avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Dim 30 Déc 2012 - 16:23

 
    





Participants : 1° Belle / 2° Rumpelstiltskin / 3° QUI3
Début du RP : 30 12 2012 | Dernier Post :  24 03 2013

Contexte : 28 décembre

Période de la journée : Début de la nuit
Météo : Temps calme après la tempête

Pour "Etrange Réminiscence", c'est parti !


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

M élanie, puisque qu’elle s’était nommée ainsi, marchait dans la grande rue de la ville. C’était le début de la nuit, et la plupart des boutiques et commerces étaient fermés. Il n’y avait aucune activité, la seule chose que la jeune femme pouvait voir, était les fenêtres éclairées dans les rues. Sans doute des gens étaient-ils entrain de diner, ou de regarder la télé, derrière chaque fenêtre se trouvait une ou plusieurs personnes bien au chaud dans sa maison. La jeune femme ne savait pas encore où dormir, où vivre. Il y avait des chambres chez Granny, elle pourrait toujours y aller, malheureusement, elle n’avait pas le moindre agent pour payer. Le café, cela avait été, mais sans doute que la nuit ne serait pas possible. Elle n’avait pas osé vraiment demandé, mais elle irait peut-être si elle n’avait vraiment pas le choix. Mais pour l’heure actuellement, elle avait envie de découvrir la ville, connaître les magasins de Storybrooke. Elle passa devant une boutique qui vendait des vêtements, et une autre où il avait des CD et des instruments de musique. Mélanie souriait, elle passerait sans doute une nuit blanche à comprendre le nouveau monde qui l’entoure. Elle savait que toutes ces choses existaient, mais elle ne les avait jamais expérimentés.

Elle avait envie de chanter et de danser dans ce nouvel environnement, qui lui était donné. Mais elle avait aussi peur de se réveiller dans sa chambre et de découvrir que tout cela n’était qu’un rêve, cela était déjà arrivé de nombreuses fois. Elle se pinça pour la troisième fois de la journée, afin de savoir qu’elle n’était pas entrain de rêver. Mélanie marchait dans la rue, quand elle sentit la présence d’une personne non loin d’elle. Elle s’arrêta et se figea, la présence lui donnait des frissons, elle ne savait pas encore si c’était de peur ou d’autre chose. La jeune femme sentait cette présence, elle se retourna doucement, et vit un homme. Il était devant une autre boutique, elle leva les yeux et vit qu’il s’agissait de la boutique de Mr Gold. Bien sûr, elle n’avait pas la moindre idée de qui était Me Gold, que tout le monde dans la ville avait peur de lui. Non, pour Mélanie, il était la seconde personne avec qui elle se sentait proche. Comme si il s’était connu dans une autre vie. Cela était arrivé avec la jeune femme qui l’avait aidé à sortir de l’hôpital, dans lequel elle était enfermé depuis toujours…
- Excusez-moi ! appela-t-elle en se dirigeant vers lui.
Elle avait envie de faire connaissance avec lui, elle savait que c’était important, et puis peut-être aussi qu’il pourrait l’aider comme l’avait fait Ruby, quelques heures plus tôt. Elle se tenait devant lui, avec un maigre sourire, et sentait une étrange réminiscence entre eux.
- Nous nous connaissons ? demanda Mélanie à l’homme qui continuait de la regarder étrangement. Pourtant, elle était certaine de ne l'avoir jamais croisé, après tout, personne n'était venue la voir à l’hôpital, à part cette femme aux cheveux noirs et au regard dur et fière. Mais peut-être est-ce dans une autre vie. Elle fit un autre petite sourire, attendant une réponse de l'homme.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Dim 30 Déc 2012 - 22:27

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L e grondement d’un orage proche fait trembler l’air étouffant de cette fin de journée. Le crépuscule est arrivé plutôt que d’habitude avec l’aide de ses nombreux nuages qui voilent sa couche… Le jour s’achève dans un triste soupir, il s’allonge et disparaît sous la couverture grisonnante. Une première larme s’écoule de ses cieux et tombe. Elle chute vertigineusement jusqu’à s’étaler dans un petit clapotement sur le pavé de la ruelle. Le petit halo de lumière d’un lampadaire éclaire les gouttelettes qui rebondissent peut à peut dans une flaque… La flaque s’étire et se transforme en ruisseau… Le ruisseau s’écoule dans la pente. Il joue et slalome aisément entre les obstacles naturels de pierres lisses. Noyant tout sur son passage et embarquant dans ses rives les traces de vie d’une journée bien remplie...
L'orage gronde. Dehors les passent se pressent dans leurs voitures, noyant le tonnerre sous un déluge de klaxons. Rentrant bien vite chez eux, la ville de désertifiât en quelques heures. Les volets et portes étaient à présent clos, voir inviolable...

Pourtant, un petit halo de lumière orangée se dissociait des autres fenêtres. Pris par ses activités classiques, notre ami, que la vie laisse rarement sans occupation, ne sembla pas prêter attention à ce qu'il se passait dehors. Certes, la lampe de son bureau avait par plusieurs reprises émit une lumière vacillante, mais il s'était tourné en reproche contre l'objet sans même réaliser la source du problème. Il était concentré. Restaurer ce cheval à bascule était plus complexe que prévu. Il avait beau mettre et remettre une couche de peinture neuve sur les petites roulettes, celle-ci s’évaporait presque instantanément. Pour un homme tel que lui il était impensable de s'estimer vaincu. Et cela n'était pas seulement la résistance de l'objet à ses soins mais aussi l'idée que quelqu'un se soit joué de lui qui le préoccupait réellement. Pour un antiquaire, Mr Gold était un homme passionné. Passionné par ses objets qui représentent chaque étape d'une vie. Une vie qui maintenant était liée à la sienne... Un homme sans cœur vous avez dit ?

Quand la pluie arrêta son tambourinement à ses tempes, il réussit enfin à trouver une solution, et pausa avec la plus grande tendresse le fruit de son labeur sur une étagère.
A présent tu seras toujours aussi belle et plus personne ne te feras de mal
Lui murmura-t-il en carrassent sa chevelure en argent. *

Le calme retrouvé, il se leva et se rapprocha de la fenêtre. La rue était déserte et calme. L'homme laissait son regard se reposer sur ce spectacle réconfortant. Mais soudain il entendit un rire. Sa toute première réaction comme toujours, fut de remettre en doute cette constatation. Il eut un geste de recul et stoppa sa respiration. Aux Aguets. Un autre bruit se fit entendre :

* Étrange, qui peut bien roder ici à cette heure ? … Encore un petit voleur qui veut se payer ma tête !* Songea-t-il déjà sur les nerfs...

Il sortit précipitamment sans même prendre le temps de mètre son manteau. Il vit une silhouette féminine sur le trottoir d'en face. Distinguant tout d'abord ses boucles brunes, son regard se déplaça sur son visage y distinguant peut à peut ses yeux bleu, son nez en trompette et bien des atours qu'il reconnut avec angoisse. Une pointe perçante lui transperça les poumons, stoppant net sa respiration. Sa poitrine s' oppressait sous le poids de l'émotion.

* Non, ce ce ce... *

Il tenta de s'appuyer sur sa fidèle canne, mais n'arriva qu'à réprimer un trébuchement. Elle glissa dans un grincement, et claqua violemment sur le pavé. Les rires aussitôt s’immobilisèrent dans l'air.

L'apparition presque irréelle se tourna lentement en sa direction avant de l'observer à son tour. De longues minutes de douleurs s'en découlèrent. Immobilisé par la stupeur, Mr Gold n'arrivait qu'à masquer son étonnement dans un crispement de mâchoire. Il refusait de croire à ce qu'il avait sous les yeux. A vrai dire comment pourrait-il le comprendre, elle était morte que diable ! Il était assommé, incapable de dire quoi que se soit. La jeune femme s'avança ensuite en sa direction en l'interpellant. Il fit un nouveau pas de recul, il voulait fuir. Il ne voulait pas basculer dans la folie. Comment pourrait-il s'appuyer au réconfort d'une telle illusion ? Comment pourrait-il lui faire confiance si ce n'était pour en souffrir bien plus ? ! Oui, ce n'était pas la première pensée qu'il avait pour sa douce aimée. Mais cette dernière était bien plus intense que les autres et tellement plus douloureuse qu'il laissa échapper des gémissements :

Non, non. S'il vous plaît, laissez moi.

Mais la belle demoiselle ne semblait pas avoir entendu, elle traversa la rue et arriva devant lui, plus réaliste que jamais.

 - Nous nous connaissons ? demanda t-elle.

Gold, fut intrigué par ses paroles, de tous ces rêves, jamais il n'aurait espérer une telle approche. Cela était étrange. Bien qu'il se fustige déjà d'oser croire une minute qu'elle se dresse en face de lui, il tendit la main jusqu’à toucher son épaule. Sa main agrippa fermement la jeune femme, tendit que des tremblements envahissait son bras.

Tu es réelle... sa voix était étouffé et son regard terriblement émut.



* OUAT une princesse retenue captive dans son château. Jamais personne ne la laissa sortir du domaine et pour cause. Un jour elle s’échappa et tomba amoureuse d'un chasseur. Se chasseur flatta sa beauté et sa pureté avant de la capturé et de la torturer. On apprend qu'en réalité la princesse était une licorne. Et que sans l'intervention de Rumpl. Elle serait morte.
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Lun 31 Déc 2012 - 0:50

 
    



BelleRumpelstiltskin ~ Belle

L a jeune femme suivit la main de l’homme se posait sur son épaule, et la sentit la serrait fermement. Qui était-il ? Pourquoi se comportait-il de cette façon ? Il lui donnait l’impression d’avoir vu un fantôme, ce qui renforça l’impression de Mélanie, que les deux personnes se connaissaient. Même si de son côté, elle n’en avait pas le moindre souvenir.
- Oui, je suis réelle ! dit-elle dans un petit rire.
Ce qui était étrange, était qu’elle avait passé la journée à se poser cette question, à se convaincre que tout cela était vraiment réel. Alors qu’une personne le demande, cela lui paraissait un peu fou. Elle sourit et continua de regarder la main qui lui serra fermement son épaule. Elle posa sa main sur la sienne. Il avait un regard ému, et elle ne savait pas trop comment y répondre.
- Vous allez bien, vous semblez avoir vu un fantôme. … Nous… Nous nous connaissons, n’est-ce-pas ? Je dois avouer que tout cela est vraiment étrange pour moi ! expliqua-t-elle un peu confus.

Comment expliquer à cet homme qu’elle venait de sortir de l’hôpital, et qu’elle découvrait juste le monde dans lequel elle vivait depuis toujours, mais n’avait pu qu’entre-apercevoir entre les barreaux de sa chambre. Pourtant quelque chose l’inciter à faire confiance à cet homme. Il avait un visage fin, avec les cheveux mi-longs, dans les tons blonds foncés.  Il se déplace avec une canne, mais semblait doté d’une grande prestance. La jeune femme se dit que ça devait être un homme important dans la ville.  Elle regarda autour, et prit une grande inspiration pour lui raconter son aventure de la journée, peut-être qu’il pourrait l’aider. Au pire, il pourrait simplement la renvoyer à l’hôpital. Pourtant, au fond d’elle, elle sentait que ce n’était certainement pas ce qu’il allait faire.

- Je suis sortie de l’hôpital, ce matin…. Je me souviens pas depuis quand j’y étais. Je ne connais pas du tout la ville. Ce matin, après ma sortie, j’ai marché pendant longtemps avant d’arrivée devant chez Granny. Où j’ai passé l’après-midi, en attendant que la tempête passe, et maintenant je suis là…  expliqua-t-elle dans une petit mine triste.
Toute sa vie se résumait à une chambre d’hôpital, à des journées identiques et monotones. Jusqu’à l’arrivée de Cassandra, une magnifique jeune femme envers qui elle se sentait très proche. Un drôle de bruit, sortit de son estomac. Il faut dire qu’elle avait faim, n’ayant rien mangé depuis plusieurs heures. Elle fit un petit sourire confus, avant de sentir légèrement honteuse. Elle porta sa main, à son ventre.

- Désolée, c’est que j’ai rien mangé depuis ce matin, le petit déjeuner que m’a servit Cassandra. Elle m’a d’ailleurs aidé à sortir ! ajouta-t-elle.
Elle se sentit un peu mal à l’aise maintenant, elle avait parlé de sortie, mais là, elle venait plus ou moins d’avouer qu’elle s’était échappée avec la complicité d’une jeune infirmière. Mélanie espérait qu’elle ne venait pas de trahir sa toute nouvelle amie. Elle ferma les yeux, avant de soupirer tristement, et reporta son attention sur l’homme devant elle. Elle fixa ses yeux dans les siens, et réalisa qu’elle ne savait pas du tout comment il se nommait.
- Quel est votre nom ? Le mien est Mélanie, enfin c’est celui que je me suis donnée, parce que même ça, je ne m’en souviens pas. fit-elle dans un petit soupir triste, alors que son ventre continuait de faire des gargouillis.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Lun 31 Déc 2012 - 16:02

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L a jeune femme, loin de s'inquiéter de son comportement familier, porta sa main jusqu'à la sienne et la recouvrit avec une infinie douceur. Douce, comme toujours, Belle était la même qu'il y a longtemps, une jeune femme visiblement tendre de laquelle émanait un charme fou. Bien que l'homme réalisa peut à peut la situation, son regard s'obstruait sous un voile de larmes. Il était très rare de voir un homme tel que lui pleurer, mais cette fois-ci il n'avait pu les retenir. Elles coulaient dans une caresse chaleureuse sur son visage ridé. Le réconfort le saisit à nouveau tendit que l'homme se disait :

*Je l'ai retrouvé... Maintenant je ne vais plus te laisser partir.*

C'est alors qu'elle expliqua ce qu'elle se souvenait avoir vécu. Soit un véritable cauchemar. Comment imaginez vous supporter être enfermé dans la même pièce pendant 28 ans dites-moi ? Pour une femme qui rêvait de voyage et d'aventure, Mr Gold ne pouvait qu'imaginer sa douleur. Il baissa le regard, sous la culpabilité de l'avoir abandonné à ses détenteurs et de n'avoir jamais remis en cause ce que Regina lui avait raconté. Sa mâchoire se crispa à nouveau à la pensée de ce prénom réalisant que cette manigance pouvait bien être une de ses signatures...
Son regard se leva lentement vers la jeune femme dont il ne voulait plus jamais s'écarter. Il laissa sa main descendre le long de ses épaules et de son bras. Il aurait voulu l'enlacer, la prendre sous son aile. Il aurait voulu bien plus encore : sentir le parfum sucré de ses lèvres sur les siennes, sentir sa chaleur, la douceur de son être. Mais quelque chose le retenait. Il avait quelques instants fermé les yeux pris par des souvenirs bien plus intime. Mais savait qu'il valait mieux les écartés à jamais. Il ne voulait pas à nouveau se confronter à son caractère, il ne voulait plus revoir le regard sévère qu'elle lui avait destiné. Il ne voulait plus la décevoir...

Il y avait tant de choses à lui dire et à lui apprendre sur son passé et la plupart étaient des mauvaises nouvelles. Il n'en avait pas la force. Et laissa la jeune demoiselle continuer son long monologue, avec en lui un sentiment satisfait de contrôler la situation. Il aimait tout diriger. Et Belle, était mieux comme ça. Il était mieux qu'elle n'apprenne pas tout. Pas tout de suite... Rassuré que Belle partage avec lui des moments avec la même familiarité qu'autrefois, il répondit à son sourire par le siens qui se fit plus nostalgique. Belle était comme à son souvenir, une véritable bouffée d'énergies et de paroles. Le type de personne qui correspondait bien à un homme aussi réservé que lui. Au moins il n'aurait pas à meubler la conversation. Ils se comprenaient simplement par un regard et même un silence. Tout était si simple avec elle.

Puis son estomac la stoppa dans son élan. Confuse elle expliqua qu'elle n'avait pas mangé depuis le petit déjeuné de Cassandra... Le regard de l'antiquaire exprima un bref instant une nouvelle surprise. La Cassandra en question ne pouvait être que Sa Cassandra à lui. C'est-à-dire celle qu'il avait aidé à rentrer dans l'hôpital comme assistante. Oui le monde était bien petit à Storybrooke et ici mieux qu'ailleurs on illustrait le célèbre effet papillon. C'est alors qu'il prit pour la deuxième fois la parole.

Vous vous êtes enfuies ? Elle vous a aidé ? Mais comment ?

Il réalisa ensuite la tournure menaçante de ses propos et souhaita rassurer la jeune femme sur ces intentions tandis qu'elle le regardait droit dans les yeux.

Je ne vous reproche rien, au contraire... Mais c'est un détail qui compte pour moi. J'aime bien tout savoir. Je peux comprendre que vous ayez aussi maintes questions à mon sujet. Mais sachez que vous pouvez me faire confiance.

Mais avant qu'elle n'eut le temps de répondre il poursuivit.

Avant, je crois que vous ne diriez pas non à un bon souper n'est-ce pas ?


Il tenta de lui faire un sourire mais n'arriva qu'à dessiner une expression figée et forcée. Il était impatient de tout savoir mais, il redoutait aussi qu'elle lui pose des questions. Il s'effaça alors pour dévoiler sa boutique et la laisser rentrer à l'intérieur...
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Lun 31 Déc 2012 - 21:30

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

I l se mit à pleurer, la jeune femme fut très surprise par cette marque d’affection, on aurait dit qu’il venait de retrouver une personne importante. Mélanie se demanda si c’était vraiment elle, ou bien si elle ressemblait à cette personne. En tout cas, elle ne savait pas trop comment réagir, et elle n’avait même pas un mouchoir à lui offrir. Mais ces larmes furent vite chassées, par la brise qui soufflait encore dans les airs. Elle sentit sa main glissait le long de son bras, et elle remarqua qu’elle n’avait nullement peur de lui, bien au contraire, elle lui faisait confiance. C’est d’ailleurs  une des raisons qui l’avaient poussée à lui raconter toute sa petite vie. D’ailleurs les autres raisons étant plus ou moins les mêmes. Il avait été là, au bon moment. Elle croisa son regard et vit son sourire teinté d’une profonde nostalgie. Oui, elle devait lui rappeler quelqu’un sans aucun doute.

Il prit la parole quand elle parla de Cassandra, et elle sentit une certaines tension dans ses paroles. Melaine savait qu’elle avait fait quelque chose de mal, et que Cassandra pourrait avoir des ennuis, si elle parlait trop. Mais les paroles étaient sorties toutes seules, peut-être un peu stupidement et surtout impulsivement. Elle pinça sa lèvre inférieur entre ses dents, inquiète un peu de la tournure que prenait les choses, mais forte heureusement, il parvint à la rassurer, disons à moitié.  Assez en tout cas, pour que la jeune femme accepte de lui suivre dans sa boutique pour manger, et finir leur conversation.

- Oui, je me suis enfuie de l’hôpital, mais je ne pense pas avoir crée trop de problèmes à Cassandra. Dit-elle dans un petit sourire.
Elle se demandait si cet homme et Cass se connaissaient, elle avait l’impression que le monde était très petit, surtout dans cette ville est en même temps, elle savait que le monde était grand. Mélanie mis le pied dans la boutique de Mr Gold, c’était affiché juste au dessus de la porte. Cela ressemblait à une boutique d’antiquité, il y avait beaucoup d’objets divers et variés. L’homme semblait accordé de l’importance à beaucoup d’objets, certains étaient enfermés dans des coffres en vitre, d’autres dans des bibliothèques. La jeune femme se mit à visiter la boutique en silence.

- Il  y a beaucoup d’objets ! fit-elle remarquer dans un petit sourire en revenant dans l’allée centrale, non loin du comptoir, où des pinceaux, et autres objets de peinture trainait encore sur le plateau.
Son ventre gargouilla à nouveau, et elle se dit que si elle attendait plus avant de manger, elle allait finir par s’évanouir, et sourit encore confuse. Elle fit un pas de plus vers lui.
- Vous aviez parlé d’un souper, j’en serais ravie, et je vous raconterais la suite de l’histoire. Et vous avez raison, j’ai beaucoup de questions à vous poser ! ajouta-t-elle impatiente e manger un quelque chose et de parler avec cet homme peut-être un peu trop mystérieux pour elle, mais elle avait hâte d’en savoir plus sur lui.

Spoiler:
 




Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Mer 2 Jan 2013 - 19:48

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L orsque Mr Gold referma la porte derrière lui, il fut parcouru d'un frémissement. Ses doigts étaient raidit par le froid et ses joues rougies par le vent mais aussi par ses larmes. Sous les néons accusateurs de sa boutique, le visage de l'antiquaire prenait des couleurs presque morbides. Il était glacé. Sorti précipitamment sans prendre la peine de mettre un manteau, le vent ne l'avait pas épargné. Le regard encore perdu dans ses songes, ses longs cheveux ébouriffés, il ressemblait à un petit orphelin. Pauvre homme solitaire que la vie n'a pas épargné... Ah s'il se voyait. Lui qui n'aime pas perdre la face... Il se frotta les mains pour les réchauffer mais aussi pour se ressaisir. La chaleur de la pièce entama peut à peut son travail de réconfort tandis qu'il regardait la jeune femme découvrir les locaux. Elle se glissait à pas feutré parmi l'immondice d'étagères, de meubles vitrés et de petits bibelots, mal à l'aise de peur de casser quelque-chose.. Elle revint rapidement vers lui et lui fit justement remarqué qu'il y avait beaucoup d'objets. Il la regarda d'un air doux. Il appréciait ses quelques minutes de répits pour qu'il puisse se ressaisir. Les battements effrénés de son coeur avaient peut à peut retrouvés un rythme plus calme. Il était apaisé, bien qu'il envisage déjà que l'arrivée de cette petite bourrasque dans sa vie ne sera pas de tout repos. Il allait presque pouvoir reprendre sa vie d'avant. Il réalisait combien le "presque" avait son importance...

Vous savez, il est dit que jamais rien n'arrive sans rien. C'était ce qu'elle devait faire, vous n'y êtes pour rien. Ajouta-t-il en re-songent à Cassandra.

C'est alors que pour toute réponse ont entendit à nouveau l'estomac de la jeune femme manifestant son accusation de traîner en conversation... L'homme prit la chose avec humour et une toute nouvelle décontraction.

Ho j'en connais un, qui n'aime pas attendre ! Taquina-t-il dans un regard plein de malice à sa jeune aimée. Je n'ai ici qu'un petit stock de dépannage au cas où je traîne trop sur un projet mais je dispose de tout le confort nécessaire.

Il eut un sourire plus large pas peu fière en se dirigeant vers l'arrière pièce... Là, il farfouillât dans un placard en réfléchissant à voix haute et sorti deux casseroles, un litre de soupe et des noix. Il choppa un casse-noix et disposa deux trois éléments dans une coupelle devant la jeune femme qui venait à peine d'arriver devant la table. Ses gestes étaient rapides et parfaitement assurés, on sentait que ce n'était pas un homme qui avait la patience de la cuisine et que le tout devait bien souvent être empacté sur un plateau à disposition entre deux coups de pinceaux.

J'espère que vous aimez les noix ?, c'est pour attendre que la soupe chauffe. Vous voulez boire quelque-chose ?

Il continuait de s'agiter à travers la pièce, dans un claquement régulier de tiroirs, de porte et des verres... Tel un pianiste jouant ses arpèges, le tout résonnait dans une petite quinqua-phonie amusante. Un bazar justement. Sur les étagères une multitude de flacons semblaient se croiser et se mélanger si bien qu'on aurait pus pensé qu'il ne savait pas ce qu'il faisait. Il y avait là tant de choses qui n'avaient apparemment rien avoir avec la cuisine...

Pendant ce temps la soupe chauffait. Belle s'était assise et calmait sa faim comme possible, tout en reprenant la parole...
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Jeu 3 Jan 2013 - 12:16

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

L a jeune Mélanie, puisque Cassandra lui avait conseillé de prendre son nom et qu’elle sentait un étrange sentiment face à ce prénom. Il était tout indiqué pour elle. L’homme reprit la parole, et annonça qu’elle avait fait ce qu’elle devait faire. Elle fronça les sourcils, il pensait forcément à la jeune femme qui l’avait aidé à sortir, mais elle comprenait pourquoi il disait une telle chose. C’était normal de l’aider, de la faire sortir de l’asile. Il y avait quelque chose qui n’allait pas dans son raisonnement, ou alors elle n’avait pas sa place du tout à l’hôpital, mais dans ce cas, pourquoi elle y était. Aujourd’hui, il y avait plus de questions, que de réponses. Est-ce que cet homme était en mesure de lui en fournir. Mais la jeune femme avait bien envie de les découvrir. Savoir qui elle était, d’où elle venait, en voilà une grande aventure.

L’homme se mit à la taquiner, ils étaient tous les deux plus à l’aise maintenant, le premier moment de stupeur étrange était passé, même si Mélanie continuait de ressentir une étrange sensation de déjà-vu. Comme une réminiscence d’un souvenir lointain qui voudrait refaire surface sans pouvoir y parvenir. Elle avait l’impression de connaître cet homme, alors qu’ils parlaient depuis dix minutes, et qu’elle ne connaissait toujours pas son nom. Il entra d’ailleurs dans l’arrière salle, alors que Mélanie venait d’avoir cette pensée. Elle le suivit dans l’arrière salle, qui contenait un grand espace de travail, puis un peu plus loin une petite table, accompagné d’un coin cuisine où il était entrain de préparer le repas.

L’étagère qui était contre le mur, était remplie d’un tas de potions, de liquides, de graines, de poudres, que la jeune femme ne savait pas du tout à quoi tout cela pouvait bien servir. Tout ça, ne servait quand même pas à la cuisine. Elle haussa les épaules, et se dit qu’il paraissait un peu trop…. Elle n’arrivait pas trop à le qualifier, pour lui vouloir du mal. Confiant, gentil, serviable… Peut-être les trois à la fois. Elle fit un sourire, et trouva une chaise pour s’asseoir et le regard afférait dans la cuisine. Il lui demanda si elle voulait boire quelque chose, et posa les noix devant elle.

- Oui, je veux bien un peu d’eau ! demanda-t-elle dans un sourire, en mettant un quartier de  noix pour la première fois dans sa bouche.
Le gout était particulier, et la texture croquante, mais c’était bon. Elle sourit et en mit une autre dans sa bouche. Mais elle avait tellement faim que n’importe quoi lui aurait fait ventre. Après une dizaine de noix avalée, ça allait déjà mieux. Elle sourit en posant sa main sur son ventre, qui semblait se calmer. Elle leva les yeux, et sourit.
- Vous ne m’avez toujours pas dit votre nom ! dit-elle en mettant une autre noix dans sa bouche.

Elle avait hâte de gouter la bonne soupe, qui était entrain de mijoter sur le feu. Aujourd’hui, était une journée longue et faites de beaucoup de premières fois. La première fois, qu’elle voyait le soleil, ailleurs que d’ailleurs son grillage. La première fois que ses cheveux étaient soufflés par le vent, et mouillés par la pluie. La première fois qu’elle gouté du café, des noix, et bientôt de la soupe. Mais surtout la première fois qu’elle avait des gens à qui parlaient, des amis dans ce monde.

- Merci de m’avoir invité à manger ! fit-elle dans un grand sourire, heureuse d’être libre.
Et même si ce n’était qu’un rêve et que demain se réveillerait dans sa chambre à l’asile, elle était heureuse d’avoir vécu ce moment, avec Cassandra, Ruby, et cet homme si charmant. Oui, libre et heureuse pour la première fois de sa vie.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Lun 7 Jan 2013 - 23:12

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L 'homme jetait quelques coups d'oeil à son invitée surprise afin de savoir si tout allait bien . Apparemment, elle avait l'air d'apprécier les noix, c'était déjà ça. Il disposa alors un grand verre d'eau devant elle et lui rendit son sourire par le sien qui se faisait plus timide. Il faut dire qu'il en avait perdu l'habitude. Si supposer qu'il se soit un jour accommodé à sourire. Aussi loin que portaient ses souvenirs, il ne voyait pas. Rien dans son passé n'était très agréable et ce quoi en pense les autres ; bien avant l'arrivée du sorcier noir ! Oui, pour Rumplestiltskin , le ténébreux l'avait aidé à sortir la tête de l'eau. Voir du puits dans lequel il était condamné à la mort. Condamné à vivre sans cesse la même souffrance encore et toujours : l'humiliation. Mais il ria intérieurement en songent à l'homme qu'il était devenu. Grâce à lui et à tous ceux qui l'avait sous-estimé. En reine du bonnet d'âne c'était la triste Régina qui se croyait maîtresse de ce nouveau monde alors qu'en réalité, il ne suffirait à Gold que de dire une phrase pour qu'elle se plie à ses désirs... Mais en même temps, il réfléchissait à un moyen de lui faire payer le prix fort pour ce qu'elle avait osée lui faire.

Notre homme très souvent renfermé fut à nouveau tiré de ses songes par une voix suave qui le radoucit aussitôt. Il se tourna vers la demoiselle, le regard vibrant. Il aimait ce sentiment de bien être qu'il ressentait à chaque fois qu'il tournait la tête pour l’apercevoir. Elle était toujours là. De plus en plus belle au fur et à mesure du temps qui passe. Ou bien était-ce parce qu'elle reprenait quelques couleurs... Il tenta un nouveau sourire qui se dessina piteusement sur ses lèvres, ses yeux au moins étaient plus expressifs.

C'est que, je n'aime pas trop parler de moi... Il eut un léger rire. N'êtes-vous pas plutôt curieuse de connaître votre vrai prénom, Mélanie ?

Leurs regards restaient planté l'un dans l'autre un moment tandis que les pupilles de la jeune femme s'élargirent.

Bon... Vous avez gagnée...Vous êtes ici dans ma boutique, je suis antiquaire comme vous l'aviez certainement remarquée et je m'appelle ... : Gold. ... Voilà.

Il eut un sourire défait et se retourna vers la soupe qui bouillonnait. Elle était prête. Lorsqu'il revient à table avec la casserole et quelques couverts Belle le remercia de son invitation. Il s'assit en face d'elle et commença à la servir.

Ce n'est rien. Dit-il simplement.

Puis il lui pausa son assiette creuse et la regarda goûter le potage. Visiblement cela était une grande découverte pour elle et qui plus ait d'une agréable saveur. Gold n'en fut pas moins satisfait car il n'était pas vraiment fin cuisinier, mais comme il avait fait autrefois, il tentait de faire des efforts pour lui plaire. Elle buvait si vite, que quand elle marqua une pause, l'homme devina avec un regard mutin qu'elle s'était brûlé la langue. Lui n'avait pas encore touché à son assiette, elle le captivait comme à son habitude... Gold était comme ça : quand une chose l'intéressait, elle lui retenait toute son attention sans qu'il ne se préoccupe du reste.
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Mar 8 Jan 2013 - 0:07

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

L eurs regards figeaient l'un dans l'autre, la jeune femme tentait de comprendre ce que cette phrase énigmatique pouvait vouloir dire. Est-ce qu'il aurait des informations sur elle, qu'il ne souhaitait pas partager? Connaissait-il son vrai nom? sa vraie vie? Pourquoi ne parlait-il pas? Elle allait ouvrir la bouche pour demander plus de renseignements sur sa remarque, quand ce dernier détourna la conversation, et répondit enfin à sa question. Avait-il compris que Mélanie allait poser d'autres questions? Et ainsi détourna-t-il la conversation au moment qu'il fallait.

Mélanie écouta Mr Gold, comme il s'était présenté, lui parlait de sa vie, en trois mots, il avait décliné son identité, son métier, et sa boutique. Mais la jeune femme avait envie d'en savoir plus sur lui, de le connaître mieux. Il semblait être le genre de personne où tu gagnes à le connaître. Et puis, si elle voulait pouvoir avancer dans ce monde, elle devait y fréquenter tous les types d'individus qu'il peut recéler. Il ne semblait pas souvent sourire, pourtant ses yeux parlaient beaucoup plus, même si pour l'instant, la jeune femme n'était pas encore prête à comprendre ce qu'ils disaient.  L'homme était entrain de tourner la soupe, cette dernière était chaude, et il revint vers la table pour la poser et ainsi ils purent enfin partager leur premier repas ensemble.

Il posa une assiette creuse pleine de soupe devant le nez de la jeune fille, elle avait hâte de gouter et surtout de manger. Les noix n'avaient calmé que temporairement sa faim. Elle plongea une cuillère dans le potage, et le mit à la bouche. Elle s'arrêta soudainement, et avala de travers... C'était très chaud. Elle avait bien sûr déjà but de la soupe, mais la plupart du temps, quand cela arrivait dans sa cellule, c'était froid, à peine tiède, mais là c'était vraiment très chaud. Elle se mit à tousser, et porta sa main à sa bouche, confuse.

"C'est très chaud" dit-elle en levant les yeux vers l'homme qui l'avait généreusement invité à diner en sa compagnie. Puis elle se mit à sourire et à rire face à sa propre bêtise. Elle but un gorgée d'eau pour faire refroidir sa bouche. Puis elle regarda à nouveau le breuvage, à la fois un peu déçue de ne pas avoir pu sentir le gout de la soupe, et triste de devoir attendre encore un peu avant de manger. Elle reprit une autre cuillère et souffla doucement sur le potage pour le refroidir un peu. Puis, elle mit à la bouche, c'était beaucoup moins chaud, et elle put apprécier le gout. C'était un mélange de légumes.

"C'est bon" fit-elle dans un petit sourire en relevant la tête vers lui. Il ne semblait pas encore avoir touché à son assiette. Mélanie l'interrogea du regard pour savoir pourquoi il ne mangeait pas lui aussi.
"Vous ne mangez pas?" demanda-t-elle d'un ton peut-être un peu trop sérieux, pour le sujet de sa question. Mais elle n'avait pas encore pris l'habitude de savoir dosé son langage, certaines phrases étaient ponctué un peu trop dans le questionnement, ou la surprise, qu'elles ne le devraient être. Mais elle n'oubliait quand même pas que cet homme en savait plus sur son compte qu'il ne voulait bien le dire. Elle ne savait pas trop comment le faire parler, il semblait si réservé, et si mystérieux.

" Voilà! C'est tout ce que vous pouvez dire sur vous. Je n'ai malheureusement pas grand chose à raconter sur moi! Vous savez déjà tout!" fit-elle en buvant une autre cuillerée et le regarda du coin de l'œil, elle tentait de lui jeter la perche pour qu'il en dise plus sur lui... ou peut-être sur elle.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Ven 18 Jan 2013 - 19:21

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L 'homme souriait timidement à la vue de la joie de vivre détonante de son invitée. Cela lui faisait du bien de la revoir, et pourtant cela ne faisait que quelques minutes à peine qu'ils s'étaient retrouvés... Il fut presque gêné de tant de gentillesse à son égard, cela faisait tant de temps qu'il avait perdu l'habitude qu'on lui adresse même un simple sourire. Nen, être gentil n'était pas son habitude si bien que devant elle, il était intimidé. Presque tel un enfant, impressionné par l'expérience de ses aînés, Gold était lui perplexe face à son sens profond de l'extase pour de si petites choses. À vrai dire sa soupe ne devait pas être bien extraordinaires, et le confort rudimentaire de sa petite boutique dont la porte d'entrée laissait même filtrer un courant d'air n'ajoutai guère de prestige... Oui, tant de bons mots le dérangeait au fond de lui. Il ne voulait se montrer désagréable, mais jadis il appréciait qu'elle n'emprunte pas avec lui son air aussi mièvre que lorsqu'elle était avec les autres. Lui n'est pas comme tout le monde, et leur relation entre eux était bien différente. Bien écarté de ces petites mondanités où l'on faisait connaissance et où l'on parlait de la météo.. Oui leur discutions à eux avait toujours été bien plus profondes et il aurait aimé qu'il en reste ainsi....

Quand elle l'interrogea, il se senti gêné et reporta son regard vers son assiette. Saisissant sa cuillère, il la fit glissée sur la surface du potage traçant des sillons sur son passage...

C'est si peu vous savez... C'est que vous deviez avoir très faim. Il est rare vous savez que l'on se presse à ma porte, c'est aussi pourquoi j'ai du vous sembler si... troublé tout à l'heure ...

Tenta-t-il d'expliquer de manière évasive. Il avait tenté de faire de l'humour, mais sa tentative s'était terminé tristement. L'homme sentait toujours peser sur lui le regard furtif de la jeune femme. Elle désirait en savoir plus et cela était compréhensible. Mais Gold n'était pas un livre ouvert et souhaitait garder des choses pour lui. A vrai dire, si Belle n'avait pas eu sa force de courage pour lui tirer les vers du nez, il aurait tout aussi bien pus ne rien lui dire... L'homme plongea enfin sa cuillère dans le breuvage et goutta à sa création. Le liquide chaud lui donna une caresse réconfortante lui donnant un éclair de lucidité. Belle devait savoir que sa nouvelle situation était dangereuse. Elle devait savoir qu'on l'avait piégée. Elle en avait le droit et surtout cela l'aiderait à se protéger et par la même occasion à lui faire confiance. Car qui sait ce que les autres lui dirait à son sujet ? Qui sait vers quelles peurs elle serait confrontée s'il ne lui disait pas ? Il releva la tête vers elle, un regard à nouveau profondément grave et empli d'inquiétudes. Après un long silence il se décida :

Oui c'est vrai, mais vous vous apercevrez vite que l'on en sait aussi beaucoup à mon propos par ici...

Il souhaita ainsi clore le sujet épineux de son propre cas et parler d'une chose de bien plus grande importance. Il pris une inspiration et continua son exercice pour le moins difficile.

Je crois que c'est pour ça que vous êtes là. Je dois vous dire qui vous êtes, mais la suite ne dépendra que de vous.. J'ai des choses pour le moins difficiles à vous apprendre...

Il se tue à nouveau déjà empli d'hésitation après sa courte prise de parole. Par quoi devait-il commencer ? Le trac et la gravité de leur histoire lui nouait l'estomac, Il n'avait pas faim et sentait la vapeur chaude de la soupe s'élever vers ses mains, les rendant moites et désagréables...
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Mar 5 Fév 2013 - 16:03

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

M élanie mangeait sa soupe tranquillement, elle voulait en savoir plus sur son hôte, mais aussi sur elle-même. Il avait l'air de la connaître, elle n'arrivait pas en démordre. C'était quelque chose qu'elle parvenait à comprendre. Même si beaucoup de choses lui échapper encore, ça elle pouvait le saisir. Il avait été surpris de la voir, même si il avait essayé de lui donner une raison, c'était elle, et elle seule qu'il était surpris de voir et pas une personne devant sa porte.

Elle tentait de le faire parler mais il était trés réservé, ne disant que trés peu de choses sur lui. Mais elle semblait pouvoir le dérider, il avait sourit plusieurs fois pendant ce repas. peut-être le meilleure que Mélanie est jamais gouté. Sans doute parce qu'elle le mangeait alors qu'elle était libre, et c'était aussi le premier en sa compagnie. La jeune femme se sentait trés proche de Mr Gold, sans trop savoir pourquoi. Est-ce un souvenir enfoui. C'était aussi pour cette raison, qu'elle était sûre que l'homme la connaissait.

Aprés un moment de silence, durant le quel, Mélanie but sa soupe en regardant son hôte toutes les deux secondes, finalement il releva la tête pour capter son regard. Il était rempli d'inquiètude et de gravité. Est-ce un signe qu'il était prêt à lui parler de choses importantes. La jeune femme posa sa cuillère dans son assiette alors que sa soupe n'était même pas finie. Mais tant pis, la vérité était importante pour l'instant. Elle fit un maigre sourire dans l'intention de l'encourager à parler.

Il lui dit que tout le monde le connaissait dans le coin. Tentait-il de la mettre en garde sur ce que les autres pourraient dire sur lui, mais dans ce cas est-ce en mal ou en bien? Mr Gold ne semblait pas lui vouloir du mal à elle, Mélanie sentait même que c'était le contraire, qu'il la protégerait peut-être un peu trop dans certaines circonstances. Le reste de sa phrase laissa planer un si grande doute sur lui, et surtout sur elle.

"Vous savez donc qui je suis!" commenta Belle dans un froncement de sourcils. Pourquoi ne lui avait-il pas dit plus tôt toute la vérité. Est-ce si grave? Avait-elle fait quelque chose de mal? Il arrivait que les gens fous face du mal aux autres. Mais elle ne sentait pas folle du tout. Croyait-il qu'elle n'était pas prête à entendre la vérité. C'était possible, et Mélanie hésita à lui demander plus d'explications. Elles pourraient peut-être attendre qu'elle comprenne le monde dans lequel, elle vit. Mais en même temps, elle ne pouvait pas continuer à vivre dans l'incertitude. Il fallait qu'elle sache.

"Je veux savoir qui je suis, ce que j'ai fait. Mais pensez-vous que je dois l'entendre maintenant, suis-je prête à savoir? demanda-t-elle dans un maigre murmure. Elle se fiait à son jugement. Pourtant, elle ne le connaissait que depuis à peine une heure. Elle mit la cuillère à sa bouche, mais la soupe passa mal, et elle décida d'arrêter de manger.  Elle reposa sa cuillère pour regarder Mr Gold, lui seul pouvait lui apporter des réponses. Elle avait besoin de réponses.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Lun 11 Fév 2013 - 0:55

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L a cuillère toujours immobilisée dans son potage, Gold semblait comme préoccupé. Il était inquiet, pour la première fois de sa vie, il avait le trac. C'était une drôle de sensation qui semble comme remettre en cause toutes vos paroles et actions. Comme si, vous n'étiez pas à la hauteur de la situation. Un sentiment très nouveau pour notre ami. Et il détestait cette sensation, un lâcha finalement sa cuillère qui s'abattit dans son assiette dans un bruit sec, et recula sa chaise pour se relever de table... La vapeur chaude lui donnait des sueurs, il ne pouvait rester assit plus longtemps. Il était très étrange qu'il se mette dans des états pareils pour si peu de choses. Mais peu n'était pas le mot le plus réaliste, après tout cela concernait une personne qui comptait beaucoup pour lui. Alors oui, il se prenait la tête et tournait et retournait ses phrases en son esprit pour ne pas effrayer la jeune enfant. Oui, il voulait la protéger. C'est pour cela qu'il souhaitait bien faire...

Il se mit alors de dos à son invitée, sentant pesez sur sa nuque un regard pour le moins sévère. La jeune femme ne comprenait pas et s'inquiétait de plus en plus...Ainsi elle croyait être responsable... Malheur. Gold fut une fois de plus touché par la douceur d'âme de cette dernière... Si elle le pouvait, elle se portait sauveur du monde... L'homme reprit alors la parole comme encouragé par sa bonté d'âme.

Nen, très chère vous n'y êtes pour rien... On vous à piégée....

L'homme ne pris par le courage de se retourner pour lui faire face. Il avait enfin la force de parler alors autant qu'il ne s'arrête plus.. Il fit quelques pas vers le comptoir qui lui faisait office d'évier et s'appuya sur son rebord. Le regard baisser sur ses mains, l'homme senti monter en lui le sentiment cuisant de n'avoir su la protéger. C'était par sa faute, qu'elle avait autant souffert, et c'est avec autant de gentillesses qu'aujourd'hui elle le regardait comme si de rien n'était. Le maître des lieux se sentait coupable, coupable au point d'avoir pus être celui qui a refermé la porte de sa cellule. Indirectement c'était par sa faute qu'elle était restée à l'asile. Si seulement Cassandra avait su, si seulement elle avait pus ne serais-ce qu'évoquer la prisonnière... Belle n'aurait pas attendu si longtemps.

* 28 ans...*

L'homme sous le poids de ses songes senti une larme coulée aux coins de ses yeux, avant de tomber de son menton pour finir par course sur la surface en inox... Fort heureusement, il se tenait de dos, presque immobile, fortement appuyer sur ses mains, dans une douleur presque invisible. On pouvait voir visiblement son malaise, mais il fallait bien le connaitre pour voir au fond de lui et de son coeur très secret, sa sensiblerie. Belle avait su lire en lui par le passé, elle avait comme plantée sa griffe au sein de son âme déchirée, jamais plus elle ne pourrait le laisser indifférant. Elle dirigeait toute son âme et son être. Le puissant ténébreux n'était plus qu'un pantin. Le pantin de l'amour. Un parmi tant d'autre et pourtant...

... Pourtant, la jeune femme encore assise à la tablée ne savait plus lire en lui comme avant. Elle avait oubliée.

Gold ne stoppa pas son si pénible discours. Il avait à présent la force de continuer, et qu'importe que ses larmes coulent. Il était à l'abri, à l'abri de la honte et de la faiblesse. Il ne pouvait ainsi clamer la raison de ses véritables sentiments envers elle, mais l'idée que la jeune femme soit à milles lieux de les imaginer le rassurait sur son avenir. Oui en trouvant ainsi le courage de tout lui dire, sans que cela soit bien sûr l'entière vérité, Gold cachait en réalité une lâcheté plus profonde. La peur de s'engager. La peur de se voir comme auparavant réduit en poussière par le mépris de celle qui, à vos yeux, représente tout au monde.

Vous ne représentiez qu'un instrument dans le but de m'atteindre. Je ne savais rien de ses projets, on m'a juste dis que vous étiez disparue... Les mois après votre départ ont étés très difficiles. C'est d'une certaine manière grâce à vous qu'elle est devenue une personne très très influente. Elle est manipulatrice, sournoise, ambitieuse et ne recule visiblement devant aucunes difficultés...


L'homme stoppa son discours afin de faire le clair dans ses esprits. Ses mots étaient très énigmatiques aux oreilles de la dénommée Mélanie. Il déglutit et repris cette fois-ci d'une manière plus calme et clairement compréhensible.

C'est une femme. Une femme qui vous à enfermer de force à l'hôpital sans que personne ne le sache. Elle a fait en sorte que vous oubliez tout de votre passé, afin que vous ne puissiez pas vous révolter. Mais désormais vous voilà libre. Libre Belle... 28 ans après...

Il essuya très discrètement son visage, en relevant enfin la tête. Prétextant de finir son geste dans un déplacement d'une mèche de ses cheveux qui le génait. Puis se retourna vers elle. Il avait réussit mais étrangement ce n'était pas avec fierté qu'il se tenait là, raide, dans l'attente d'une réaction. À la voir ainsi choquée, il ne voulait que la prendre dans ses bras. Il voulait la bercée contre sa poitrine comme une douce enfant qui se réveille après un terrible cauchemar.
S'il vous plait, dites quelque chose...
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Jeu 21 Fév 2013 - 16:26

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

M élanie attendait une réponse de la part de cet homme qui semblait en savoir plus sur elle, qu’elle-même. La jeune femme n’avait pas de souvenir, mis à part sa vie dans l’asile, dans sa cellule. Pourtant il était évident pour cet homme qu’elle avait une autre vie.  Elle en ressentit pendant quelques instants, une certaine joie de savoir qu’elle avait vécu quelque chose, et elle avait hâte de se souvenir de cette vie. Mais le reste des paroles de Mr Gold ne la rassura pas du tout, elle avait été piégée, disait-il. Mais par qui et surtout pourquoi. Tout cela commençait lui faisait atrocement peur. Elle regardait le dos de l’homme qui lui avait tourné le dos, le regard. Sans doute avait-il peur de sa réaction, mais pourquoi. Mélanie, en sortant de sa cellule, avait eu peur de sa nouvelle vie. Mais elle était impatiente de la vivre, son évasion avec l’aide de Cassandra, et puis cet homme dans la cour de l’hôpital, sa rencontre avec Ruby, et puis le début du repas avec Mr Gold, tous ces gens qu’elle avait rencontrés, ils étaient gentils. Voilà, ce qu’elle avait pensé, que tout le monde était gentil, qu’elle n’avait rien à craindre de ce nouveau monde. Et voilà que Mr Gold lui parlait de pièges, de mauvaises choses, et cela faisait peur à la demoiselle. Que devait-elle faire ? Etait-elle vraiment prête pour ce monde ? Etait-elle prête à y vivre ? Avait-elle était naïve de penser que le monde était bon et juste. Cet homme, le dos tourné, semblait en proie à une détresse, à un chagrin, que la jeune femme ne parvenait pas à comprendre. Ils ne connaissaient pas, et pourtant une certaine réminiscence de quelque chose la poussait vers lui. Mais comment est-ce possible ? Et Pourquoi ?

Mr Gold continuait son discours sur la raison de la présence de Mélanie dans cet asile, il était entrain de dire que c’était pour l’atteindre lui, ils se connaissaient donc. Et c’était sa faute, mais en même temps, elle ne parvenait pas à lui en vouloir. C’était la faute de cette femme, est-ce la même qui venait la voir dans sa cellule ? Cela expliquerait beaucoup de choses ! Mais pourquoi les mois après sa disparition auraient-ils été difficile pour cet homme. Qui était-il au juste pour elle ? Non la vraie question était qui était-elle pour lui ? Un père ? Mélanie n’en avait pas l’impression ! Un frère ? Non ce n’était pas ça non plus ? Ce qui les unissait était d’une autre nature, plus forte, plus puissante… c’était l’amour ? Mélanie ne pouvait pas être amoureuse de cet homme, elle ne le connaissait pas du tout. Mais le contraire, était possible. La jeune femme prit peur des sentiments que Mr Gold éprouvait pour elle.  Elle se leva de sa chaise et recula vers la porte, dans l’espoir de pouvoir sortir et courir dehors. L’ancienne recluse avait toujours vécu dans une prison, une forme de vie sans vie, sans sentiments. Dans cette cellule, elle n’avait pas peur, elle n’était pas triste, elle n’était heureuse, elle n’était jamais en colère. Et là durant cette journée, elle avait vécu mille et une sensations en même temps. Elle avait eu peur, elle avait espéré, elle avait sourit, elle avait rêvée, elle avait cru. Trop de choses en même temps, c’était difficile pour son cœur qui n’avait jamais supporter de tels sentiments. Elle tenta de reculer doucement pour ne pas qu’il se retourne et qu’elle puisse fuir. Ce n’était pas vraiment lui qu’elle tentait de fuir, non c’était toutes ses émotions, c’était cette vérité, qui quelque part, elle ne voulait pas connaître. Et pourtant en sortant de l’hôpital, c’était une des choses qu’elle avait espéré, retrouver la mémoire. Mais maintenant, c’était…. C’était trop dur ! Un pas de plus vers l’arrière, quand il prononça le nom de Belle, cela fit une sorte d’écho dans son âme, et elle se figea. Est-ce ainsi qu’elle s’appelait ? Est-ce ainsi qu’elle se nommait ? Sa respiration se fit plus courte, et plus rapide, quand il se tourna face à elle. Elle était là debout, face à lui, il semblait en proie au doute, raide de peur peut-être. De peur de quoi, qu’elle le rejette. Mais Mélanie, ou Belle, elle ne savait même plus comment elle s’appelait, ne savait même pas ce qu’elle devait faire.

Suppliant, il lui demanda de dire quelque chose, mais elle n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle pouvait dire. La jeune femme se mit à tremblée, choquée par tout ce qu’elle tentait de comprendre, et en même temps, elle n’arrivait pas à comprendre. C’était comme voir un film où tous les personnages étaient flous, ou toute l’histoire n’avait pas de sens. Sa vie était un puzzle, un puzzle dont toutes les pièces avaient été brisées, certaines effacées. A quoi pouvait-elle se fier dans ce monde. Cet homme face à elle, lui disait-il la vérité ? Avait-elle vraiment enfermé pour l’atteindre lui ?  Pouvait-elle lui faire confiance, c’était ça la vraie question à se poser ? Etait-il la première pièce du puzzle ? Finalement, elle tenta de faire un pas en avant, mais ses pieds étaient incapables de bouger. Soudain, elle se sentit mal, toutes ses émotions pour son cœur qui n’avait pas l’habitude eut raison d’elle, et ses jambes se dérobèrent sous elle. Mélanie tenta de se rattraper au bord de la chaise, mais cette dernière ne la retint pas. Et elle se retrouva allongée sur le sol froid de l’arrière boutique de Mr Gold.…
« Aidez-moi ! » murmura-t-elle avant de plonger dans le noir. Ce doux moment, où il n’y avait plus rien, plus de douleurs, plus de tristesse, plus de peur, était un état salvateur pour la pauvre jeune femme sans défense face aux forces des sentiments que l’on peut vivre au cours d’une vie. Une vie que Mélanie n’avait pas vécue.  Mais ce moment ne pourrait pas durer pour toujours, il lui faudrait très vite ouvrir les yeux et affronter la vie et ses tumultueux océans de sentiments. Pourrait-elle compter sur Mr Gold ?



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Jeu 28 Fév 2013 - 15:16

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

S es mots sans surprise avaient eut un effet cuisant sur la jeune femme. Cette dernière très choquée par la vérité qui lui éclatait au visage, tremblait comme une feuille. L'homme ne sent sentit que coupable. Il ne voulait pas la voire souffrir, paradoxalement s'il lui avait tout dit, c'était pour pouvoir la protéger de ses dangers qui la guettaient. Il ne pouvait tolérer la voire ainsi arpenter les rues à la sauvage et livrer son coeur et sa vie à tout venant. Aussi étrange que cela puisse vous paraître, il y avait ici des gens dont les intentions sont encore plus mauvaises que celles du boiteux. Et c'est avec l'idée qu'elle serait bien plus en sécurité à ses côtés, que Gold allait d'ailleurs lui proposer son aide. Néanmoins à la vus de ses yeux ébahis de terreur et ses tremblements, ses inquiétudes et reproches envers lui-même redoublèrent. Elle n'était pas préparée. Une fois encore face à cette femme qui lui faisait perdre tous ces moyens, l'antiquaire n'avait su trouver les mots justes. Le laissant proie au trouble qui le saisissait à chaque fois qu'il croisait son regard... Oui, aussi puissant soit-Il, le ténébreux perdait toute sa force devant elle. Il n'arrivait plus à montrer les dents, ni à se montrer menaçant. Pire encore il s'inquiétait pour quelqu'un d'autre que lui-même. En regardant sa bien aimée ainsi prise par la panique, l'homme se demanda ce qu'il devait faire. Il avait perdu tout ses moyens, tel un enfant qui voyait son héros s'éloigner de lui.

Fixant son regard encore humide dans celui de la demoiselle, Gold tenta de la rassurer sans faire un geste et de lui faire entendre ses bonnes intentions. Si leur passé avait été horrible, ils allaient pouvoir ensemble affronter l'avenir. Une pointe émue vient faire briller l'éclat de ses yeux. Il l'avait retrouvée. C'était en soit une chance qu'il n'allait pas laisser passer. Elle ne dit rien mais bien qu'elle manqua totalement d'assurance, elle sembla vouloir s'éloignée de l'encadrement de la porte et revenir dans la pièce. D'un geste maladroit elle se décolla du mur et voulant faire un pas tomba sur les genoux... Elle tendit une main vers la chaise laissant notre homme se demander ce qu'elle voulait faire avant de retomber en arrière sur le sol dans un gémissement sourd. Tout s'était passé si vite qu'il n'avait pas laisser le temps à l'homme de comprendre ce qu'il se passait. D'une voix fragile il appela. Belle ? Avant de comprendre qu'elle était tombée à terre. Il se précipita à ses côtés, manquant à son tour de tomber de part son handicap. Mais il était tant soucieux pour elle qu'il n'en faisait pas cas. Un fois arriver près d'elle il glissa ses doigts fins et glacés derrière la nuque de la jeune femme. Guettant toute réaction de cette dernière il lui demanda avec une impulsivité niaise : Vous allez bien ? Ce à quoi elle répondit en lui demandant de l'aide avant de perdre connaissance.

Profitant de l'urgence de la situation pour échapper à l'emprise de la culpabilité notre homme alla chercher le poivre qui trônait encore sur l'étagère et revient l'agiter sous le nez de la demoiselle, lui donnant de douces claques sur les joues pour qu'elle reprenne ses esprits. Après quoi elle reprit rapidement connaissance ouvrant de tout petit yeux encore engourdit. Encore ailleurs tendis que Gold reprenait déjà la parole. Dans une tentative un peu ratée d'alléger la situation. Il ne voulait pas qu'elle refasse un malaise. La jeune femme était faible, elle sortait tout juste de captivité. Cela ne faisait pas même un jour entier qu'elle était dehors. Rien d’étonnant à ce qu'elle soit si éprouvée. Il glissa à nouveau sa mains dans sa chevelure et l'aida à relever la tête. Il prit alors une voix la plus douce possible et tenta d'esquisser un sourire quelques peu fragile d'incertitude.

Belle. ... je suis désolé. N'ayez pas peur, je vais vous aider.

Leur regard se croisèrent à nouveau, celui de Belle étant fragile et vaporeux contrairement à celui de Gold qui était intensément plongé dans le siens. Une contemplation pleine d'intérêt qui laissait place à une autre force encore plus puissante et inavouée, un amour désiré. Il fut à son tour sujet à quelques tremblements. Un sentiment dérangeant s’invitât à nouveau dans sa tête, cette idée lui faisait peur. Cette situation le déchirait. Entre l'envie croissante de la serrer dans ses bras, et celle de se reculer pour lui demander de sortir. Nen, Gold ne pourrait pas le lui demander. Il ne pourrait pas encore bafouer ses sentiments et prendre le risque de le regretter amèrement. Il en avait tant souffert. Il ne pouvait pas lui demander de partir, ce n'était pas du tout ce qu'il souhaitait. Mais la réalité de sa présence si proche de lui à cet instant était pour le moins pénible. Il ne voulait pas en rester là. Il désirait bien plus... Les tremblements continuèrent forçant notre amis à marquer un geste de recul. Un recul de pudeur mais empli d'amertume. A contre coeur il mit fin à se contact et proposa sa main pour l'aider à se relever avant de reprendre distance. Il tenta à nouveau maladroitement de masquer ses émotions et son malaise par quelques mots mais se stoppa aussi rapidement. Ne trouvant pour une rare fois les mots justes, il se résolu d'un air défait au silence...
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Mer 6 Mar 2013 - 19:38

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

M élanie resta dans le noir un moment, elle ne se souvenait de rien, ne vivait rien pendant ce laps de temps, puis soudain une odeur, et une envie d'éternuer la réveilla. Elle fronça le visage et voulut se détourner pour retourner dans ce doux moment sans peur, sans crainte, sans mal. Mais aussi sans joie, sans amour, sans amitié. Elle sentit une main lui donnait des petites claques sur les joues, et se décida à se réveiller totalement. Une main se glissa dans ses cheveux pour soulever sa tête, et elle ouvrit les yeux pour croiser le regard de l'antiquaire, de Mr Gold. Elle ne pouvait pas s'être trompé à ce point. Elle lui avait fait confiance sans détour, bon elle n'avait pas un instinct de survie très développé, et pourtant une petite voix, lui disait, ça va aller, tout ira bien. Elle ne pouvait l'ignorer. elle devait compter sur lui. Elle n'avait que lui pour l'aider à comprendre sa vie. Il lui avait dit qu'elle s'appelait Belle, il avait été le seul à la reconnaître, quand elle avait marcher dans la rue. Ruby, n'avait pas eu l'air de la connaître. Si elle voulait vraiment retrouver son passé, elle n'avait plus qu'une seule à chose à faire, lui faire confiance. Belle ou Mélanie, bien que pour l'instant, elle préfère Mélanie, car elle ne connait pas encore Belle, pour se faire appeler ainsi, avait son regard rivé dans celui de Mr Gold. Elle se sentait envouté par les yeux de l'antiquaire, elle ressentit une grande envie de se glisser dans ses bras, et de s'y blottir, d'y rire, ou d'y pleurer. Elle ne savait pas très bien! Il se mit à trembler, et Mélanie se demanda ce qui était entrain de se passer entre eux. Quel était le lien qui les unissait, ou plutôt qu'elle était le lien qu'il l'unissait à Belle. Car c'était surtout elle, que Mr Gold semblait revoir à travers elle. Il recula, et Mélanie se sentit désespéré, elle ne voulait pas qu'il la laisse seule. Elle ouvrit les bouche pour parler, mais ne prononça aucun mot. L'antiquaire se releva et lui tendit la main pour l'aider à se relever. Elle soupira et glissa sa main dans la sienne et se redressa. Elle le fit un peu trop vite, et ressentit un léger vertige, à moins que ça soit la proximité avec Mr Gold qui lui fit cet effet.

"Je... Merci" fit-elle. L'ancienne internée, ne savait pas si elle le remerciait pour l'avoir aidé à se relever, ou bien pour l'aider à se rappeler, à se remémorer qui elle était. Il était maintenant silencieux, et elle ne savait pas quoi dire pour briser la glace, qui prenait peu à peu corps dans la pièce. Elle en ressentit même un frisson dans les bras et sur les épaules. Elle les replia devant sa poitrine pour garder le peu de chaleur qui restait dans la pièce. Elle leva la tête, elle avait vu son regard inquiet, ses yeux remplis de chagrin, et en même temps de joie. Mélanie ne comprenait pas trés bien ce qui était entrain de se passer. Mais elle décida de lui faire confiance, c'était la seule personne semblait-il en proie à lui fournir des réponses et des explications. Comment pouvait-elle arriver à le faire parler, elle ne savait pas trés bien encore. Mais elle sentait qu'une étrange collaboration était sur le point de commencer.
"Je... Je souhaite... J'aimerais que vous m'en disiez plus sur Belle, enfin sur moi" fit-elle en faisant un pas de plus vers lui, avec un sourire las, et posa sa main sur son bras, pour établir un contact physique avec lui, comme si il lui répondrait mieux de cette façon.



Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Lun 11 Mar 2013 - 0:41

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

L e silence c'était à présent installé entre eux. Après toutes ses émotions, nos deux amis semblaient embarrassés. Leur regard ne s'évitaient pas pourtant, chacun lisant son possible dans les yeux de l'autre. Il était certain pour chacun que leur vie allait être bouleversée par leur rencontre et qu'elle ne pourrait désormais se faire sans l'autre. Gold pouvait comprendre la confusion de la jeune femme, après tout à ces yeux il n'était qu'un inconnu. Comment pouvait-il en espéré sa confiance et pire encore son amour ? Pour elle, il ne devait être qu'un vieux boiteux rendu aigri par la vie. Peut être ce dernier point n'était pas si loin de la réalité mais au fond Gold avait tout comme à chacun un coeur. Un coeur sensible à la douceur de la demoiselle et à son esprit qui même amnésique restait hors du commun. Oui, Gold appréciait l'originalité et pour Elle, il était capable de faire de plus amples sacrifices. Ainsi le loups solitaire avait cessé de montrer les crocs voir s'inquiétait pour elle. Belle était sensible après tout ce qu'elle avait traversé... * Et encore elle ne sait pas tout * Songea-t-il en se gratifiant de n'avoir pas eut le courage de lui avouer ses sentiments. Il ne voulait pas la brusqué à nouveau. Elle avait l'air totalement effondré par ses propos mais malgré son état affligé elle le remercia.

Apaisé par se simple signe de lucidité. Gold détendit ses membres et la tension qui l'avait envahit, c'est alors qu'il perçu les tremblements de la demoiselle. Les bras croisés sur sa poitrine elle semblait avoir froid. Levant les yeux aux ciels de part son manque d'hospitalité, Gold marqua son exaspération envers lui même. Il exprima un sourire doux à la jeune femme pour que celle-ci ne s'inquiète pas à nouveau et s'éclipsa de la pièce en quête d'un épais manteau en fourrure dont il avait le secret. Ce n'était pourtant pas la Sibérie, mais le magasin de l'antiquaire laissait toujours filtré un épais courant d'air, et maintenant que la nuit c'était installée, la fraîcheur s'installait. Accoutumée à ses conditions délicates et surtout préoccupé par bien d'autres sujets, notre ami ne s'était aperçu de se fait. Il s'approcha de la porte d'entrée et saisit le manteau de fourrure noire qui trônait sur le porte manteau. Il en profita pour jeter un rapide coup d'oeil à travers les stores vénitiens de la porte, et se rendit compte que la nuit s'était bien installée. Il n'avait pas fait attention à l'heure, mais elle s'était bien avancée... Il retourna le petit panonceaux de sa porte du côté CLOSER et referma la porte avec un léger verrou. Il espéra durant ce geste que la douce Belle accepterait de rester avec lui ici. Lui dormirait, heu.. par terre derrière le comptoir ? Se demanda-t-il un peu résignée devant l'état sommaire de sa demeure. Il n'y avait ici que le strict nécessaire. Mais peut importait du moment qu'il pouvait rester aux côtés de sa bien aimée...

Retraversant le rideaux qui le menait à l'arrière pièce, Gold adressa un sourire certes timide mais néanmoins victorieux à la demoiselle en lui désignant le manteau.

Veuillez accepter en gage d'excuse ce modeste présent " Princesse."... Si vous me le refusiez, je serais inconsolable.

Il continua de lui sourire. Son état le préoccupait toujours. Il aurait tant souhaité que leur retrouvailles se déroulent autrement. Il aurait tant aimé rire avec elle comme autrefois. Mais en y repensant, les premiers jours avec elle avait aussi été très complexe. Si bien que tout cela faisait pâle figure à côté de ce soir... Encouragé par cette idée, Gold reprit la parole certes avec retenue sous sa demande de lui parler de Belle.
Il avait remarqué qu'elle avait marqué une première distance avec son prénom. Elle ne semblait pas l'accepté aussi était-il peut être plus judicieux de le taire pour le moment.

Je ne voudrais pas vous malmenez d'avantage... Voyez vous êtes fatigué, et j'ose espérer que vous avez assez manger ?... Je voudrais au moins que vous passiez la nuit et que je puisse vous invité à manger un vrai déjeuné voyez ?
A nouveaux un léger mouvement des lèvres se releva dans un très fin sourire suivit par un regard émut en vue de ce qu'il allait dire.
Mais rassurez vous, je n'ai plus rien de terrible à vous apprendre.

Etait-ce là un mensonge ? Nen aussi terrible soit-il, le prêteur sur gage n'oserait jamais faire de mal à sa douce Belle. Bien au contraire. Alors pourquoi ressentait-il son estomac se contracter à ses paroles ?
avatar

❥❥❥ Muse❥❥❥
❥ Auteur : chiichan
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 683
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Réel
∂6 Conte : la Belle et la Bête
∂6 Identité : Belle
∂6 Clan : Clan du Bien
∂6 Caractère : Douce, Fragile, Courageuse, Naïve, Patiente et Rêveuse ...
∂6 Âge : 26 ans
∂6 Profession : Bibliothècaire
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Rôle
ஐ Avatar : Emilie de Ravin

Voir le profil de l'utilisateur http://ouat-rpg.forumactif.fr/t675-belle-melanie
Etrange Réminiscence
Lun 11 Mar 2013 - 18:13

 
    


BelleRumpelstiltskin ~ Belle

M élanie resta seule dans la pièce, alors que Mr Gold se rendait dans sa boutique. Elle ne savait pas trop ce qu'il était partit faire, mais elle avait un peu peur de le suivre. Et puis elle avait besoin de ce moment seule, pour faire le point sur ce qu'elle venait d'apprendre sur elle.  Elle avait donc était piégée par une femme, ça pouvait le comprendre, enfin ça avait un sens, mais le reste comment pouvait-elle rester enfermée pendant tant d'années, et ne pas se souvenir. Quand avait-elle donc pu être Belle, puisque c'est de cette façon qu'il l'avait appelé? Avait-elle eu deux vies? Elle ne comprenait pas très bien comment tout cela était possible. Elle se frotta la tempe, en sentant qu'un mal de tête approchait à force de trop réfléchir à des choses qui n'avaient pas de sens. Pendant un moment, elle pensa que Mr Gold pouvait être fou, mais elle sortait d'un asile, et c'était censé être elle, la folle dans l'histoire à moi qu'elle n'est pas compris ce qu'il racontait. Qu'elle ait mal interprété ses paroles. Finalement, il revint dans l'antichambre, la réserve de sa boutique, et posa un manteau sur ses épaules, Mélanie se sentit tout de suite plus à l'aise, elle avait moins froid. Elle prit les bords de la veste, pour les serrer contre elle. Si elle mettait les mains dans les manches, elle nagerait sans doute dedans.

"Merci" murmura-t-elle dans un petit sourire compatissant, il semblait un peu trop prévenant avec qu'elle, sauf quand il se mettait à parler de toute cette histoire, Mélanie ne sentait pas encore prête à savoir tant de choses, pourtant elle s'entendit demander d'en savoir plus sur Belle. Elle n'arrivait pas encore à prendre conscience qu'elle était Belle. Elle n'était pas vraiment Belle, mais une partie d'elle, l'était. Mais Mr Gold refusa de lui en dire plus pour l'instant. Et en prétextant la fatigue, Mélanie réalisa qu'elle était effectivement très fatiguée, et qu'elle allait sans doute s'en dormir très vite. En même temps, elle avait peur de dormir et de se réveiller demain matin dans sa cellule en réalisa que tout cela n'avait été qu'un rêve, et qu'elle était toujours dans la chambre close de l'hôpital.

"J'ai peur de dormir, et de me réveiller et de voir que tout ceci n'était qu'un rêve!"
fit-elle d'un air triste en serrant d'avantage le manteau autour d'elle, et détourna le regard de Mr Gold pour le poser sur l'ensemble de la pièce. Elle vit une petite banquet dans le fond de la pièce, et se demanda où ils allaient dormir. Elle avait envie de lui demander de rester avec elle toute la nuit, de lui raconter quelque chose n'importe quoi. Des choses sur la ville, sur sa boutique, sur n'importe quel sujet, mais elle avait peur de demander, peur qu'il refuse. Mélanie savait qu'un moment où un autre allait devoir dormir... mais!
"Vous voulez bien rester avec moi, jusqu'à ce que je m'endorme, et j'aimerais aussi que vous soyez là quand je me réveillerais" demanda Mélanie.  Elle ne serait peut-être pas perdue quand elle ouvrirait les yeux demain matin, en particulier si ce n'était pas un rêve, et si ça en était, et bien elle pleurait sans doute sur son sort de prisonnière depuis trop longtemps.

FIN POUR MOI!
Merci pour ce RP!

Spoiler:
 




Élue Floodeuse de Décembre 2012 / Ange-Gardien des lutins de Janvier 2013
avatar

❥❥❥ Admin❥❥❥
❥ Auteur : Pepsy
❥ Statut : En Activité
❥ Messages : 365
❥ Rubis : 0
Espace vide
∂6 Monde : Fairytale
∂6 Identité : Rumpelstiltskin, La Bête, Le Crocodile
∂6 Clan : Clan du Mal
∂6 Profession : Prêteur sur gages et Marchand d'antiquités
Espace vide
ஐ ≠ Visages : Charlotte
ஐ Avatar : Robert Carlyle

Voir le profil de l'utilisateur
Etrange Réminiscence
Dim 24 Mar 2013 - 0:02

 
    


RumpelstiltskinBelle ~ Rumpel

E n lui déposant son manteau sur les épaules, l'antiquaire y laissa s'attarder quelques instants ses petits doigts fins. Comme une mains paternelle qui vous serre sous le poids de sa protection. Il souhaitait l’apaiser une bonne fois pour toute et qu'elle arrête d'être aussi torturée par ses idées... Mais il était normal qu'elle s'inquiète après tout ce qu'elle avait du vivre aujourd'hui. Après tout c'était ces tout premiers instants en dehors de sa prison. Une première inspiration de liberté qui avait du être douloureuse. Elle méritait de se reposer. Il comprenait bien ses peurs, car après tout il était lui même un homme empli d'inquiétude derrière ses airs si sure de lui. Tout ce qu'il espérait c'était qu'elle lui fasse confiance. Qu'elle voit à nouveau en lui, le bel homme qu'elle avait jadis estimé. Jamais, nen jamais il ne pourrait faire de mal à une femme aussi belle qu'elle...

La contournant, il l'observa un moment, puis lui proposa d'aller se reposer, ce à quoi elle répondit qu'elle avait peur de fermer les yeux et qu'à son réveil elle réalise que tout ceci était irréel. Cette idée, laissa notre ami bien perplexe. Où un esprit pouvait-il aller chercher tel rêve ? Belle venait certes d'échapper à sa prison, mais terminé de la sorte devant un homme de sa nature très suspecte, il y avait bien mieux comme imaginaire, Nen ? Objectif, notre homme était en réalité un homme qui n'avait aucun respect pour lui même, excepté lorsqu'il évoquait ces talents de magiciens... Oui, qui pourrait un jour aimer une bête ?! Personne ne serait assez fou pour oser y songer une seconde, et certainement pas lui. Il l'avait compris au crépuscule d'un jour bien triste, et depuis n'avait plus osé espérer une telle utopie. C'est en lancant un regard déçu qu'il abaissa la tête vers le sol avant de marmonner un petit mensonge.

Je comprends.

Mais il releva bien assez vite le regard vers elle, avec un nouvel air surprit lorsqu'elle lui demanda de la veiller. Ces derniers mots emplirent son âme d'émotion. Ainsi elle tenait à lui d'une certaine manière et n'en avait plus peur. Elle le voulait à ses côtés. Peut être pas pour toujours mais au moins pour quelques premiers instants. Le petit matin arriverait, elle serait là si calme étendue. Le grain lisse de sa peau de lait de soja, ses joues légèrement poudrée d'un rose naturel. Doux et discret. Envoûtant, il serait là toute pommettes protubérantes dans l'attente d'un baiser sur son visage. D'un battement de cil elle se réveillerait avec un air faussement pudique plantant ses yeux bleus cyan dans les siens... Un tremblement de ses lèvres s'élargirait vers un radieux sourire, illuminant son coeur si solitaire par l'éclat de ses dents blanches parfaitement alignées... Oui ce moment, imprégnait déjà le coeur du ténébreux d'une chaleureuse excitation. Ne pouvant retenir la joie qui s'emparait de lui, il lui adressa un très grand sourire avant de se rapprocher doucement d'elle et de lui prendre avec une infinie tendresse sa main entre les siennes.

Je resterais autant que vous me le demanderez.



Contenu sponsorisé
Etrange Réminiscence


 
    


Sujets similaires

-
» PV . Etrange et dérangeant
» [ Mission Sith ] L'Artefact
» Deux oiseau etrange(PV Duscisio)
» un etrange nidoran[PV:ziggye]
» Ces mots étranges, venus d'ailleurs ...


Etrange Réminiscence
Page 1 sur 1
Vers
Mes Permissions