avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Ven 18 Jan 2013 - 20:37

 
    






La découverte d'un autre visage...
Belle E. French & Rumplestiltskin





















Once Upon a Time...

Prénom & Noms des participants : Belle & Rumplestiltskin
Date où se déroule le sujet : Juste après que Belle est accepté de devenir la domestique de Rumplestiltskin. Elle à sauver son royaume. C'est leur première nuit ensemble. Ils sont en direction du château de Rumpl.
Période de la journée où se déroule le sujet : Crépuscule.
Météo : Ciel clair, air bon.


Once Upon a Time...


Once Upon a Time
Neverland

>





avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Ven 18 Jan 2013 - 20:44

 
    















La découverte d'un autre visage...

A pied à présent unis dans une même marche, nos deux compères du premier soir s'aventurait à travers une épaisse forêt depuis maintenant trois lieux... Silencieux, mais pas pour le moins autoritaire, la créature diabolique tenait fermement sa jeune domestique par le bras. Ouvrant la marche à travers ce qu'il ressemblait à un labyrinthe d'arbres et de branchages, il la retenait de sa main rêche et cailleuse. À l'illustration de sa démarche rapide et brusque à travers les feuillages qui leurs griffaient le visage, on devinait que notre ami n'accordait que peu de temps à sa propre personne, et que pour lui toute notion de délicatesse était une belle perte de temps. En effet, l'homme au visage inhumain ne semblait pas imaginer faire une halte à leur périple ne serait-ce pour expliquer à celle qu'il allait faire entrer dans sa vie quel était l'objet de leur destination.

La belle et douce demoiselle ne semblait pas lui reprocher son attitude et accepter d'un air dépiter sa nouvelle condition. Elle venait de se sacrifier pour sauver la paie de son royaume, mais aussi surtout leur vie à tous. Bien que Rumplestiltskin soit au fond très sensible à cette preuve de courage de la part d'une femme qui plus ai très jolie, il se refermait dans le silence et une hâte de plus en plus grandissante d'être arrivé à son domaine. Si les deux êtres se trouvaient en bien des points différents, ils se rejoignaient sur une envie profonde : arriver à destination afin de mettre un terme au silence pensant qui s'était instauré.

Au fond de lui l'homme était partagé. Il avait fait cette requête car il voulait mettre un terme à sa solitude. Mais voir le regard meurtri de sa captive entachait son sentiment de victoire. Aussi cruel que puisse se montrer cet homme, il avait été désarmé par la réaction de la jeune demoiselle. Il ne s'était jamais attendu à ce qu'elle se montre volontaire pour l'accompagner et cette image de bravoure lui imprégnait encore l'esprit de reproche envers lui-même. Cela aurait été beaucoup plus simple si elle s'était montrée comme tous les autres, envieuse, égoïste et futile. Mais l'homme venait d'apercevoir en un éclair, un autre visage de la condition humaine. Un visage aimant qui l'éteignit au coeur de ses sombres projets. Il était agacé et laissait s'échapper sa frustration dans des pas secs qui s'abattaient lourdement sur le sol, écrasants tout sur leur passage. Refusant de montrer sa faiblesse qui l'avait saisi depuis sa rencontre avec Belle, il tenta de justifier d'une autre manière son attitude pour le moins agacée.

Sans vouloir vous bousculer Princesse, il faudrait que vous pressiez un peu le pas voulez-vous ?

Annonça-t-il dans une phrase qui sonnait plus comme une menace que comme une réelle suggestion.





avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Sam 9 Fév 2013 - 18:33

 
    















La découverte d'un autre visage...


Belle était terrifiée, face à cette homme qui la trainait dans la forêt vers un repère noir, dont elle ne ressortirait peut-être jamais de sa vie. Bien sûr, l'appel de l'aventure avait été fort au moment où elle avait accepté de le suivre, comme le désir de sauver sa famille. Comme sa fille, ou son père. Mais maintenant en marche vers ce château, elle ressentait une grande angoisse et vive inquiétude sur ce qui allait lui arriver. Ce que cette créature, le Ténébreux, attendait d'elle. Qu'allait-elle faire dans son château, en tant que gouvernante. La jeune femme se dit qu'elle le saurait bien assez tôt. La forêt devenait de plus en plus sombre, et l'humeur de Belle de plus en plus déprimée, peut-être. Rumplestiltskin tenait fermement le bras de la jeune femme, qui regardait de temps en temps sa main sera son bras. Elle ne pensait pas à s'enfuir, ni même à se dégager. Ce n'était pas qu'elle savait qu'elle ne réussirait pas à s'enfuir qui la retenait, mais elle n'avait même pas l'idée d'essayer. Elle avait donné sa parole, et elle ne pouvait pas revenir dessus, même si bien sûr elle avait peur.

Ils marchaient encore et encore, Belle s'était pris de nombreuses branches sur le visage, et elle avait senti une toile d'araignée entrait en contact avec sa peau. Elle avait enlevé ce qu'elle avait pu sur son visage, mais sans doute en avait -elle plein les cheveux. Mais son nouveau... maître, ne semblait pas vouloir s'arrêter, même pour laisser reposer Belle qui commençait à avoir mal aux jambes. Elle portait une longue robe dorée, qui n'était pas des plus commodes pour marcher et voyager. La jeune demoiselle suivait le mouvement sans parler de quoi pouvait -elle parler avec cet homme. Elle n'arrivait pas à le comprendre, pourtant elle le regardait, tout en marchant. Il n'avait pas la beauté de certains hommes, il n'avait pas le charisme d'autres, mais il semblait intelligent, et la jeune femme se demanda si il lisait beaucoup. C'était une peu bête comme pensée. Mais elle allait peut-être passé toute sa vie avec lui, alors pouvoir le connaitre et s'entendre un minimum avec lui, rendrait peut-être le quotidien moins... cauchemardesque.

Après avoir marché un moment, l'homme semblait s'agacer davantage, que pouvait-elle faire pour rendre le voyage moins pénible, surtout qu'elle commençait à avoir mal aux pieds, qu'elle était fatiguée, qu'elle avait peur et qu'elle ne savait pas très bien ce qu'elle faisait ici. Elle comprenait son choix, l'assumer, mais se poser des questions. Elle avait accepté pour sauver tout le monde, pour l'envie d'aventure. Au fond, elle espérait que cet homme, qui n'en était pas tout à fait un, ne soit pas si cruel qui le laissait paraitre, et qu'elle pourrait apprendre à le connaître et le comprendre. Il continuait de marcher en tapant du pied dans un rythme lourd. Et il brisa le silence pesant qui s'était installé entre eux. Belle en sursauta, tellement elle s'entendait peu à ce qu'il lui parle. Pendant une seconde, elle ne prit même pas attention aux paroles qu'il avait prononcé, mais le ton était si menaçant, qu'elle se recroquevilla sur elle-même en prenant garde à ce qu'il pouvait dire.

"Je fais de mon mieux pour avancer" fit-elle en respirant rapidement. Elle se pinça la lèvre inférieur avec ses dents, c'était un tique, que sa nourrice avait tenté de corriger. Mais elle agissait ainsi quand elle était entrain de rêvasser, ou qu'elle était inquiète. Elle se remit à marcher plus vite. Elle avait toujours mal aux pieds, mais plus vite ils seraient arrivés et mieux ça sera. Elle avait pensé qu'ils feraient le voyage en disparaissant d'un endroit pour réapparaitre à un autre lieu. Se téléporter ou peu importe la façon dont ça s'appelait. Mais finalement ils marchaient, est-ce une façon de la tester de voir si elle allait s'enfuir ou tenir sa parole? Ou bien voulait-il lui montrer qu'il pouvait aussi marcher comme tout à chacun.

Quant il était apparu dans la grande salle de réception de son père, assis confortablement sur le fauteuil, elle avait vu un homme puissant, mais aussi cruel avec tout ce qui avait été dit sur lui. Quant il avait dit pouvoir les sauver, elle avait été soulagée mais il y avait un prix. Belle avait eu peur de cette chose qui pouvait demander. Mais en même temps son père avait de l'or, des chevaux, mais elle ne s'était pas attendue à ce qui la demande elle. Quand elle avait accepté, elle avait vu sourire et rire mesquinement. Il avait aussi le sens de l'humour. Décidément c'était un vrai mystère. Il était comme un livre, dont on vient de découvrir la couverture, et on avait de l'ouvrir pour le lire, et en même temps peur de tourner la première page!

"Votre château est-il si grand?" demanda Belle dans l'intérêt de savoir ce qu'elle aurait à faire dans la demeure de cette créature.









Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Lun 11 Fév 2013 - 15:30

 
    















La découverte d'un autre visage...

Rumplestiltskin ne prit pas cas de la justification de la jeune femme mais observa qu'elle faisait de son mieux pour accélérer plus encore. Elle avait visiblement mal aux pieds et avançait en clopinant légèrement. C'est vrai que cela faisait plusieurs lieux qu'ils marchaient à présent. L'homme n'avait pas du tout pris conscience des distances. Il avait tant parcourue cette forêt durant sa vie qu'il la connaissait désormais dans ses moindres recoins...

Autrefois appuyé sur son bâton, il creusait des petits trous rond dans la terre à son passage, et y trouvait régulièrement appuis durant les passages plus difficiles. Aujourd'hui s'était sa force magique qui le soutenait. Il n'avait plus utilité de son bâton. Sa blessure de guerre n'était plus qu'un lointain souvenir qu'il avait avec un certain plaisir laisser derrière lui avec son instrument de prédilection. Son bâton, comme éternel rappel de sa faiblesse désormais écartée. Depuis qu'il n'avait plus de mal à marcher, il appréciait faire ses trajets à pied. Cela lui permettait toujours de réfléchir et de savourer aussi la force qui l'avait envahi. La créature sombre était forte, et difficile à contenir. Son esprit tout comme son corps devait être en mouvement perpétuel. L'appel de sa course à travers les royaumes et divers paysages plus au moins désert lui permettait de contenir le loup qui vivait en lui. Sans cella notre homme serait bien plus angoissé. Oui, il aimait marcher, n'usant de l'artifice de transplantation magique que pour surprendre au dernier moment ces interlocuteurs. Il appréciait la manière un peu exagérée d'apparaître ou de disparaître d'une pièce, laissant avec cette fumée toujours la même expression de surprise de ses victimes.

Oui la magie était un artifice qui partageait son quotidien. Elle lui permettait puissance et effet de surprise. Mais il ne l'utilisait étrangement qu'à petite fréquence. Il avait vu ses conditions et effets négatifs sur beaucoup de personnes après surtout l'avoir vu sur lui-même. Il l'utilisait maintenant depuis bien longtemps et comprenait qu'il fallait l'utiliser à bon escient. Cette réalité avait mis du temps avant de se révéler. Il avait l'appris grâce à son fils. Il l'avait appris après avoir tué bien trop de personnes... Il en avait payé le prix. Il était étrange de le réaliser mais quelque part en lui, après toutes ses années, la bête se taisait peut à peut. Le duel entre l'homme et la magie bestiale était un combat difficile et éternel. Le mal n'était pas prêt de s'éteindre en lui, mais il lui arrivait parfois de perdre un peu de terrain. Cette notion de maîtrise, il s'était bien gardé de l'enseigner à ces apprentis. Lui seul était craint et respecté de tous parce qu'il gardait en lui ce précieux secret. Alors, autant dire qu'il espérait que cela dure encore un moment...

Marchant donc à l'abri de toute sensations physiques, l'homme en cape de voyage semblait comme traverser un paysage irréel. Sans qu'il ne prenne la peine de regarder vraiment où il se dirigeait, il avançait d'une manière si assurée et absorbée par ses pensées, qu'il semblait avoir une boussole greffé dans sa tête. Il était très énigmatique. Sous de multiples facettes notre ami est une personne très difficile à cerné. Tant et si bien que l'on pourrait croire qu'il est lui aussi dépasser par ses émotions. Il est difficile de savoir comment le ténébreux pourrait réagir face à une situation dite. Belle par le simple fait de sacrifice sans la moindre condition, avait profondément anéantit les plans sadiques de la bête. Lui aimait voir la peine sur le visage d'autrui. Pour lui la race humaine était mauvaise, toujours fourbe et manipulatrice, elle ne méritait qu'une chose, celle de payer au prix fort le mal qu'elle répand autour d'elle. Le ténébreux se voyait ainsi, tel un justicier qui rétablirait les forces entres les divers bataillants. Il se délectait de les voir le supplier, de voir l'espoir renaître dans leur yeux avant qu'il ne leur afflige le coup final. Un processus identique et toujours bien établit dans l'objectif de se venger de tous ceux qui l'on fait souffrir par le passé. Oui mais elle, était différente. Elle avait accepté sans condition, sans discuter, sans le moindre regret. Belle, avait marqué l'homme par son humanisme et d'une certainement manière sa délicatesse. Ainsi elle n'avait posé aucune question au cours de leur long périple. Elle n'avait jamais protesté, ni même tenter la moindre escapade. Sous l'emprise de ses préoccupations, l'homme réalisa que sa nouvelle compagne de vie n'allait pas le laisser indifférant. Ce n'était pas une personne comme toutes les autres qu'il avait rencontré. Il ressentait déjà chez elle, quelque chose qui l'agaçait. Sans vraiment savoir quoi. Peut être était-ce sa manière d'agir, sans jamais penser à son propre intérêt. Ou bien son attitude résignée... Elle avait cette désagréable manière de le regarder en ayant l'air de regarder ailleurs. Comme si elle voulait correspondre à ses attentes, et faire ce qu'on lui dit tout simplement.

Rumplestiltskin avait horreur de ça. Il appréciait la force de caractère. Il avait recherché qu'elle se mette à se plaindre, ou à le maudire. Comme toutes ses autres rencontres. Il ne voulait pas passer inaperçu et souhaitait qu'on le provoque ou que l'on se confronte à son esprit. Oui, il aimait les batailles de paroles. C'était là sa manière de contrôler la situation. Mais là il sentait la jeune fille trop facilement lui glisser entre les doigts, telle une proie qui refuserait de se faire pourchassée. Le loup enfoui en lui était resté sur sa faim. Il se retourna soudainement vers elle arrêtant brusquement de marcher. Il la regarda sans exprimer ni sympathie ni empathie. Tentant simplement de la comprendre. Il lui demanda en haut un sourcil et désignant du menton sa cheville

Vous avez mal ?

Quelque soit sa réponse, il espérait juste ainsi mettre un terme au silence qui s'était à nouveau installé. Il voulait comprendre pourquoi la jeune femme se montrait si : obéissante. Elle en profita pour lui demander si son château était grand. Sans doute s'interrogeait-elle , elle aussi, sur les raisons de sa présence chez lui. À cet instant là, pour être honnête, l'homme ne le savait plus lui-même. Il regrettait son choix. Un choix qui avait raisonné pour lui comme une défaite. Le sacrifice de cette famille n'avait pas été si difficile qu'espéré, ils s'étaient simplement séparé d'une carpe bien faisande.

Vous le verrez bien assez tôt ma chère. Mais dites moi plutôt ce que vous ressentez après que votre père vous ai si facilement abandonnée..

Un sourire malsain se dessina sur son visage. Il ne l'appréciait pas, elle pouvait être un ange déchue sur terre, il allait lui faire regretter sa bêtise. On ne s'engageait pas comme ça à tord et à travers. Il ne fallait pas dire oui à tout va, mais faire acte de réflexion. L'impulsivité est signe d'imbécillité. Et quoi que cela lui coûte, il n'allait pas passer le restant de ses jours avec une décérébrée. Alors, autant la mettre au parfum dès l'instant.







................... ..................
LIEN 1 LIEN 2 LIEN 3 LIEN 4

Inventaire

ஐ 15 Parfums "Pommes"
ஐ 1 Prince "captif"
ஐ 1 Crapaud
ஐ 16 Mauvais Lutins
Méfaits Accomplis

∂6 Supporter d'Ursula
∂6 1 TEA Party
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Jeu 28 Fév 2013 - 23:05

 
    















La découverte d'un autre visage...


Belle surprise par l'arrêt de Rumplestiltskin, ne savait pas très bien ce qu'elle pensait de l'homme. Bien sûr, elle avait peur du Ténébreux, mais il avait sauvé son village, peut-être pas sans prix, puisqu'elle devait rester avec lui. Mais elle avait toujours rêvé de vivre autre chose que sa petite vie de château. Elle avait hésité à suivre Robin, quand celui-ci était partie, mais elle avait découvert qu'elle portait un enfant, celui de Gaston. Il était donc un peu exclu, qu'elle parte à vadrouille, loin du père de son enfant. Mais Mélanie, sa fille, était la seule personne qu'elle regrettait de ne pas pouvoir amener avec elle. Gaston, c'était Gaston, un garçon charmant, mais un peu trop superficiel à son gout. Et puis, son père, elle l'aimait bien sûr, mais un jour les enfants étaient fait pour quitter les parents. Mais Mélanie, si douce et si fragile. Mais elle avait confié à une nourrice, lorsque la guerre avait commencé, et elle savait qu'elle ne risquait rien. Et puis, c'était aussi pour la protéger qu'elle avait accepter de suivre Rumplestiltskin, dans sa demeure. Car il avait promis de sauver son village, de la guerre des Ogres. Elle soupira et tenta un doux regard derrière elle, à tout ce qu'elle avait laissé..

Rumplestiltskin s'était arrêté, et désigna sa cheville du menton, en lui demandant si elle avait mal. A vrai dire, Belle ressentait cette douleur depuis un petit moment, mais hésiter à lui en parler. Elle avait peur qu'il s'en fiche bien mal, et qu'il ne fasse rien pour elle. Et en même temps, elle avait peur qu'il fasse quelque chose, comme utiliser la magie, ou quelque chose du genre. Elle soupira, et mordit sa lèvre inférieur.
"Cela fait mal, en effet, mais je n'ai pas vraiment les bonnes chaussures dans la forêt, si j'avais su j'aurais pris une autre paire." dit-elle. Ce n'était en rien une reproche de sa part, de ne pas l'avoir prévenu, qu'il allait marcher pendant des kilomètres, dans une forêt sombre. Mais juste une constatation, qu'il aurait pu la mettre au courant, cela aurait éviter de se retrouver dans cette situation. Ils s'étaient arrêter de marcher, et même le Ténébreux la regardait bien en face, et lui demandait ce qu'elle ressentait face à l'abandon de son père. Mais Belle ne le voyait pas comme ça, son père ne l'avait pas abandonné, il avait accepté son choix. C'était elle qui avait choisi, personne ne choisit son destin à sa place. Elle avait promis de suivre Rumplestiltskin, sans rien dire.

"Mon père ne m'a pas abandonné, il a accepté mon choix de vous suivre pour sauver ma famille, et mes amis", répondit-elle. Mais elle ressentait de la peur de se retrouver dans la demeure de la magie noire, elle ressentait aussi de la tristesse de ne plus être auprès de Mélanie, et de son père. Un peu de fierté, d'avoir sauver son village, et aussi un sentiment d'exaltation devant l'aventure qui s'offrait à elle. Même si ce sentiment était très minime par rapport au reste. Mais elle ne pouvait pas dire tout cela au Ténébreux. Il pourrait profiter de la situation, de toute façon, il ne profitait déjà bien assez.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Dim 3 Mar 2013 - 1:00

 
    















La découverte d'un autre visage...

Le sourire de la sombre créature fut parcouru par de fragiles tremblements avant de s'effacer peut à peut de son visage. Il ne parvenait pas à comprendre la réaction de la jeune femme. Elle s'opposait en défendeur de sa famille. Comme si elle pensait que son père avait eut raison de la laisser partir. Un sentiment qui poussa notre homme dans une colère encore plus puissante. Il ne parvenait pas à comprendre cette réaction. Cette situation lui rappelait un souvenir intime plus douloureux. Un souvenir qui encrait toute son histoire et l'avait mené à ce qu'il était aujourd'hui : une bête.

Le sens de la famille est très important pour Rumplestiltskin. Aussi loin que remonte ses souvenirs, il s'est toujours senti malheureux de sa solitude. Aussi était-il très important pour lui de fonder une famille heureuse. Conserver les apparences ! Se battre au nom de son amour et du passé construit ensemble. Se battre pour un avenir le plus beau possible.. Se battre par respect pour ceux que l'on a aimé un jour. Oui, loin d'être lâche, celui que désormais beaucoup montrait du doigt, avait tenté bien plus que quiconque. Il avait accepté l'humiliation. Il avait compris que sa femme ne le désirait plus et recherchait ailleurs ce qu'il avait toujours crus pouvoir lui offrir. Un amour sans condition, prêt à toute les peines. Un amour que notre ami s'était vu refusé en retour de tous ses efforts. Mais loin de lui en tenir rancoeur, Rumpl s'était battu pour conserver les illusions d'un bonheur. Un combat pour son fils, destiner à le protéger. Un combat pour rester à ses côtés et ne jamais l'abandonné. Pour la première foi, il voyait un véritable amour à son propos. Son fils l'aimait. Son fils méritait tout les sacrifices...

Hélas malgré tous vos efforts le destin s'arrange toujours pour vous menez vers ses projets inévitables. Ainsi Baelfire était destiné à grandir seul, à connaître sa propre route à travers les yeux de la solitude et de la peur. Bien qui le sache aujourd'hui, Rumpl ne pouvait se pardonner d'avoir manquer à son devoir. Il se disait que tout ceci aurait pu être évité s'il n'avait pas été aussi lâche. Lui qui avait tant ouvré à le tenir à l’écart de tout tracas, avait en réalité contribuer à le destiner au malheur. Il ne pouvait pas se le pardonner. Certes le problème ne le concernait pas aujourd'hui, il aurait suffit d'en rire et de profiter de la naïveté de la jeune enfant pour mieux la diriger. Mais le tisserand ne pouvait faire abstraction du malaise qui l'avait saisit. L'abandon, pire que tout autre trahison avait été le fléau de sa vie et il ne supportait pas de voir cette jeune enfant montrer une telle indulgence face à cette infamie.

S’avançant vers la jeune femme qui était à quelques pas derrière lui, l'homme aux gestes vifs tapa d'une mains sur le tronc d'un arbre avant de renvoyer sa cape de voyage derrière ses jambes. Il s'accroupit de manière à se mettre au niveau des pieds de cette dernière. Il observa un instant ses tout petit mollets qui semblaient étouffer sous d'épais bas de coton blancs. Des bas malmenés par leur périple dans la forêt qui semblaient à eux seuls en dire long sur l'état physique de la demoiselle. Lorsqu'il tendit une main vers ces derniers afin de les dénuder et de pouvoir soigner ses douleurs, la jeune femme marqua un sursaut de recul. Il faut dire qu'il y avait là de quoi être impressionnée, voir ainsi un puissant mage noir accroupie à vos genoux, en pleine nuit au coeur de la forêt profonde et déserte...

La situation s’aggravait au fils du temps aux regards de la bête, cette jeune femme inconsciente ne semblait pas réaliser qu'ici le courage n'apportait rien. Bien toutes les peines que vous vous donniez en ce monde, il existait d'autre gens prêt à vous écraser d'un revers de main. Des gents dont aujourd'hui le tisserand comptait. À ces yeux le Roi n'en avait été qu'égoïste et profondément lâche. Bien qu'il maudisse sa propre personne et qu'il ait accueillit son idée d'une manière pour le moins réticente, le Roi Maurice n'avait rien dit. Pas même articuler une once de protestation. Abandonner son enfant était pour le Ténébreux la pire de toutes les décisions. Un acte inexcusable et profondément irrécupérable. Mais ce que notre puissant magicien ignorait encore à cet instant c'est que la douce âme qui l'accompagnait au cour de cette première nuit était elle aussi coupable du même choix. Qu'importait que cela soit partit d'un bon sentiment, il y avait toujours un autre moyen pour rester auprès de son enfant. Mieux valait mourir à ces côtés en lui ayant apporté tout son amour à chaque instant, plutôt que se sacrifier et s'en séparer pour le laisser grandir dans la souffrance... Et plus bas que tout, envoyer sa progéniture au sacrifice dans le but de sauver sa propre vie... Nen cette homme n'avait de noble que le titre ronflant qu'il s'apposait chaque matin sur le crâne. Relevant ses yeux vers elle, le ténébreux continua ses mots en ne desserrant pas la mâchoire.

Comment pouvez vous croire à cela ? Ce n'est qu'un lâche qui à su profiter de vos bons sentiments... Il y a à l'évidence deux genre de personne dans votre famille, ceux qui tremblent à l'idée de subir la moindre égratignure, et d'autre qui sont prêt à endurer tout et n'importe quoi parce qu'ils pensent qu'il vont faire exemple. Il lui saisit vivement le mollet d'une main ferme pour que la jeune femme ne l'esquive pas à nouveau, ramena sa main gauche vers la surface de sa peau et écarta légèrement les doigts... Mais je dois hélas vous dire que personne ne viendra lire l'histoire de votre vie Princesse... Vos nobles entreprises resteront vaines... Il abaissât sa main lorsqu'il eut fini. Il était en colère. Profondément agacée par l'esprit bien pensant de la demoiselle et tentant de son mieux de lui forger son "absence" de caractère...







................... ..................
LIEN 1 LIEN 2 LIEN 3 LIEN 4

Inventaire

ஐ 15 Parfums "Pommes"
ஐ 1 Prince "captif"
ஐ 1 Crapaud
ஐ 16 Mauvais Lutins
Méfaits Accomplis

∂6 Supporter d'Ursula
∂6 1 TEA Party
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Mer 6 Mar 2013 - 21:19

 
    















Il faut trouver un moyen de coexister



Belle tentait de comprendre l'être qui se trouvait face à elle, où plutôt à ses pieds, entrain re garder ses mollets pour faire quoi au juste, elle ne savait pas trop. Sans doute n'allait-il pas lui couper les pieds, mais cela ne voulait pas dire que ça ne pouvait pas arriver. Elle eut un mouvement recul, en voyant sa main approché de sa cheville. Mais elle ne pouvait pas faire grand chose, courir, elle n'y pensait, et n'y arriverait pas, et ce serait même renoncer à sa parole, ce que Belle ne pouvait pas envisager. Elle pensa à sa fille, à son père, à ses amis, aux gens du village, elle ne pouvait pas les laisser mourir aux mains des ogres. Elle devait donc se sacrifier pour rester auprès de Rumplestiltskin, le Ténébreux. Un mage noir suffisamment puissant, pour terrasser tout le monde d'un simple regard. Elle était entrain de rêver, où il était entrain de lui faire la morale, comme à une enfant. Belle secoua la tête et sursauta en sentant sa main saisir vivement sa jambe. Elle ne comprenait plus très bien ce qui était arrivé, mais en une seconde, elle ne ressentait plus de douleur. Elle n'aimait pas qu'il utilise la magie sur elle, même pour la soigner. Elle sentit les larmes coulaient le long de ses joues, ce n'était pas qu'elle soit là avec lui, c'est qu'elle soit loin de sa fille. Personne ne lira son histoire, elle n'en avait que faire. Elle voulait surtout que sa fille grandisse en sécurité, loin de la guerre, de la peur, de la famine. Loin de toutes ses choses de ce monde! Mais en même temps, elle aurait voulu que Mélanie sache ce qu'elle avait fait pour elle, ce qu'elle avait abandonné pour lui perdre d'avoir une vie plus heureuse.

"Mes entreprises ne seront jamais vaines, du moment qu'ils vivent tous, c'est tout ce qui importe" répliqua-t-elle, alors qu'il était entrain de se redresser. Elle avait peur de cet être magique, elle était à lui, d'une certaine manière, elle lui appartenait, elle l'avait choisi certes, mais cela n'empêchait pas qu'il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle. La tuer, la torturer, ou pire encore. Elle soupira et se dit qu'elle devrait peut-être se taire, et continuer à le suivre docilement sans se faire remarquer, sans le rabrouer, et lui répondre comme elle venait de le faire. Elle serait sa gouvernante, elle devrait être docile, et faire tout ce qu'il lui dirait de faire.
"Je.... désolée" fit-elle timidement, et maintenant qu'elle n'avait plus mal aux pieds, ils pouvaient repartir, en silence, Belle l'espérait. Elle essuya les larmes sur sa joue, et reprit sa marche dans la forêt. Elle n'avait pas grand chose à dire, en fait. Elle accepte, et comprenait son choix de suivre Rumplestiltskin, dans cette forêt, et dans son château. Mais il ne semblait pas comprendre son choix, et elle ne pouvait pas le forcer à comprendre. Il restait donc plus qu'à faire de ce séjour au château du Ténébreux, un moment.... on pouvait pas dire agréable, mais disons pas trop désagréable. Ils allaient vivre ensemble, il faudra bien qu'ils trouvent un moyen de pouvoir s'entendre un minimum...











Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Dim 24 Mar 2013 - 0:50

 
    



Trouver un moyen de coexister

Rencontre de Belle
« Et si le coup de foudre n'était pas toujours au premier regard ? »



M
algré le vent de la victoire qui lui chuchotait de bons sentiments à l'oreille, l'homme restait sourd au bien être... La frustration ne semblait pas vouloir le quitter. Pire encore elle l'emportait plus encore vers le repli sur lui même. Un sentiment convaincu d'avoir raison distillé par l'agacement que lui causait la demoiselle. Elle était bien bête cette pauvre enfant. Si jeune et si peu intéressante. Il faut avouer qu'à la force du destin exceptionnel qui avait été le sien, le Ténébreux avait crus pouvoir exiger de connaitre encore et toujours cette même passion de la vie. Ce même destin trépignant qui vous emporte comme une feuille dans une bourrasque de vent. C'est en effet un peu étrange de vouloir ainsi courir vers la difficulté, mais Rumpelstiltskin était un homme qui avait le sens du défit. Il prenait la confrontation comme une sorte de respect du à sa toute puissance. Ce qu'il aimait pas dessus tout c'était l'instant de victoire, devant l'air dépité de son duelliste. Rien au monde ne valait plus que cette étrange lueur dans leur regards. Comme s'il s'était retiré de l'instant. Perdu à jamais dans le remord... Oui mais voilà, Elle ne semblait pas regretter quoi que ce soit. Certes elle venait de montrer une partie du caractère qu'il croyait inexistant. Et cette nouvelle aurait du le réjouir. Mais il n'arrivait pas à comprendre le comportement pour le moins stupide de cette dernière.

« Quoi que vous en pensiez ma chère, vous apprendrez avec le temps que vous faites fausse route. »

Ainsi elle ne regrettait vraiment rien ? Au combien embarrassé par cette constatation, l'homme releva un regard accusateur vers la fille qui lui faisait face. Ne détournant par une fois le regard, il entreprit de se lever à son tour. Il n'y avait rien à faire. Aucun mots supplémentaire ne parvenait à se glisser à travers ses lèvres sèches. Seul le dégoût se lisait sur l'expression sévère de son visage. Mais malgré l'intensité de son regard, sous la nuit sombre des feuillages des chênes, le maître ne pus distingué les larmes de son esclave... Elle n'avait pas un coeur de pierre, loin de là, en elle se bousculait hésitation et courage. Elle ne pouvait être satisfaite de son choi, seule la conviction de bien faire l'aidait à poursuivre ses efforts. Des efforts invisible au yeux d'un être aussi sombre que cet homme. Un homme incapable d'imaginer un seule seconde qu'un coeur puisse être sincère... Saisissant avec brutalité le poignet de la demoiselle, il l'intima à reprendre la marche à ses côtés. Sans ajouter le moindre mot les destinant vers un nouveau silence tendu. Il était toujours aussi irrité qu'auparavant, l'attitude de sa nouvelle compagne l'avait poussé à regretter. Lui ! C'était le comble !

* Mais pourquoi diable Maurice n'a t-il pas négocier plus finement notre accord ? Me voilà bien ridiculement encombrée désormais ! *

La route n'était plus très longue pour arrivé à son manoir désormais. Maintenant qu'il était seul et solitaire, le magicien avait souhaité illustré sa force par la prestance de sa demeure. Ainsi, bien qu'il ait au fond toujours détesté ses rideaux de feutrine et tous ses sofas en velours rouges... Son domaine était à son image : profond, effrayant froid et aussi désert que son coeur. Le vide total ! Voilà ce qui avait habité son âme depuis des années. Un vide que rien n'avait réussit à comblé. Pas même tous les efforts qu'il avait fait pour enrichir le caractère imposant de la bâtisse. Pour parvenir à exprimé fidèlement ses désirs d'intimidation et de surprise, le magicien avait fait appel à un homme capable de les comprendre. Il y avait quelque-chose que notre ami appréciait plus que tout autre : l'artifice. Il prenait toujours un malin plaisir à observé les réactions apeurés de ses souffres-douleurs face à la complexité de son esprit machiavélique. Oui, une seule personne lui venait à l'esprit. Elle seule diffusait autour d'elle une atmosphère étrange et perturbante, tout droit venu d'un autre monde totalement incompris... / Whale.

Il eut à croire que malgré les sentiments de malaise que lui inspirait ce docteur Frankenstein, leurs histoires furent étroitement liée dans un passé pas si lointain. C'est grâce en parti aux connaissances du docteur, que le magicien avait encore grandit en puissance et en sagesse. Plaçant sa curiosité avant tout autre préjugé, l'homme se sentait poussé des ailles. Sa culture n'avait de limite, son ambition nomplu : un jour il serrait assez fort pour retrouver son fils !... Et se jour approchait ! Menant sa pierre à l'édifice de la glorieuse destinée du prince des ténèbres Whale avait rapidement démontré qu'il était l'homme de la situation.

Tout comme le docteur l'avait choisit pour lui même, les deux hommes s'étaient entendu sur l'emplacement du domaine. Un endroit à leur image : impénétrable et totalement dissocier du monde : La forêt. L'homme au coeur aussi ravagé que son apparence, avait toujours apprécier la forêt. C'était un endroit dans lequel il se sentait apaisé et protégé. Enfant et même après, avait mainte foi trouvé refuge dans les racines d'un saule pleureur. C'était là qu'il se sentait protégé. À l'état naturel. Un comportement sauvage comme cet homme qu'il était devenu. Oui l'endroit convenait parfaitement. Comme un coup de poêle sur la tête des promeneurs inopinés, un pavé de pierre lisses dessinait un grand jardin désert devant la demeure. Un style totalement inconnu dans se monde qui semblait avoir enterré vivant toute trace de vie. Seul signe de chaleur au coeur de cette couverture métallisée, un immense saule qui prenait ses racines dans un bassin.

À l'image de son coeur, l'arbre autrefois beau et prestigieux, s'était au fil des ans gangrené par l'aigreur, envahit par un parasite inconnu. Le magicien avait beau usé de ses talents habituels pour soigner son compagnon de route, l'arbre perdait peut à peut vie et beauté. Il finit par se fendre en une multitude de petites branches, comme s'il tendait encore ses doigts fin dans l'attente du soutiens de son ancien amant. Oui, le ténébreux avait aimé cet arbre. Symbole de ce qu'il était devenu : un grand homme. Aujourd'hui c'est en passant à ces cotés sans oser lui destiné un regard qu'il tente d'oublier le reflet de sa déchéance. Le ténébreux avait tout perdu, laissant la magie envahir son coeur et son esprit, il s'était laissé vidé de l'intérieur, le destinant à regretter sans cesse de n'avoir pas su l'arrêter. Il n'avait pas choisit, il avait subit son destin. Ainsi chaque jour, il évitait son souvenir, détournant le regard avant de finir par ne plus l’apercevoir du tout.

L'âme du propriétaire des lieux s'est ensuite laissé emporté par le fond. Destinant son manoir prestigieux à un bâtiment délabrée et mal entretenu. La mauvaise herbe se mit à grimpé sur les façades sévères de l'infrastructure. La masse rectangulaire du bâtiment semblait écraser la verdure sous une vielle enclume. Une multitude de fenêtres masqués sous d'épais rideaux de feutrine s'étendait sur les 3 étages... Avant de s’élever dans trois hautes tours d'une grandeur démesurée. Un vrai château ! Quoi que plus impressionnant encore ! Jamais la chose n'avait encore été vu ni même imaginée jusqu'alors. Du moins dans ce monde. Oui mais voilà, Whale lui avait un autre regard sur les choses en tout genre. Et il avait conçu un monument à l'image de celui qui occuperait les lieux. Une sorte de respect admiratif respirait de son oeuvre imposante. Tout avait été pensé pour le satisfaire, tout y avait été prévu. Jusqu'à l'utilisation d'une clôture spéciale pour interdire l’accès à l'aile ouest du château. Peut être était-ce se lourd secret enfermé à l'étage qui avait ternit le coeur de notre homme. Le fait était qu'après toutes ces années, il cherchait de la compagnie. Un petit rayon de soleil qui viendrait le distraire de son ciel toujours grisonnant. Mais il ne fallait pas rêver, jamais quelqu'un ne serrait assez fou pour souhaiter rester vivre à ses côtés. Après tout ce temps, il s'était peut être transformé en une bête recouverte d'écailles, mais il n'en était pas pour autant devenu un imbécile.

En cette nuit d'hiver glacé, l'homme qui avait semble-t-il oublié son coeur sur le bord du chemin, amenait celle qu'il avait réussit à attiré dans sa toile... Ils ne s'étaient rien dit d'autre depuis leur altercation. Silence pour sa part du à l’amertume et certainement lié pour elle à l'angoisse. Au fur et à mesure qu'ils se rapprochèrent du château, le décors même de la forêt où ils se trouvaient sembla se métamorphosé. Les arbres avaient bien sur perdus de leurs prestances, mais pas seulement, à chacun de leur pas, la forêt semblait comme perdre un peu plus de vie. Les racines de ses rampants se multipliaient à perte de vue, se glissant à la surface du sol, comme s'ils allaient s'en servir pour se déplacer. Le labyrinthe de la forêt transformée en musé mortuaire les ralentissaient dans leurs progression et pourtant, sans savoir pourquoi, la jeune femme avait la certitude qu'ils approchaient du but. L’instinct peut être ? Tout était si silencieux. Aucunes créatures ne se risquait à s'approcher de la demeure enchantée. Un peu comme s'il en émanait une atmosphère inquiétante.

Soudain derrière un dernier amas de branches se dessina une forme rectiligne grisonnante. Sous le clair laiteux de la lune, le but de leur périple était enfin là. Un sourire sinueux vient se glisser sur le visage du tenancier.

« Voilà nous y somme. »

Se sentit-il besoin de préciser dans une tentative de dissipé son énervement. Il retourna alors son regard vers la demoiselle afin d'observer ses réactions. Lui se sentait apaisé par le spectacle. Il était enfin chez lui. Il s'y sentait bien. Poussant la lourde porte d'entrée, il dévoila un immense escalier sous le faible éclairage de l'extérieur. Sans prendre le temps d’ôter sa cape de voyage ni d'abaisser le capuchon sur ses épaules, le Maître saisit un chandelier l’alluma d'un mouvement de la main et commença à ouvrir le chemin vers les étages... Jamais il n'avait sentit l’effet d'une longue marche à travers la forêt, mais sans qu'il ne puisse songer qu'il en était fatigué, il avait perçu le regard de Belle sur son dos pendant de longue heures... Il n'était pas habitué à côtoyer une personne pendant de si long trajet et cela lui avait coûté sa patience. Puis leur escarmouche quelques temps après lui avait un peu plus assombris ses idées... La jeune femme ne comprenait pas que bien d'autre coeurs étaient plus noirs et cruels que le siens. Lui, face à son lâche père, faisait acte de chevalier délivreur de se puéril destin qui la poussait vers un avenir déjà tout tracé d'avance ! Ce qu'il lui demandais lui, c'était de choisir son avenir ! D'agir par la force des actes et d'assumer ses idées ! Pas d'épouser ce vantard de Gaston ! Oui, bien d'autre gentlemans, avaient un coeur bien plus noirs que le sien et il était urgent de lui faire entendre raison... Elle ne devait pas abandonner. Elle ne devait pas perpétuer les erreurs que lui-même, jadis, avait effectué. C'est alors que prenant sur lui, l'homme sent compassion tenta de se faire plus enthousiaste. Il prit une voix profonde et calme :

« Je vous amène à votre chambre... »

Continuant de gravir les marches, il tourna à l'angle gauche, se dirigent vers un long corridor, la jeune femme sur ses talons. Des tableaux ornaient les murs du long couloir. Diffusant un léger halo de lumières au gré de leur avancé sur certain de leur visages... Sentant planer un malaise encore bien profond, l'hôte du premier jour tenta à nouveau de la faire réagir.

« Vous ne pensiez pas que vous finirez au cachot ?!... C'est la chambre la plus agréable »

Devant un nouveau silence, il se maudit de sa maladresse. Il n'allait pas réussir à changer les choses si simplement ? Pour que l'idiote apprenne à lire à travers les apparences, il lui faudrait du temps. Et bien plus encore... Il lui fallait un mot gentil.

« Vous êtes ici chez vous. Vous pourrez circuler où bon vous semble. »

À ces derniers mots, il réalisa subitement qu'il ne pouvait risquer que sa nouvelle invité ne découvre certains secrets douteux. Il se reprit vivement.

« ... Excepté dans l'aile Ouest ! ... Je vous l'interdit !. »

Sa véritable nature, venait de reprendre ses droits. Impuissant face à ses veines tentatives d'alléger l'atmosphère, Rumpel préféra cette fois encore se réduire au silence et continua son avancée...

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr



................... ..................
LIEN 1 LIEN 2 LIEN 3 LIEN 4

Inventaire

ஐ 15 Parfums "Pommes"
ஐ 1 Prince "captif"
ஐ 1 Crapaud
ஐ 16 Mauvais Lutins
Méfaits Accomplis

∂6 Supporter d'Ursula
∂6 1 TEA Party
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Mer 24 Avr 2013 - 20:01

 
    















Il faut trouver un moyen de coexister



Belle haussa les épaules face aux paroles de Rumpelstiltskin, elle n'avait pas l'intention de changer d'avis, et elle restait persuadée d'avoir raison, elle voulait que sa famille vive, c'était tout ce qui comptait pour elle. Mais elle ne pouvait pas dire que tout le monde ne lui manquerait pas, sa fille, Mélanie, son père Maurice, peut-être même son fiancé, Gaston, non lui.... Aucune chance qu'il lui manque. Enfin, elle savait que son serment, elle devait le tenir pour toujours. Vivre avec lui, serait peut-être un calvaire, non ce serait surement un calvaire. La jeune femme avait reprit sa marche, mais sans doute n'aillait-elle pas assez vite, car Rumpel prit son poignet dans un étau, et la fit avancer plus vite entre les arbres de la forêt si sombre.

Ils marchèrent ainsi un moment, quand les arbres devinrent plus.... morts, sans vie. Les arbres n'avaient plus que de vulgaires branches, sans feuilles, sans vie, sans fruits, sans épines. Les troncs étaient lisses, et le sol était vierge, seuls les grosses racines des arbres formaient des bosses recouvrant le sol, et se promenait dans toute la forêt. Si on pouvait encore appelé ça, une forêt. Les bois sombres qu'ils avaient traversés, avaient fait peur à Belle, mais au moins il y avait de la vie, de l'énergie. Ici tout était vide! Aucun oiseau ne chantait, aucun mammifère ne grattait la terre. Il n'y avait rien à manger ou à boire.

Voilà, nous y sommes, venait-il de dire. Belle voyait maintenant le château qui se dressait devant, c'était une demeure sinistre, les murs étaient noirs, et un seul faible de rayon de soleil éclairé l'une des façades du château, qui rendait le tout encore plus angoissant. C'était ici, que la jeune femme allait passer le reste de sa vie. Elle croisa le regard du Ténébreux, et se dit que le château ressemblait beaucoup à son propriétaire, si sombre. Pourtant quelque part, on ne peut pas savoir ce qu'ils ont dans le cœur, tant qu'on ne connait pas vraiment les gens. La question était de savoir si elle avait vraiment envie de savoir ce qu'il y avait dans le cœur du Ténébreux.

Ils avancèrent vers la bâtisse, et Rumpel ouvrit la lourde porte, Belle se demanda si elle aurait un jour, la possibilité de la prendre dans l'autre sens de sortir de ce château. La jeune femme ne savait pas trop ce qu'elle devait faire, une fois dans le grand hall. Rumpel prit un chandelier, et se mit à monter le grand escalier, Belle resta un moment sans bouger, à regarder le décor, sursautant, et avant que le Ténébreux et pu dire quoique se soit, elle se mit à courir derrière lui. Il annonça qu'il allait la conduire à sa chambre, et la jeune femme en fut très soulagée, bien que ventre criait famine, elle avait aussi envie de dormir. ... et de pleurer.

A vrai dire, Belle pensait effectivement qu'elle allait avoir droit au cachot, ou une petite chambre de bonne, et elle fut trés surprise qu'il lui montre une chambre, enfin il faudrait peut-être de la voir, avant de se faire des illusions. Ils continuèrent d'avancer dans le long corridor, la jeune femme vit passer de nombreuses portes, et des tableaux le long des murs. Mais elle ne pouvait pas trop s'attarder, et suivit le maître des lieux, docilement et en silence. Il dit aussi qu'elle pouvait faire comme chez elle. Après tout, la jeune femme avait donné sa parole de le suivre et de le servir, si elle ne le faisait pas comme il faut, c'est sa famille qui serait menacée par les ogres. Elle n'essaierait pas de s'enfuir, ni de faire quelque chose qui puisse déplaire à Rumpel.

"D'accord, je n'irais pas dans l'aile Ouest." dit-elle dans hochement de tête. Puis elle se remit à le suivre en se demandant si sa chambre était encore loin, et surtout si elle pourrait manger quelque chose. Il va falloir qu'elle parte à la visite du château, pour savoir où se trouve les différentes pièces, et ce qu'elle doit faire. Il avait dit avoir besoin d'une gouvernante, elle allait sans doute aussi faire la cuisine, le ménage, le rangement et sans doute d'autres choses encore. Ce qu'elle ne voulait pas, c'était devoir faire des choses sombres et .... tristes!









Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar



Invité
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Mer 28 Aoû 2013 - 18:06

 
    

Apprendre les secrets de quelqu'un qui n'est pas celui que vous croyez est dur à avaler. Dans la série Belle dit "Vous n'êtes pas celui que je pensais, et j'en suis contente...". Cette phrase montre qu'elle tiens tête a Rumpelstiltskin et lui avoue ce qu'elle a sur le cœur à son égard. Je pense qu'elle croit que ses mots vont lui coûter cher, mais Rumpelstiltskin ne pourrait pas lui faire de mal car il l'aime lui. Mais elle le repousse et enfin bref, vous connaissez sûrement la suite...
J'ai commenté ce texte dans le seul but de vous émouvoir et d'expliquer à ceux qui n'ont pas compris ou qui n'ont pas vu cet épisode de la série.
Merci
Loane



Contenu sponsorisé
La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"


 
    


Sujets similaires

-
» L'autre visage d'Haïti
» À la découverte de l'autre [Feat. Tobias Spilsbury]
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une belle femme en cache une autre feat Summer et Nic [HOT]
» BELLE (+) Je veux vivre autre chose que cette vie.


La découverte d'un autre visage... "Belle & Rumpl"
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions