avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Premier accident de la route [David]
Dim 6 Jan 2013 - 22:28

 
    






Premier accident de la route
David Nolan & Belle E. French





















Once Upon a Time...

Prénom & Noms des participants : David & Belle
Date où se déroule le sujet : 8 janvier
Période de la journée où se déroule le sujet : Matin
Météo : Grand Brouillard


Once Upon a Time...


Once Upon a Time
Neverland

>




















Premier accident de la route.



Mélanie et Mr Gold avaient quitté tôt la maison, ce matin-là. La jeune femme continuait de vivre de nombreuses premières fois, depuis ces quelques jours de libertés, depuis ce matin du 28 décembre, où elle avait vu sa vie bouleversée par une Cassandra. Cette dernière lui avait offert la liberté, ensuite Ruby lui avait offert un café et son amitié, Mr Gold lui avait offert un toit, et un chez soi où rentrer le soir. Emma, l'adjoint du shérif, lui avait offert sa protection. Mélanie n'était qu'heureuse dans cette nouvelle vie. Elle ne rencontrait que des gens gentils, avec un sens de la bonté, et de la générosité des plus appréciables. La jeune femme marchait le long de la route, avec Mr Gold, qui la quitta dans l'artère principale pour se rendre à sa boutique, alors que Mélanie avait choisit de se rendre de nouveau à la boutique de vêtements, pour se choisir quelques robes à se mettre. Mr Gold lui avait prêter aussi un peu d'argent.

Le brouillard était épais, ce matin-là, mais cela ne découragea pas la jeune femme, qui pour elle, chaque pas était une aventure. Elle n'avait plus peur depuis que Emma, lui avait fait comprendre qu'elle ne risquait pas de retourner à l'hôpital, mais lui avait quand même dit de se méfier de Mr Gold. Elle ne voyait pas en quoi, il avait été gentil, accueillant et généreux avec elle. Pourquoi devrait-elle s'en méfier? Elle avait essayé de le regarder avec d'autres yeux, mais elle ne pouvait poser sur lui, qu'un regard curieux et reconnaissant. Elle n'arrivait pas à le percevoir autrement. Enfin, Mélanie ne voyait pas plus loin que le bout de ses chaussures, et ne savait pas très bien où elle mettait les pieds. Après avoir croisé beaucoup de monde sur le trottoir, elle se mit à marcher sur la route. D'abord sur le bord, mais plus elle avançait, et plus elle s'en éloignait. Il devait avoir eu un virage, parce que maintenant, elle se retrouvait au milieu de la route, et ne savait pas du tout comment retrouver le trottoir. Soudain, deux phares vinrent en face, la jeune fille se mit à paniquer, voyant sa courte vie défilait devant ses yeux. Ca y est sa vie était finie, paix à son âme.

Un bruit strident de freins se fit entendre, Mélanie ferma les yeux, et pria, puis soudain elle s'accroupit pour voir la voiture s'arrêtait juste devant elle. Elle soupira de soulagement, et assis au milieu de route. Elle venait d'échapper de peu à la mort. La jeune femme ne comprenait pas le sentiment qu'elle venait d'expérimenter. C'était une peur intense. Quand elle était à l'hôpital, elle avait eu toujours peur, mais ce n'était pas si intense. C'était plus une sorte d'angoisse. Alors que là, c'était une peur intense, mais très courte. Elle laissa place à un grand soulagement. Le brouillard était toujours là, et elle vit une ombre entrain de s'approchait d'elle, à grands pas. C'était un jeune homme, les cheveux courts, il semblait très inquiet, pour elle. Ce qui était sans doute tout à fait compréhensible.








Spoiler:
 




Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar



Invité
Premier accident de la route [David]
Lun 7 Jan 2013 - 12:51

 
    

- Je vais aller courir un peu, ça me fait du bien de faire du sport.

Un baiser sur le front de Kathryn encore endormie, une bonne échappatoire à l'embrasser, j'ai un peu de mal à le faire. Malgré sa bonne humeur et son entrain assez contagieux, je ne me sens toujours pas le mari de Kathryn, malgré mes efforts pour retrouver la mémoire je n'y parviens pas et même en regardant des journées entières nos photos souvenirs, je n'arrive pas à retrouver ce jeune homme souriant et heureux qui l'embrasse. Elle n'est plus une étrangère comme dans les premiers jours après ma sortie du coma mais elle reste pourtant une étrangère en un sens. Je commence à la connaitre, ses habitudes, ce qu'elle aime mais sentimentalement, elle est une amie, quelqu'un d'important que j'apprécie mais pas une amante, pas quelqu'un que j'aime au sens amoureux du terme. Il m’arrivait de l'embrasser, pour elle, pour être un couple, tenter de ramener des souvenirs en étant avec elle un mari et non simplement un homme présent à ses côtés. Je ne profitais pas de la situation comme on aurait pu imaginer que je puisse le faire. Kathryn est une très belle femme après tout, elle est ma femme, aussi on aurait pu imaginer que la situation puisse devenir "intéressante" mais je ne m'y autorisais pas. J'espérais juste ne pas la blesser par mon attitude car attirante, ça oui elle l'est, pour n'importe quel homme normal et pour moi qui suis son mari et à ses côtés si souvent, sans doute plus encore. Mais non je ne m'y autorisais pas.

Me voilà donc dans la forêt de très bonne heure, motivé à courir un peu, le médecin m'a dit de reprendre le sport pour que mon corps reprenne l'habitude des efforts physiques, de remettre mes muscles en marche. Non forcément que je ne sois pas bel homme mais je me sens vidé physiquement, comme si mes muscles se voulaient fatigués après quelques efforts, je voulais retrouver une condition physique meilleure et puis ça fait du bien de faire du sport. Moi en tout cas ça me fait du bien de courir et comme chaque fois que je courre, je me mets à imaginer ma vie d'avant. Etais-je sportif ? Est-ce que j'aimais courir comme en ce moment ou est-ce que je me forçais à le faire pour rester en forme ? Est-ce que je courais seul ou avec Kathryn ? Est-ce que notre chien nous accompagnait ? Tellement de questions trottaient dans ma tête sans pouvoir trouver de réponse que ce n'était franchement pas agréable. Par chance, en un sens, mes pensées furent rapidement chassées pour être remplacées par une pensée qui avait de quoi me faire sourire, une belle femme, celle qui m'avait ramenée de mon coma, Mary Margaret Blanchard. Elle me fait sourire et rire, il y a un vrai feeling qui passe entre nous, sans rien forcer, naturellement, ça arrive tout simplement et ça me plait énormément. Ca me change de ce quelque chose entre Kathryn et moi, c'est tellement plus simple et vivant, tellement plus intense, ça semble être tout naturellement comme si nous étions fais pour être ensemble.

Après une bonne heure à courir dans la forêt tout en pensant à Mary Margaret, j'étais de retour à la voiture. Je troque mon jogging et mon t-shirt contre un jean et un t-shirt propres et secs que j'avais emmené puis je monte dans la voiture pour regagner la ville. Un épais brouillard ne tarde pas à tomber sur la ville, le genre de brouillard a coupé au couteau tant il est épais, c'est particulièrement désagréable et difficile de rouler. Vitesse réduite au minimum, lumières allumées et anti-brouillards mais je ne vois pas franchement grand chose, donc je reste sur le qui-vive, ne manquerait plus que la Une du journal soit "L'Amnésique oublie comment freiner". Et c'est une chance que je sois sur le qui-vive car a peine entré dans Storybrooke, à la sortie d'un virage, je me retrouve nez-à-nez avec quelqu'un qui marche en plein milieu de la route comme si elle ignorait les dangers que ça représente par un temps pareil. Une chance que les freins de la voiture soient bons, celles-ci s'arrêtent juste avant de percuter la jeune femme. Warnings allumés je quitte la voiture, inquiet pour cette jeune femme de qui je m'approche rapidement :


- Vous allez bien ? Bon sang, que faites-vous au milieu de la route avec ce brouillard ? Vous avez l'air choquée ... Enfin ça n'a sans doute rien d'étonnant. Peut-être que je peux vous ramener chez vous ? Ou vous emmener où vous alliez ? Vous y serez toujours mieux qu'au milieu de la route.

Je tâche de lui sourire derrière mon visage inquiet, une semaine que j'ai quitté l'hôpital et je manque déjà de renverser quelqu'un ... Ca commence mal.
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Premier accident de la route [David]
Lun 7 Jan 2013 - 22:18

 
    















Premier accident de la route.



Mélanie toujours assise au milieu de la route, soupira et se relevant en s'aidant du capot de la voiture, qui était rudement prés. Elle était passé à un cheveu de se faire bousculer, voire renversée par la voiture bleue du jeune homme qui se dressait face à elle. Elle lui sourit pour le rassurer sur son sort, elle n'avait mal nul part, sa longue robe était un pue froissé, mais ce n'était pas bien grave. Debout sur ses jambes, qui tremblaient encore un peu, elle fit quelques pas pour être sûre de pouvoir marcher à nouveau, et que rien ne soit cassé, foulé, ou froissé, et que rien ne lui fasse mal.

" Il semblerait que je sois en un seul morceau" dit-elle en s'arrêtant et se tourna vers lui avec le sourire. Il lui demanda ce qu'elle faisait au milieu de la route, en fait, elle ne savait pas trop comment elle s'était retrouvé là. Elle tentait de marcher droit en suivant le trottoir, mais visiblement, il y avait eu un petit souci d'orientation.

"Je crois que je n'ai pas un bon sens de l'orientation" fit-elle dans un petit sourire confus, consciente de la situation dans laquelle, elle aurait pu les mettre tous les deux, mais aussi de la peur qu'elle avait causé chez ce charmant jeune homme. Qui semblait vouloir maintenant l'aider à trouver son chemin. Mélanie allait répondre qu'elle retrouverait bien sa route, mais en regardant autour d'elle, elle ne vit que le brouillard toujours aussi épais. La jeune femme serait bien capable de causer un autre accident, et que peut-être elle n'aurait pas autant de chance cette fois-ci.

"Euh.... Oui, effectivement, cela serait très gentil de votre part de me ramener vers le centre-ville." dit-elle en revenant vers lui et la voiture. En chemin, elle lui dirait de la déposer devant chez Granny, ou peut-être devant la boutique de Mr Gold. Parce que c'était le matin, et que midi approchait pour manger. Elle n'avait encore jamais gouté un hamburger, et à un bon nombre de plats que Granny ou Mr Gold étaient capables de préparer. Elle avait envie de tout expérimenter. Mais pour l'instant, un tour en voiture, ce serait aussi une belle aventure, et une première. Elle sourit à en avançant vers la porte passager de la voiture, heureusement, elle comprit comment la portière s'ouvrait. Sinon comment expliquer à ce jeune homme, que c'était la première fois qu'elle montait dans une voiture. Cela serait bien trop étrange à raconter !

Bien sûr, elle ne savait pas que son conducteur, venait lui aussi de sortir de l'hôpital, d'un coma, qu'il l'avait rendu amnésique. et qu'aujourd'hui, lui aussi vivait aussi des choses pour la première fois. Ils avaient beaucoup de choses en commun, mais ça Mélanie ne le savait pas.
"Vous pouvez me lancer dans chez Granny, j'attendrais que le brouillard se lève, pour rentrer. Et si vous voulez, je vous invite pour un café!" proposa-t-elle dans un sourire. Elle voulait à la fois, le remercier pour 'lavoir si gentiment raccompagner en voiture, et en même temps s'excuser pour la peur qu'elle lui avait causé, et aussi le trac et le dérangement dans sa vie de tous les jours.










Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar



Invité
Premier accident de la route [David]
Jeu 10 Jan 2013 - 8:46

 
    

Bon, au moins elle n'avait rien, c'était toujours un bon début parce que très sincèrement elle venait de m'offrir une sacrée frayeur ! Quelle idée de se trouver au milieu de la route avec ce brouillard à couper au couteau. Le plus important était toutefois sauf, elle n'avait rien, je ne l'avais pas percutée, une vraie chance que j'ai eu le réflexe de ne pas faire comme certains chauffards qui roulent vite qu'importe le temps parce que "je connais la route". Seulement moi aussi je connais cette route, sauf que si j'avais roulé plus vite qu'au pas comme je le faisais, jamais je ne l'aurais vu à temps pour pouvoir m'arrêter, mieux valait toujours faire preuve de prudence, les accidents arrivent vite. Je n'ai pas souvenir du mien, de celui qui m'a mis dans le coma mais je ne veux pas recommencer, trop de gens semblent en avoir souffert, Kathryn la première, et elle en souffre toujours en ce moment de ma mémoire qui me fait cruellement défaut et semble ne pas vouloir me revenir. A la remarque de la jeune femme j'ai un petit sourire pincé, voilà une façon surprenante de voir les choses que de dire qu'elle est encore en un seul morceau :

- Oui heureusement.

Moi qui voulais faire en sorte de ne blesser personne et faire de mal à personne, j'avais manqué de renverser quelqu'un, certes ce n'était pas totalement de ma faute mais quand même, je m'étais offert une sacré frayeur et je n'avais pas franchement envie de recommencer. Je me détends un peu et parviens même un peu à rire quand elle fait remarquer que son sens de l'orientation semble lui faire quelque peu défaut. Je pense que comme moi j'avais des circonstances atténuantes avec ce brouillard, elle avait la même circonstance atténuante :

- Avec ce brouillard, bien malin qui pourrait clairement dire où il va sans connaitre la ville parfaitement par coeur ou avoir un plan et une boussole.

Il me vient alors tout naturellement de me proposer de ramener la jeune femme chez elle, après tout, elle semblait perdue et sa remarque le laissait clairement comprendre, mieux valait donc la raccompagner avant qu'elle ne se perde d'avantage ou croise à nouveau le chemin d'une voiture cette fois au conducteur moins alerte. Ou d'une voiture aux freins moins performants que ceux de la voiture que je conduis. En plus par ce temps froid et humide tout ce qu'elle risquait d'attraper à rester dehors, c'est une bonne grippe alors mieux valait rentrer de suite se mettre au chaud et au sec. Je lui propose donc naturellement de la raccompagner si elle le souhaite, elle sera à l'abri et au chaud dans la voiture, elle évitera qu'une voiture ne la renverse et sera rentrée bien plus vite qu'à pieds, l'idée semble donc loin d'être stupide non ? Elle accepte mon invitation avec un sourire et tandis que la peur s'efface, je commence finalement à me détendre un peu et à faire plus attention à la très belle jeune femme que je venais de manquer de renverser.

- C'est le moins que je puisse faire après avoir faillis vous renverser.

Attendant qu'elle s'installe dans la voiture, je lui souris, me détendant finalement un petit peu et avant de commencer à rouler je lui demande de mettre sa ceinture comme je me dois de le faire en tant que conducteur responsable et raisonnable. Je commence à rouler, toujours au pas puisque le brouillard ne semble pas vouloir se dissiper et qu'on voit toujours aussi mal devant soi finalement :

- Je suis navré, j'ai peur qu'il y en ait pour un petit bout de temps mais je préfère rouler au pas, on ne voit pas à deux mètres et parfois il y a des piétons au milieu de la route.

Je souris sans quitter la route des yeux, restant attentif même si je me permets de plaisanter un petit peu sur le motif de notre rencontre :

- D'ailleurs que faisiez-vous au milieu de la route ? Vous alliez quelque part en particulier ?

Prenant la direction du centre-ville, nous nous retrouvons finalement assez rapidement, enfin tout est relatif dans cette purée de pois qui force à rouler lentement, devant chez Granny. Je me gare bien comme il faut :

- Oui je m'arrête, je trouvais que vous lancez était un peu ... violent et puis un café me fera sans doute du bien alors j'accepte votre invitation avec plaisir. Au fait, je m'appelle David.
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Premier accident de la route [David]
Ven 18 Jan 2013 - 22:42

 
    















Café entre amis!



Mélanie installait confortablement dans la voiture, enfin aussi confortablement que possible. Ce moyen de locomotion, était rapide et semblait assez sûr, sauf si bien sûr, on percutait une autre voiture, ou même quelque chose de plus gros. Bien qu’elle n’ait jamais vu de gros camions, comme elle avait vu dans les livres de Gold. Il faisait assez chaud, par rapport au froid que le brouillard avait fait tomber sur la ville, avec lui. Elle sourit à son chauffeur, quand celui-ci lui dit que c’était la moindre des choses qu’il puisse faire en la raccompagnant en ville. Le jeune homme lui rendit son sourire, et se mit à rouler. La jeune femme regardait autour d’elle curieuse de comprendre comment tout ce la pouvait fonctionner. Elle comprit que le volant server à diriger la voiture, à donner une direction aux roues. Mais il y avait encore tout un tas de boutons, de commandes, de leviers, dont elle avait la moindre idée à quoi il pouvait bien servir. Elle trouvait ce moyen de locomotion pratique, mais au fond d’elle, elle savait qu’elle n’en aurait pas vraiment besoin. La distance entre la maison de Mr Gold, la boutique, chez Granny ou le centre-ville qu’elle commençait à connaitre, n’était pas très grande. Elle aurait vite fait de faire le trajet à pied.

Il roulait doucement, enfin plutôt la voiture, et fit une petite remarque à son sujet, Mélanie la prit bien et fit un grand sourire à son tour, et eut même un petit rire. Elle comprit qu’il ne se moquait d’elle que bien gentiment. Elle lui jeta un coup d’œil sur le côté, et le trouva assez mignonne, mais elle avait l’impression qu’elle ne pourrait pas tomber amoureuse. Qu’elle l’était déjà, mais sans souvenir de qui. Son cœur était rempli d’amour, et ne savait pas encore très bien à qui il était destiné. Il se mit à lui poser des questions, ce n’est pas qu’elle n’avait pas les réponses, mais elles étaient plutôt simples.
« Je marchais, c’est tout ! Mais je ne marchais pas bien droit » répondit-elle dans un air confus, et désolée de s’être retrouvée au milieu de la route et de lui avoir fait peur.

Il est vrai que le chemin jusque devant chez Granny fut assez long, à pied, elle aurait sans doute mis un bon moment pour rentrer. Ils s’arrêtèrent devant le bar après que Mélanie lui ai proposé de boire un café avec elle. Aujourd’hui, elle avait un peu d’argent que Mr Gold, elle était contente de pouvoir en faire profiter David, et aussi de pouvoir payer le premier café qu’elle avait prise dans cette boutique. Elle sourit et fronça les sourcils, quand il se mit à parler de lancer. Elle réalisa qu’elle avait fait un lapsus avec sa langue. Elle voulait dire « laisser », elle ne savait pas trop ce qui était arrivée, pour qu’elle fourche ainsi sur un mot. Elle soupira, peut-être est-ce normal avec ce qu’elle avait vécu dans sa cellule, elle ne savait pas trop. Peut-être qu’elle en parlerait avec Mr Gold ce soir, peut-être !

Mais le jeune homme accepta son invitation, et elle fit un petit sourire à son voisin, il se présenta, David, c’était un très beau prénom, la jeune femme se présenta à son tour.
« Moi, c’est Mélanie, enchantée » dit-elle, bien que Mélanie ne fut pas son vrai prénom, elle se nommait actuellement de cette façon et sans doute pour encore un bon bout de temps. De tous les gens qu’elle avait rencontré depuis sa sortie de l’hôpital, très peu, lui avait inspiré un sentiment de savoir qui ils étaient, et les gens ne savaient pas non plus qui elle était, à part peut-être Mr Gold. Qui en savait plus qu’il n’en disait, c’était certain. Mélanie sortit de la voiture, et claqua doucement la portière comme venait de le faire David. Ils entrèrent ensemble dans le bar de chez Granny pour commander leurs cafés. Bien qu’aujourd’hui, la jeune femme avait bien envie de gouter quelque chose de différents aujourd’hui. Le duo alla s’installer dans une des tables du fond, pour parler et faire plus ample connaissance en toute tranquillité...








Spoiler:
 




Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013



Contenu sponsorisé
Premier accident de la route [David]


 
    


Sujets similaires

-
» Accident horrible de la route à Léogane
» Flash ! Flash ! Accident sur la route nationale No.1, aucun mort.
» Rèl kay Makorèl pi rèd: 20 morts san konte blessé
» Vers le premier badge! Une route pleine d'espoir!
» Voiture de Djakout-Mizik impliqué dans un autre accident de la circulation


Premier accident de la route [David]
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions