dur, solide comme un roc, c'est une sorte de gros nounours qui déborde de tendresse et voir quelqu'un triste le rend triste aussi, c'est comme ça.

Bien qu'il aurait aimé, il ne comptait pas profiter de l'occasion pour éviter la question de Scarlett qui d'ailleurs le dérangeait, il ne savait pas comment expliquer sa situation à Scarlett. Il regarda de nouveau Scarlett, une boule se formant dans sa gorge. «J'ai bien un fils, mais c'est disons compliqué, il ne sait même pas que j'existe...... L'amour peut-être brutal des fois...». Dit-il avec une pointe de tristesse dans le regard. Il ne voulait que Scarlett s'inquiète pour lui, une chose qu'il a bien horreur ce qu'on en fasse trop pour lui. C'est stupide, mais il n'aime pas qu'on l'aide, pensant toujours qu'il peut tout régler seul et qu'il ne veut pas embêter les gens avec ses problèmes. «Mais ça ne fait rien, je suis sûr qu'un jour, j'arriverais à régler tout cela» Dit-il se forçant à sourire, bien que lui-même n'était pas vraiment convaincu de ses paroles.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Jeu 7 Mar 2013 - 1:51

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

S ous les paroles réconfortante de l'homme, Scarlett se détendit un peu, esquissant à nouveau son si charment sourire juvénile certes quelque peut timide. Elle ne voyait pas trop quoi répondre à cela. Elle n'avait de son côté que si peu d'expérience à se sujet qu'elle s'était laissé piégée par l'angoisse. Pourtant la question de Robin avait été tout à fait innocente, pas de quoi en faire un drame. Il ne pouvait pas comprendre les angoisses de la demoiselle. C'est angoisse qui portaient en elle les tristes images de son enfance. Mais bien que ce dernier fasse tout les efforts du monde pour écarté le chagrin de Scarlett, à l'évidence ce dernier était contagieux et l'avait à son tour embarqué vers des pensées tortueuses... La jeune femme qui ne l'avait quitté des yeux, perçut le malaise du jeune homme et en fut une nouvelle foi atteinte. Les deux jeunes gens, quelques temps auparavant totalement étrangers, semblaient partager bien plus qu'une simple discussion. Ils semblaient se comprendre et se compléter. Ainsi chacun ayant tour à tour besoin du soutiens de l'autre, ils s'entraidaient. Comme si le bien être de l'autre personne comptait vraiment à leur coeur. Ne voulant torturer le si beau Robin de ses paroles désuètes et par sa curiosités déplacée, le petit brin de femme perchée sur les pointes de ses baskets, remonta sa main jusqu'au haut de son épaule afin de lui caresser le bras... Elle lui adressa un regard silencieux qui semblait tout dire sur son état compréhensif. Elle comprenait sa réserve. Elle d'ordinaire si renfermée pour exprimer ce qui la chiffonnait avait ainsi dévoilée son coeur parce qu'elle avait été troublée par sa question. Elle avait perdu le contrôle et avait sans doute éprouvé le besoin de se confier à quelqu'un. Il s'avère qu'il était là, et que, il avait l'air patient... Ce n'était peut être pas si terrible après tout ? Cela les avaient réunit. À travers les paroles du garçon, la jeune femme saisit une amertume. Ainsi pouvait-il être lui aussi blessé par l'amour. Il semblait dire qu'on avait trahit sa confiance... Bien que pour toute personne ayant la vie de l'ancienne Scarlett, cela ne soit en aucun cas comparable, cette dernière ce sentit comme également concernée par le problème. Elle avait cette même sensation de douleur et de rancœur... Ce même désire d'écarter à tout jamais les dangers de l'amour, avant même de retomber sous les attraits d'un tortueux solitaire. Scarlett était vraiment un coeur d’artichaut.

Après un petit soupir triste destiné à chasser toute cette langueur qui s'était emparée d'elle, Scarlett releva la tête vers le ciel, observant la nuit qui s'installait peut à peut... Se reprenant en mimant une trop vive légèreté pour être totalement honnête, cette dernière retrouva son impulsivité innocente et candide. Elle reprit à nouveau la parole, écartant au fil de ses mots sa tristesse...

Robin... Je penses que nous devrions faire un marché. La vie est trop belle comme vous dites, pour que nous soyons si sérieux.

Le sourire venant éclairé de malice son visage à contre-jour la jeune femme leva sa mains droite en l'air. Elle était belle ainsi entourée de lumière violacée, quelques mèches de ses cheveux se balançant contre sa bouche au gré du vent.
Que ce jour, ou plutôt cette nuit qui commence, soit le début d'une autre vie. Dès à présent, je jure de rire et de faire de mon mieux pour que personne ne soit triste devant moi.

Sous un petit rire, elle écarta d'un revers de la main une mèche qui venait de se coller sur ses lèvres... Interrogent Robin d'un oeil complice, elle demeura ainsi immobilisée dans l'attente de sa réaction.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Mer 20 Mar 2013 - 23:04

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

C 'est vrai, elle a raison. La vie est bien trop courte pour qu'on puisse la gâcher en ruminant continuellement le passé, les erreurs qu'on a faites ou encore les choix que l'on a pu faire. Vu comme cela, il se rendit compte qu'il se plaint un peu trop. Après tout, il est en vie, en bonne santé, a un job et puis sa vie n'est pas si mal que ça. Des paroles lui revinrent en mémoire, comme des échos du passé. Il faut savoir savourer chaque instant que l'on vit et lorsque l'on se sent triste, il faut savoir chercher le bonheur, même dans des actes insignifiant. Cela peut être la douce chaleur du soleil au petit matin, le délicat arôme d'une boisson chaude au cours d'un rude journée d'hivers. Voilà des conseils qu'on lui avait prodigués autrefois pour l'aider à supporter son ancienne vie de noble. Mais voilà, le hic c'est que cela est plus facile à dire qu'à faire. Pour lui, cela voudrais dire, aller de l'avant et oublier le passé. Il pourrait très bien le faire... Pourtant, il a la conviction que certaine chose doivent être réglées avant, pour qu'il puisse avoir une vie sereine. S'occuper du cas de Marianne en est un bon exemple...

Il regarda de nouveau Scarlett, il espérait qu'il ait réussi à lui remonter le moral. S'ils étaient deux à avoir le cafard, cela n'allait pas le faire. Heureusement, elle semblait prendre sur elle et le réconforta à son tour. Cela l'étonna, jamais il n'aurait pensé qu'elle réagirait comme cela. Ils se connaissaient à peine et pourtant à les voirent ils semblaient si proches. Il en fut touché. Disait-elle cela simplement par gentillesse ou parce qu'elle s'inquiétait pour lui? Au fond lui, la dernière option lui apparaissait comme claire, évidente même. Il faudrait être aveugle pour ne pas réaliser que leur rencontre sors de l'ordinaire, qu'il se passe quelque chose. Une chose est sûr, il se sentait déjà un peu mieux suite à ses encouragements. Bon, il n'était pas encore sur un petit nuage, loin de là... Mais le ciel commencer à s'éclaircir. Voilà ce qu'il attendait aussi d'une relation amoureuse, une certaine complémentarité. Ainsi, chacun pourrait compter sur l'autre. Lorsqu'elle posa sa main sur son épaule, il l'a regarda un peu surpris, mais appréciant le geste. Il finit par afficher un léger sourire, histoire de le réconforter, lui dire que tout irait bien. Il avait tenu tout ce temps, il tiendrait bien encore. Abandonner, se laisser aller, cela ne fait pas partie de son vocabulaire et puis il y a des personnes bien plus malheureuses dans le monde.

Il l'écouta sans rien dire. Elle n'était vraiment pas comme les autres... C'est à ce moment-ci qu'il réalisa qu'il était tombé amoureux. Il fallait qu'il fasse quelque chose, ils ne pouvaient pas juste se dire au revoir et pouf... plus rien. Non, impossible et puis il voulait aussi lui faire comprendre ses sentiments, sans non plus faire du rentre dedans, après tout c'est un gentleman. Il se mit à rire lui aussi après sa réplique, ne se rendant pas compte des rougeurs apparaissant sur ses joues. Elle l'avait complétement charmé.

«Voilà qui est bien parlé». Il s'interrompit, faisant une pause.
«Merci Scarlett, maintenant j'en suis convaincue, notre rencontre est vraiment une bonne chose. Il faudra penser à remettre ça» Dit-il enthousiaste. C'était peut-être un peu risqué de dire ça, mais qui ne tente rien n'a rien comme on dit.

Il faut croire que cela avait marché puisqu'ils se revirent plusieurs fois, discutant de tout et de rien, passant un bon moment ensemble. Aujourd'hui, ils s'étaient donné rendez-vous dans leur endroit fétiche, l'endroit de leur rencontre, le port. Il arriva en avance, l'attendant à l'endroit habituel. Il lui  offrit des fleurs puis il pris un air plus sérieux, tout en gardant une certaine douceur dans ses propos.

«Cela fais un petit moment que l'on se voit maintenant. Que dirais-tu d'approfondir la relation, cela te plairais?» Il s'approcha d'elle doucement, la regardant dans les yeux il posa une main sur sa joue, avant de la bouger doucement derrière la tête, approchant doucement ses lèvres des siennes et finit par y déposer un baiser. Celui-ci était pour l'instant chaste et bref, comme un test, une invitation. Il ne voulait pas la brusquer, il avait tout leur temps après tout. Les quelques jours passés en sa présence, l'avait convaincu dans l'idée que Scarlett était bien une fille pour elle. Il espérait juste qu'elle ressente la même chose pour lui.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Dim 24 Mar 2013 - 19:05

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

E lle s'appuya sur le battant de sa porte la refermant de son poids avant de fermer les yeux perdue dans ses songes... Un sourire énigmatique se glissa sur ses lèvres closes, relevant les pommettes rosés de son visage délicat. Le souffle court, elle avait monté quatre par quatre les marches des trois étages de l’immeuble pressée d'arrivée enfin chez elle et de se retrouvé seule dans son intimité. Un endroit dans lequel elle pourrait exprimé enfin librement la joie juvénile qui s'emparait de tout son être. Enfin, dès qu'elle aurait repris son souffle. Le coeur battant, le regard encore vibrant d'émotion malgré la journée active qu'elle venait de vivre, elle ne pouvait s'enlever de l'esprit les traits séduisant de l'homme qu'elle venait de rencontrer. Une petit excursion " air frais ", qui avait subit les prolongations durant une bonne partie de la soirée. Combien de temps exactement ? Impossible d'en avoir la moindre idée, et à vrai dire, la jeune femme qui était capable de se sentir désemparée sans sa montre à son poignet, se refusait de mesurer le temps de son bonheur. Malgré sa fatigue, cela avait été trop court ! Définitivement ! Mais une petite pensée parvenait à éclaircir l’aigreur du détachement : Il en pensait autant !... Une chaleur s’emparât à nouveau d'elle comme lorsqu'il avait prononcé ses quelques mots : « Notre rencontre est vraiment une bonne chose. Il faudra penser à remettre ça. » Remettre ça ! Ho que oui !

La soirée s'était échappée à toute allure, sans que nos deux promeneurs ne s'en aperçoivent. Il y avait tant à dire et à échanger. Robin était un personnage de caractère et d'une nature très charismatique. Une sorte de magnétisme s'était établit entre eux, tout deux se comportant rapidement comme s'ils se comprenait depuis longue date. L’âme soeur ? Pas vraiment, du moins après ses derniers échauffourées,  elle s'y refusait d'y croire. Tout cela sonnait beaucoup trop beau pour être réel. Depuis ces récentes mésaventures, Scarlett avait compris la leçon : les sentiments sont une faiblesse, il fallait résister, aussi difficile soit il de tenir face à son regard si... intimiste. Oui, derrière tous ses efforts pour paraître maîtresse d'elle-même, la jeune femme demeurait une corde sensible. Très sensible même face aux traits charmeurs et au doigté pudique de ce loup torturé. Presque lui avait-il semblé partager la même peur. La peur de perdre le contrôle... Oui Scarlett était sensible à tous ces efforts et de manière plus générale à lui tout simplement. Ho combien sensible. A l'heure actuelle elle était déjà en harmonie totale avec le bel archée et songeait déjà à travailler leurs arpèges à travers multiples répétitions.

Répétition il eut, rencontre, et découverte... Robin prenait très vite une place très importante dans la vie de la pauvre princesse. Si bien qu'il était pour la demoiselle désormais impossible de se concentré sur autre chose les jours où ils ne se voyaient pas. Totalement dépendante, sans bien évidemment l'admettre, la petite boucle blonde tentait de garder ses secrets aux yeux de certains qui, comme sa colocataire Amanda, avait bien senti que Scarlett avait changé. Sa manière proprement dite de se préparer à sortir était étrangement plus sobre. La petite stars en puissance mettait le plus gros de ses efforts à paraître naturelle, ou plutôt comme elle le dit à sa manière : "Naturellement somptueuse". L'amas de fond de teins pour cuivré sa peau délicate avec lentement été remplacée par une poudre couleur de pétale, de longs traits de knôl noir et argent venait souligner son regard sous un air de félin. Elle voulait le séduire tout en subtilité. Deux pression de parfum de jasmin et voilà, elle était prête.

Qu'il pleuve ou pas... Scarlett s'était rapidement attiré auprès du jeune homme la réputation d'une tête en l'air. Oubliant sans cesse son manteau, dans une attitude faussement étudiée pour avoir l'occasion de se rapproché de lui bien évidemment. Elle profitait des mauvais côtés de sa petite taille et de son apparence fleure fragile. Loin d'être mal dans sa peau, elle était heureuse de sa condition. Mais ce qui lui plaisait encore plus c'est qu'auprès de cet homme, elle se sentait capable d'avoir des discutions profondes et sincères. Robin était un homme d'esprit et d'expérience. Cela la fascinait si bien que loin de monopoliser la parole, comme à son habitude, il arrivait qu'elle passe quelques minutes de silence, suspendu à ses paroles. Sous ces instants, la blondinette au sourire éclatant et à la brusquerie de ses jeunes années se voyait fragilisée par l'intention de bien faire. Lorsqu'ils abordaient ensemble les rives du passé, la jeune femme ne voulais pas blesser par son ignorance ou sa maladresse aussi se contentait-elle de l'écouter en réfléchissant à trouver les mots justes. Mais le plus souvent c'est plus alaise dans la comédie, qu'elle détournait la tristesse par ses anneries... Des anneries en tout genre, qui avait l'art de faire rire le professeur de gym. Au moins il avait le sens de l'humour. Oui Robin était un homme pas comme les autres. Un garçon très attachant avec un petit côté mal assuré, bouleversant même de tendresse, d'humilité, de savoir vivre, de... ha tant de choses qui font qu'elle avait immédiatement été captivée. Aux souvenirs de son regard bleu très intensément glissé dans le sien, la jeune fille sentie son coeur s’emballer. Il lui fallait maintenant attendre. Attendre de satisfaire un désir qui était déjà bien présent ; celui de le revoir.

Aussi ce jour là, c'est avec un mélange d'angoisse et d’excitation qu'elle se préparait à leur rendez vous. Bien qu'elle est eut plusieurs précédents, c'était toujours pour elle un moment important qu'elle ne souhaitait pas gâcher. Aussi c'est avec un profond sérieux qu'elle retournait de geste saccadé les cintres de sa penderie... Pourtant moins bien nombreux qu'avant, il n'y avait là rien de quoi faire rougir un styliste.
Fidèle à ses nouvelles habitudes, elle avait préféré nouer ses cheveux dans une longue tresse, choisir le jean de manière aussi à pouvoir plus facilement se promener entre les planches du ponton sans alarmer tout le quartier du bruit de ses talons sur le bois, ni risquer un dérapage et de se tordre la cheville. Déjà qu'elle se sentait souvent prise de vertige à ses côtés, il manquerait plus que ça. C'est en adressant un petit rire au regard de son pantalon étendu sur le lit qu'elle se dit qu'elle n'aurait jamais crus se rendre à un rendez vous habillé de la sorte. Il n'y avait plus rien, ou presque de l'ancienne Miss Clavery. Cette dernière était resté étendue dans la forêt il y a bien longtemps. Peut être son poursuivant l'avait-il tué au fin de compte, ou bien était-ce se loup qui l'avait dévorée ?... Le fait était qu'à présent la jeune femme debout devant son armoire avait laissé son ancienne vie, son dressing et ses apparats de côté. Comme un mauvais souvenir qu'elle préférait oublié. Avec ces nouveaux amis et surtout Robin, elle transformait chaque instant de sa nouvelle vie, en journée ensoleillé. Rien ne pouvait lui faire peur, elle avait une famille à présent, elle n'était plus seule !... Poussant un petit cris de gorge *Hum !!* en vu de se redonner de la force, elle fit demis tour, et se mis en quette d'un haut de soie noir. Plus sensuel, il apportait une touche de féminité, envoûtante par ses épaules dénudé et son nouage autour du coup... Le choix des armes était fait, maintenant tout ne dépendrait que de sa virtuosité et en même temps des choix de son adversaire...

Maintenant restait à ne pas être en retard. Elle n'avait jamais été adepte de cette image. Se faire désirée ne servait pas à savoir si la personne tenait à elle, mais transmettait pour elle l'image d'une personne égoïste qui plaçait leur rendez vous en bas de ses priorités. Alors c'est en prenant ses jambes à son coups, qu'elle glissa son pied dans des ballerines et claqua la porte de l'entrée en embarquant à la volée son sac à main sur le porte manteau. Croisant d'un bref coup d'oeil la petite parka noire avec un sourire énigmatique.

Il était là. Encore de dos comme à son habitude le regard perdu dans les nuages... En le voyant, même s'il lui tournait encore face, la jeune femme sentie déjà ses joues s'empourprées et un sourire se fixer sur ses lèvres. Elle s'approcha, et le vit se retourner tandis qu'elle prononçait ses premier mots, il était heureux lui aussi de la voir même s'il jouait à cacher quelque chose de sa vue...

Robin... On avait dis au théâtre ? Je t'ai attendue pour les répétitions tu sais ?

Elle lui sourit à pleine dents tant elle était heureuse de le voir. Cela pouvait la retenir, elle se sentait bien avec lui. Libre de tout. Aussi c'est à sa manière qu'elle le salua en le taquinant sur une fausse promesse qu'il aurait consentit. Mais tandis que son interlocuteur régissait à sa boutade, elle s'aperçu de son petit manège. Fixant son regard sur son bras gauche, elle le vit bouger pour lui dévoilé un énorme bouquet. A vrai dire, c'était la première fois qu'on lui offrait des fleures, aussi au début ce demanda-t-elle si c'était vraiment pour elle, ou si elle s'était trouvée là, avant qu'il ne rende visite à sa mère... Étrange voyez vous ce que l'on peux songer quand on a pas l'habitude ? ... Son étonnement laissa place à un malaise qui la figea dans la confusion en recouvrant un peu plus encore de rouge son visage. Elle releva un regard paniqué vers le charment homme qui lui faisait face. Elle se sentait soudain comme une petite fourmi sous le microscope d'un scientifique. Mise à nue, et à la fois flattée de cette preuve d’attention. Elle était touchée. Sans quitter de son regard vibrant celui profond de Robin, elle tendit ses mains hésitantes vers son présent, tant elle n'arrivait à comprendre, elle glissa un petit sourire émue sur sa bouche.

Oh merci.

Toujours liée à lui par son regard, elle le sentit s'approcher. Il mit une main sur sa joue et la lui caressa lentement avec son pouce. Elle accueillit cette chaleur avec un fermement des paupières. Brief mais apaisé. Sans qu'elle ne s'en rende compte vraiment, elle rouvrit les yeux et se laissa emportée par son regard. Attiré l'un vers l'autre, lentement ils se rapprochèrent un peu plus et Robin finit par l'embrassé sans que Scarlett ne semble vouloir s'en défaire. Un simple baisé déposé sur ses lèvres qui lui retourna le coeur en tout sens. La jeune fille ne pouvait plus parler, son être en elle brûlait d'une nouvelle passion. Il y avait là pas vraiment une découverte, juste la constatation que tous ce qu'elle avait crus étouffé de bon sens la transperçait à nouveau. Plus violent que jamais. Ainsi elle s'était trompée. Robin ne voyait pas en elle une simple amie ou une confidente. Il tenait tout autrement à elle, et de cela elle en était bien contente. Elle rouvrit les yeux pour lui adresse un regard très solennel. Crispant ses doigts sur les tiges des fleures étroitement emprises entre leurs corps, elle avança légèrement le menton de manière à rejoindre à nouveau ses lèvres. Elle brûlait de retrouver encore cette sensation. Ce liens qui les avaient si brièvement relié, figeant tout autour d'eux.

Malgré une certaine régularité dans ses relations et son fort caractère, la jeune fille ne parvenait pas à être sur d'elle dans ses moments. Elle semblait délicate, apeurée comme si c'était la première foi. Il est vrai qu'elle attachait une trop grande importance à l'amour. C'est ce que répétait sans cesse son père à Manhattan... Il ne fallait pas croire au compte de fée, au risque de se forgé de fausses bases et de tomber de haut. La désillusion en effet n'est importante que en fonction des sentiments qu'on à accorder à quelques chose. Mais pour un coeur aussi noir que celui de cet homme, il était bien évident qu'elle n'avait aucune chance de le décevoir. Il n'avait pas même répondu à sa lettre, encore soit-elle à imaginer s'il avait constaté sa disparition ?...

Oui, bien loin à présent de ressentir un quelconque regret d'avoir laisser son ancienne vie derrière elle, notre nouvelle princesse tentait de se reconstruire sa vie auprès d'un nouveau prince. Un de plus mais qui représentait quelque chose de nouveau. Au combien différant. Elle répondit à son baisé avec un légère pudeur. Elle ne pouvait pourtant jouer les innocentes, elle avait répondu. Elle était désormais mise à nue, entièrement à sa merci. Elle était loin d'en être triste, un sourire les interrompirent alors qu'elle avait encore son nez contre le sien.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Jeu 18 Avr 2013 - 20:31

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

E lle était là, pile à l'heure, l'accueillant avec son sourire habituelle. Un sourire beau, rayonnant, laissant apparaître des dents d'un blanc immaculé. Il sentit soudain son cœur s'emballer, tandis qu'il lui souriait à son tour, la détaillant discrètement. Il y avait rien à dire, il la trouvait magnifique. Il nota qu'au fur et à mesure de leur entrevue, elle semblait gagner en assurance, comme si elle se relâchait, comme si elle se montrait telle qu'elle était vraiment. Il la sentait heureuse et épanouie et cela faisait plaisir à voir, surtout que lui était comme d'habitude d'humeur morose, assailli sans cesse par des idées noires. Heureusement pour lui, la bonne humeur de Scarlett finissait toujours par déteindre sur lui. La preuve, ici il n'avait fallu qu'une boutade de la jeune femme, pour qu'il arrive à se détendre. Il lui suffisait de plonger les yeux dans ses prunelles pour que ses ennuis s'envolent. Simple, mais efficace. Elle apportait un peu d'équilibre dans sa vie, lui permettant de se sentir moins seul. Elle n'en avait sûrement pas conscience, mais elle avait changé son quotidien. Il n'est pourtant pas quelqu'un de solitaire par nature, bien au contraire, il n'a vraiment aucun mal à aller vers les gens, pourtant cela ne veut pas dire qu'il leur fait confiance. On peut très bien avoir une multitude d'amis ou de connaissance, mais combien peuvent-ils prétendre être de «vrais» amis? Un véritable ami à qui l'on confit tous ses doutes, ses peurs, ses bons comme ses mauvais moments avec qui l'on partage des moments forts et à qui l'on accorde toute sa confiance.

Robin n'avait que peu de ses amis là. A vrai dire il n'est pas le genre de personne qui se confit facilement, plutôt le genre de personne à prendre sur lui, prétendant que tout va bien, jusqu'au moment où il n'en puisse plus et craque. De sa vie, il n'a craqué qu'une seule fois, lorsqu'il a apprit la trahison de Marianne. Jamais il ne s'était sentit si dévasté. Embarqué dans un tourbillon de colère mélangé à de la tristesse, il avait finit pas se calmer, s'isolant pendant des jours et des jours. Il se maudissait d'avoir été si aveugle... Jamais il n'aurait cru pouvoir faire confiance à nouveau, à vrai dire il avait toujours peur, rien qu'à cette pensée il en tremblait. Heureusement, il suffisait d'un sourire de Scarlett pour le rassurer. De plus, il voyait dans ce regard qu'elle était sincère dans ses actes et dans toutes ses paroles, mais peut-être voyait-il en fait ce qu'il voulait qu'il voit. Peut importe, le simple fait de parler avec elle, de rire, faisait taire tous ses doutes. Il était comme hypnotisé par son regard et ne pouvait s'empêcher de sourire. Il était juste bien en sa compagnie et il espérait qu'elle aussi ressente la même chose. Les fleurs semblaient lui faire plaisir en tout cas. Il la vit rougir et en fut touché. Il la trouvait magnifique. Les légères rougeurs colorants ses joues contrastait merveilleusement avec sa peau pale et délicate, lui donnant un petit coté attendrissant.

Son cœur manqua un battement et il eut soudain l'envie de la serrer dans ses bras, voir même...de l'embrasser. Alors que son regard s'arrêtait sur ses lèvres délicates, puis remontait vers ses prunelles, il s'avança plus près d'elle, bien plus bien, jusqu'à ce que leurs corps se frôlent. Caressant doucement son visage de sa main, il parcourut furtivement la distance le séparant de ses lèvres trop tentatrices pour déposer un baiser tendre et délicat. Ce contact l'électrisa, un frisson le parcouru de part en part tandis qu'il sentait la chaleur se propager jusque dans ses orteils. Il quitta ses lèvres un moment, soupirant d'aise, grisé que ce moment prenne déjà fin. Il sentait naître en lui des pulsions qu'il n'avait pas ressentit depuis longtemps, mais tâcha de garder les idées claires, il ne voulait pas lui faire peur en précipitant les choses. Il était comme ça, plein d'attention, peut-être un peu trop, bien qu'il ne pensait pas être trop extrême sur ce point-là. Mais alors qu'il sortait de ses pensées, il sentit de nouveau le menton de Scarlett frôler le sien et ses lèvres se poser sur les siennes. Rapprochant davantage son corps de sien, si cela était encore possible, il plaça une de ses mains derrière la nuque de la jeune femme, approfondissant par la même occasion le baiser.

Embarqué dans un tourbillon d'émotions il sentit soudain un gros choc dans la poitrine, comme un coup de poignard, lui coupant le souffle, tandis que des flashs se mirent à défiler dans sa tête. Il n'y comprenait rien, il se voyait à Neverland, menotté solidement dans ce qui semblait être une cellule froide et humide. Tout était sombre, il enttendit quelqu'un lui parler d'à travers les barreaux, mais ne compris que des bouts de phrases, un enchaînement de mots sans aucune logique. Puis, alors qu'il tentait se concentrer sur les trains de la personne qui lui apparaissait d'ailleurs comme flous, une violente douleur lui vrilla le crâne, le forçant à fermer les yeux. Lorsqu'il les rouvrit un nouveau flash se déroulait dans sa tête. Il se trouvait maintenant en forêt, au pied d'un somptueux château. Celui-ci lui semblait étrangement familier... Alors qu'il tentait de souvenir où il avait vu ce château, un autre mal de tête, celui-ci plus intense lui perfora la tête, le faisant vacillait. Les flashs se multiplièrent dans sa tête comme une succession de diapositives dont la vitesse aurait été brutalement accéléré. Il était maintenant dans ce qui semblait être une chambre, la chambre d'une jeune fille apparemment... Sur la table de chevet était déposé une photo, encadré par un délicat cadre doré. Une silhouette blonde dont le visage restait flou aparaissait. Sa tête lui fit soudain atrocement mal, mais il tenta de se concentrer, il le fallait. Il avait comme l'intuition que cette fille était d'une importance capitale.

Une voix résonna au loin, l'appelant. Il reprit conscience, le souffle court et en état de choc. Il reprit peu à peu ses esprit en même temps que son souffle et réalisa qu'il était par terre, à quatres pattes, toujours au port. Il se redressa, mais visiblement un peu trop vite et manqua de tomber. Il se rattrapa finalement sur Scarlett dont il croisa le regard inquiet. Il détourna le regard, avalant sa salive tout en massant ses tempes douloureuses.

«D-Désolé...Je crois que j'ai eu un malaise. Il faut dire qu'en ce moment j'ai tendance à me surmener.»

Il se sentait mal de lui mentir, mais à vrai dire il ne savait pas lui-même ce qui lui arrivait, alors ce n'était pas vraiment un mensonge. Mais qu'est-ce qui lui arrivait? Visiblement cela avait un rapport à son passé, mais de quel moment s'agissait-il? Et pourquoi maintenant? Malgré qu'il soit dans ses pensées, il finit par sentir le regard soutenu de Scarlett sur lui. Il la regarda de nouveau, lui adressant un sourire qui se voulait réconfortant.

«Désolé si je t'es fait peur. Tout va bien maintenant.»

Il s'approcha d'elle pour prendre ses mains dans les siennes, puis il déposa un baiser sur ses lèvres. De nouveau une douleur le fit vaciller et il s'appuya le front contre celui de Scarlett. Il aperçevait de nouveau la cadre contenant la photo de la demoiselle à la chevelure blonde, puis reprit conscience, s'écartant un peu brusquement de la jeune femme. Il espérait qu'elle n'ait pas remarqué son malaise, mais il avait peu de chance. Il lui tendit son bras, l'invitant à aller marcher.

«Si l'on marchait un peu?»

Marcher lui permettrait de réfléchir à ce qui lui arrivait sans trop éveiller les soupçons de Scarlett. Mais le mal devait déjà être fait... Les sourcils froncés et la mine grave, il marchait droit devant lui sans vraiment regarder où il allait. Pourquoi se mettait-il à avoir des flash à chaque contact avec la comédienne? Pourquoi l'image de cette petite fille dont il ne distinguait encore pas le visage était apparu suite au baiser échangé avec Scarlett? Trop de questions étaient sans réponse, il avait l'impression que sa tête allait exploser. Il soupira, serrant les poings pour tenter de se calmer. La réponse devait être dans son passé. Il avait aperçu un château... Est-ce que cette personne serait quelqu'un qu'il aurait volé dans le passé? Mais quel rapport y avait-il avec Scarlett? A moins que... Il fallait qu'il en sache plus. Son air se radoucit, sans pour autant retrouver la tendresse du début de leur entrevue.

«C'est drôle, mais je me rends compte que l'on vient subitement de se rapprocher, mais je ne connais pas grand chose de toi. Je n'ai rien contre ce rapprochement, bien au contraire, cela fait bien longtemps que je n'avait pas ressentit ça pour quelqu'un. Seulement... J'aimerais en savoir plus sur toi, tes parents par exemple ou ton enfance.»

Il l'a regarda dans les yeux, attendant patiemment sa réponse.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Lun 18 Nov 2013 - 2:40

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

A lors une saveur douce lui explosa en bouche, se diffusant dans une caresse brulante jusqu'à ses oreilles, remontant le long de ses tempes jusqu'à se fixer à la racine de ses cheveux. Etait-il entrain de les lui toucher justement ?!... L'enivrement la prenait tout entière déchirant ses sensations entre plaisir et agacement. Le frison accompagné d'un tas d'autres petites irritations sur son être tout entier la forçait à prendre une décision. Allait'elle arrêter, revenir à la décence ? Qu'allait-on en dire ? Est-ce vraiment ce qu'elle désirait ? Ou ce qu'il désirait lui ? ..Ses lèvres marquèrent un léger suspens, avant de se faire envelopper par une nouvelle étreinte. Ou bien... Lâcher prise, s'abandonner à un homme qu'elle désirait. Attendait depuis si longtemps. Qu'elle avait luté pour connaitre. Dont elle avait retardé les sentiments... Elle abaissa les armes, et lâcha prise. Mais à peine avait-elle achevé ses tourments qu'elle sentit son hôte se retirer. Elle se stoppa à nouveau. D'une vive frustration, elle se figea dans les airs sans comprendre ni n'osant rouvrir les yeux quelques secondes. Avait-elle mal fait ? L'avait-elle heurté ? Elle finit par retrouver son regard. Adressant par réflexe un air de reproche en destination du jeune homme qui s'était dérobé. Elle s'aperçu qu'il était en crise, se tenant la poitrine. Il tomba à genoux...

Un cri étouffé par l’incompréhension sorti de sa bouche, tendit qu'elle s'accrocha à sa main pour tenter de le retenir... Hein ?! Ses yeux changèrent immédiatement d'expression. Brulant d'inquiétude, elle comprit qu'elle n'arriverait pas à le retenir et se pencha davantage vers lui pour tenter d'atténuer sa douleur. Robinnn qu'estce q...!
Le jeune garçon accusait la douleur, les yeux révulsé, le souffle saccadé, les joues si blanches qu'il semblait s'en aller... Elle lâcha une main pour pouvoir lui taper les joues. Ce n'est pas qu'elle est redouté de lui faire mal, c'est qu'elle était tant choquée qu'elle n'arrivait plus à bouger. Sa main lui sembla lourde et étrangère. Chaque mouvement répété sur ses joues, lui parures une éternité. Allaient-ils suffirent ? Son air grave s'accentua, tandis qu'elle ne prenait nullement conscience qu'elle perdait son calme. Elle n'avait plus d'attention pour quoi que ce soit d'autre que ses yeux, toujours en arrières... Même la blancheur sur son visage ne semblait pas se colorer sous le fouettement de ses doigts glacés. Il lui résistait... La jeune femme qui sous la rapidité de l'attaque n'avait pas eu le temps de s'accroupir, l'agrippa par les épaules pour empêcher qu'il ne tombe sur le sol, elle le secoua en répétant ses assauts. Robinn ! Robin !! Reviens moi ! Reviens Ro..!

Tenant son amant par la chemise, elle le senti malgré tous ses efforts retomber encore. Trop lourd pour elle, elle n'arriva pas à le retenir alors il s'affala sur ses bras et stoppa sa chute dans un choc étouffé contre le sol. La force qui lui manquait tant dans ses bras, se diffusait dans la ferveur de son regard. Comme si cela allait suffire à ce qu'il aille mieux...
Scarlett avait toujours été ainsi, une femme passionnée. Qui s'investissait complètement dans ce qu'elle faisait. Peut être à tord, car elle portait trop d'exigences sur son être. Si bien qu'elle ne supportait pas de ne pas les atteindre. Le regard aussi déterminé que sa personne signifiait à tous son assurance et la hauteur de sa détermination. Intiment un message autour d'elle : "elle n'allait pas se laisser faire". Aussi s'accrochait-elle avec ferveur à son image et à ce qu'elle représentait. Celle d'une femme forte que rien ne pouvait atteindre.
Elle allait le ramener. Parce qu'elle le voulait, et qu'elle obtenait toujours ce qu'elle veut ! Son attention plantée sur lui, elle remarqua un léger changement de comportement. Son souffle s'était ralentit, sa respiration toujours rocailleuse s'assourdissait à chaque mouvement, avant que ses yeux marquèrent confirmation de l'amélioration de son état.

Il essouffla enfin, redressant un regard vaporeux dans un gémissement grave. Il était troublé et ne semblait comprendre ce qui s'était produit. Puis il souhaitât se relever. D'un geste encore mal assuré, il se redressa avant de perdre l'équilibre et de se retenir au corps de la demoiselle. Leurs yeux se scrutèrent intensément, dévoilant le fait que la situation les avait dépassés tout deux. Il marqua un air embarrassé avant de détourner les yeux. Elle l'aida à se redresser sans qu'il ne la regarde...

Ne cillant nullement du regard, l'expression de la jeune femme se transforma à nouveau lorsqu'elle entendit ce qu'il disait. Comptait-il vraiment lui faire avaler cette explication ? Le regard profond, elle ne dit rien. Mais exprimait par sa réaction qu'elle n'était pas convaincue. Elle répondit d'un air septique à son sourire. Il avait raison sur un point, cela lui avait vraiment fait peur. Il déposa un bref baisé sur ses lèvres pour tenter de la réconforter mais en voyant la rapidité avec laquelle il s'écarta encore, elle se retrancha dans la colère. Il appuya son front contre le sien. Tandis que tout deux calmèrent les battements frénétiques de leurs coeurs.

Elle ressentait encore les effets de toutes ses émotions. Plongeant sa tête sous un voile opaque et sourd. Tendit qu'elle avait encore du mal à penser à quelquechose. Elle sentait son pou battre la chamade. La gêne se glissait tout au long de son être sans qu'elle ne la contrôle. Elle abaissa un regard absent vers le sol, sans remarquer les fleures qui étaient éparpiller par terre... Il lui tendit son bras. Elle le saisit sans répondre à ce qu'il venait de dire. Visiblement préoccupée mais sans pouvoir encore faire un raisonnement clair dans son esprit. La situation l'avait dépassée. Elle avait besoin d'une mise au point.

Ils commencèrent à marcher côte à côte en silence... L'air de Scarlett se fit de plus en plus dur au fur de ses cogitations. Bien qu'elle ne comprenne pas bien ce qui se produisait, elle n'était pas idiote. Il y avait un problème avec elle. Pourquoi avait-il subitement changer d'attitude ? Si elle comptait à ses yeux, pourquoi refusait-il de lui confier ses préoccupations. Pourquoi la situation semblait avoir basculée en à peine quelques secondes ? Lui qui semblait si doux et franc, se tenait juste à ses côtés, l'air faux et le regard fuyant. Il lui mentait. Elle savait reconnaître un malaise quand il s'en présentait un. Son père avait exactement la même expression devant elle chaque jour. Elle avait espéré la changer un jour, sans jamais y parvenir. Comment avait-elle réussit à la changer en un seul baisé ?

Elle se recula, les pupilles de ses yeux bleus se retranchant elles aussi un peu plus dans leurs orbites. Elle ne supportais plus cette hypocrisie. Elle se sentait blessée. Honteuse d'avoir cédé au poison de son coeur... Elle ne comprenait plus rien. Se fustigeait de reproches... Comme à chaque fois que ses plans d'avenir lui échappaient. Avait-elle vu au coeur de leur étreintes l'espoirs d'autres rencontres. Bien sûr ! Avait-elle brièvement songé qu'il irait plus loin ensemble. Ou encore qu'il était un homme merveilleux et qu'elle avait su saisir sa chance. Evidemment ! ... Qu'elle pouvait vraiment être naïve ! Planifier en tête en à peine quelques secondes tous ces rêves de prince et d'amours... Histoire d'être certaine de mieux le regretter après. Ce n'était pas la première fois que cela arrivait. Et pourtant une fois encore elle s'était dit qu'il était différant !

Mais il était vraiment différant, lui n'avait attendu que quelques secondes avant de lui mentir. Mais pourtant comme les autres, il se montrait trop lâche pour s'en aller.

Son attitude attira l'attention du garçon qui sembla se radoucir. Etant visiblement à milles lieux de se douter des réflexions de la jeune femme. A nouveau malmenée par ses idées en contradiction avec les événements, Scarlett retourna la tête vers lui. Elle avait une fureur en elle, elle voulait lui exprimer, lui faire comprendre qu'il n'avait pas bien agi. Mais se retrouvant face à lui, elle hésita...

Malgré toutes ses reproches et sa déception, elle continuait de ressentir pour lui des sentiments profonds. Il semblait affecté lui aussi par ce qui s'était passé. Comment expliquer sinon ce soudain interrogatoire ? Scarlett était une âme sensible, qui déteste évoquer ses blessures et ses regrets. C'est vrai qu'il pouvait en avoir peur. Comment pouvait-on s'attacher à quelqu'un qu'on connaissait à peine ? Pourtant, elle avait crus pour sa part tout savoir de lui. Elle avait eut l'impression de le comprendre dès la première seconde. Qu'il n'y aurait nul besoin de parler de ca :... A quoi bon revenir sur le passé ? N'était-il pas déjà si douloureux de ne pouvoir oublier ce qui fait mal ? Elle avait tant crus à un changement avec lui, qu'elle n'avait pas envisagé qu'il ne soit qu'un homme. Un homme avec ses inquiétudes. Aussi fragile qu'elle au fond.

Le silence continuait de s'installer tandis qu'elle tentait de puiser en elle le courage de ce dévoiler un peu plus. Je... Elle s'arrêtât déjà, cherchant ses mots... Elle savait que ce qu'elle avait à lui dire serait pathétique, mais il avait besoin de savoir semble-t-il... Elle n'arrivait pas à cacher sa déception, elle aurait tant souhaité que cela soit plus simple...

Qu'à tu besoin de savoir ?... S'il te faut me connaitre, il faut que tu saches que ca m'as fait mal... J'ai l'impression que tu n'es pas franc avec moi depuis que l'on s'est rapproché. Tu dis que tu n'as rien contre cette idée mais tu me montres le contraire. Je ne vois pas ce en quoi mes parents pourraient changer la dedan ? Tu ne crois pas que tu aurais pus me demander cela avant, si cela avait vraiment eu son importance à tes yeux ? J'ai l'impression qu'au lieu de s'être rapproché c'est le contraire qui c'est produit. J'ai devant moi un homme que je ne comprends pas, un homme secret, qui ne me dit pas ce qui se passe.

La colère avait lâchement pris le dessus sur son honnêteté. Elle n'arrivait pas encore à se dévoiler entièrement, il fallait tout d'abords qu'elle comprenne pourquoi il avait fait ça. Pourquoi l'avait il rejetée. Elle savait qu'elle se réprimait elle aussi par ses propos, qu'elle aussi avait sa part de secrets, aussi s'empressa-t-elle de continuer sur sa lancée et de faire taire Robin qui ouvrait déjà sa bouche pour répliquer.

Tu veux savoir qui est mon père ? Et bien c'est un menteur, un fuyard qui n'a jamais pris deux minutes pour être honnête avec moi. Je sais lire ce regard ! Je l'ai vu toute ma vie...


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Ven 29 Nov 2013 - 17:46

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

A peine eut-il ouvrit la bouche qu'il se rendit compte de son erreur. Il l'avait blessé cela se voyait, son impatience et son inquiétude face à la situation avait pris le dessus. Il aurait voulu la rassurer, lui même voulait se rassurer, que tout redevienne normal, comme avant, mais il n'y avait rien à faire, il était comme pétrifié de l'intérieur. C'était comme si quelque chose s'était brisé en lui et qu'il devait maintenant recoller les morceaux, bien que certaines pièces manquent au puzzle. Un vrai casse tête, sa tête lui faisait mal comme si on lui perforait le crâne et son corps était parcouru de frissons, malgré la veste sur son dos. Il lui mentait et mal en plus, jamais elle ne le croirais et il voyait bien qu'elle se forçait à éviter son regard, il sentait bien qu'elle n'était pas dupe. A sa place il se sentirait vexé et même énervé. C'était un tort de faire comme si rien ne s'était passé, car il s'était passé quelque chose, mais il était décidé à garder cela pour lui, le temps qu'il en sache plus. Peut être que cette désagréable impression finirait par s'effacer avec le temps. Enfin, ce serait l'idéal, ces événements, en plus des paroles rudes qu'ils lui avaient dites ne pouvaient être simplement oubliés, effacés, aucun retour en arrière n'était possible. Qu'allait-il lui dire, rien, il n'en avait aucune idée. Enfin si, il avait milles questions à lui poser, mais ce serait brusquer la demoiselle. Fouiller ainsi dans la vie des autres, cette froideur, cela ne le ressemblait pas, mais tout le monde à des défauts.

Certains événements peuvent faire resurgir tout ce qu'il y a de bon en nous, comme le contraire. Dans le cas présent ce serait plutôt le mauvais. Il avait beau tout dire pour essayer d'arranger les choses, il ne faisait qu'empirer la situation. Mieux valait ne rien dire, attendre sa réponse, si elle accepte de lui parler de nouveau. Ce qu'elle fit et il sentit bien le colère et la déception bouillonnait en lui. Il se posait des questions, mais pourquoi maintenant, pourquoi maintenant alors que tout aller si bien entre eux. Comment il y a quelques minutes il pouvait ressentir un tel bonheur, un tel sentiment de bien être et maintenant ressentir de la peur et de la méfiance. C'était plus fort que lui, comme se battre contre quelque chose avec quoi on ne peut pas lutter. Toutes ses visions étaient sombres et inquiétantes, quelque chose de malsain qui lui prenait aux tripes et pourtant question courage, il n'est pas le dernier de la file. Il serra plus fort les points jusqu'à s'en faire des marques, il devait se reprendre, il n'allait pas laisser ses mauvaises pensées prendre le dessus sur lui. Un pas de travers et il la perdrait et ça jamais il se le pardonnerait, sa relation avec Scarlett est tout ce qu'il a de plus cher dans ce monde-ci, comme ailleurs même...

Les minutes passèrent et le silence se fut de plus en plus pesant. Il avait besoin de savoir, mais il sentait la pression lui broyer les os, tendant tout ses muscles. Lorsqu'elle se mit à parler, son cœur faillit rater un battement et il se sentit comme en apnée pendant ce qu'il lui semblait être de longues et interminables minutes (bien que se soit en fait que quelques secondes). Au moins elle se montrait honnête avec elle, même si cela était dûr à encaisser. Il la savait forte, mais il devinait qu'elle était aussi à fleur de peau aussi bien sur sa vie que ses relations amoureuses, tout comme lui. Il se sentit mal, il avait envie de courir, courir à en perdre haleine, mais il n'était pas un lâche, la situation avait beau être critique, elle n'était pas désespérée. Mais qu'allait-il lui dire? Il sentit une boule se former dans sa gorge. Se calmer, réfléchir, c'est ça qu'il devait faire.

«Désolé...» Fut le seul mot qu'il sortit de sa bouche, la fixant intensément dans les yeux. Lui même n'ayant pas une bonne expérience avec ses parents, il pouvait comprendre la détresse de Scarlett ou peut être croyait-il la savoir. Tout s'embrouillait dans sa tête, mais pourquoi maintenant lorsqu'il la regardait il avait l'impression d'être face à une inconnue? Déglutissant, il se força à reparler de suite, il ne pouvait pas lui laisser comme explication qu'un simple désolé, non il valait mieux que ça et puis il avait toujours des sentiments pour elle.

«Je n'aurais jamais du te poser cette question, c'était déplacé...Je ne sais même pas ce qu'il m'arrive»  Finit-il par dire, tenant son bras pour s'empêcher de trembler, lorsqu'il plongeait son regard dans celui de Scarlett, se corps se mettait à réagir contre son gré et la crainte envahissait son être.

«Les mensonges ce n'est vraiment pas mon truc, je voulais juste que tu ne t'inquiète pas, mais visiblement ce n'était pas l'idée du siècle.» Il ne pouvait pas se contenter de balancer de simples phrases, de simples tentatives d'excuses, il fallait qu'il lui explique un minimum. Sinon cela ne servait à rien. Inutile de lui parler de ses visions, elle ne comprendrait pas et peut être ne s'agissait pas d'elle dans ses visions mais un parent ou un proche. Pour l'instant le mieux était d'éviter les contacts physique, puisque apparemment c'était la source de ses malaises. A n'y rien comprendre...

S'il voulait être un minimum honnête avec elle, il pouvait au moins lui parler de ses sensations, en espérant, voir même en priant qu'elle ne le prenne pas mal. Peine perdue, mais c'était la chose qu'il lui paraissait être la plus sensée.

«Avant toute chose, je tiens à dire que tu es la plus belle chose qu'il me soit arrivée depuis bien longtemps, mais..je ne sais...depuis qu'on s'est embrassé, lorsque je te regarde, plus rien n'est pareille, je ressent de le crainte, comme si tout mes repères étaient balayés, depuis mon malaise.»

Difficile de faire plus bizarre comme explication, pourtant il était sincère dans ses propos, après si cela ne suffisait, si elle avait d'autres questions à lui poser, elle pourrait. Il ne pourrait sûrement pas lui expliquer en détails, il ne pouvait pas, son monde était si loin d'ici, si différent, il ne pouvait pas lui apporter toutes les réponses, lui confier tout ses doutes.
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Changer d'air
Mar 10 Déc 2013 - 18:41

 
    


CharlotteRobin Hood ~ Charlotte

L e visage de son père lui revenait en tête. Ravivant des peurs et un malaise qu'elle n'avait éprouvé depuis longtemps... Elle avait tant espérer de sa deuxième chance. Elle avait tant crus devenir un jour cette femme forte qu'elle avait toujours voulu être. Mais elle demeurait cette enfant qui se cachait derrière la porte de la cuisine pour écouter les conversations... Elle restait cette âme vide d'amour qui recherchait sans cesse être le centre d'attention. Mais jamais son père ne l'avait appelé autrement que "Petite". Jamais, pas même une seule fois n'avait-il révélé de la fierté à son égard. Une blessure qu'elle avait apprit à accueillir dans son âme comme si elle faisait parti intégrante d'elle même. Une crainte dont elle pensait chaque jour faire une force : Celle de ne pas être aimé. Mais la "petite" Scarlett qui ne se faisait plus des nattes depuis longtemps et avait troqué son gilet de laine, contre une veste en cuir, demeurait pour autant, une enfant...

Une autre gifle venait de s'écraser sur son visage. Lui apprenant à nouveau les dures leçons de la vie. Mais cette violence là avait été lente et sinueuse, elle se glissait le long de son nez pour aller s'écrouler sur son épaule, dans un sillon de sel chaud qui lui brûlaient le visage. Oui, la mesure de l'échec était à son age bien plus cruelle que toutes ses déceptions précédentes... Elle avait raté sa chance. Elle demeurait insignifiante, tel une potiche dont on use à tout vas et que lui jette une fois que l'on s'en ai lassé. Qui sait peut être trouvait-il qu'elle n'était pas assez cultivé ? Ou plus encore qu'elle était trop paresseuse et coincé, pour accepter de venir courir avec lui. Oui Scarlett avait son caractère c'est vrai. Elle demeurerait toujours une enfant capricieuse qui refuse que les choses ne tournent pas en son sens. Aussi-si elle détestait tant la forêt c'est qu'il y avait de bonne raison nen ?!

Car après tout après s'être fait pourchassé de nuit par un homme avec un révolvère et fait sauvée par une femme loup garou, il y avait de quoi ne pas vouloir y retourner pas vrai ? Qui sait ce que cette maudite forêt lui réserverait cette fois ci, et qui savait seulement tout ce qu'elle lui avait déjà prix ? Nen Scarlett se sentait parfois bien étrangère à Robin et son envie de promenades sauvages, sans doute était-ce pour cela qu'il ne se comprenaient pas si bien qu'ils l'auraient espérer. Mais elle était trop fière pour le réaliser. Elle avait crus à son bonheur et continuait d'espérer qu'ils parviennent à rattraper les choses. Mais hélas malgré toute la volonté du monde, Robin demeurait indélicat dans l'art des réconciliations. Il se mit alors à lui raconter des choses sans aucuns sens. Que cherchait-il vraiment à dire ? Était-ce des excuses ou encore un moyen de rattraper la situation ? Pourtant Scarlett nen attendait pas un poème, juste qu'il s'ouvre à elle. Mais alors qu'un simple geste de tendresse aurait suffit à effacer cet affront et bien plus encore, il demeurait loin... Immobile le regard tourmenté... Comme à jamais hors de porté.

Cependant bien que part son attitude, elle eut toutes les raisons de lui en vouloir, la jeune femme continuait de ressentir de forts sentiments à son égard. Elle ne pouvait se satisfaire de le voir ainsi préoccupé par une chose inexplicable. Comment au juste son malaise s'était-il produit ? Et si quelque-part elle était en cause elle aussi ? Y avait-il une sorte de destin qui l'empêcherait d'être heureuse ? Pourquoi tour à tour tout les hommes de sa vie cessaient-ils d'un seul coup de l'aimer ? Pourquoi fallait-il qu'à chaque fois qu'elle ouvre un peu son coeur, on le lui emporte un morceaux de son âme pour la jetée au feu ?? Oui, Scarlett brûlait toute entière. De désespoir, de frustration, mais encore plus d'amour. Elle ne rêvait que de cela, elle n'avait pas le droit de laisser échapper son bonheur. Au coeur de son regard ardent une larme commençait à perler. Elle s'en voulait, sans vraiment expliquer se en quoi elle se sentait coupable. Elle savait qu'elle avait tout gâché. Ouvrant davantage les yeux pour tenter de ne pas trahir sa fragilité, elle souhaita articuler un mot, mais sans le poids écrasant du chagrin étouffer ses paroles...
* Pourquoi faut-il que cela m'arrive toujours ?... Est-ce parce que je n'y ai pas crus assez fort ? *
Refermant les yeux elle se concentrât sur son coeur et se répéta

*S'il vous plait , s'il vous plait, s'il vous plait !!! *

Nen vraiment elle n'avait pas changé. Toujours retranché dans un flot de lamentations, elle préférait repousser ses problèmes contre les autres, plutôt que de leur faire face. Jamais elle n'avait claqué cette fichue porte contre le battant, et prononcer ses simples mots "Papa, faut qu'on parle !" Pourtant elle les avaient toujours en tête, elle y avait pensé et repensé, mais jamais elle n'avait encore ouvert son coeur à se point. Jamais elle ne voudrait dévoilé l'étendu de ses blessures, de sa fragilité, ... De sa lâcheté. Son coeur se serra. Elle ne pouvait pas -ni même aujourd'hui- lui donné raison.  C'est alors qu'elle acheva ses prières par ceci :

*... Donnez moi la force ! *

Elle prit avec peine une profonde et douloureuse inspiration.

Robin... Moi aussi je suis perdue...

Malgré les réels progrès qu'elle venait de faire en osant dire ces mots, la jeune femme refusait de rouvrir les yeux, et ponctuait chaque parole par un douloureux silence. Quelques larmes qu'elle tentait de masquer furent trahit par le mascara qui coulait sur son visage. Elle avait beaucoup de mal à prononcer chacun de ses mots, cela était clairement visible. Mais alors que tardivement alerte à son état, Robin tenta de lui saisir les mains, elle le repoussa sans stopper sa concentration.

Nen, Laisses moi. Je... je n'arrive pas à comprendre ce dont tu as besoin. Où plutôt... ce que tu attends à cet instant... Je Je.. te crois, et j'ai l'impression que la situation te dépasse toi aussi...

Elle serra les lèvres, et réprima un tremblement de la mâchoire, tandis que les larmes sur son visage s’accélérèrent...

Il faut . Il faudrait... sans doute qu'on s'accorde un peu de temps pour faire le point sur tout ca.

Elle détestait ces mots. Ils ne lui ressemblait tellement pas. Elle n'avait envie que d'une chose, elle aurait voulu qu'il s'approche encore, même au risque qu'elle le gifle, elle aurait souhaité qu'il brave les interdits et ne vienne l'embrasser. L'embrasser une dernière foi. Qu'il rassure par son étreinte la jeune femme qu'elle était, en lui prouvant qu'il ne la traitait plus comme une petite fille. Un seul signe d'amour aurait pus tout changer... Mais hélas Robin était déjà partit. Bien avant qu'ils ne se disputent d'ailleurs. Le beau prince de ses rêves s'était évanouit dès lords qu'ils était tombé à ses genoux. Malgré tout ses efforts, elle n'avait su le retenir...

(Fin pour moi !  farao  Merci pour ce RP Wink)



" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 119
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Robin des bois
∂6 Identité : Robin des bois
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Juste,loyal, charismatique, méfiant, intelligent, courageux
∂6 Âge : 36 ans
∂6 Profession : Professeur de sport
Espace vide
ஐ Avatar : Ryan Robbins

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t701-robin-hood-suivi#10925
Changer d'air
Mar 17 Déc 2013 - 18:46

 
    


Robin Hood
Scarlett Clavery ~ Robin Hood

I l ne savait plus comment réagir face à Scarlett, ayant peur d'aggraver la situation, enfin plus qu'il ne l'a déjà fait. Il s'en voulait un peu d'avoir réagit de cette façon, mais il ne pouvait pas revenir en arrière, il n'y arrivait plus de toute manière, quelque chose s'était brisé. Il aurait très bien pu la serrer dans ses bras, l'embrasser, mais il craignait fort qu'en ces circonstances son geste paraisse déplacé et qu'elle le repousse donc. Il était d'ailleurs surprit qu'elle ne l'ai pas encore giflé, après tout il n'avait pas été tendre. Cela devait être dans ses principes, après tout lui aussi n'aurait jamais porté la main sur elle, peut importe ce qui aurait pu arriver entre eux. Il avait tant espéré avec cette histoire d'amour qui commencer comme les contes de fées de ce monde, mais il faut se rendre à l'évidence, les contes de fées n'existent pas, tout comme le véritable amour. Cela ne lui ressemble pas d'être aussi cynique, mais la preuve est là.

Il n'avait jamais été un coureur de jupons, bien au contraire. Bien qu'il soit très sociable et qu'il n'est aucun mal à aller vers les autres, en ce qui concerne les relations amoureuses il se montrait plus discret, plus timides. Certains pouvait trouver cela attendrissant, comme Scarlett... Il soupira, comment avait-il pu en arriver là. Il ne supportait pas la voir pleurer ainsi. Ce n'était que quelques larmes, mais pour lui qui déjà en temps normal ne supporte pas voir quelqu'un pleurer, voir Scarlett dans cet état lui déchirait le cœur. Il ne savait plus quoi faire, où se mettre. Ainsi, il attendit qu'elle dise un mot, qu'elle lui parle, il n'en pouvait plus de ce silence. Il ne pouvait même plus la regarder en face. Scarlett finit enfin par lui répondre, sa voix était faible et fébrile, mais il était content de l'entendre à nouveau. Perdu... Ca il pouvait la comprendre, après tout c'était lui qui avait balancé cette bombe, mais que voulait dire tout cela exactement, pourquoi maintenant. Ces visions n'avait aucun sens, à moins que son subconscient le mette en garde contre quelque chose... contre Scarlett? Pour l'instant le mystère restait intact.

Il eut bien du mal à regarder Scarlett dans les yeux, plus de deux minutes, mais il voulait le faire, par respect pour elle, bien que son regard chargé de tristesse et de déception le transperce de part en part. Il ne pouvait pas la laisser comme cela. Il voulu au moins prendre ses mains dans les siennes, lui faire savoir qu'il était toujours là pour elle, malgré ce moment difficile. De toute manière, il serait toujours là pour elle, quoiqu'il arrive. Ce n'était qu'un simple geste, bien que pour lui cela représente beaucoup. Malgré cela elle le repoussa. Il la scruta de son regard bleuté, cherchant une lueur dans les prunelles de Scarlett à laquelle il aurait put s'accrocher, mais rien, son regard était ailleurs, bien loin de lui. Immobile comme pétrifié, il l'a laissa parlé, déglutissant. Il voulait temps la rassuré lui dire que tout aller bien, l'embrasser comme si le monde en dépendait, mais qu'est-ce que cela changerait? C'était fini, tout était fini. Il n'avait plus la force de battre. Plus rien ne serait pareille désormais, alors à quoi bon... Elle avait raison, une pause s'imposait, il avait besoin de retrouver seul avec lui-même pour réfléchir, tout avait été si vite et son esprit était complètement embrumé, ne discernant même plus les visions de la réalité.

«Oui...C'est ce qu'il y a de mieux à faire....... Prend soin de toi Scarlett»

Puis il s'en alla s'en en dire plus, sans faire un geste. Il en était incapable, il avait beau être fort et courageux, en amour il n'était qu'un lâche.

Voilà le Rp est terminé. Merci pour tout, j'ai pris beaucoup de plaisir avec Rp, (bien cela se finisse mal entre nos deux persos ^^')   Smile




Contenu sponsorisé
Changer d'air


 
    


Sujets similaires

-
» Envi de changer d'interface...?
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Une révélation qui peut changer tout un destin
» Une petite promenade pour se changer les idée[pv Barbara]


Changer d'air
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions