avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Dim 20 Jan 2013 - 18:31

 
    






Participants : 1° Scarlett / 2° Ruby / 3° QUI3
Début du RP : 05 01 2013 | Dernier Post :  01 04 2013

Contexte : C'est la pleine lune, et Scarlett cour dans une forêt qui lui est totalement inconnue. Elle fuit un garçon pour le moins violent avec lequel elle avait rencard. Elle va être sauvée par un loup, alias une jeune femme pour le moins mystérieuse : Ruby. C'est ainsi qu'elle va découvrit le secret de la femme/loup et qu'elle fera son entrée dans Storybrooke pour y être soignée...

Période de la journée : Nuit, aux alentours de minuit.
Météo : Doux, léger vent, pleine lune et ciel clair.

Pour "Au secours", c'est parti !



" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Dim 20 Jan 2013 - 18:39

 
    


CharlotteRuby ~ Charlotte

L 'homme s'arrêta à ses côtés avant de lui demander de monter dans sa voiture, il lui adressa un sourire charment et descendit ses lunettes de soleil sur le bas de son nez pour la regarder de bas en haut. Il était très classe dans sa chemise verte kaki, et son regard toujours aussi perçant. Scarlett sentie le feu lui monter aux joues, elle le trouvait très craquant et ne résista pas longtemps avant de le rejoindre dans son beau cabriolet rouge. À vrai dire ce n'était pas vraiment la voiture et le côté bling bling de son nouveau petit ami qui l'impressionnait, ce qui l'excitât à cet instant, c'est l'idée de partir avec lui vers l'inconnu. C'était la première foi qu'un petit copain l'amenait ailleurs que dans le bar de Fuffiz ou le cinéma du quartier. Elle en avait marre de croiser et recroiser toujours les mêmes têtes d'assoiffés, marre d'arpenter presque tous les soirs les mêmes rues avec à chaque foi un nouveau bras à ces côtés. Pour qui la prenait-on au juste ? Une pièce de collection ?... Il y avait enfin un mec qui s'intéressait autrement à elle. Joey, lui était différant... Elle l'avait rencontré la semaine dernière à la patinoire, ils s'étaient immédiatement entendu. Depuis la jeune femme n'avait cessé de penser à lui et c'était montré surexcitée quand il lui envoya son premier texto. Oui, Joey était différant lui au moins voulait lui faire découvrir le monde...
Il monta le son de la radio tendis que la voiture filait à vive allure à travers le paysage. Les cheveux de la jeune demoiselle virevoltaient dans le vent, se coinçant quelquefois dans sa bouche quand elle parlait. Elle ria, et écarta la mèche de cheveux de sa bouche d'un revers de main. Elle était heureuse... Après une longue route, ils atteignirent enfin leur destination. C'était un lac magnifique entourée d'une forêt dense. Un endroit totalement inconnu de la jeune femme. La lune pleine reflétait son rayon de lumière à la surface de ses eaux calmes. Un petit vent frais faisait trembler les feuillages... Un véritable âtre de paie. Scarlett poussa un soupir d'aise en étirant ses bras, elle était sous le charme... C'est alors que naturellement Joey commença à lui parler et à ce rapprocher de la jeune femme. Sentant la main douce et chaleureuse du garçon sur sa nuque, la jeune femme ferma les yeux et se laissa emporter par un baiser passionné. Un étreinte chaude et brûlante, qui se fit de plus en plus oppressante... Scarlett avait chaud, elle était intimidée. Comme si c'était pour elle la première fois. Mais pourtant ce n'était pas sa première bien au contraire, mais quelque chose en elle lui disait que cet homme était différant. Elle re-songea à son père, qui la rabaissait sans cesse avec ces mauvaises fréquentations, et songea à quel point il serait en colère s'il la voyait ici... Cette pensée la fit sourire, tendis que leurs baisés se fit plus langoureux. Joey, lui était différant, il fallait qu'elle profite de sa chance, qu'elle ne gâche pas tout comme avec les autres. La jeune femme pausa sa main sur la poitrine du jeune homme, l'écartant légèrement.

Attend.

Lui intima-t-elle à bout de souffle le coeur battant. Elle était enivrée, elle avait chaud en tout son être et souhaitait apaiser son esprit qui s'affolait. Elle voulait en profiter. Mais l'homme eut un petit rire narquois avant de la bousculer en arrière et de s'affaler sur elle. La jeune se vit déchirée entre l'envie de l'écarter à nouveau et celle de succombé. À vrai dire elle ne disait pas non. Et pourtant c'est bien ce que ses lèvres articulèrent dans un nouveau souffle.

Non...

L'homme n'y prêtât pas attention et descendit sa main vers le bassin de la jeune femme. Scarlett, piquée à vif par l'ignorance du jeune homme rouvrit les yeux et scruta son visage. Joey, était si concentré qu'il ne s'aperçut pas qu'elle le regardait. Il continua, imperturbable laissant l'angoisse saisir sa petite amie. Elle répéta une troisième fois sa réticence avec cette fois-ci plus de conviction, et vit un nouvel échec. Scarlett, tremblait d'inquiétude. Vers où Joey croyait-il donc aller ? Avait-il seulement besoin de son accord pour arriver à ses fins ? La dure réalité saisit la jeune femme comme une gifle en plaine figure tendit que l'égoïste s'attaquait à dégrafer la boucle de son ceinturon. Elle le repoussa et se redressa sur les coudes, son tee-shirt dévoilant à présent son soutien-gorge, le regard accusateur.

Joey !..
Quoi, ma beauté, tu ne demande que ça ! Répondit-il en la riant.

Elle resta là interloquée, elle ne pouvait réaliser la tournure que prenait les choses. Jamais jusqu'alors un garçon ne s'était montré si... Si.. Il n'y a pas de mot suffisamment répugnant pour qualifier une telle chose. Et la perspective de comprendre que le si doux Joey était en réalité de cette espèce là, la révoltât au plus haut point. Alors que le garçon tentait une nouvelle approche pour le moins concluante, la jeune fille exprima toute la rage de sa déception et le bouscula violemment vers l'arrière. Suffisamment pour -jugeait-elle- pouvoir se dégager de son emprise. Mais elle ne s'imaginait pas capable d'une telle force. Il faut dire qu'elle ne s'était jamais montrée en colère. Un nouveau visage de la petite princesse pourrie gâtée venait de faire surface. Elle venait enfin de se sortir du pétrin par elle-même.

Après avoir heurté le volant, Joey s'affala sur le siège inerte. Il s'était cogné la tête. Scarlett encore toute tremblotante regarda la scène, choquée. Tous les évènements s'enchaînaient avec une rapidité qui la dépassait. Illogique et presque surréaliste, elle ne parvenait pas à réaliser ce qu'il se passait ni de quoi elle avait été capable. Sans vraiment comprendre s'il allait se réveiller d'une minute à l'autre, elle se glissa maladroitement hors de la voiture, et se dirigea vers la forêt. D'abord, sonnée par la situation, elle se mit ensuite à courir de plus en plus vite avec une seule idée en tête : mettre le plus de distances entre cette brute et elle.

Traversant tous les obstacles dans sa course, comme une bourrasque qui défraîchit tout sur son passage, la jeune femme courrait au hasard des branches et feuillages qui lui griffaient son si doux visage et quelques fois son jean... À présent perdue et complètement au désespoir, des larmes perlaient sur le visage écorché de la demoiselle. Elle ne savait rien de l'endroit où elle se trouvait. Elle ne savait pas même depuis combien de temps elle courrait, pour elle l'homme pouvait surgir à tout instant. Elle se sentait menacée. Plusieurs fois elle fit des tours sur elle-même, l'oreille aux aguets pour savoir s'il était sur ses traces. Elle n'était pas seule, elle en était persuadée..


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Mar 29 Jan 2013 - 16:27

 
    

Désolée pour le délai


Ruby
Charlotte ~ Ruby

R uby avait retrouvé, pleinement, le plaisir des balades au clair de lune et ce soir plus que tout autre soir elle voulait en profiter jusqu'à l'aube et même après. La forêt était toujours déserte en ces temps d'hiver glacé et elle ne courrait donc aucun risque. Elle était donc partie à la nuit tombée, sous sa forme humaine, avait traversé la ville où chacun s'était réfugié derrière des rideaux de velours épais près de cheminées ronronnantes et crépitantes et avait atteint sans rencontrer quiconque l'orée de la forêt. Elle avait continué de marcher, silencieuse, son souffle créant devant elle un léger brouillard qui rendait la forêt plus féérique encore puis avait trouvé une clairière tranquille où elle s'était dévêtue avant de cacher ses vêtements et de se transformer, à la lueur de l'astre lunaire.

Hurlant sa joie en de longs jappements qui trouvèrent écho chez quelques coyotes non loin elle commença à courir sans se soucier de la distance parcourue, chassant un lapin par-ci, bifurquant en sentant une perdrix, tournant de nouveau quand l'odeur d'un autre lapin vint lui chatouiller le museau, profitant de ces instants qu'elle avait perdu pendant 28 longues années qui, rétrospectivement, lui paraissaient une éternité. Un écureuil la salua en se cachant dans son arbre, un lapin bondit vers son terrier à son passage, quelques oiseaux nocturnes s'envolaient ou la menaçaient de leurs grands yeux jaunes elle se sentait de nouveau en communion avec cette nature avec sa nature, le loup en elle et l'humaine en elle s'entremêlaient comme ils auraient toujours du le faire.

Sa joie fut troublée par des gémissements, des halètements humains, une femme courrait et elle ne semblait pas faire son jogging. Intriguée Ruby s'approcha, sans se faire voir d'elle toutefois et la vit tourner en rond, affolée, terrifiée même. Des brindilles s'accrochaient à ses longs cheveux blonds, son visage était griffé par quelques branches son pantalon à demi dégrafé supportait encore les attaques de la forêt mais son tee-shirt en partie relevé ne tiendrait pas longtemps si elle continuait de courir en tous sens ainsi. Ruby toutefois ne savait guère quoi faire, le temps qu'elle retourne à la clairière, s'habille, rejoigne, si elle al retrouvait, la jeune femme et la guide il ferait sans doute jour, et si elle s'approchait ainsi elle l'effrayerait plus encore.

C'est un homme arrivant derrière la jeune femme qui décida Ruby finalement, il avait le visage ensanglanté et semblait en colère, il se précipita sur la jeune femme qui n'avait guère de chance contre lui. Ruby bondit, s'interposant entre eux, grognant et montrant les crocs, hérissant ses poils pour paraitre plus imposante, même si ce n'était guère nécessaire.

L'homme recula, hurlant de terreur et quand Ruby s'avança vers lui il recula, rampant devant elle. Finalement elle détourna la tête du tortionnaire, lui laissant le temps de bondir sur ses pieds et de détaler. Elle se tourna vers Scarlett, lentement, prenant soin de ne plus grogner ni se montrer menaçante.


 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale


avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Ven 8 Fév 2013 - 22:57

 
    


CharlotteRuby ~ Charlotte

L e souffle saturée par ses hoquets sanglotant, Scarlett avait de plus en plus de mal à avancer. Les larmes salées qui perlaient sur ses plaies au visage commençait sérieusement à la brûler, rendant la douleur insupportable. Elle s'arrêta un instant pour se pencher et prendre appuis sur ses genoux... Elle tentait de reprendre son souffle. Depuis le temps qu'elle songeait éternel de sa course, l'homme devait être loin à présent. Mais ce n'était pas tant la douleur mais la déception envers elle-même qui l'affectait au plus haut point. Elle n'arrivait pas à concevoir qu'un homme puisse se montrer aussi égoïste. Elle n'avait rien fait pour cela, pour qui passait-elle au juste ? Elle recherchait seulement un peu de tendresse ... Ya t'il quelqu'un qui n'en ai pas besoin ? Oui, sa violence l'avait profondément choquée. Elle qui croyait que c'était un prince...

La fièvre de la rage et le poids de la déception s'abattit sur la jeune femme qui commençait seulement à réaliser les évènements qui venaient de se produire. Elle avait tué un homme. Elle avait fuit sans rien dire à personne et voilà que maintenant elle était perdue. Une meurtrière, seule égarée dans une forêt noire. Voilà ce qu'elle était. Une condamnée.

Scarlett se laissait apitoyer sur son sort, elle s'écrasa par terre et pleura de plus belle, elle avait mal... Si mal... Mais voilà qu'un bruit sourd la tira de ses lamentations. Elle arrêta sa respiration en suspens et identifia les bruits de plusieurs pas qui se rapprochaient. Lorsque la jeune femme identifia les clameurs injurieuses qui lui étaient enfait destiner, elle fut prise par la panique.

Se relevant vivement, elle recommença à courir tendis que les bruits se faisaient plus menaçants. Ses jambes lui tiraient et son jean en lambeaux commençait à dévoiler un peu de sang. Elle avait les jambes lourdes et fatiguées, comme si elle avait des chaussures de 50 kilos... À bout de force, cédant au désespoir la jeune femme s'étala à nouveau à terre. Elle n'avait pas réussi à le semer. Sans doute c'était-elle perdue dans ce fourbit de verdure. Oui, elle détestait la nature. La nature ça vous isole, ça vous enferme, ça vous noie sous sa masse, ça vous encercle, ça vous piège et ça vous étouffe. Le sol ne cesse de se dérober sous vos pieds, laissant là une racine, là un trou toujours une éternelle menace qui vous guette derrière chaque brin d'herbe. Sous le hululement sinistre des hiboux qui se payent votre tête. S'il vous prend l'envie de trouver votre refuge dans les arbres, vous relevez alors la tête et apercevez des immenses édifices qui semble s'étendre à perte de vue. Ici nul lumière n'arrive à filtrer, aucun secours pour venir vous chercher. Sans oublier le balancement de leur branche qui pourrait vous faire tomber. Nen, la nature n'est pas facile. Elle est impitoyable, elle n'est pas votre amie et ne vous laisse aucun échappatoires. Scarlett prise par des pensées défaitistes voyait sa fin approchée à grande vitesse. Elle ferma les yeux et se figea sur place. Comme si ce geste allait la rendre invisible. C'est idiot ce que la peur peut vous faire faire comme stupidités... Elle offrait à son bourreau sa proie toute résignée. Elle n'avait plus aucune chance, elle était incapable de se raisonner et de faire un geste. Elle crispa les épaules et ses sourcils et se récitât quelques prières...

C'est alors qu'elle senti le souffle d'une agitation derrière son dos suivit d'un grognement sourd. Son sang se glaça, tendit qu'elle se retourna en s'essuyant le visage pour y voir plus clairement. Les yeux groggy de larme et de fatigue, elle avait peine à distinguer la forme à quatre pattes, mais il semblerait que sa soit un loup. Le coeur de la jeune femme manqua un battement, tendis qu'elle vit Joey prendre ses jambes à son coup. La bête se retourna alors lentement en sa direction, laissant ses yeux rouges briller dans le clair de lune. Scarlett marqua quelques pas de reculs, elle aussi sous le choc... Elle finit par se prendre les pieds dans une racine et par se cogner la tête sur le sol, restant là, inerte...


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Dim 10 Fév 2013 - 20:42

 
    


Ruby
Charlotte~ Ruby

R uby avait pris soin de ne plus se montrer menaçante mais les humains ne comprennent pas le langage des animaux, un loup leur parait toujours menaçant, quoiqu'il fasse, qaund bien même il se roulerait sur le dos pour réclamer des caresses... La jeune femme, qui plus est, était terrifiée, l'homme l'avait probablement pourchassée depuis la route où Ruby avait aperçu des phares un peu plus tôt et dans al direction de laquelle l'homme n'était pas parti du tout, tant il était paniqué et incapable de se repérer. Son évanouissement n'était donc pas vraiment une surprise mais il mettait Ruby dans une situation difficile. Elle ne pouvait, décemment, laisser cette femme ici, elle allait mourir de froid avant la fin de la nuit, ce n'était pas une option envisageable. Mais l'aider à sortir de la forêt demandait qu'elle reprenne forme humaine, ses vêtements étaient trop loin pour qu'elle puisse aller les chercher et revenir sauver la femme, habillée cette fois.... Elle devait donc mettre en danger son secret pour sauver cette femme.

D'autres auraient hésité, pesé le pour, le contre, les conséquences, mais Ruby avait un grand cœur, la question ne se posa pas réellement, elle eut juste ce désir que les choses ne soit pas si compliquées et cette peur, fort compréhensible, que la jeune femme ne trahisse ce secret. Les gens avaient toujours eu peur des loups, qu'ils soient à demi-humains ou totalement animaux, c'était une peur profondément enfouie en chacun d'eux et à dire vrai, curieusement, un loup à demi humain les terrifiait encore plus malgré le fait qu'il soit, forcément, bien moins agressif et donc moins dangereux. Cela devait toucher à leur humanité, à ce qui les différenciait de l'animal, à cette supériorité à laquelle ils tenaient tant. Allez savoir.

Ruby donc reprit forme humaine, délesta l'inconnue de son manteau parce que la nuit était quand même réellement glaciale sans pelage de loup pour se protéger et après l'avoir fermé, tant pour se protéger du froid que pour masquer sa nudité elle commença à appeler l'inconnue pour la réveiller, tapotant ses joues avec douceur.
Mademoiselle....Hé ! Mademoisselle...Réveillez-vous ! Il faut vous lever, nous devons rentrer en ville, il fait trop froid pour rester ici.

L'inconnue finit par ouvrir les yeux, il ne restait plus à Ruby qu'à espérer qu'elle ne remarquerait pas que son manteau avait changé de propriétaire durant son évanouissement. Ruby, penchée au dessus d'elle souriait, rassurante, nimbée de la clarté lunaire qui pénétrait les branches dénudées et se frayait un chemin dans cette forêt habituellement obscure.
Tout va bien, il est parti rassurez-vous, vous êtes en sécurité. Vous pouvez marcher ?

Elle parlait de l'homme, mais aussi du loup, et en voyant l'état de fatigue de nerfs, de peur de la jeune femme Ruby s'inquiétait, si elle ne pouvait marcher elle ne pourrait la porter. Elle était forte mais pas assez pour cela, elle devait donc espérer que la jeune inconnue ferait face.
Je suis Ruby, je vais vous guider vers la ville, il fait trop froid pour rester ici.


 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale


avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Sam 16 Fév 2013 - 0:26

 
    


CharlotteRuby ~ Charlotte

H é non !
Non il n'est pas si simple de perdre le contrôle. Vous sentez la situation vous échapper, vos membres se défiler sous votre poids. Vous avez une montée de sang à la tête, dans un sifflement perçant qui entoure tout ce qui vous entoure sous un voile obscur. Oui, vous êtes là entre conscience et inconscient, votre corps stimule quelques gestes totalement hors de contrôle, tentant désespérément de reprendre la main sur la situation. Tandis que votre vie s'évanouit dans quelques flash.


Un : vos paupières s'ouvrent pour faire place à un voile brumeux. Tendit que votre tête tente de comprendre ce que vous voyez. Mais en vain. Elle vous laisse impuissant face à ce nuage blanc. Qui vous envahit, vous panique et vous fait venir les larmes.
Deux : vos oreilles sont chaudes et émettent un sifflement aiguës, comme si quelqu'un vous écrasait la tête entre deux portes, mais étonnamment vous ne ressentez aucune douleur. À vrai dire, vous n'arrivez pas à mettre un nom à cette sensation inconfortable, vous priez pour que ça s'arrête. Et là, tel le clairon qui vient sonner l'heure de votre défaite. Il vous parvient un bruit sourd et lointain. Comme font sonore. Mais lui seul est clairement identifiable, c'est le bruit de la chute. Vous entendez un bruit lourd d'un corps qui tombe. Vous savez que c'est vous. Que c'est vous qui basculez en arrière, comme aspirer par le vide.
Trois : Il n'y a plus rien derrière vous, que le noir et le vide qui vous appel. Vous tombez, lourd impuissant. Vous ne voyez rien mais êtes le témoin sonore de votre propre défaite. Vous ne pouvez rien faire, ni geste ni mot ne voulant franchir le pas. Vous êtes à présent seul. Seul face au pire. Vous y pensez justement et vos pensez ce dirige presque instantanément vers les regrets...

Elle revit alors son père. Le pincement de ses lèvres fines qui tenaient entres elles une cigarette. L'expression de ses sourcils durs et de son regard pour le moins accusateur... Scarlett n'avait pas eut l'impression qu'il l'ai aimé. Peut être sa perte ne l'aurait-elle-même pas affecté. Il semblait si distant et si méfiant d'elle. Comme si elle incarnait pour lui l'image de la déception. Elle en était pourtant sa fille. Et ils formaient à eux deux la seule famille qu'elle est jamais eut. Avec le peu de reculs sur sa vie qu'elle pouvait avoir en ce moment où tout bascule, Scarlett ne parvenait pas à comprendre pourquoi. Pourquoi il s'était montré si dure, pourquoi ils étaient si différant et pourtant lié l'un à l'autre par le lien sacré du sang ?... Y avait-il là un signe qu'elle n'avait pas fait les choses correctement avec lui ?... Le visage en suspend de 'seur Clavery en sa tête s’évanouit en laissant derrière lui les traces de la tristesse. Elle aurait souhaité reprendre les choses différemment... Dans un changement aussi brutal que désagréable un nouveau flash vient perturber ses émotions la ramenant à la réalité qui l'attendait au bout de sa chute. Son corps tombait encore, sans qu'elle ne puisse imaginer le temps que prenait sa trajectoire. Il lui semblait éternel, interminable. Il sentait la mort à plein nez.

Une fois encore Scarlett tenta de lutter. Un cri, un geste ou quoi que ce soit mais il n'y eut rien. Rien d'autre que les images de sa vie passée, son éducation de embourgeoisée. Emplis de réception et de bienséance. Elle revit les tableaux des grands maîtres qui ornaient les murs d'un blanc immaculé de son ancienne maison. Elle se revit cette nuit même sortir en douce en enjambant la clôture... Des larmes lui piquaient le coeur de leurs pointes sans compassion. Elle n'arrivait même plus à pleurer... Le bruit sourd n'était même plus présent, elle était plongée dans sa solitude, attendant le contact sur le sol qui ne venait jamais. Attend le coup final qui sonnerait sa libération de ses pensées torturées... Et si c'était cela la mort ? Et si elle ne rouvrait plus jamais les yeux ?...

Jamais au repos. Tout ceci représentait parfaitement la jeune femme. Toujours combative et déterminée à se battre. Elle ne supportait pas l'absence de son père, alors ainsi elle se décida de partir à la rencontre de quelqu'un. Elle cherchait quelqu'un dont elle susciterait l'intérêt. Quelqu'un dont les yeux étincelleraient à son apparition. Scarlett n'était pas une femme qui avait froid aux yeux. Elle en avait suscité des regards, et avait appris à jouer au petit jeu de la séduction. Elle avait accueillit ses expériences avec un plaisir non dissimulé. Elle adorait qu'on la remarque, elle aimait déstabiliser les jeunes hommes d'un simple regard sulfureux. Elle avait appris à jouer de ses formes bien dessinées. Elle avait vite sur quelles était ces choses à mettre en valeur et celle qui fallait cacher. Oui, Scarlett était partie à l'aventure dans le but de trouver quelqu'un qui saurait combler ce vide affectif qu'elle avait toujours ressentit. Aussi fragile qu'une petite fleure ainsi exposée à la météo capricieuse d'une grande ville et de ses esprits torturés, Scarlett n'en restait pas moins une rêveuse qui voyait toujours sous le tonnerre menaçant la perspective d'un arc en ciel. Elle le cherchait : l'homme de sa vie, et était prête à tout sacrifier pour cela. Qu'importait ce qu'on pouvait dire sur elle, qu'importait la fureur de son père, seul comptait à ces instants précis où elle passait le battant de porte du bar, les regards admirateurs des plus grands séducteurs... Tous charmant, à leur début bien entendu, ils étaient tous bien agréable. On lui offrait à boire, on la complimentait parfois même elle s'était cru tomber sur la perle rare. Un passionné de danse, ou encore un explorateur qui promettait de lui faire découvrir le monde. Oui, tous était passionnent, à leurs début, mais laissait à la longue, derrière eux le goût cuisant de la déception. Scarlett regrettait. Oui elle regrettait sa précipitation, son entêtement à toujours chercher ailleurs ce qu'elle aurait peut-être déjà sous les yeux. Oui à l'évidence, elle avait laissé passer sa chance. Elle n'avait pas terminée sa route. Il lui restait encore bien à apprendre, elle ne pouvait pas finir comme ça...

... Elle s'y refusait !...
Si la faucheuse l'attendait au bout du gouffre, avec un sourire déjà victorieux, c'est qu'elle ignorait qui elle avait en face. Jamais auparavant Scarlett ne s'était laissée dicter ses actes, et ce n'était pas maintenant que cela changerait. Notre petite capricieuse entêtée venait de faire naître une nouvelle idée. Une idée qu'elle n'était pas prête d'abandonner. Elle voulait rouvrir les yeux. Elle voulait saisir sa chance.

Entre nous soit dit, sans aide, malgré toute la volonté du monde, Scarlett n'aurait pas survécu. Dans sa chute elle s'était frappée la tête contre une racine. Choc qui fort heureusement ne causa aucun séquelle majeur, mis à part quelques saignements... Il faut dire que la jeune blondinette, avait eu en cette nuit beaucoup de chance. Échappant pour cette deuxième fois au pire.

Une nouvelle sensation la saisit. La jeune femme senti qu'on la malmenait, une impression qui lui semblait au début très lointaine mais qui gagna peut à peu en intensité tandis qu'elle rouvrait très lentement les yeux. Sa tête était lourde et pesamment enfoncé dans le sol et ses esprits encore très brumeux. Elle dut faire un effort surhumain pour relever quelque peu la tête, juste l'espace suffisant pour qu'une main inconnue se glisse sur sa nuque et la soulage de son poids. Scarlett se sentait écrasée sous un poids qui étrangement ne lui causait aucune douleur, comme si elle tombait de sommeil. Sa vision était encore troublée, elle ne distinguait qu'une masse obscure qui la surplombait et un bourdonnement discontinu dans l'air... Impuissante face à tout ce qui l'entourait, elle ne pus qu'ouvrir la bouche sans qu'il ne puisse en sortir un son. Écarter définitivement la menace de basculer à nouveau dans l'inconscience et dans ses doutes, lui coûta beaucoup d'effort et de temps. Un temps durant lequel la jeune fille semblait ailleurs...
Après quelques battements de paupières, Scarlett distingua une ombre féminine entourée de lumière. Ses longues boucles cascadant le long de ses épaules lui indiquèrent que s'était une femme. Quelle chance ! Ainsi elle n'était plus seule. Son ange l'avait ramenée. L'observant d'un regard au début perdu mais ensuite de plus en plus grave, Scarlett chercha à comprendre ce qui se passait. C'est alors que l'ange, la rassura tout en l'aider à se relever. Pour Scarlett, dont les sens se réveillait brusquement et qui découvrait les picotements désagréables de son crâne, les choses étaient encore bien embrumées. Ses gestes étaient lents et pesant, comme si son corps refusait de lui obéir. Une fois debout, son ange tenta de la soutenir sur son épaule, mais elle était trop lourde. Laissant Scarlett, encore figée dans les airs, tel un pantin qui aurait perdu ses ficelles.

Ruby ? Vous avez froid ? Prenez mon manteau, attendez bougez pas, je vais vous aider ! Les mots s'articulaient péniblement dans la bouche pâteuse de la jeune femme, qui visiblement, divaguait. Encore sans doute perturbé par sa chute.

Sans même lui laisser faire un geste la femme aux boucles rouges, la saisit par la taille et la força à avancer. Pas à pas elles se rapprochaient lentement de la ville. Un retour pénible qui s'effectuait très lentement. Scarlett n'était pas belle à voir, son visage livide, ses yeux si clair qu'il paraissait vitreux, et ses lèvres rendues bleues par le froid... Elle était faible et pourtant ne réalisait pas vraiment la gravité de son cas. Si les choses continuaient ainsi ce n'était pas seulement elle, mais les deux jeunes femmes qui risquaient leur vie. La nuit prenait presque fin, entraînant dans son sillage d'étoiles l'étreinte glacée de l'obscurité. Il faisait de plus en plus froid, et pour nos deux voyageuses si faiblement vêtu cela devait de plus en plus compliqué. Scarlett, au cours de la route repris peut à peut ses esprits et se remémora les évènements de la nuit... Elle revoyait parfaitement le visage haineux de son ancien amant, puis le regard rouge glacé du loup qui -elle l'aurait juré- l'avait secouru. Désireuse de savoir comment était arrivée son ange au milieu d'un tel spectacle, elle tourna son regard à moitié vide vers le visage tremblotent de sa compagne.
Ruby, comment avez-vous fait ? Elle se tue un instant pour avaler sa salive. Sans vous, j'aurais été... Elle s'interrompit revoyant encore devant elle le regard du prédateur prêt à lui sauter dessus. Ce loup devait avoir faim, en deux enjambées il aurait pu lui sauter à la gorge... Et elle était tombée. Nen vraiment, il avait fallu un miracle, voir deux pour qu'elle soit encore vivante en cet instant. Et elle n'arrivait à en expliquer aucun. Scarlett était perdue, entre ses larmes, sa déception, son désespoir et maintenant le froid qui peut à peut l'envahissait, formant un nuage de vapeur à chacun des mouvements de ses lèvres fines... Oui, une chose était certaine dans tout ça. Elle ne savait pas trop pourquoi ni où elle s'aventurait comme ça. Mais Sans Ruby, elle n'en serait pas là.

Aufait... Merci.
Articulât-elle d'une voix faiblarde. Attendrie par toute la peine que se donnait sa sauveuse à les sortir de là...


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Dim 24 Fév 2013 - 14:46

 
    


Ruby
Charlotte~ Ruby

L a jeune femme divaguait à demi ce qui arracha à  Ruby un soupir de soulagement et une inquiétude pour sa protégée, elle était tombée, s'était-elle cogné la tête assez fortement pour que cela puisse être grave ? Du peu qu'elle savait sur les soins médicaux Ruby avait en tête l'idée que Scarlett ne devait pas s'endormir, surtout pas, cela pouvait lui être fatal. Était-ce vraiment des connaissances médicales ou bien les restes d'une série télé quelconque ? Comment savoir, Ruby ne savait pas vraiment d'où elle tenait le mot commotion déjà au départ. C'est fou le nombre de choses que l'on entend et mémorise sans même y prêter vraiment attention, sans vraiment s'y intéresser mais qui ressortent parfois sans que l'on sache trop pourquoi.

Ruby et Scarlett, l'une soutenant l'autre, avançaient donc dans le froid glacé de cette nuit d'hiver, les arbres semblaient vouloir les empêcher de progresser, les branches attrapant leurs habits, leurs racines noueuses ralentissant leur marche, les faisant trébucher. En cet instant Ruby aurait voulu être un de ces loups de Twilight, grand comme trois hommes, elle eut pu prendre Scarlett sur son dos et l'emmener en lieu sur sans difficulté, mais hélas elle n'était pas un personnage de fiction mais une personne bien réelle, elle devait donc se contenter de sa force légèrement sur-développée par rapport à une simple humaine, sur sa détermination et sur sa connaissance de la forêt. Elles n'étaient plus très loin de l'endroit où elle avait laissé ses vêtements, plus très loin de la ville donc.

Cette pensée amena un certain regain d'énergie à Ruby qui affermit sa prise sur Scarlett en lui disant, pour la rassurer :
Nous serons bientôt à l'abri, rassurez-vous.  Comment vous appelez-vous ?

Elle aurait bien continué avec un "que faites-vous ici" sous entendu "par ce temps, en pleine nuit, si loin de la civilisation. Elle aurait continué par "qui était cet homme" sous entendu "ce fou furieux qui vous poursuivait" mais un craquement et des halètements effrayés non loin l’en empêchèrent. Ils étaient encore inaudibles pour Scarlett mais Ruby les entendait distinctement, elle entendait clairement un cœur battant la chamade, un homme courant à en perdre haline, terrifié, perdu. Et elle reconnaissait son odeur. Cet idio qu'elle avait effrayé avait tellement bien tourné en rond qu'il s'avançait maintenant vers elles. Elle ne pouvait prendre le risque qu'il les voient ainsi, il reconnaitrait le manteau de Scarlett, elle aurait du mal à expliquer sa nudité, et elle n'était pas en état de se défendre contre lui, pas sous cette forme. Elle soupira et avisant une  roche devant elle elle y adossa Scarlett et dit, tout en déboutonnant le manteau, inutile de le déchiqueter si on pouvait l'éviter :
Ne vous inquiétez pas et ne bougez pas, je reviens.

Elle s'éloigna dans la nuit et espérant qu'il fasse assez sombre laissa tomber le manteau et se transforma. Retrouver l'inconnu ne fut pas difficile, l'effrayer non plus, le guider pour qu'il s'éloigne de StoryBrooke et se rapproche de la route l'était déjà davantage, elle se sentait comme un chien de berger à sans cesse grogner de droite et de gauche selon la direction qu'il prenait. Quand il fut assez loin et que ses zigzags se firent moins nombreux elle le laissa aller, revenant vers Scarlett. Elle n'avait pas été absente plus d'une demi-heure et espérait que la jeune femme allait bien malgré le froid, le coup sur la tête, les hurlements de loups que Ruby avait poussé tout au long de la poursuite, la peur de se retrouver abandonné dans la forêt au milieu de la nuit par une inconnue, la peur qu'elle avait eu de cet homme et sa peur du loup qui l'avait fait s'évanouir. Tout bien considéré espérer qu'elle irait bien était un peu optimiste. Restait à espérer qu'elle n'avait pas bougé, qu'elle n'avait pas trouvé le manteau, qu'elle n'avait pas vu Ruby se transformer, qu'elle ne percerait pas à jour le secret de la jeune serveuse. Elle-même re-découvrait à peine ce que c'était, elle ne voulait pas l'expliquer, rassurer des gens, se justifier, elle ne voulait pas être vue comme un monstre, elle avait déjà été assez différente toute sa vie...Toutes ses vies devrions nous dire car dans ses faux souvenirs de StoryBrooke elle avait aussi été très différente à sa façon, avec un caractère, des gouts affirmés, une façon d'être....Elle n'était pas une enfant banale et n'était pas devenue une adolescente pompom girl à la queue de cheval impeccable et à la jupe plissée soigneusement repassée. Au contraire.


Spoiler:
 



 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale


avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Lun 4 Mar 2013 - 20:50

 
    


CharlotteRuby ~ Charlotte

L 'espoir. À mesure de leur avancée, les deux jeunes femme échangeait bien plus que leurs souffles saccadés d’efforts. C'était bien la première foi qu'une fille venait au secours de la demoiselle. Aussi loin que remontaient ses souvenirs, sa seule amie avait été une petite marchande de journaux. Elle n'arrivait plus à se rappeler son nom... Tatiana ?... nen... Tanya... Hum un truc dans le genre. Bref, une très très jeune fille que son père lui avait interdit de revoir. Scarlett après ses nombreuses années ne se rappelait plus de tout les détails de cette séparation. Mais elle se rappelait au combien elle avait été douloureuse. Elle avait pourtant tant de point commun avec cette petite fille. Elles en passaient de nombreux après midi ensembles allongées sur les tuiles du toit encore chauffées par les derniers rayons du soleil... Oui, elle avait été amie. La seule que Sca avait jamais eut. Bien avant que son père n'arrive à lui retirer toute envie de rire. Bien avant qu'elle se transforme en petite fille model et de bonne famille. Oui, chez les riches, tout n'était qu’ apparence. Scarlett se sentait étouffer dans se monde plein de protocole et de "on dit". Elle qui ne tenait pas en place, elle qui redoublait de facéties et de bêtises en tout genre appris peut à peut à se contrôler dans le but de satisfaire son paternel. Un homme froid et sévère mais que malgré tout elle espérait un jour rendre fière. Mais une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision. Peut à peut sous tous ses efforts, notre amie perdait sa joie de vivre. Elle étouffait. Elle ressemblait à une fleur sous une cloche de verre, si belle et pourtant si menacée. Emplie de tristesse et de manque affectif, le petit coeur de pétale se fanait de jour en jour. Notre bouton de rose avait beau chaque matin recouvrir ses pétales de poudre teintée, et des plus beaux parfum, dans le coeur de ses yeux on pouvait y voir un grand vide. Un air perdu qui fut longtemps le siens. Le regard perdu vers le ciel qui la surplombait, la petite rose apercevais quelques fois de menaçant nuage se réunirent. Elle, loin d'être tourmentée de la tournure inquiétante de la situation, espérait que cette animation bousculerait sa cloche de verre et la délivrerait de sa prison. Chaque jour d'orage, elle attendait... Le regard brillant de passion sous les éclairs blanc qui déchirait le paysage. Le tonnerre gronde, fait grande démonstration de sa puissance, mais à chaque foi, il s'éloigne sans qu'il n'ai délivrer la petite fleure de ses tourments. La cloche de verre n'avait subit aucune égratignure, et quelques goûtes de pluie s’évaporaient lentement sous les rayons du nouveau ciel bleu. Pas le moins nuage, que la jeune fille qui restait là assise sur une chaise, un verre de champagne en main, regardant, avec un oeil sévère, les échanges gargantuesque de ses faces de billets...

Oui, longtemps Scarlett avait tout fait pour faire partit de leur clan. Elle était encore tant admirative de la prestance de ces femmes. Leur geste gracieux, et leur féminité envoûtante la fascinait. Elle se sentait toujours autant déstabilisé devant leur univers. Ils étaient si beaux... Oui mais voilà, toute part de beauté à sa part d'ombre. Ces gens là était des menteurs. Tout ses airs attentionné, ses bons mots, ses poignées de mains appuyé de sourire devant les flashs des journalistes... Oui tout cela était faux. On ne pouvait compter sur eux, il vous trahissait dès que vous aviez le dos tourné. En grandissant dans ce monde de paillettes, Scarlett à appris à compter uniquement sur elle même. C'était une valeur qu'elle partageait encore aujourd'hui, elle savait que l'on ne pouvait avoir que ce qu'on se donnait la peine de chercher. Ainsi si jadis elle avait décider de chercher l'amour, aujourd'hui elle allait décider de changer. Elle ne voulait plus être mêlée à ces mauvais gens. A tout ces êtres empli de vilenies et d'égoïsme. Elle ne voulait pas devenir comme eux : des rats. L'esprit emplie de déception à son propre sujet, la jeune femme adressa quelques regards silencieux à sa compagne de marche. Elle l'appréciait bien. Ce qu'elle venait de faire si simplement, comme si elle sauvait des gens tout les jours, touchait pour la première foi les pétales de rose de notre fleure. Ruby venait de bousculer sa cloche. Certe la fleure s'était heurté quelques tiges contre le verre en cristal, mais cela en valait la peine. Elle pouvait alors respirer et savourer la rosée sur ses pétales... Elle lui en était reconnaissante, bien qu'elle s'inquiète de révéler son histoire à son ange gardien. Tout n'était pas rose dans sa vie, elle aussi avait eut ses parts d'ombre... Qui sait ce que pourrait bien penser d'elle la sublime femme qui redoublait d’effort à la sauver. Qui sait si elle ne la verrait pas elle aussi comme l'un de ses nombreux rats. Qui sait s'il elle n'allait pas lui rire au nez ? Ainsi Scarlett lui demandait comment Ruby l'avait trouvée, s'inquiétant de s'entendre destiner ses propos : Pour te trouver c’est facile, il n’y a qu’à suivre les cadavres de rat... Oui elle empestait la petite fille friquée. La jeune enfant semblait comme déchut d'un autre monde, mis en proie à une réalité tout autre. Nettement plus difficile à affronter. Ainsi elle n'avait plus une multitude de serviteur à sa disposition, elle devait affronter sa nouvelle vie. Elle devait s'accorder une nouvelle chance.

La chance était déjà avec elle, elle la soutenait par la taille la forçant à avancer. Elle lui adressa quelques mots d'une voix douce afin de la rassurer et de lui annoncer qu'elles étaient presque arrivées... Répondant à cette nouvelle par un doux sourire sur ses lèvres fermées, la femme aux cheveux blond parvient malgré sa fatigue à lui dire répondre :
Scarlett.
Elle tenta de redessiner une nouvelle mimique sur son visage éraflé, mais fut stoppé par l'ordre gestuel de sa compagne de se taire. Elle redressa la tête visiblement au aguets laissant Scarlett en proie à la plus totale perplexité. Elle n'entendait rien... Ruby la dirigea vers un grand roqué, et l'y adossa avant de lui annoncer qu'elle allait s’absenter.

La jeune femme qui ne pouvait pas vraiment se déplacer sans aide, ce retrouva là, sans qu'elle n'eut le temps de comprendre ce qu'il se passait. Fronçant les sourcils, elle observa son ange s'en aller avec entrain vers l'ombre de la forêt dense. Notre amis prit par un nouveau sentiment de panique en se voyant ainsi abandonnée, cherchait en son esprit confondu de surprise les mots pour la retenir... Trop tard. Baissant son regard vers ses pieds, ses pensées s'assombrirent un peu plus. Elle était seule à présent. Seule encore une foi. Et pour combien de temps au juste ? Est-ce que la jeune femme allait bien revenir comme elle l'avait annoncée ? Et qu'était-elle supposée faire en attendant ici toute seule pendant ce temps ? ... Croisant lentement les bras sur son ventre pour tenter de se réchauffer, la petite femme blonde, se mit en boule comme si elle allait se fondre au rocher auquel elle était appuyée. À travers les branchages des arbres, la lune claire diffusait ses rayons lumineux l'un d'eux éclairant d'un voile laiteux la petite clairière où se tenait notre amie. Le vent soufflait faiblement à travers leurs feuillages, mimant le léger murmure d'une voix inquiétante. As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ? Semblait-il lui adresser. Le malin jouait en effet, avec elle et ses sentiments depuis le début de la soirée. Peut être était-ce cette forêt qui inspirait une atmosphère malsaine. Une forêt maudite, qui l'avait prise dans sa toile d’araignée et s'amusait de la voir tenter de s'échapper. Des hurlements de loups se firent entendre... Réguliers et en mouvements, ils semblaient comme annoncer à ses congénères qu'il chassait. Bien qu'ils s'éloignent, Scarlett ne pus retenir un sursaut qui la poussa à s'élever du sol. Et si c'était Ruby qu'il poursuivait ? En appui sur ses bras tremblotants, Scarlett mis de côté ses préoccupations pour se concentrée sur les hurlements... Elle ne pouvait laisser Ruby seule. Peut être voulait -elle justement éloigner le loup en lui faisait peur. Mais bon, elle ne l'avait pas vu. Il était terrifiant. Après un nouvel appel animal, notre amie se releva en s'aidant du rocher. En équilibre fragile sur ses membres échaudés, la jeune femme n'en était pas moins déterminer à suivre les traces de sa nouvelle amie.

* Nen Ruby, tu ne peux pas l'affronter seule. Même si je compte comme une demi personne, j'en ai suffisamment bavé ce soir pour refuser que ça se complique encore... Après tout, j'ai encore besoin de toi ! Tu ne peux pas t'en aller ! *Songea-t-elle déterminée en s'éloignant du rocher. Elle semblait avoir puiser sa force dans une source inconnue. Comme si la peur pouvait vous aidez à faire les choses les plus extraordinaires...

Au bout de quelques minutes, Scarlett se prit les pieds dans un amas souple et duveteux. Elle y reconnut son manteau avec un nouvel effroi. Certaine que c'est le loup qui avait arraché le manteau à son amie, elle se précipita davantage en avant, criant de plus en plus fort le prénom de son ange, sans même songer à inspecter le précieux vêtement, à la recherche des déchirures de la lutte.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Mar 5 Mar 2013 - 20:35

 
    

Passage en première personne, si ça t'embête n'hésite pas à me le dire je transposerais Smile


Ruby
Charlotte~ Ruby

J e revins vers Scarlett tout en écoutant la forêt, vérifiant que l'homme ne tournait pas en rond de nouveau, ne revenait pas vers nous. J'étais préoccupée, cet homme m'inquiétait, s'il mentionnait des loups dans la forêt... Surtout un loup l'ayant coursé, les chasseurs seraient nombreux à vouloir éliminer la menace et je ne pourrais plus me promener à ma guise, je devrais rester à la maison, prudente et...enfermée. Je me sentirais comme en cage, comme je m'étais sentie ces 28 dernières années, sans comprendre pourquoi, sans comprendre d'où me venait ce besoin de grand air, de nature, cette sensation d'étouffer, de n'être pas réellement moi, pas réellement complète. Oui, s'il venait à parler je retournerais dans cette cage dorée qu'est mon humanité.

Non que je préfère le loup à l'humain en moi, les deux cohabitent, s'entremêlent, ne font qu'un. Je ne peux n'être que l'un ou que l'autre, ils sont comme le yin et le yang, indissociables.
Perdue dans mes pensées je retournais vers Scarlett, espérant qu'elle irait bien, inquiète pour l'avenir et mon secret avec cet homme inconnu qui fuyait dans al nuit noire. Je ne pouvais qu'espérer que vu la raison de sa venue et la disparition de Scarlett, à ses yeux en tout cas, il n'irait rien raconter de tout cela. ca et 'légo masculin, ce qui me semblait déjà un espoir plus grand. Perdue dans ems pensées donc je ne remarquais pas l'odeur de la jeune femme ? Que je ne pris pas garde et que je m'avançais trop ? Scarlett tenait son manteau, l'air effrayée et je me rendis compte que je me tenais devant elle, sous ma forme animale, je le voyais dans son regard terrifié et pourtant décidé d'une certaine façon. Tant pis pour mon secret, de toute façon si je lui tournais le dos pour ré-apparaitre nue dans une seconde ça ne changerait pas grand chose alors....

Lentement je m'assis, la regardant droit dans les yeux et je laissais mon corps reprendre sa forme humaine. Mes oreilles d'abord s'arrondirent lentement puis mon museau se tassa, les poils disparurent et quelques instants plus tard, accroupie dans cette clairière, cachant ma poitrine derrière mon bras je la regardais dans les yeux.

Ne voulant pas la brusquer je me levais lentement, cachait mon intimité de ma main libre et m'approchant assez près d'elle je découvrais am poitrine pour  lui prendre le manteau des mains avec douceur et emmitoufler dedans. Je soupirais, soulagée, il faisait froid et j'étais pudique, pas énormément mais tout de même me promener nue au milieu de la nuit dans une forêt n'était pas vraiment dans mes habitudes et envies. Du moins pas sans une épaisse fourrure pour cacher ce qu'il y a à cacher et me protéger du vent mordant de l'humidité, de la neige et de la rosée.

Je levais  ensuite un regard craintif vers Scarlett et pris la parole d'un ton suppliant, j'avais ce secret depuis si peu de temps et déjà quelqu'un l'avait découvert.Je ne regrettais pas de l'avoir aidée, sans moi qui sait si elle aurait pu survivre, mais j'étais effrayée des conséquences possibles de tout cela, je me trouvais face à un avenir inconnu et qui, surtout, ne dépendait pas de moi et c'était une position extrêmement inconfortable.

Je...Je vous en prie, je ne suis pas dangereuse et.....Personne ne sait.

Je n'avais plus d'autre choix maintenant que de lui faire confiance, après tout je lui avais sauvé la vie, cela suffirait-il à la convaincre que je n'étais pas un monstre ? Pas un animal sanguinaire ? Comment savoir ? Je n'osais m'approcher d'elle et la soutenir comme je le faisais peu avant, je craignais sa réaction. Toutefois le temps jouait contre nous, le temps n'allait pas en se réchauffant et il lui fallait, probablement, voir un médecin. Je m'approchais donc lentement et posais ma main sur son bras

Vous devez voir un médecin, laissez-moi vous guider jusqu'en ville, jusqu'à l’hôpital.

Un léger sourire vint éclairer mon visage, même si la lune, timide et pâle mais à son zénith, ne devait guère lui permettre de le voir sous les sombres frondaisons qui nous entourait. Je la soutint donc en lui indiquant d'un signe de tête la direction de StoryBrooke. Il allait falloir expliquer comment je m'étais retrouvée, nue,dans la forêt à aider une inconnue.  Je souris légèrement, mes années de lycée à n'être pas une fille sage et conventionnelle allaient sans doute m'aider. Nul ne s’étonnerait que j'ai suivi un homme dans sa voiture, dans un coin tranquille, à l'abri des regards, nul ne s'étonnerait non plus que l'on se soit déshabillés, après tout que pourraient faire deux jeunes gens, de nuit, dans un coin tranquille à l'abri des regards ? Je pourrais aussi prétendre avoir entendu Scarlett, techniquement c'était vrai. Je pouvais également prétendre que pendant que je sortais de la voiture et me retournais pour attraper des vêtements et aller voir ce qui se passait mon coup d'un soir imaginaire avait démarré et s'était tiré, me laissant seule, en forêt. Je pourrais alors dire que j'étais restée tétanisée, terrorisée par le froid et l'incrédulité, jusqu'à ce que  Scarlett apparaisse et que, lui empruntant son manteau, je ne la guide vers l’hôpital.

C'était capillotracté, certes mais j'étais une femme étrange qui avait été une adolescente étrange et même une enfant étrange. Les gens de StoryBrooke croiraient à cette histoire, les vieilles biques caquetaient déjà au sujet de mes amants imaginaires ou non, un lâche qui me plante au milieu de la forêt en plein hiver alors qu'une femme crie de terreur, ça les occuperait pendant au moins 6 mois !


 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale


avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Messages : 167
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Princesse et la Grenouille
∂6 Identité : Charlotte
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Rigolote & Positive
Narcissique & Superficielle
Têtue & Capricieuse
Irréfléchie & Bécasse
∂6 Âge : 23 ans
∂6 Profession : Comédienne
Espace vide
ஐ Avatar : Anne-Marie Van Dijk

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Lun 18 Mar 2013 - 14:54

 
    


CharlotteRuby ~ Charlotte

S carlett n'avait pas fait quelques pas dans la forêt qu'elle se retrouva de nouveau nez à nez avec le loup. C'était le même, elle en était certaine, il avait la même expression rouge dans les yeux, comme un appel au sang et à la sauvagerie. Pour la deuxième fois, le loup sembla comme figé son regard sur elle et hésiter à l'approcher. Sans doute était-il aussi surprit qu'elle de la revoir. La jeune femme s’interrogea, se demandant ce qu'elle avait bien pus faire pour intimider la bête. Elle regarda son ventre et ses mains, sans y voir la moindre menace. Que le sang, le sien qui devait contenter la vue du prédateur. Elle était si faible, mais pas totalement résignée. Elle saisit l'hésitation de l'animal pour trouver une arme. Parcourant les alentours des yeux à la recherche d'une pierre, d'une branche ou tout autre masse capable de retenir quelques instant la bête, elle en trouva une. Fit un pas vers le morceau de bois qui était sur le sol et le saisit de sa main libre avant de la tendre devant elle. C'est alors que le loup s'assit, ne cessant de faire union avec son regard et celui de la jeune fille. Un étrange liens était entrain de se tisser entre eux, sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Elle en avait peur, mais ce dernier n'avait pourtant pas la même attitude à son égard qu'avec tout autre personne. Ne parvenant pas à se détacher du regard du fauve, et à vrai dire sachant qu'il était plus prudent d'en faire ainsi, Scarlett ne bougea plus et figea sa respiration en l'air tandis que la masse de poil s'assombrit et commença à devenir flou... D'étranges ondulations claires parcoururent son corps, tout d'abord sa gueule qui se ratatina sur elle même, mais ensuite ses pattes qui s'éclaircirent et s'allongèrent... La demoiselle n'ayant jamais rien vu de tel auparavant ne parvenait pas à comprendre ce qu'il se passait devant elle. Elle arquât un sourcil rageur, tout en s'approchant de la bête bâton levé prêt à lui assommer un coup. Pourtant si téméraire mais pas forcément crédule, la jeune femme se demandait si elle n'était pas entrain de faire un terrible cauchemars, et qu'elle allait bientôt se réveiller au coeur de ses draps de satins rose. Oui ça ne pouvait être réel. Tout ça ne pouvait arriver à une fille comme elle. Rien jamais rien de trépignant ne lui était jamais arrivé, alors, ceci ne devait être qu'un habituel coup tordu de son esprit en quête d’aventure ! En voyant la forme sombre se métamorphoser sous ses yeux comme par magie, la jeune fille ne pouvait en croire autrement... Lorsqu'elle aperçu une silhouette humaine à l'endroit même où le loup s'était immobilisé, elle ne put retenir un petit cris de surprise, et lâcha son bâton, qui vient s’écraser lourdement entre elle et la nudiste qui était à quelques pas.

Ruuu by ?! Mais que que que...

C'est alors que son amie se releva sans la quitter des yeux, dévoilant une bonne partie de sa nature aux regard de Scarlett tout en s'approchant calmement d'elle. Elle fini par se saisir du manteau et s'y ensevelit avec un frisson de plaisir qui la parcourut au contact de la fourrure sur sa peau si blanche. Jamais Scarlett n'avait vu tel spectacle. Qu'était-elle vraiment, Loup ou humaine ? Elle ne pouvait parvenir à comprendre ce qu'elle avait vu. Victime au contraire de l'idée grandissante qu'elle imaginait tout ceci. Le côté étrange n'enlevait rien de la beauté fascinante dont elle avait été spectatrice. Cette femme, oui elle s'y tiendrait à l'appeler ainsi, l'avait aidé. Maintenant elle avait compris le secret de sa réserve et donnait un sens à se liens qui les unissaient : elle et la bête lorsque leur yeux s'était reconnus. Sans rien demander à personne, une femme était venu à son secours et avait pris le risque de dévoiler ses si terribles secrets. Tout cela était très beau mais à la fois très imprévu pour une personne habitué à l'individualisme citadin...

Lorsqu’elle releva un regard craintif envers elle, la petite tête blonde qui lui faisait face se sentit piquée par l'émotion. Elle ne se sentait pas menacer. Elle se sentait privilégiée, le poids d'un tel secret gonfla son coeur d'une chaleur émue. C'est alors qu'elle tendit la mains vers le bras de Ruby, frôlant par ce geste la délicate fourrure de se manteau qui avait tant de temps été le siens.

Comment est-ce possible ? Ruby ?

Son regard fut parcouru d'un frémissement, elle compris que la situation avait changée de clan. C'était à présent à elle de décider de sauver au nom la bête de la traque qui l'attendait. Elle continua de graver son attention sur celle qu'elle dévisageait comme une bête de foire. Mais elle ne pouvait retenir cette fascination qui l'habitait.  

Je... Nen bien sur, c'est à moi de vous aidez désormais.

Elle lui adressa un sourire empli de chaleurs mais néanmoins timide à cause des battements frénétiques de son coeur. Les évènements s’enchaînaient à une vitesse qu'elle avait du mal à saisir. Toute cette réalité lui échappait. Qui sait combien de temps il lui faudrait pour arrêter de la regarder avec cet air halluciné. Certainement beaucoup encore...

Réconforté par ses propos certainement, Ruby s'approcha à nouveau d'elle et ainsi elles repartirent vers la ville.


" Tout le monde peut croire en ses rêves,
alors pourquoi pas tenter de les réaliser ? "
Je suis toujours avide de nouvelles rencontres. Pour le moment j'ai rencontré 7 habitants très particuliers pour moi. Si je n'ai pas encore rencontré l'homme de mes rêves, je  suis certaine que Invité, veut m'aider à le trouver.  En ce moment je suis ici et ailleurs, mais où que je sois, je suis de bonne humeur car je sais que M Gold ne viendra pas me jouer un sale tour. Car à moi il ne fera jamais de mal. Nah !
avatar

❥ Messages : 271
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Conte : Red Ridding Hood
∂6 Identité : Red
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Altruiste et généreuse Red cache une fêlure profonde que peu connaissent sous un sourire et un optimisme à toute épreuve, ou presque.
∂6 Âge : 22 ans
∂6 Profession : Serveuse
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Prédéfini
ஐ Avatar : Meghan Ory (mici Goldy)

Voir le profil de l'utilisateur
Au secours
Lun 1 Avr 2013 - 9:06

 
    


Ruby
Charlotte~ Ruby

E lle semble encore un peu perdue, un peu étonnée, abasourdie serait sans doute un mot plus juste, mais sa réaction me rassure, pas de cris  de terreur, pas d'attaque, pas d'agressivité, elle semble vouloir garder mon secret, voilà qui me rassure quelque peu. Nous marchons vers la ville, vers l’hôpital où elle se fera bientôt examiner, vers les vieilles biques qui demain raconteront mon histoire et la sienne. Une nouvelle en ville c'est assez rare pour être mentionné.

C'est.....une longue histoire, mais ce qui importe c'est...je suis un loup, et une femme, les deux cohabitant. Il ne me contrôle pas.
Il ne me contrôle plus devrais-je dire, mais inutile de l'effrayer avec le récit de cette nuit où j’ôtais ma cape rouge et où mon petit ami fut déchiqueté par les crocs acérés d'un loup que je ne contrôlais pas encore, d'un loup dont je n'avais pas conscience. Inutile de lui conter les frayeurs de ma grand-mère, les disputes entre elles et ma mère pour savoir comment gérer cet héritage étrange, les gens que 'javais tué avant mon petit ami, ceux que j'avais blessé, les nuits passées à craindre un loup qui vivait au fond de mon être sans que je le sache. Comment ensuite lui faire comprendre que tout avait changé quand j'avais rencontré ma mère, quand elle m'avait appris à l'accepter, à l'apprivoiser, à l'embrasser pleinement.

Nous avons tous un coté plus sombre, plus animal, différent de celui que l'on montre. On l'accepte parfois, on le refuse souvent, mais il est là, bien présent, et les jours de faiblesse il prend le dessus. En l'acceptant, en lui donnant une place, on s'en protège, on l'apprivoise, on apprend à vivre avec lui et à ne plus le laisser nous contrôler, nous emporter. Mais cela demande de risquer de le montrer, de prendre le risque de se dévoiler, et peu de gens y sont prêts. Moi-même je ne le suis pas, seule Snow sait qui je suis, et je doute que Mary-Margaret, celle qu'elle est devenue ici, s'en souvienne. Seule Snow et maintenant Scarlett. Granny a oublié, mais peut être se souviendra-t-elle. Que fera-t-elle alors ? Voudra-t-elle de nouveau enfermer le loup en espérant que je ne me souvienne pas ? Fera-t-elle une seconde fois cette erreur ? Prendra-t-elle à nouveau cette décision pour moi ?

Nous arrivons en vue de la ville et je change de sujet, le loup est un sujet à ne pas aborder trop près de la ville, le sentier se transforme en route et les premières maisons apparaissent, l’hôpital n'est plus loin.
Que faisiez-vous ici Scarlett ? Et qui était cet homme ?

Enfin cet homme, ce goujat serait un terme plus adapté, ce monstre même, le terme lui convient mieux qu'à moi finalement. emmener une femme si loin de la civilisation pour la violer....D'autant qu'il avait un certain charme, elles devaient tomber dans ses bras sans qu'il ait besoin de cela, alors pourquoi ? Était-ce la peur dans leurs yeux qui lui plaisait ? La domination ? Le pouvoir ? Comment comprendre un tel comportement ? Cela me dépassait quand j'entendais les infos.
Spoiler:
 



 silent Grand Sage pour les admins, GS pour les intimes   pale





Contenu sponsorisé
Au secours


 
    


Sujets similaires

-
» CHATBOX DE SECOURS.
» Archives partie 80 express (Mininibs au secours de Cunéland)
» Equipe de secours
» Appel au secours [Casey & Mary]
» Au secours de la Liberté!


Au secours
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions